vendredi 26 mars 2010

La parole à ses souvenirs




Je me trouve chanceuse, très chanceuse. J'ai la chance d'avoir un tempérament de feu que je réussis à dompter. Je suis aussi une extravertie, une colorée, et je me sers de ma bouche pour... défense de penser mal ou bien... où en étais-je ? Je me sers de ma bouche ou plutôt de l'écriture pour m'exprimer. Il y a des gens qui jardinent leurs peines, leurs joies, il y a des gens qui magasinent leurs douleurs... Moi, j'écris. C'est ma manière de donner la parole à mes souvenirs.


David Servan-Schreiber, neuropsychiatre, a déjà dit: '' Il n'y a pas de souvenir sans mots, sans discours intérieur. Ce que l'on ne se raconte pas. on ne s'en souvient pas''. Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, a fait une démonstration intéressante il y a quelques années. ''On joue avec un groupe d'enfants et l'on convient de deux scénarios. L'un sans aucun mot et l'autre groupe, avec le même jeu, mais en parlant. Après 3 mois, on revoit les enfants. Ceux avec qui on n'a pas parlé n'ont presque pas de souvenirs du jeu, alors que les autres se souviennent de toutes les séquences''.

Semble-t-il que cela vaut aussi pour les aspects les plus positifs de la vie. Si on écrit tous les soirs nos plus bons moments de la journée, plus on se raconte l'histoire de notre vie, plus celle-ci nous PARAÎT belle. Je me pose tout de même la question suivante: si j'écris seulement ce qui ne va pas tous les jours, est-ce que ma vie va me paraître affreuse ? Pas de chance à prendre... Vaut mieux regarder le bon côté des choses ! Ma bouche... elle, ne se dompte pas... Les mots s'envolent si facilement dans le vent. Mais l'écriture, les mots, eux, ils s'y fixent sur mon écran. Je suis une gourmande de mots qui ont du sens dans ma vie. Les mots sont tellement beaux... Noblesse, ratatouille, Paris, dormir, aimer et.....bouche !

2 commentaires:

mum a dit...

c'est pas moi qui te dirait le contraire..moi aussi j'aime les mots pour ce qu'ils représentent et aussi pour leur sonorité,le choc des consonnes ,le moelleux des voyelles,l'accord parfait entre les deux!! quelques fois ils nous trahissent parce qu'ils sortent de manière incongrue de notre bouche ce que Freud appellerait un lapsus,parfois ils nous aident à préciser notre pensée nos émotions..ils sont infinis ils tendent un arc entre nous et les autres,et malgré leur précision ils permettent parfois les sous entendus ou les jeux ( de mots)!! quel bonheur que de voir un enfant accéder au langage,malaxer dans sa petite bouche des sonorités nouvelles, jouer aussi de sa voix...l'acquisition du langage est pour moi la plus merveilleuse chose qui nous soit donnée,enfin parmi tant d'autres ....bisous plein de soleil et de cuicuitements d'oiseaux (il est pas beau ce mot là ?? c'est moi qui l'ai inventé!! hi hi!)

nicole a dit...

Mum-Joëlle: Cuicuitement, c'est joli comme tout. On le garde dans notre dictionnaire des nouveaux mots franco-québécois. Tu sais que je t'amoure ! (je l'ai inventé aussi, nouveau verbe amour et non aimer qui est trop...conventionnel.
J'amoure
tu amoures
il amoure
nous amoureons
vous amourez
ils amourent

On peut dire qu'on a de l'imagination !
Bisous + toujours au sirop d'érable bien collant !