Translate

jeudi 24 juillet 2014

Sans fard, ni artifice

Dernière semaine de vacances, hospitalisation de ma mère et décès de ma cousine de 51 ans.  Comme quoi, rien n'est parfait.  Plus difficile d'y placer des petites brins de folies estivales et de recharger mes batteries.  J'ai davantage la sensation d'un caillou dans ma chaussure.  Alors voici un endroit où je me ressource: L'UNIVERS DE JEAN ROCHETTE.  Je le lis sur Facebook et vraiment sa sagesse m'atteint doit au coeur.  Un baume pour l'âme. 


Y a tout de même des souvenirs au bout du doigt où le son du clic s'est fait entendre.











Crédit photo: Moi-même
Photo du haut: Prise à Baie St-Paul
2 ième: Prise en face de l'Assemblée nationale à Québec
3 ième: À Baie St-Paul devant ma toile préférée de Martin Beaupré.
4 et 5 ième:  Ste-Pétronille Ile d'Orléans
Pour plus de photos : voir sur Instagram NICOLESIMARDNAMASTE


mardi 22 juillet 2014

Petit guide de survie d'une aidante naturelle pas douée du tout

Tirez-vous une bûche qu'on jase longtemps ! 

J'ai toujours eu le bec sucré face à la vie.  Une sorte de surfeuse gourmande (au Québec, on dirait comme synonyme: cochonne) recherchant plus souvent qu'autrement de nouvelles découvertes qui me feraient vibrer un peu plus.  Il y a un an encore, je carburais aux voyages (Paris-Londres), mais disons qu'avec la maladie de ma mère, je ne peux plus m'éloigner du tout et ça me force donc à devenir beaucoup plus terre à terre, à prendre mon trou !  Au lieu d'avoir la tête dans les nuages d'un gros Boeing 747 (sauf de la Malaysia Airlines), j'ai les deux pieds qui lézardent souvent à la résidence de ma mère (en vacances, tous les jours) en ayant la sensation d'être un oiseau en cage. L'odeur des couches des résidents m'envoie une fragrance répulsive comme une gifle au visage ! Disons-le tout de suite, je pense et ce, sincèrement, que je suis la pire personne pour m'occuper de ma mère qui souffre d'Alzheimer.  J'ai le dédain facile, le coeur trop sensible pour une telle tâche.  Maudit Karma ! Comment je fais pour tenir alors ? 

Petit guide de survie pour une aidante naturelle pas douée du tout :
1-  Achat d'un moniteur SMART, un indispensable, si comme moi, votre mère tombe une fois par semaine et qu'elle se retrouve à l'hôpital.  J'ai écrit : ACHETER car si vous attendez le CLSC, votre mère va tomber 10 fois avant d'en recevoir un, c'est ce qui est justement arrivé !  P.S.  Je vous place le lien en vous mentionnant que la compagnie ne me paie pas pour le faire et que ça fonctionne à merveille ! 

2-   Comme vous le savez probablement, nos aînés ont droit à UN bain par semaine (au public ou au privé, c'est révoltant !) donc faites l'achat d'une grosse bouteille de shampoing sec pour ses cheveux et ayez toujours son parfum proche, outils précieux pour réussir à ne pas vous évanouir !  De grâce, ne soyez pas radin dans la quantité ! Il faut ce qu'il faut !  

3-   Les personnes âgées non autonomes ADORENT le cidre de pommes SANS alcool !  Des étincelles apparaîtront dans leurs yeux à votre passage !  Apportez de belles coupes à champagne, la magie sera au rendez-vous, je vous l'assure ! 

4-  Toujours avoir à la maison d'avance des sous-vêtements (couches) et des protections pour incontinence ainsi que des gants pour les préposés.  Ça vous évitera de courir les pharmacies à la dernière minute lorsque qu'une personne vous contactera pour vous informer que c'est urgent, plus précisément pour hier ! 

5-  Amenez toujours votre appareil photo ou IPOD avec vous, pour donner des nouvelles régulièrement aux gens qui aimeraient être là plus souvent et qui ne le peuvent pas.  

6-  Faites vous aider !!!  Dans mon cas, j'ai un conjoint en OR !  Chéri, je t'adore et je ne pourrais jamais y arriver sans toi !  Vous n'avez personne ? Consultez un CLSC (au Québec) et ce, rapidement ou demandez de l'aide sur Facebook à vos amis et si ils acceptent, rappelez-vous que ce sont vraiment de vrais amis !!! 

7-  Dites-vous que vous êtes plus fort(e) que vous ne le pensez (et c'est vrai), redites-vous que vous allez monter directement droit au ciel après cette épreuve (j'en suis certaine) !  Vous n'accompagnez pas une personne qui a le cancer (j'essaie de dédramatiser), vous faites juste votre gros possible en chialant en privé (faut que ça sorte).  La perfection n'est pas à atteindre dans ce que vous vivez et donnez-vous le droit de pleurer, ça vous évitera bien des maux.  

8- En terminant, si une personne vous dit que vous êtes chanceuse de pouvoir vivre les derniers moments de vie de votre mère avec elle... Ne soyez pas surprise d'avoir le goût de vous changer en autruche la tête dans le sable ou de la mordre !  C'est normal !  Et si vous pensez que vous passez les pires vacances de votre vie et bien, c'est vrai !  Je vous comprends en titi, mais vous et moi (séparément évidemment), on peut prendre notre douche ou notre bain quotidiennement !  

Être une aidante naturelle, c'est comme l'instinct maternel, ça n'existe pas !  Ça demande tout un travail sur soi lorsque qu'on le fait par obligation et non par choix et que la bonne fée des aidants naturels doués a oublié de se pencher sur votre berceau à votre naissance !   En tout cas, le mien a été oublié, c'est certain ! 



lundi 14 juillet 2014

FEQ 2014

Le Festival d'été de Québec 2014, en un mot: INOUBLIABLE !

Bryan Adams au FEQ




C'est fini... Le Festival d'été de Québec s'est terminé hier soir avec le fantastique Bryan Adams, sniff, sniff et encore sniff !  

Soirée mémorable car j'ai eu la chance de gagner une paire de laisser-passer VIP, c'est-à-dire en arrière de ceux ayant achetés des cartes ''zone avant-scène'' (concours lait).  Bien contente parce que foule, il y avait, malgré la pluie intermittente.  Charismatique, en feu et en voix, la séduction était bel et bien au rendez-vous !  Une performance parfaite de ce jeunot de 54 hivers qui sur scène m'a donné l'impression d'en avoir à peine 30 !  Ambiance électrique comme sa guitare, j'ai retrouvé l'espace de deux belles heures mes vingts ans et je n'étais pas la seule !   Un show botoxant ! 

Juste en arrière de la zone avant-scène :) 






samedi 12 juillet 2014

Blondie et Billy Joel au FEQ


Blondie... Pénible !  Des fausses notes et un filet de voix, une musique qui sonne la boîte de conserve. Qu'est-ce qu'il faut endurer pour ne pas perdre sa place, dans l'attente du grand Billy Joel ! Mes bouchons m'ont manqué ! 

Billy Joel 
Température magnifique, pleine lune gigantesque, Billy Joel, lui, était en voix, bien installé à son piano noir.  New-York visitait Québec en fond d'écran sur scène pendant que Monsieur Piano Man enchaînait ses pièces moins connues et ses grands succès.  J'ai eu l'impression d'assister à son concert dans la grosse pomme les deux pieds dans la ''garnotte'' des plaines, mais il en valait vraiment le détour Monsieur New York Man ! 

Heureusement qu'il y a 2 écrans de chaque côté de la scène pour réussir à voir quelque chose parce que j'étais loin et mal placée pour prendre de bonnes photos.  Vive mon zoom sur ma caméra. 









mercredi 9 juillet 2014

Alex Nevsky au Festival d'été de Québec



Je ne connaissais qu'une facette du talent d'Alex Nevsky, celle de ses chansons intimistes et profondes au piano.  Alors, hier soir, au Festival d'été de Québec, j'ai découvert avec plaisir son autre petit côté, celui givré bien assumé comme un véritable vent de fraîcheur.  Humour légèrement grivois à la Pierre Lapointe, chansons festives et conviviales nous incitant à danser et swinger sur place, il a donné une excellente performance.  Cool Nevsky ! 






Ma préférée de Nevsky qu'il n'a pas fait hier parce que ce n'était pas approprié à l'endroit.  Je me fais plaisir...

mardi 8 juillet 2014

Louis-Jean Cormier au Festival d'été de Québec



Je connaissais Louis-Jean Cormier de par son ancien groupe ''Karkwa'', puis comme tout le monde parce que j'ai suivi l'émission ''La Voix'' à TVA et que je possède son excellent dernier CD (le treizième étage), mais je ne l'avais jamais encore vu en spectacle. Alors hier soir sur les plaines, j'ai donc pu en faire la découverte d'une autre manière et ce fut un véritable plaisir. Il est venu me chercher tellement subtilement qu'à quelques reprises, je me suis surprise à en être émue aux larmes.  Voyons, mais comment il a fait ça ? 

Peut-être parce qu'il fait une musique planante, libre, aux paroles poétiques voire engagées (de lui ou de d'autres) ?  Parce qu'il me semble un être authentique, chaleureux qu'on voudrait tous avoir dans notre famille ?   Parce que ses arrangements sont d'une grande richesse, nous faisant voyager dans l'émotion et l'intimité du moment présent ?  Parce qu'il y avait également avec lui une chorale et les femmes musicales de sa vie  (Ariane Moffatt, M-Pierre Arthur et Lisa Leblanc) ? 

Parce que... aucune idée, tannée de chercher,  j'ai adoré, voilà tout !  






lundi 7 juillet 2014

D'Alexandre Désilets à Journey

Crédit photo:  Mon chum (j'étais trop occupée à danser !) 

6 juillet 2014, première apparition d'Alexandre Désilets au Festival d'été de Québec, une performance parfaite de 45 minutes à la mesure de mes attentes.  Charismatique à souhait, Alexandre a su faire monter le gâteau malgré l'heure du spectacle (19 heures, c'est tôt), mais il a relevé le défi avec brio en créant une ambiance endiablée et dansante avec son fameux Fancy Ghetto.  

Je croise donc les orteils, les doigts, les jambes, les bras, Alouette... pour que ce premier rendez-vous ne soit que le début d'une longue et belle histoire d'amour musicale avec le Festival d'été de Québec. Alexandre Désilets fait partie des incontournables de la musique québécoise, il y a sa place, et ce, indéniablement.  


STEVE MILLER BAND
De grands musiciens 



JOURNEY
J'y allais un peu à reculons pour faire plaisir à mon chum, vous dire, j'aurais manquer quelque chose car avec Arnel Pineda, chanteur hyperactif qui a remplacé depuis 2007 Steve Perry, l'histoire du rock avec ce groupe n'est pas prêt de s'éteindre.  Une voix incroyable et de grands musiciens, décidément, pas besoin d'être une fan pour admirer ce groupe légendaire et les apprécier à souhait. 

Photos pas terribles, j'étais très loin.  

samedi 5 juillet 2014

Lady Gaga au Festival d'été de Québec



Pas besoin de connaître tout le répertoire de Lady Gaga pour en devenir presque gaga. Je ne connaissais que 3 de ses chansons tout comme mon chum, ma fille de 16 ans et sa copine.   Et puis alors ? 

Oh là là !  Costumes inventifs aux tissus minimalistes qui auraient pu sortir de l'imaginaire du Cirque du Soleil, perruques vraiment gigantesques empruntées aux poupées Bratz des années 2000, des danseurs talentueux et des chorégraphies à la Madonna...De bien belles parures sortant tout droit d'un monde futuriste intemporel, mais ce n'est pas tout, Lady Gaga possède SURTOUT une belle voix puissante et riche qui nous a complètement conquise, hier soir, sur les plaines au Festival d'été de Québec. Et nous étions plusieurs dizaines de milliers de petits montres (90,000) à goûter son excentricité, à boire son style musical électro-pop complètement galvanisant, tout autant qu'à savourer sa grande générosité et le plaisir qu'elle avait à être parmi nous. 

Dans un spectacle, il y a souvent un moment magique donnant la chair de poule et ce fut donc sa version voix-piano de ''Born this way'' qui nous a donné l'impression d'un spectacle intimiste pourtant noyé dans une marée humaine de gagas comblés à souhait.  

Soirée parfaite, oh là, oh là là, vraiment parfaite ! 










vendredi 4 juillet 2014

Ouverture du Festival d'été de Québec



Le spectacle d'ouverture du Festival d'été de Québec ''Félix, je me souviens'' ne semble décidément pas avoir plu à beaucoup de journalistes artistiques de Québec.  Comme le dit si bien Geneviève Bouchard du journal Le Soleil : ''On a eu droit à un menu un peu échevelé dans la forme, mais élégant sur le fond''.  

Si j'ajoute mon petit grain de sel, une retenue dans la mise en scène a peut-être empêché le gâteau de lever un peu.  Sa captation pour la télé en est-elle la raison principale ?  Sachez pourtant que ça ne m'a pas empêché d'aimer cette belle brochette d'artistes (trop nombreuse pour tous les nommer) qui ont su réinventer à leur façon et brillamment les chansons indémodables de ce pionnier musical.  Il est certain que son aura et ses réalisations impressionnent encore de nos jours car il était plus grand que nature et il le demeurera longtemps.  

Auteur-compositeur-interprète, poète, écrivain, acteur, sans oublier un souverainiste convaincu, même mort, il vit en chacun de nous, opus indélogeable de notre mémoire collective. 

Ce soir, Lady Gaga ou plus précisément Stefani Joanne Angelina Germanotta ! 




Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''