Translate

dimanche 24 août 2014

Le supplice de la goutte d'eau de l'aidant naturel


(Photo de ma mère prise par ma fille.  Elle me brise le coeur, mais la souffrance fait partie de la vie. Il ne faut pas s'en cacher).

J'ai signé le 8 août, avec la larme à l'oeil et la main chancelante, l'autorisation d'une place en CHSLD pour ma mère, après une 2ième évaluation, un placement en résidence pour personnes non autonomes qui a duré un peu plus de 2 mois et 4 courtes hospitalisations en 1 mois et demi en raison de chutes multiples. Pas facile de faire entrer dans le ''système hospitalier public'' une personne non autonome et ce, même si elle paye. Le mot magique: contention (au besoin) et non contorsion, quoique c'est exactement comme ça que je me sens actuellement !  

Y a de l'acrobatie à faire pour se démêler juste avec les intervenantes, les fameuses TS, travailleuses sociales. La première, celle à l'urgence. La deuxième, celle au département de l'hôpital, facile à la reconnaître, elle doit faire sortir et placer rapidement les patients une fois que le diagnostic est tombé. Elle a de la pression et un quota à respecter et vous le sentez ! Et enfin, la TSR, travailleuse sociale réseau, elle fait le lien entre vous et l'endroit où votre parent attend sa place.  Attendez-vous à changer souvent de TS, si vous tombez comme moi, soit dans la semaine de relâche et/ou les vacances estivales.  

Le plaisir de la chose s'en vient.  Le calvaire de la paperasserie de la section monétaire.  Attachez votre tuque avec de la broche !  Un fait incroyable.  Si votre parent peut payer une chambre double à 1,456.80$ ou à 3 lits à 1,083.00$ et que l'hôpital lui trouve une place dans une chambre individuelle à 1,742.70$ et bien...Vous n'aurez pas le choix d'accepter !  Vous devrez attendre qu'il lui reste 2,500$ en tout et partout pour remplir les papiers d'exonération en vue que ce soit le gouvernement qui paie les soins. J'aimerais bien connaître le brillant fonctionnaire qui a pensé à ça !

Revenu-Québec, pas plus facile, avec les fameux versements anticipés... Si vous appelez pour seulement les aviser du changement de versements (en baisse pour eux), vous allez frapper un mur.  Il faut imprimer et remplir le formulaire MR-69 et leur envoyer, un délai d'un mois est nécessaire.  Je vous précise également que les informations ne se transmettent pas d'un département à un autre.  Des heures de plaisir !

J'apprends sur le tas, la rage au coeur.  Le ''système'' n'aide pas du tout l'aidant naturel.  L'intervenant, qu'il soit en face de vous ou au téléphone, vous dira constamment: ''Je ne m'occupe pas de cette partie là, ça sera Un tel '', et ce Un tel, dira, l'autre Un tel, ce qui fait que vous allez perdre votre temps et surtout votre patience. 

L'aidant naturel devra faire face avec courage et humour au fameux dicton ''pourquoi faire simple lorsqu'on peut faire compliqué !''.  Il aura besoin également de bonnes oreilles attentives pour le soutenir face à l'aberration de la bureaucratie et du jeu de la chaise musicale.  Il vous dira qu'il se sent comme une petite souris qui tourne autour de sa roue, qu'une carrière d'animal domestique commence pour lui... Dans sa tête, il se demandera -Le supplice de la goutte d'eau arrêtera quand ?

Moi, si je réincarne, je ne reviens pas en souris !



dimanche 17 août 2014

Cornomania à Québec

Lorsque l'on vit un rêve, il faut le savourer longtemps. La compulsion, c'est pas mon truc ! Alors pas trop pressée de vivre le suivant. Je suis dans une sorte de nuage cotonné de béatitude. En bon québécois, une sorte de ''buzz'' de bonheur. 

C'est donc à la Galerie Perreault, située au 205, rue St-Paul que la réalité a dépassé la fiction. Faut un Saint pour intervenir dans un rêve, même un nom de rue, ça peut aider ! Notre bleuet New-Yorkais y expose une vingtaine de toiles et ce, pour la première fois en vingt ans. Plusieurs inédites, jusqu'au 30 août, faut faire vite ! Et fait rarissime, de tous formats donc plus abordables.  Les couleurs sont différentes voire plus chaudes, et ses petits tatouages (sa marque personnelle) modifiés également. La sensualité qui s'en dégage est comme toujours aussi suavement appréciée. Corno transcende presque le désir sexuel.  Mes toiles préférées sont celles qui me donne l'impression qu'elle a peint un moment d'extase (de passion) après un orgasme, même Marilyn n'y échappe pas !  

Est-ce que je lui ai parlé ?  Évidemment !  Quelle belle femme et avec, disons-le, un body d'enfer !  Corno n'a pas la tête enflée pour 2 sous, malgré la fatigue, elle s'intéresse véritablement à l'autre.  Intuitive et chaleureuse, dotée d'une grande ouverture d'esprit, une telle personne ne peut pas décevoir, bien au contraire. Enracinée à New-York, elle a su garder la gentillesse des bleuets du Saguenay, ça lui donne des ailes, et les siennes sont très colorées. St-Paul aussi est bien d'accord avec moi  !  ;)    

15 août 2014

300 invités

Pourquoi je me tiens l'épaule comme ça ?  





vendredi 15 août 2014

Corno à Québec enfin !




Peut-être que nos rendez-vous manqués doivent être remis à plus tard ? Le temps que ce soit le bon moment pour que le manqué devienne réalité !

Je suis excitée, très énervée, très-très fo-folle (et que ça me fait du bien de me sentir comme ça), parce qu'enfin (merci Dieu terrestre, tu vas te reconnaître), je vais rencontrer la vraie, l'unique, ma sublime peintre Corno !  Pas croyable, je sais !  Je vous place en lien toutes les démarches depuis quelques années pour y arriver.  Vous allez ne pas en revenir (mes liens ne sont pas en ordre chronologique, désolée, un peu pressée) !  De bien belles folies comme dirait mon chum. 

Je suis prête, j'ai mes 2 appareils photos, mon IPOD (qui me servira de 3ième appareil), batteries rechargées, s'il vous plaît, et mon livre à faire signer évidemment !

La fille veut, mais veut surtout garder le contrôle de ses émotions, pis ne veut surtout pas que ça paraisse trop qu'elle l'aime ben gros ! Orgueilleuse la coquine !

Un 5 à 7 à la Galerie Perreault, rue St-Paul à Québec !  Le ''Je'' pis ''la fille'' sont aux petits oiseaux !

Liens:
http://nsimard.blogspot.ca/2008/09/jaime-jadore-jamoure-corno.html
http://nsimard.blogspot.ca/2007/08/corno.html
http://nsimard.blogspot.ca/2010/09/corno-soho.html
http://nsimard.blogspot.ca/2013/03/linspirante-corno.html
http://nsimard.blogspot.ca/2013/03/corno-le-film.html
http://nsimard.blogspot.ca/2011/01/sur-les-traces-de-corno-et-de.html
http://nsimard.blogspot.ca/2011/03/mon-cornopostelle.html
http://nsimard.blogspot.ca/2011/01/je-cornographie.html
http://nsimard.blogspot.ca/2011/01/il-fait-frette-et-mon-premier-corno.html
http://nsimard.blogspot.ca/2011/05/la-decoiffante-galerie-aka-montreal.html
http://nsimard.blogspot.ca/2013_03_01_archive.html

dimanche 10 août 2014

Tout l'été avec Coldplay

Je l'écoute compulsivement depuis sa sortie, religieusement et quotidiennement, je m'y réfugie.  L'album de Coldplay ''Ghost Stories'' qui n'a pas eu le succès de ses précédents selon certains a tout de même un effet thérapeutique sur moi.  Monsieur le marquis a eu le malheur de me le passer. Depuis, il trône dans mon carrosse rouge et lorsqu'on utilise sa voiture, je l'amène, un indispensable comme la laisse de mon chien. Vous me faites penser, je vais le placer dans mon IPOD aussi !

Il paraît que Chris est revenu avec sa belle Gwyneth et que c'était l'album de leur séparation.  Ça se sent, toutefois au lieu de la colère, on va plutôt vers le lâcher-prise, vers quelque chose de lumineux et d'apaisant. Peut-être rejoint-il les gens qui vivent la perte d'un amour, d'un ami ou comme moi, d'un parent proche qui va mourir sans ses souvenirs?   

Quoi qu'il en soit, il est magique cet album, il touche mon âme et me donne l'effet de m'envelopper dans une grande lumière.  Merci Chris !

samedi 9 août 2014

Terminer la course

J'ai pas beaucoup de temps pour profiter de la vie en ce moment, mais lorsque je pèse sur le frein et que je me le donne, j'ai souvent mon appareil photo pas très loin.  Finalement, ça donne une touche ''bonne mine'' pour quelques instants à mes petits moments de bonheur.  Et j'enfile mes souliers de course...

Qu'est-ce qui m'arrive ?  Aie-je pris la bonne décision ?  

Visites à l'hôpital, rencontres avec les différents intervenants, aller chercher sa poste, faire son lavage, faire ses comptes, payer ses factures, courir après les réponses au fil des nombreux changements qui surviennent, voir à ce qu'elle ne manque de rien. Ma mère est ma 4ième enfant.  Hier, c'était le jour ''J'' pour la signature d'un CHSLD et aujourd'hui, la rencontre avec son propriétaire pour encore une résiliation de bail.  C'est fou comme ça demande du temps et de l'énergie pour arriver à tout faire. Lorsqu'il m'en reste (après le travail), je vais au yoga, mais évidemment moins souvent.  J'ai l'impression de faire un entraînement de course à pied.  Je ne vise aucun record, juste terminer la course !  Pis je préfère trottiner ! 


Ste-Pétronille, Île d'Orléans

Domaine Maizerets à Québec
http://www.domainemaizerets.com/

dimanche 3 août 2014

''Chiller'', pu capable !


J'ai une grosse allergie qui me frise les orteils !  C'est grave ! J'ai une énorme, énorme intolérance au mot ''chiller'' sur les réseaux sociaux !  J'ai chillé avec mes amis... est dans l'air du temps et j'espère, pas pour longtemps !  Ma réaction allergique se produit rapidement, je vois mes phalanges se courber entre 1 et 5 minutes !  C'est vite et dans mes souliers, très inconfortable ! Les expressions anglophones ''IN'' sont un peu comme du sucre dans notre alimentation, on sait très bien qu'il est néfaste pour notre santé mais nous en mangeons quand même !  

Je vous suggère donc des synonymes: 
J'ai relaxé, me suis détendu(e), me suis reposé(e), pris du bon temps (mon préféré).  

Angliciser son vocabulaire c'est un peu comme faire un excès de Botox !  C'est pas parce que vous utilisez ''cool'' et ''hot'' que vous allez paraître plus jeune !  

Ne vous inquiétez pas pour moi, j'ai toujours mon auto-injecteur d'épinéphrine.  Les allergies augmentent aux contacts des intrus menaçants, pas le goût d'avoir une réaction anaphylactique ! 

jeudi 24 juillet 2014

Sans fard, ni artifice

Dernière semaine de vacances, hospitalisation de ma mère et décès de ma cousine de 51 ans.  Comme quoi, rien n'est parfait.  Plus difficile d'y placer des petites brins de folies estivales et de recharger mes batteries.  J'ai davantage la sensation d'un caillou dans ma chaussure.  Alors voici un endroit où je me ressource: L'UNIVERS DE JEAN ROCHETTE.  Je le lis sur Facebook et vraiment sa sagesse m'atteint doit au coeur.  Un baume pour l'âme. 


Y a tout de même des souvenirs au bout du doigt où le son du clic s'est fait entendre.











Crédit photo: Moi-même
Photo du haut: Prise à Baie St-Paul
2 ième: Prise en face de l'Assemblée nationale à Québec
3 ième: À Baie St-Paul devant ma toile préférée de Martin Beaupré.
4 et 5 ième:  Ste-Pétronille Ile d'Orléans
Pour plus de photos : voir sur Instagram NICOLESIMARDNAMASTE


mardi 22 juillet 2014

Petit guide de survie d'une aidante naturelle pas douée du tout

Tirez-vous une bûche qu'on jase longtemps ! 

J'ai toujours eu le bec sucré face à la vie.  Une sorte de surfeuse gourmande (au Québec, on dirait comme synonyme: cochonne) recherchant plus souvent qu'autrement de nouvelles découvertes qui me feraient vibrer un peu plus.  Il y a un an encore, je carburais aux voyages (Paris-Londres), mais disons qu'avec la maladie de ma mère, je ne peux plus m'éloigner du tout et ça me force donc à devenir beaucoup plus terre à terre, à prendre mon trou !  Au lieu d'avoir la tête dans les nuages d'un gros Boeing 747 (sauf de la Malaysia Airlines), j'ai les deux pieds qui lézardent souvent à la résidence de ma mère (en vacances, tous les jours) en ayant la sensation d'être un oiseau en cage. L'odeur des couches des résidents m'envoie une fragrance répulsive comme une gifle au visage ! Disons-le tout de suite, je pense et ce, sincèrement, que je suis la pire personne pour m'occuper de ma mère qui souffre d'Alzheimer.  J'ai le dédain facile, le coeur trop sensible pour une telle tâche.  Maudit Karma ! Comment je fais pour tenir alors ? 

Petit guide de survie pour une aidante naturelle pas douée du tout :
1-  Achat d'un moniteur SMART, un indispensable, si comme moi, votre mère tombe une fois par semaine et qu'elle se retrouve à l'hôpital.  J'ai écrit : ACHETER car si vous attendez le CLSC, votre mère va tomber 10 fois avant d'en recevoir un, c'est ce qui est justement arrivé !  P.S.  Je vous place le lien en vous mentionnant que la compagnie ne me paie pas pour le faire et que ça fonctionne à merveille ! 

2-   Comme vous le savez probablement, nos aînés ont droit à UN bain par semaine (au public ou au privé, c'est révoltant !) donc faites l'achat d'une grosse bouteille de shampoing sec pour ses cheveux et ayez toujours son parfum proche, outils précieux pour réussir à ne pas vous évanouir !  De grâce, ne soyez pas radin dans la quantité ! Il faut ce qu'il faut !  

3-   Les personnes âgées non autonomes ADORENT le cidre de pommes SANS alcool !  Des étincelles apparaîtront dans leurs yeux à votre passage !  Apportez de belles coupes à champagne, la magie sera au rendez-vous, je vous l'assure ! 

4-  Toujours avoir à la maison d'avance des sous-vêtements (couches) et des protections pour incontinence ainsi que des gants pour les préposés.  Ça vous évitera de courir les pharmacies à la dernière minute lorsque qu'une personne vous contactera pour vous informer que c'est urgent, plus précisément pour hier ! 

5-  Amenez toujours votre appareil photo ou IPOD avec vous, pour donner des nouvelles régulièrement aux gens qui aimeraient être là plus souvent et qui ne le peuvent pas.  

6-  Faites vous aider !!!  Dans mon cas, j'ai un conjoint en OR !  Chéri, je t'adore et je ne pourrais jamais y arriver sans toi !  Vous n'avez personne ? Consultez un CLSC (au Québec) et ce, rapidement ou demandez de l'aide sur Facebook à vos amis et si ils acceptent, rappelez-vous que ce sont vraiment de vrais amis !!! 

7-  Dites-vous que vous êtes plus fort(e) que vous ne le pensez (et c'est vrai), redites-vous que vous allez monter directement droit au ciel après cette épreuve (j'en suis certaine) !  Vous n'accompagnez pas une personne qui a le cancer (j'essaie de dédramatiser), vous faites juste votre gros possible en chialant en privé (faut que ça sorte).  La perfection n'est pas à atteindre dans ce que vous vivez et donnez-vous le droit de pleurer, ça vous évitera bien des maux.  

8- En terminant, si une personne vous dit que vous êtes chanceuse de pouvoir vivre les derniers moments de vie de votre mère avec elle... Ne soyez pas surprise d'avoir le goût de vous changer en autruche la tête dans le sable ou de la mordre !  C'est normal !  Et si vous pensez que vous passez les pires vacances de votre vie et bien, c'est vrai !  Je vous comprends en titi, mais vous et moi (séparément évidemment), on peut prendre notre douche ou notre bain quotidiennement !  

Être une aidante naturelle, c'est comme l'instinct maternel, ça n'existe pas !  Ça demande tout un travail sur soi lorsque qu'on le fait par obligation et non par choix et que la bonne fée des aidants naturels doués a oublié de se pencher sur votre berceau à votre naissance !   En tout cas, le mien a été oublié, c'est certain ! 



lundi 14 juillet 2014

FEQ 2014

Le Festival d'été de Québec 2014, en un mot: INOUBLIABLE !

Bryan Adams au FEQ




C'est fini... Le Festival d'été de Québec s'est terminé hier soir avec le fantastique Bryan Adams, sniff, sniff et encore sniff !  

Soirée mémorable car j'ai eu la chance de gagner une paire de laisser-passer VIP, c'est-à-dire en arrière de ceux ayant achetés des cartes ''zone avant-scène'' (concours lait).  Bien contente parce que foule, il y avait, malgré la pluie intermittente.  Charismatique, en feu et en voix, la séduction était bel et bien au rendez-vous !  Une performance parfaite de ce jeunot de 54 hivers qui sur scène m'a donné l'impression d'en avoir à peine 30 !  Ambiance électrique comme sa guitare, j'ai retrouvé l'espace de deux belles heures mes vingts ans et je n'étais pas la seule !   Un show botoxant ! 

Juste en arrière de la zone avant-scène :) 






Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''