Translate

dimanche 31 janvier 2016

La luge au Massif de Charlevoix

En couple, en famille, en groupe, avec vos collègues du bureau... peu importe, la luge au Massif de Charlevoix est une activité formidable !  À essayer au moins une fois dans votre vie !   Que vous soyez du genre actif ou contemplatif, il y en a pour tous les goûts !  Avant dernière de mon groupe... j'ai décidément le regard contemplatif !


samedi 30 janvier 2016

Le visionnaire et ses valeurs

Les pieds fermement ancrés sur terre de par ses valeurs humaines, les mains au ciel pour décrocher la lune à sa protégée, sa femme, son artiste, René Angelil a démontré que l'on pouvait atteindre l'inaccessible étoile du succès en demeurant un être d'une grande bonté.  Et il m'arrive de penser à ce qu'il apporté à ceux et celles qui ont eu la chance de le connaître...

-Un but individuel peut devenir un but collectif;
-Aimer le Québec et les gens qui y vivent, peu importe la notoriété ou le compte en banque;
-Utiliser notre sensibilité pour demeurer simple et à l'écoute des autres;
-Pour devenir un grand organisateur, il faut cultiver la curiosité tout autant que la générosité;
-Nous sommes notre pire obstacle;
-Utiliser le renforcement positif le plus souvent possible : Champion, t'es le meilleur !
-Dédramatiser: ''Toute va être correct'' !
-Un chose à la fois: ''On réglera ce qui est possible après'';
-50-50: ''Ce qui n'est pas bon pour l'autre, n'est pas bon pour toi''...

Les pieds fermement ancrés dans ma vie, les valeurs de cet homme m'habitent... The show must go on...







dimanche 24 janvier 2016

De Muse à Céline





Et oui, vendredi, au retour du travail,  je me suis tapée religieusement l'enregistrement des funérailles de mon idole René Angelil... Mon chum et notre fille ont trouvé la cérémonie touchante voire triste, moi, avec mon verre de vin blanc (lire 2 même 3) et ma boîte de Kleenex, j'étais inconsolable, complètement en larmes... Une chance que je ne le connaissais pas personnellement !  Le cimetière Côte-des-Neiges va me voir la binette cet été !  Et pourquoi pas le Musée Grévin à Montréal ! 

Hier, soirée musicale parfaite avec Muse au Centre Vidéotron.  Tout un show !  Le seul bémol qui me vient à l'esprit, c'est qu'ils ne sont pas très chaleureux.  Ils sont mécaniques.  Et voilà... Ce matin, après mon yoga, j'ai écouté en boucle Céline en français (1 fille, 4 types), son meilleur... Pourquoi ? J'aime la musique, certes, j'aime surtout la fragilité de l'artiste dans l'oeuvre artistique.  Et comme le disait si bien ma prof de yoga, LA FORCE DANS LA FRAGILITÉ... 

vendredi 15 janvier 2016

René Angelil

Crédit photo: Journal de Montréal

Ce que veulent mes mains. Ne pas écrire un texte. Ce que veut mon coeur est tout autre...

Mon idole est mort.  Tout le Québec savait que c'était une question de temps... On ne veut pas avoir conscience de cette unité de mesure lorsqu'on admire et aime. René Angelil est décédé hier, le 14 janvier, deux jours avant le 16, date de son anniversaire où il aurait eu 74 hivers.  Et j'ai pleuré... 

J'ai toujours eu en moi le désir profond de travailler dans le domaine des arts.  Juste organiser la venue du pianiste Alain Lefèvre à l'école de mon fiston en 2007 et j'avais des ailes dans le dos... René, c'était le rêve ultime que jamais je ne vais réaliser.  C'est d'ailleurs, celui qui a ouvert les portes pour les prochains artistes québécois partout dans le monde.  Celui qui a réalisé l'impossible.  

Or, avant tout, il y avait l'homme, ses valeurs humaines... Comment ne pas avoir la grosse tête lorsqu'on a touché les étoiles ?  Comment demeurer simple, généreux, reconnaissant avec toute cette gloire ?  Rares sont les gens normaux qui y réussissent.  René y a excellé.  Sans le vouloir, humblement, il nous a donné une leçon de vie.  Un sens de l'absolu et de l'essentiel qui fait que vivre n'est pas seulement exister, mais grandir aux contacts des autres. Un état de disponibilité intérieure et de gratitude perpétuelle, profonde. Le Québec pleure donc un grand, un géant, un être d'exception et dans mon cas, un sage...

Merci René... Bowie vous attend pour des shows avec une chorale d'anges...







samedi 9 janvier 2016

De Mario Pelchat à La Bronze


Le fjord du Saguenay

Coteur, chouclaque...

Parce que je me fais régulièrement dire que j'ai l'accent du Saguenay-Lac-St-Jean lâ lâ, ma terre natale... Parce que mon ancêtre Alexis Simard faisait partie des 21... Et que j'en suis fière... (Je le radote tout le temps). Je vous partage donc la magnifique chanson que le chanteur Mario Pelchat (bleuet lui aussi) a écrit et composé pour le 175ième anniversaire de cette majestueuse région.

Puis, je bifurque vers ma découverte musicale de la semaine: La Bronze, une auteure-compositrice-interprète, comédienne également à ses heures.  Cette jeune québécoise remplie de talent reprend en arabe le succès ''Formidable'' de Stromae.  Bon début d'année !  Je me ferai un devoir et un plaisir d'être plus présente sur mon blogue pour vous partager mes coups de coeur.   C'est donc un rendez-vous... Attachez votre tuque, la bleuet bionique Pomponvilloise est de retour ! 








samedi 19 décembre 2015

Cédrika Provencher




Neuf ans, c'est l'âge encore de l'insouciance, mais aussi du chemin vers l'autonomie, de la conscience morale et des amis.  Or, dans un boisé de Trois-Rivières, c'est la marque du temps qui s'est arrêtée sur le crâne de la petite Cédrika Provencher.  Le 11 décembre dernier, un trio de chasseurs a retrouvé ses ossements.  Depuis ce temps, La Sûreté du Québec poursuit ses recherches qui les conduira (on l'espère tellement) à l'arrestation du meurtrier.

Au Québec, tout le monde a attendu parlé de cette belle petite rouquine, qui le 31 juillet 2007, par bonté et grandeur d'âme a voulu aider un étranger à retrouver le chien d'une dame.  Selon La Fondation Cédrika Provencher: '' Elle enfourche son vélo tout neuf et arpente le secteur en frappant aux portes...Après quelques temps, on la voit sortir du boisé accompagnée d'une jeune amie, suivie de près par l'étranger. Par la suite, elle est aperçue avec son vélo, tantôt sur la rue Chapais, tantôt sur la rue des Chenaux...Vers 20 heures 30, le même jour, son vélo est retrouvé, appuyé sur une borne-fontaine''. 

La température depuis le mois de décembre est extrêmement clémente. C'est la douceur d'un record historique. Et bien, tant mieux !  Je suis franchement désolée pour les stations de ski et pour les motoneigistes, mais cela facilite sûrement les recherches de la SQ.  Le meurtrier se cache depuis trop longtemps.  Sa liberté signifie pour lui un trophée.  Un animal n'a pas toujours quatre pattes, deux peuvent suffire. 

Une vigile à la mémoire de Cédrika est prévue à 16 heures, au parc Chapais à Trois-Rivières.  Nous y serons tous en pensée. On croise nos doigts, nos orteils, nos jambes et nos bras... pour que la Sûreté trouve des preuves et que Cédrika repose enfin en paix.  L'animal est connu des policiers, l'étau se resserre. L'espèce humaine peut être la pire des espèces quelquefois.  À suivre...


vendredi 18 décembre 2015

Petite gâterie

Parce que la vidéo est de toute beauté, parce qu'il est mon yogi préféré et aussi parce que je vais le voir le 24 septembre 2016 au Centre Vidéotron... Je vous place mon Adam Levine.  Voix et beauté...Quel bel arbre de Noël !



Tiens... Je vous gâte pour Noël !

lundi 7 décembre 2015

La grande Kim Thuy

Crédit photo: Rafal Maslow


Pour que j'écrive, il faut que j'aime.  Pour que j'écrive, il faut que j'ai quelque chose à partager.  Alors j'écris...

Les Québécois ont un grand coeur, ils tricotent des tuques aux réfugiés syriens qui arrivent présentement au Canada.  Dame nature, elle, est même clémente. Alors, nous nous devons donc de suivre son enseignement, soit d'accueillir avec bienveillance ces nouveaux arrivants.

Pourquoi ? Parce que nos ancêtres, pour la plupart d'entre nous, étaient des émigrants et... parce qu'il y a une Kim Thuy dans chacun d'eux !  En tout cas, déjà juste une petite parcelle de Kim et on est gagnant ! 

Car comme elle, facile d'imaginer deux petites mains accrochées à leur mère dans un ''boat people'' en décrépitude avec deux cents autres personnes.  Émigrée au Québec à l'âge de 10 ans, Kim est devenue avec le temps, couturière, interprète, avocate, propriétaire de restaurant, chroniqueuse culinaire et... maintenant, l'écrivaine québécoise d'origine vietnamienne que l'on adore !  Elle est grande notre Kim, elle change en mieux notre Québec ! 

Pour la connaître davantage, visitez La fabrique culturelle, Les coup de coeur de Kim à Formule Diaz.  Et ce soir, ne la manquez pas à l'excellente émission Qui êtes-vous à Radio-Canada à 21 heures. 

Faudrait aussi tricoter des bas... Et puis, en passant, nous devrions faire la même chose pour nos itinérants ! Allez, un pour tous et tous pour un !  

P.S. À défaut de tricoter, ayons de l'imagination un peu ! Donnons avec notre coeur, tout simplement.

Crédit photo: Robert Skinner (La Presse)

samedi 28 novembre 2015

Il s'appelle Murray Hidary


Mes doigts font une pause, courent sur mon clavier en écoutant le pianiste américain, compositeur, photographe d'art et entrepreneur (Vista):  Murray Hidary.  Avant aujourd'hui, je ne le connaissais pas.  Jamais entendu parler. Y a tellement de pianistes dans le monde, sauf que... celui-là, il me suit sur Instagram. Bof, j'ai juste 204 personnes qui y sont abonnées.  Or la quantité, je me fiche, mais pas la qualité !  J'aime savoir où se retrouvent mes mots (blogue) ou mes photos (Instagram).  Je suis curieuse. J'aime l'humain connu ou inconnu. 

Je vous le partage... Parce que j'aime sa musique, tout simplement... Et à bien y penser, si j'avais une musique à placer sur mes photos, ça serait la sienne !  



Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''