Translate

mercredi 30 mars 2011

Mère-fille




Ce sera bientôt l'anniversaire de mon cheval sauvage lunaire, vous savez ma fille de 12 printemps, celle qui était un cadeau du ciel à son jeune âge et maintenant presqu'une petite ''peste'' à son adolescence. Non, je n'exagère pas, je vous assure que je dis toute la vérité, rien que la vérité ! L'adolescence de nos jeunes commence de plus en plus tôt et ma fille aime manipuler afin d'éviter les efforts, la récupération obligatoire à l'école et étudier ! On dit souvent qu'en délinquance, il faut un but, quelque chose que le jeune aime et bien elle cherche encore et nous aussi. En attendant, on s'arrache les cheveux avec son caractère, sa personnalité, son OPPOSITION et ses mensonges. Autant vous dire que c'est un vrai plaisir de rentrer à la maison après une bonne journée au boulot pour mettre ma casquette de police ! Heureusement que j'ai un chien affectueux parce qu'avec les enfants, c'est pas toujours jojo !


La semaine passée, lors d'un souper familial (qui tourne toujours en chicane de famille), ma fille a eu la gentillesse de m'envoyer cette belle et adorable réplique : ''Je t'aime comme une belle-mère ! ''. Difficile à digérer encore même après une semaine mais bon... On dit que chaque crise génère des forces créatrices et bien... je les cherche encore ! Moi, je pense que toute crise porte en elle un risque et une chance... Le risque vraisemblable de voir notre calvaire s'amplifier ou la chance (St-Antoine de Padoue pour les causes désespérées, priez pour nous !) que le vent tourne de bord et que la situation s'améliore. Dernièrement, mon amie Louise m'a fait la remarque suivante : Pourquoi, on se remet toujours en question lorsque notre enfant est difficile ? Serait-ce possible qu'il soit paresseux, détestable et que ça ne soit pas de NOTRE faute ! ''Bin'' oui, elle a raison Louise, c'est probablement possible ! Je n'y avais même pas pensé !

Le point positif dans tout cela (faut garder le moral en tout temps !) c'est que le cordon si difficile à couper entre une mère et sa fille ne le sera pas trop dans mon cas ! Ça c'est la belle-mère qui parle... La mère, elle... se pose bien des questions.

lundi 28 mars 2011

La boussole électronique perd le nord



Pour ceux et celles qui ne sont pas encore au courant (vous avez fait quoi en fin de semaine ? Radio-Canada en a parlé souvent) et bien il existe maintenant pour les indécis (en vue des prochaines élections fédérales) un site voulant les aider à le devenir moins (bonne chance !). Il se nomme "La boussole électronique'' et été élaboré par des politologues (genre de nerds adultes étudiant les FAITS politiques dans notre société). Il se veut également un phare éclairant les gens blasés, mêlés, plus ou moins intéressés et comme moi, curieux et amusés. Cet outil indique également les candidats dans les circonscriptions par rapports aux différents partis politiques. C'est fort intéressant alors...


Je me suis donc divertie à compléter ce petit questionnaire et... Oh surprise, moi, indépendantiste-souverainiste avouée et bien je me suis retrouvée positionnée avec le Parti Libéral du beau, distingué, charmeur et sexy Michael Ignatieff (il casse son français adorablement, un peu comme un anglais, même s'il a vécu aux État-Unis). Je vous assure que l'avoir eu dans mon entourage, j'aurais appris l'anglais assez vite !

Bon, je reviens à mes moutons...Y'a tout de même un léger problème, me semble ! La boussole a perdu le nord ! Moi Libéral ! On aura tout vu ! C'est que... elle voit inconsciemment qui vous attire le plus physiquement entre les 5 candidats (dont une femme) ! Well, well, well ! Vite, un cours d'anglais privé avec Ignatieff pour un Québec libre mais ouvert à la mondialisation pas à l'assimilation !


dimanche 27 mars 2011

Facebook et ses personnages publics québécois




L'industrie du spectacle va mal en général, plus précisément celui de la chanson. Elle essaie de garder la tête hors de l'eau et emploie maintenant de plus en plus Facebook pour mousser ses artistes. Or, elle n'est pas honnête envers les gens qui achètent des billets de spectacles et des disques, qui se déplacent pour voir leurs idoles sur scène. Ces sites sont gérés par des attachés de presse de la compagnie de disques, ou de la compagnie de gérance donc du pareil au même. Il faut garder le contrôle et le site propre à la VENTE des CD, des spectacles. Bienvenue la promotion et vive le marketing ! L'artiste devient un produit comme n'importe lequel autre... Tiens comme du Monsieur NET ! Bien sûr ''la vedette'' place des liens, des commentaires personnels mais ne fait jamais d'interactions avec ceux et celles qui le font vivre. Lorsqu'une personne, le commun des mortels écrit trop souvent, il a la ''chance'' de voir disparaître ses commentaires même si ceux-ci sont intelligents, drôles et positifs. C'est à mon avis complètement irrespectueux et stupide. De cette manière, l'entourage de l'artiste se tire dans le pied car les gens ne sont pas dupes, ils en ressortent blessés face à cette manière cavalière de remerciement (ou de licenciement), belle reconnaissance envers eux !


Vous voulez savoir pourquoi Marie-Mai est si populaire et remplie ses salles ? Elle a du talent certes, mais également elle signe toujours avec le sourire et une grande délicatesse des autographes après ses spectacles. Son public cible est jeune et elle sait qu'il faut les garder (ce sont les parents qui achètent ses billets). Toutefois, elle semble authentique dans sa démarche artistique, sensible et conscientisée sur le fait que son EMPLOYEUR s'appelle LE PUBLIC ! Si vous ne voulez pas être connu et reconnu, trouvez-vous un autre travail, faites comme moi !


Lorsque l'artiste trône dans une bulle de verre placée par lui-même et/ou son entourage et qu'il ne veut pas s'entremêler à celui qui le fait vivre (y'a un minimum), c'est qu'il n'est pas fait pour travailler dans ce milieu et surtout d'avoir une page dans le réseau social Facebook ! Les gens ne veulent pas seulement aimer un produit musical, ils veulent respectueusement s'exprimer librement. Est-ce que certains fans vont trop loin en écrivant tous les jours sur le site public Facebook ? Je ne crois pas, si les propos demeurent de bons goûts. Où commence et où s'arrête la liberté d'expression ?

vendredi 25 mars 2011

Les élections fédérales


Photo: Félix Grenier, candidat Bloc Québécois, Charlesbourg-Haute-Saint-Charles.

J'ai la chance de vivre dans un pays démocratique, ce qui me garantit des droits mais également des devoirs dont celui d'aller voter. Je dis souvent, votez pour qui vous voulez mais IL FAUT ALLER VOTER ! La démocratie est un idéal à poursuivre et un mode de gouvernance à appliquer. Y'a des gens qui meurent pour elle. Et nous ici... on aime bien chiâler !

Le pouvoir politique est exercé par les citoyens et par la suite, le gouvernement en place. Le problème commence souvent ici. On pense que ce pouvoir ne nous appartient pas mais c'est une fausse croyance. Il est entre nos mains lorsqu'on va voter ! J'entends fréquemment la même ritournelle, que de toute façon c'est la même chose, qu'un parti politique vaut l'autre, que ce sont des menteurs, des manipulateurs et j'en passe. Il y en a comme partout ailleurs mais il y a aussi de bonnes personnes qui font ce métier, avec des valeurs, du discernement, des idées et qui croient vraiment qu'on peut changer des choses, que tout est possible. Ils se nomment des idéalistes. Ils sont souvent jeunes et il nous en faut pour faire bouger les vieux routiers en place. Mon fils (celui informaticien-étudiant en maîtrise) qui mange de la politique, travaille également pour ''son'' candidat Félix Grenier (Bloc Québécois), secteur Charlesbourg-Haute-Saint-Charles et je vous assure que ce sont DEUX bonnes personnes qui veulent changer et bouger des choses POUR LES CITOYENS ET AVEC LES CITOYENS de la place. Ils ne sont pas en politique pour l'argent parce que y'a pas de fortune à faire là, au contraire. Il faut être déterminé, solide et avoir l'esprit d'un aventurier pour aller jouer dans ce terrain de...jeux, dans l'ombre ou la lumière. Il faut également avoir la foi de ses idéaux pour y passer autant de temps. Aller en politique c'est comme aller en religion. Il faut de la dévotion !

Nous irons donc bientôt aux urnes en mai prochain (possiblement le 2 mai) pour des élections fédérales, une 4ème fois en 7 ans parce que les Canadiens aiment les gouvernements minoritaires. Alors si vous me connaissez, ne me dites pas que ce sont tous des timbrés qui vont en politique ! CE N'EST PAS VRAI ! Y'a au moins deux bonnes personnes, je vous assure !!!

J'adore

J'adore me promener sur Youtube. C'est presque... un loisir. Ma curiosité m'amène ailleurs et je fais de belles découvertes comme ceci. Evidemment y'a de la danse et des ''waves'' (vagues en hip-hop) et puis y'a le style, la musique, la photo, les images, le montage...

mercredi 23 mars 2011

Baryshnikov arts center


http://www.youtube.com/watch?v=m04igf4jEIkLe

8 mars dernier à New-York

De Désilets à Baryshnikov



http://www.musiqueplus.com/alexandre-desilets/alexandre-desilets-l-univers-7-fevrier-2011


La vidéo de ''LA GARDE'' d'Alexandre Désilets sort demain le 24 mars. Alex a intégré de la danse contemporaine dedans, j'ai hâte de voir ce que cela va donner. Et en passant, j'ai vu 4 shows de lui à ce jour (5ème le 2 avril prochain). Je peux vous affirmer qu'il danse très bien. Il le fait librement, sans contraintes, en exécutant des changements de tension d'une manière très naturelle. Alors lorsqu'il dit qu'il ne danse pas bien, ce n'est pas vrai ! Il est humble !

Et me voilà tournant à 180 degrés. Lorsque je suis allée à New-York au début de mars, je voulais absolument aller voir l'école de danse de Baryshnikov (Baryshnikov arts center). Ce que nous avons fait évidemment. Je pensais me faire avertir lorsque nous avons pris l'ascenseur pour monter au 6 ème étage de l'édifice. Bin non, j'ai pu admirer en arrière d'une porte quelques danseurs s'exécutant à faire des temps levés en moderne. Je m'attendais à de gros studios parce qu'il a été le meilleur danseur en ballet classique de son époque. J'ai eu droit à un tout petit studio, MINUSCULE et le mot est faible, vraiment je ne pensais pas que cela pouvait exister et un autre un peu plus grand, c'est tout ! Je n'ai même pas pu acheter quoi que ce soit en souvenir parce que il n'y avait rien à part DEUX STUDIOS ! Son école partage le reste de l'immeuble avec une école de musique et une salle de spectacles. C'est incroyable mais vrai ! Micha est dans le début de la soixantaine et danse encore un peu en moderne-contemporain. J'ai tout de même touché aux portes des petits studios et aux boutons des 6 étages juste pour le plaisir des vibrations de l'endroit ! J'en fait des niaiseries, c'est pas croyable !

mardi 22 mars 2011

Demain Cruella d'Enfer


Je me pensais une mère autoritaire, même sévère avec mes enfants. Je crois qu'avec l'âge, je deviens davantage débonnaire et surtout je souffre d'une GRAVE écoeurite aiguë de faire toujours la police. C'est pas dans ma nature de vouloir contrôler mes enfants et mon entourage. Ma devise serait ''vivre et laisser vivre'', vous voyez un peu le tableau. J'ai donné comme on dit... Mon plus vieux aura bientôt 26 ans en juillet et sportif-hyperactif, lui a 18 printemps.

Monsieur le marquis et moi avons donc relâché un peu (pas complètement) la discipline pour les devoirs et leçons de mon cheval sauvage lunaire, ma détestable ado de 12 ans et 11 mois et des poussières. Elle est en secondaire 1 (me semble qu'il est temps qu'elle devienne AUTONOME) et sa ''qualité'' première va vous surprendre... Elle se complaît dans la paresse, complètement allergique aux efforts ! Elle a beau avoir un TDA, même avec une médication, Madame se vautre dans l'inaction comme un chat sauvage sur son divan. Le tout avec un caractère de cochon ! (ma mère me répète souvent que j'étais comme ça, moi aussi, plus jeune. Rien pour m'aider ! ).
J'ai donc eu un petit téléphone d'une gentille et compétente enseignante ressource aujourd'hui à mon travail. Demande faite de ma part, il y a environ un mois... Elle me disait qu'OBLIGATOIREMENT ma fille devra faire 40 minutes de devoirs-leçons du lundi au vendredi et si elle n'a rien à faire... elle devra copier des mots de vocabulaire en anglais, lire ou compléter des pages en maths (cahier que je peux trouver à la librairie). C'est MOI qui devrait superviser le tout évidemment (privilèges) ou me changer en Cruella d'Enfer (retrait de privilèges) ! Que du gros plaisir en perspective ! C'est drôle, j'ai pas hâte ! Heureusement que Monsieur le marquis sera là pour m'aider.

Ce soir, elle a un rhume d'homme alors ma zombie-rebelle s'est couchée tôt sans étudier... Cruella D'enfer aurait dû avoir des chiens, juste des chiens ! Pis c'est pas vrai Môman que j'avais un caractère de cochon lorsque j'étais ADO ! Tigresse peut-être mais pas cochon !!!

lundi 21 mars 2011

IRM et rots


La journée a commencé rapidement ce matin. Comme à tous les jours, aussitôt assise sur ma chaise à 8 heures 15 un melting-pot de dossiers, de patients et... de problèmes s'offre à moi. Y'a des matins où j'aimerais gambader plutôt que d'exécuter un marathon et de ce temps-ci c'est plus difficile à supporter. Travailler dans une entreprise privée n'est pas reposant du tout ! C'est donc en après-midi avec le sourire aux lèvres que je me suis dirigée vers l'hôpital pour mon 2ème IRM, la résonance magnétique de mes seins.
Je déteste ne pas bouger (je suis hyperactive, ne l'oubliez pas). PENDANT UNE HEURE sur le ventre (très inconfortable en passant), les seins à l'air dans une petite boîte de sardines fermée hermétiquement, je me suis donc farcie des sons cacophoniques stridents qui s'amusaient à me marteler le cerveau avec en plus un cathéter dans le bras. J'ai eu droit à un avertissement pour avoir fait un ROT et que nous devions recommencer une petite partie de l'examen ! Je ne sais pas vous, mais moi, je ne peux pas les contrôler ! Je peux me retenir pour une flatulence mais pas un rot ! Vous allez dire que j'aie l'humeur facétueuse... Disons que je suis recouverte de trombones sur le corps et que les portes s'ouvrent à mon passage ! En cette belle soirée printanière (il neige dehors), je dégage un magnétisme incommensurable et j'éructe enfin librement mais sagement mes pensées !


dimanche 20 mars 2011

Celtic Thunder

La St-Patrick était jeudi dernier mais fêtée aujourd'hui et je viens de découvrir ce groupe franchement... comment dire ? Différent de ce que j'écoute habituellement. J'aime bien l'accent Irlandais, leurs voix et LEURS JUPETTES ! Vite un coup de vent s'il vous plaît ! Je trouve que ce n'est pas quétaine du tout, c'est même de bon goût. Vraiment surprenant !


Peinturlurer

Posted by Picasa

Le grand ménage du printemps

Je me revois petite à regarder ma mère frotter, laver, nettoyer et puis tout d'un coup voler mon oreiller adorée pour la farcir dans un grand sac de plastique transparent. Ensuite elle activait son énorme balayeuse Electrolux et avec son gros boyau l'aspirait littéralement en pensant peut-être qu'elle était la Reine des bleuets en ce qui a trait au nettoyage du printemps. Elle aura 85 ans en juillet prochain et demeure la Reine de Pomponville dans ce domaine. Hier, elle me disait que cette année, elle ne pensait pas monter dans son escabeau ! Ses étourdissements la rendent craintive à l'idée de grimper pour se transformer en une bonobo ! Encore heureux !
-Mais comment nettoyer le plafond sans grimper ? me demanda-t-elle.
-Facile, tu le nettoies pas ! me suis-je risquée à lui répondre.

Le grand ménage du printemps est quelque chose que j'aime détester. Toutefois cette année, je ne sais pas qu'elle bibitte est venue me piquer mais je ressens un désir effréné de nettoyer, de peinturer, de laver, de jeter, de donner. Ça va avec mon état d'esprit actuel. Y'a en moi une obligation presque agréable à modifier mon environnement. Je ne demeure pas dans une hutte sur pilotis à Bora Bora, là où on n'a pas à se faire violence pour désengorger et décrasser sa demeure. Mon petit paradis se nomme un bungalow et comme tous les Québécois de ce monde, j'aime peinturer. Oubliez le blanc, il me faut de la couleur ! Ma maison est colorée comme moi ! Je ne suis pas la tendance du brun et beige partout dans toutes les pièces. Je cherche les couleurs méditerranéennes. Monsieur le marquis et moi avons donc passé notre charmante fin de semaine à peinturlurer en pêche l'une de mes deux salles de bain (j'en ai juste 2, pas 14 comme Céline Dion !) et pour une fois, la couleur me plaît ! À défaut d'aller visiter les îles de l'amour et de partir à Tahiti, j'irai perdre mon latin dans ma salle de bain (j'adore y lire en passant) ! Moi aussi j'ai de l'eau d'un bleu-vert unique au monde, la filtration d'eau fonctionne très bien à Québec ! Je vais même m'allumer une chandelle senteur fleurs de frangipanier, à faire rêver. Même pas besoin d'apporter mon maillot de bain, palmes et tralala ! Faut savoir que je prends mon bonheur là où je peux, dans les petites choses simples de la vie et j'ai beaucoup, beaucoup d'imagination ! Aloha !

vendredi 18 mars 2011

Je ne m'appelle pas Céline Dion


J'ai la chance de travailler 4 jours/semaine MAIS pour tout vous dire c'est un 5 jours dans un 4 !
Je vois aussi ma journée de congé (le vendredi) comme (une petite montagne) le moment précis pour effectuer le plus de tâches obligatoires possibles. Lorsqu'on a une famille (encore des ados à la maison) , y'a le ménage (non j'ai pas une femme de ménage $$$ !), le lavage (y en as-tu ! ça pousse comme de la mauvaise herbe !), payer mes comptes sur internet (et me voilà sur Facebook encore !), magasiner (je déteste tellement ça que je reporte le calvaire à la semaine suivante), aller à mes rendez-vous reliés à ma santé (ma dentiste et mon médecin sont des femmes en plus... Pas la chance de voir un beau mâle !). Ah oui... Cuisiner et pour moi, c'est une obligation pas un moment de plaisir alors je cours après ma queue mais lentement (que je n'ai pas !)... Vous pensez que je ma tape toute la job sale ? Bin non, mon chum en fait pas mal aussi. Avec les années, j'ai appris à lâcher prise mais je demeure relativement toujours dans l'action. Je le remarque bien lorsque je reprends le boulot après une semaine de vacances.

Où est-ce que je veux en venir ? Encore à Céline ! Je ne sais pas ce qu'elle mange mais... je crois bien que c'est son clone qu'on voit en ce moment parce qu'elle arrive à allaiter DEUX enfants aux 4 heures en plus de donner son show et d'avoir les ongles impeccables !!!!!! J'ai allaité mes 3 enfants (pas en même temps !) 7, 6 et 5 mois et je ne pouvais que donner le sein, manger et essayer de dormir un peu ! Céline allaite DEUX enfants aux 4 heures, n'a pas de nuit complète, a un entraîneur privé les jours où elle ne donne pas de spectacle !!! Elle a beau avoir de l'aide, c'est physiquement impossible dans ma tête ! J'ai beau être une hyperactive au sens propre, je ne pourrais même pas y arriver !

Alors... La Céline à Las Vegas est un clone voilà ! On a piqué son double au Musée Madame Tussauds et on s'amuse à nous faire croire que c'est la vraie !!! En conclusion: NE JAMAIS SE COMPARER À CÉLINE DION PARCE QUE VOUS ALLEZ VOUS RETROUVER AVEC UNE DÉPRIME ou UN BURN-OUT ASSURÉ ! Y'a une petite chose qui me fait peur en la voyant souriante à ce point, c'est de donner aux autres femmes l'image que c'est POSSIBLE DE FAIRE TOUT CELA !!! Ce n'est pas tout le monde qui peut y arriver et c'est correct ! Faut toujours se comparer à pire, pas à mieux, et surtout pas à une parfaite contorsionniste de la vie comme elle parce que derrière l'image, y'a la vraie vie et c'est pas celle qu'on voit devant nous.

jeudi 17 mars 2011

A comme Adèle et N comme Nadja

Ce soir, rien de profond, ni de songé, juste du plaisir pour vos oreilles. Mon coup de coeur se nomme Adèle, chanteuse Anglaise. Du talent à l'état brut. Puis, je vous place Nadja, chanteur Québécoise, c'est un peu le même style. Au Québec, souvent tout ce qui vient d'ailleurs est meilleur et on minimise un peu le talent de nos interprètes. On dirait qu'il faut que les autres nous disent que nous sommes bons ! Nous avons des complexes qui datent de loin... Je ne vous baragouine plus rien, mon cerveau est à OFF !


mercredi 16 mars 2011

Le Japon, le nucléaire et la mort


J'ai beau essayer de ne pas écouter les nouvelles déprimantes à la télévision, c'est difficile de passer par dessus le séisme du tsunami au Japon. Je pense encore à Haïti alors pas déjà un autre séisme ! Cette série d'incidents nucléaires chez l'Empire du Soleil Levant me fait penser de plus en plus à Tchernobyl (26 avril 1986). Et puis lorsque je pense qu'il y a 10,000 personnes qui sont mortes horriblement et presque en même temps, je me dis que si Dieu existe, et bien il aura besoin d'un peu d'aide pour les accueillir ! Et je ne me proposerai pas pour être volontaire ! Je passe mon tour !

Me semble que plus d'éoliennes et moins de nucléaires, ça serait une bonne idée ! Je ne suis pas bornée au point de penser de ne pas en avoir du tout mais déjà en avoir moins ça serait un bon début. Je ne vous ferai pas un laïus sur le sujet car je sais très bien que nous vivons dans la vraie vie, pas dans un monde idéal. Toutefois, faudrait commencer à penser à long terme pour nos enfants au lieu de penser économie rapide, décisions commerciales hâtives qui ne visent qu'à enrichir les plus grosse poches et faire réélire nos politiciens ! Ça doit faire longtemps que le ''cancer'' est rendu dans la chaîne alimentaire ! On a beau avoir des gènes-mutants ou tout simplement déjà fragilisés au départ, y'a trop de cochonneries cancérigènes un peu partout. Alors va nous en falloir des antioxydants pour ne pas en ''attraper'' un ! Amenez-moi s'en des tomates, des carottes, des haricots, des pommes, des raisins, des pamplemousses, de l'ail, du thé vert, thé noir, du gingembre et du vin rouge !!! Et encore... Y'a presque autant de facteurs qui influencent le risque de cancers que de cheveux sur ma tête ! Bin oui, l'âge, le sexe, l'alimentation, le tabagisme, les antécédents familiaux, l'environnement... Amen et etc...

Dans le fond, à force de voir des tragédies, on voit tout simplement notre propre fin. Habituellement on consomme, on s'amuse, on travaille pour oublier que... La mort nous pend au bout du nez ! On veut juste prendre le dernier numéro de la liste pour y arriver ! Et en passant, la première de Céline Dion à Las Vegas fut un succès ! OUF !

mardi 15 mars 2011

Céline Dion à Las Vegas


Ce soir vous allez me trouver quétaine et bien, je l'assume et j'en suis presque fière ! Je crois que comme quétainement on peut faire pire vous savez... Il paraît que Céline Dion recommence à chanter aujourd'hui même à Las Vegas (pour 3 ans) et puis ? ''Bin'', je l'aime, moi, notre princesse, que dis-je notre reine ! Les Anglais et les Canadiens Anglais ont leur Reine d'Angleterre, nous... Céline Dion ! Notre Roi... René Angelil voyons !

Notre Reine ne fait rien comme les autres, elle est unique ! Elle ne ''confectionne'' même pas sa progéniture comme la majorité des autres femmes ! Elle chante mieux, est fine au carré (ça pas de bon sens) et drôle en plus ! La femme normale Québécoise, de ''classe moyenne'' (comme moi) ne peut même pas se comparer à sa petite orteil, faut même pas essayer... Complexes assurés ! Je peux tout juste avoir la tête dans les étoiles et rêver à un château en ''Espagne''. Elle, elle est une étoile et peut s'acheter le château qui va avec ! Y'a une petite différence, vous ne trouvez pas ?

Tout de même, c'est assez incroyable, Céline aura en plus réussi à faire ce que la monarchie n'a jamais encore fait. Être de sang royal et faire semblant de respirer, de souffrir comme le peuple. Charles et Diana ont pourtant bien essayé mais ça n'a pas fonctionné.

Céline Dion m'impressionne surtout parce qu'elle a su demeurer familière, naturelle, malgré sa richesse, son succès et sa popularité. Elle n'a jamais oublié qu'elle vient d'une famille pauvre, nombreuse et tissée serrée. Elle n'a jamais modifié son accent (en France). Elle aurait pu mais n'a jamais voulu. Il paraît que ce sont les plus grands qui sont les plus ''simples''. Céline en est la preuve. Espérons qu'elle sera transmettre à ses enfants la plus belle qualité qu'un être humain peut avoir et qu'elle a... la noblesse du coeur !



lundi 14 mars 2011

Lucille Marcotte, peintre



Avec moi, il faut oublier le magasinage, si vous voulez me trouver, faut aller dans un musée ou dans une galerie d'art. Belle découverte faite dernièrement à Québec, plus précisément à la galerie Beauchamp, Lucille Marcotte, ancienne psychologue et maintenant artiste peintre. Oeuvres de grandes dimensions contemporaines, figuratives et très féminines, encore plus belles lorsqu'on les admire sur place. Le vide est subjectif, l'invisible a donc son importance. Tout est dans la fragilité et la force. Une sorte de complicité et de complémentarité des contraires. J'aime le sentiment de profondeur, de calme que ces oeuvres m'apportent.

dimanche 13 mars 2011

Québec aujourd'hui


J'ai beau adorer New-York pour sa démesure, je ne pourrais pas y rester longtemps. Or, j'aime profondément la ville de Québec pour sa qualité de vie et sa beauté. Je ne pourrais pas demeurer ailleurs. Son énergie est vitale à mon équilibre, je suis éprise d'elle.

Et puis, ma chanson du jour... Pour la musique et la danse (style Edouard Lock). Un beau ''cocktail'' (mélange) pour la passionnée que je suis.

Posted by Picasa
Posted by Picasa

Québec aujourd'hui


Place Royale dans le Vieux-Québec aujourd'hui. Promenade dans le Vieux en explorant les galeries d'art du vieux-port.
Posted by Picasa

Times Square, lundi le 7 mars

samedi 12 mars 2011

Spider-Man sur Broadway


(Photo prise rapidement avant de me faire avertir... Cette image recouvre la scène complètement).

J'adore les comédies musicales sur Broadway. J'ai eu la chance de voir Miss Saïgon (qui n'existe plus), Mamma Mia, The Phantom Of The Opera et mardi soir dernier Spider-Man. Le spectacle le plus cher de l'histoire de Broadway n'est pas prêt pour être présenté sur Times Square. La première partie est remplie de tableaux cartonnés, style BD, un décor loin du spectaculaire et répétitif. Une première partie plus théâtrale que musicale qui surcharge le déroulement de l'histoire. L'ennui s'intalle rapidement. Pas ou peu de danseurs et lorsqu'ils s'exécutent, ils sont franchement techniquement mauvais. La trame sonore de Bono est faible, rien n'accroche à nos oreilles. Par contre, la deuxième partie en vaut le détour. D'immenses écrans où se projettent des images spectaculaires nous donnent l'impression qu'enfin nous allons assister à quelque chose d'unique mais malheureusement trop tard et trop court à notre goût.

J'ai compté 9 acrobates personnifiant Spider-Man et malheureusement, les entrées et sorties de ces artistes étaient mal chronométrées. Le spectacle a même dû être interrompu parce que le mécanisme permettant à un acrobate de survoler les spectateurs a bloqué. Drôle mais pas très professionnel pour Broadway !

Toutefois, la salle était pleine à craquer et les jeunes avaient vraiment l'air d'apprécier le spectacle. Ma fille a tout de même dormi sur l'épaule de son père mais elle était malade alors je ne peux pas valider ce que j'ai perçu. Le lancement officiel de Spider-Man: Turn Off The Dark est encore reporté pour une 6ème fois. Un retard de 2 à 3 semaines et c'est tant mieux parce que présentement qualité/prix, elle n'en vaut pas le détour. Habituellement Broadway est l'endroit par excellence des comédies musicales, de grandes voix, de grands danseurs où s'entremêlent la perfection, l'émotion et le spectaculaire mais Spider-Man présentement peut aller se réhabiller, il n'est pas prêt pour y faire son grand saut, qu'on le retienne avec sa toile. Le temps de peaufiner ce pseudo-spectacle qui n'est pas encore digne de la magnificence d'un lieu culte autant respecté et réputé que Broadway .

vendredi 11 mars 2011

Mon Cornopostelle


Devanture de la galerie AKA à Montréal (51, rue St-Paul Ouest).
Posted by Picasa

81 Greene Street à Soho, New-York. Studio de Corno au 3ième étage.
Posted by Picasa



Opera Gallery, 115 Spring Steet à New-York... Remarquez la position de mes mains, je prie presque ma fois d'honneur !
Posted by Picasa

Mon Cornopostelle


(Oeuvre de Corno, visage de femme sur fond noir)

Y'a des gens qui font un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle en quête d'eux-mêmes, moi, j'ai commencé ma recherche des oeuvres de la peintre Corno en bravant une tempête et une autoroute fermée dans l'état de New-York. Faut vouloir en Smirnoff ! (Corno et moi, on adore ça). Je me suis dit, si les oeuvres de Corno ne vont pas à toi, va vers eux ! Prends ta voiture et roule !

C'est donc avec une certaine nervosité que je me suis rendue à la ''Gallery Opera'' dans Soho (115 Spring Street à New-York). Cependant en ouvrant la porte, mon coeur a fait un bond vers... la déception. Pourquoi ? Rien de Corno ! Les quelques tableaux étaient mélangés dans une salle fermée selon un jeune homme impassible et froid. Je pleure ou je crie ? Il s'en balance ''Américainement'', alors va voir au moins la facade de son studio (81 Greene Street, 3ième étage) Nicole... Ce que j'ai fait en n'écoutant pas Monsieur le marquis me martelant de peser sur le bouton du l'immeuble et en ignorant ma fille de 12 hivers qui me radotait ''Vas-tu de décider môman !''. Une petite retenue s'imposait tout de même. Le bleuet Québécois (native de Chicoutimi mais habitant Québec) en moi a du savoir-vivre et... une tête de cochon ! Direction Montréal à la galerie AKA (51, rue St-Paul Ouest) qui présente exclusivement du Corno. J'aurais peut-être dû commencer là !

Est-ce que j'ai ENFIN vu les oeuvres de ma peintre chouchou ? OUI !!!! Comment vous dire... Moment de grâce d'avoir eu la chance d'admirer et de savourer autant de toiles, de plexiglass, de sérigraphies, de numériques avec la très gentille Amy Lilien (Associée à la vente), visite guidée PRIVÉE d'UNE HEURE TRENTE s'il vous plaît , Alléluia avec un grand A, Dieu existe !

Donc... si vous voulez admirer, regarder, savourer, contempler et même acheter du CORNO, faut juste aller à Montréal, Galerie AKA ! Je crois qu'on aime les artistes qui nous ressemblent. Corno est une passionnée, tout comme moi qui se pousse à aller toujours plus loin. Moi, je le fais dans mon quartier, elle mondialement... ''Croyez en vous-même. Écoutez votre voix intérieure. Suivez votre rêve'' a t-elle déjà écrit. J'aime la peintre, j'aime également la personne qu'elle semble être. Un bleuet Québécois ou New-Yorkais reste un bleuet et fière de l'être ! Une Smirnoff aux bleuets, ça existe ?

dimanche 6 mars 2011

J'ai mon voyage !



Lorsqu'on part en vacances ce qui est le plus intéressant ce sont les préparatifs mais pas dans mon cas ce matin. Je pars pour New-York aujourd'hui et... je me retrouve à faire du lavage de vomissures ! Fiston de 18 ans a sorti hier soir et est arrivé à 5 heures du matin avec une odeur de mouffette (ou moufette mais avec deux ''f'' ça sent plus mauvais) du 16 ème siècle, autant vous dire qu'il pue et qu'on ne le verra pas venir de loin, on va le sentir ! Faut apprendre à nos jeunes à boire, ''bin'' disons qu'entre faut que jeunesse se fasse et mon rôle de mère, je vais passer mon tour aujourd'hui. Je suis en grève et si ça continue comme ça, je vais avoir un humeur de chien (mais il m'en faut beaucoup plus pour me décourager, je suis faite forte) !
Il est temps que l'on prenne la poudre d'escampette, Monsieur le marquis angoisse pour la température depuis 2 jours. À ce rythme là, il va faire un ulcère d'estomac ! Il n'a qu'en bouche le mot: tempête de neige ! Et mon cheval sauvage lunaire de 12 hivers, ma peste-ado-déplaisante au carré est disons... excitée mais toujours aussi désagréable, irritante et impolie. Si vous m'avez envié dernièrement, je peux vous confirmer qu'il y a toujours un revers à la médaille ! La vie de notre voisin n'est pas plus rose que la nôtre ! Ah j'allais oublié que Sam s'est mis à vomir également ce matin. Ma fille le brasse comme une laveuse, c'est pas étonnant !

Je vous assure que ce matin, je ne veux pas saisir le moment présent comme on attend souvent parler, j'ai juste mon voyage mais y'a les oeuvres de Corno qui m'attendent, l'ONU, les musées, la comédie musicale Spiderman... Yabadabadou la vie est belle quand même parce rien n'est parfait dans cette foutue vie !

samedi 5 mars 2011

L'autodestruction de Galliano

L'alcool aura brisé sa belle carrière. John Galliano et Dior, une relation terminée à jamais. Nonobstant au delà de tout cela, ça me porte à une petite réflexion personnelle de ne pas trop admirer nos artistes, nos créateurs car on ne sait jamais ce qui peut sortir du ''sac'' !

Je vais voir Josh Groban !

Je regarde ma feuille de confirmation d'achat et je n'en reviens pas. Le 23 juillet prochain, nous serons au centre Bell (Montréal) pour entendre et voir l'incroyable Josh Groban ! Je me pince et c'est bel et bien vrai ! Je vous en ''parle'' régulièrement car il est l'un de mes chanteurs préférés. Cet Américain fait une carrière internationale et ne vient pas souvent au Québec alors... j'ai le coeur d'une jouvencelle prima donna qui vient de gagner $100,000 beaux dollars à la loterie de la vie ! Je vais tintinnabuler jusqu'au 23 juillet, attachez-moi quéqu'un (en joual pour quelqu'un) !

vendredi 4 mars 2011

Linkin Park

Voici ma chanson fétiche pour ma semaine de congé direction... New-York. J'adore cette ''toune''. Je peux passer d'un extrême à l'autre dans la vie comme dans mes goûts musicaux. Je suis un paradoxe ambulant pouvant aimer Josh Groban (vite le 23 juillet à Montréal !) et ceci.
J'adore les extrêmes.


Un sans faute pour Alexandre Désilet à Trois-Rivières

Photo: Billy Robinson

À part Calogero, Phil Collins et Peter Gabriel, Monsieur le marquis et moi n'avons pas toujours les mêmes goûts musicaux. Toutefois nous avons tenté une petite expérience. Hier soir nous nous sommes donc dirigés à Trois-Rivières pour entendre Alexandre Désilets et ses 4 (fabuleux) musiciens. Je voulais qu'il le voit sur scène absolument. Mon homme a écouté bien attentivement, démonstratif comme une statue de sel ! Il fallait me voir articuler (pas chanter tout de même) les paroles des chansons et gesticuler sur place à côté de mon Schtroumf-sérieux, trop attentif à mon goût. Faut croire que les contraires s'attirent ! Mais comment arrive-t-il à écouter Alex et sa gang sans bouger le petit doigt ? Est-ce qu'il aime ?
Assister à un spectacle d'Alex c'est comme s'aventurer dans une belle et grande forêt champêtre pour y retrouver son équilibre. Le paraître tombe rapidement pour aller à l'essentiel. On tombe en amour avec sa musique mais surtout tout ce qu'il dégage. Alex va vers les autres en état d'apesanteur. Il ne traîne rien de lourd avec lui. C'est un être libre comme sa musique. Authenticité, sensibilité, énergie, perfection. Il réussit à concilier tout ça et à nous donner toujours d'exceptionnelles prestations. Il performe en champion, en sportif. J'ai vu 4 spectacles d'Alex, je peux vous assurer qu'il a été excellent à chaque fois. Et lorsqu'il descend de la scène avec son guitariste pour s'entremêler aux spectateurs, on comprend l'homme qu'il est et on déguste tout le talent qu'il a. Il est à noter que sa voix sur scène est davantage mise en valeur que sur CD. Elle est en premier plan, là où on souhaiterait qu'elle soit sur le prochain disque. À tout cela, j'ajoute qu'il danse à merveille... Alors l'ex-prof de danse en moi était donc au paradis !
Est-ce que mon homme a aimé ? Évidemment... La statue de sel a fondu dans la voiture ! Il a beau être discret presque par vocation il a du goût tout de même ! La preuve c'est qu'il m'aime ! Prochain spectacle d'Alex à Lévis le 2 avril prochain et NOUS y serons !

mercredi 2 mars 2011

Prendre la poudre d'escampette


Je repars bientôt à New-York pour quelques jours, pas pour visiter ce que tout le monde visite, non...Cette fois-ci avec Monsieur le marquis et mon cheval sauvage lunaire, ma pas ado-ado, c'est-à-dire ma PAS très adorable ado ! Faudra oublier le romantisme, je crois bien ! J'aime Paris amoureusement et New-York disons... animalement. Cette ville a une énergie incroyable et je m'y sens en sécurité. Faut dire qu'il y a des policiers partout ou presque ! Je commencerai donc mon ''Cornopostelle'' à la Galerie Opera pour voir les oeuvres en vrai-vrai de ma peintre préférée Corno. J'amène avec moi mon petit transfert sur toile (je suis pauvre) à faire signer, tout d'un coup que je la croise ! Vous voulez savoir la vérité ? Je lui ai écrit un petit courriel aujourd'hui... On ne sait jamais. Puis l'ONU et la comédie musicale Spiderman, peut-être une visite au studio de Baryshnikov. Le reste, on verra bien.

Demain, je vous abandonne pour un spectacle à Trois-Rivières d'Alexandre Désilets, mon 4ème. Je suis loin des 20 shows de Pierre Lapointe mais... ça va venir !

Après tout ce que j'ai vécu depuis 6 mois (pas racontable sur le net), la fatigue accumulée, la neige... J'ai besoin de vacances comme jamais ! Je me souhaite donc... juste de belles choses parce que je le mérite en tabarnouche ! Je veux me vautrer dans le bonheur marshmallow et y rester le plus longtemps possible, m'y coller faméliquement. Goûter aux petits détails qui font la différence. En voici un petit détail... 115 Spring Street et le rêve deviendra réalité.

mardi 1 mars 2011

Aimer en continu

Diane Tell revient sporadiquement au Québec nous visiter car notre Québécoise demeure depuis des lunes en France. Elle a perdu notre accent mais a gardé son talent. Elle était à Belle et Bum en fin de semaine dernière et j'ai accroché sur cette chanson, plus précisément cette phrase: ''je t'aime en continu, tu m'aimes en pointillés'' comme plusieurs hommes. Et justement ''si j'étais un homme'', je ne serais pas ''capitaine'', non... juste un homme qui aime en continu ! Rares sont ces hommes, et j'ai la chance dans avoir un dans ma vie...


Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''