Translate

dimanche 20 avril 2014

J'ai mal à ma mère



Image:  Feedly.com
http://www.folkfibers.com/blogs/news/11964545-station-to-station

J'ouvre la porte... L'odeur de l'hôpital me rentre dans les narines.  Un mélange qui me prend à la gorge quotidiennement depuis un mois.

Il fut un temps où j'avais le sentiment de vivre ma vie en sachant que j'étais dans mes meilleures années, celles de la légèreté de l'être.  Ce n'est plus le cas, je viens de frapper un mur. Consciente de la chance que j'avais de ne pas vivre de gros drames épiques et malgré mes préoccupations, je voyais chaque jour comme une nouvelle page blanche.  J'étais en mode bonheur et je ne le savais pas.   Et me voilà que je pleure à tous les jours parce que, comme plusieurs d'entre nous,  j'ai mal à ma mère.

Ses yeux hagards me fixent profondément.  Ils me font penser à ceux de mon chien.  Que je lui parle de tout ou de rien, je ne sais pas si elle décode quoi que ce soit et le médecin n'en sait pas plus.  À force de la voir dans cet état, clouée à son lit ou à sa chaise berçante, ne pouvant s'exprimer et devenant de plus en plus incohérente, le mot dignité prend tout son sens et n'existe plus.  Comme un animal, je ne peux que la caresser.  

Je sais bien que ma mère n'est pas éternelle, j'apprivoise mon deuil de ce qu'elle a été et de ce qu'elle ne sera plus.  Sa fin de vie ressemble à un long naufrage et j'ai de la peine.  

Bref, on vit, on meurt.  En souhaitant qu'elle n'a pas conscience de ce qui lui arrive.  La nostalgie du passé est un étrange sentiment lorsque la personne aimée part au compte-gouttes.

Je ferme la porte... L'odeur de la vie m'apaise jusqu'à ma prochaine visite, demain...


vendredi 18 avril 2014

Politique et musique

Un petit coucou entre le travail, les visites quotidiennes à l'hôpital pour ma mère et mon yoga (5 cours cette semaine) :).  Pas le temps de commenter tout ce qui se passe politiquement parlant au Québec et puis, il y a des gens qui le font mieux que moi.  L'un d'eux, Gilbert Lavoie, chroniqueur émérite au journal Le Soleil.

http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201404/16/01-4758400-le-coeur-gros.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B22_chroniqueurs_255095_section_POS2

Et dans mon Ipod actuellement, y a du Louis-Jean Cormier.  Mes 3 enfants m'ont contaminé ''solide'' et comme il a été adorablement authentique, passionné, drôle et gentil à La Voix, impossible de passer à côté de ce petit génie.  Son CD est un incontournable !



dimanche 6 avril 2014

Petite virée à Montréal et Madame Terreur

Histoire de m'aérer la tête, petite virée très rapide à Montréal puisque je ne peux plus trop m'éloigner de l'hôpital où séjourne ma mère toujours en évaluation.  D'ailleurs, j'ai eu un appel ce matin d'une infirmière m'indiquant qu'elle était tombée et avait une belle coupure en ajoutant que je devrais signer les papiers pour qu'elle soit maintenue au lit ou à sa chaise berçante tel que fortement recommandé par la physio.  Arrivée sur les lieux, ma mère en rigolait avec un oeil au beurre noir, un beau pansement et une petite brochette de mots Méli-Mélo !  Pour faire une histoire courte, les papiers sont signés.   Si on m'avait dit un jour que je prendrais une telle décision, je ne l'aurais pas cru.

Y a tout de même de drôles de trucs qui arrivent.  Sa compagne de lit que je surnomme Madame Terreur pense que tout le monde veut l'empoisonner.  Lors d'une de mes visites, j'ai eu droit à sa pantoufle par la tête et les préposés à son souper ''garoché'' par terre !  Madame Terreur adore ''emprunter'' le pyjama de ma mère, ce qui fait que j'étiquette ses vêtements maintenant.  Une diablesse du 3 ième âge qui frappe les infirmières en plus !  Était-elle comme ça avant ou la démence l'a rend tyrannique ?  En tout cas, les premiers jours, cette ancienne couturière me parlait avec passion autant de fils de soie que de ses cinq enfants sans oublier de sa fameuse surjeteuse mais depuis l'histoire de la pantoufle, j'ai moins le goût de l'écouter et puis, elle dort pas mal plus !  Parce que les soignants savent très bien que même à cet âge respectable, de la graine de dictatrice n'a pas sa place à l'hôpital.  


À gauche, la belle et très gentille Geneviève Guérard.  

Métro et direction Le Studio de yoga Wanderlust sur St-Olivier.  Cette ancienne ballerine des Grands Ballets Canadiens, co-propriétaire de ce studio et maintenant professeur de yoga est une grande technicienne. J'étais vraiment aux petits oiseaux !  

Évidemment, y a moins de neige à Montréal qu'à Québec !  Et c'est bon pour le moral autant qu'un clavier (ou un crayon)  qui permet de se libérer la tête en quelques minutes.  

samedi 29 mars 2014

L'essentiel

Manucure que ma fille a fait à sa grand-mère aujourd'hui. 

J'ai plus le temps pour mon blogue, et comme disait Albert Camus ''Il y a un temps pour vivre et un temps pour témoigner de vivre''.  Depuis mon retour de voyage, je travaille et je m'occupe tous les jours de ma mère hospitalisée depuis le 21 mars dernier.  Évidemment, je place dans mon horaire mon yoga qui m'apaise, me recentre, agissant comme un baume sur certaines décisions que je dois prendre rapidement.  

Il y a des moments où la vie est tellement intense que les mots ne sortent pas.  Ils se figent dans le temps.  J'essaie juste de profiter du peu de conscience que ma mère possède encore.  Je ne veux pas rater l'essentiel, la vie ici et maintenant.  Rien de joyeux, certes, mais c'est justement dans l'abandon que j'apprécie chaque instant, comme il est, même si c'est de la peine ou de la tristesse. Car chaque moment à une grande signification, un enseignement qu'aucun livre ne pourrait me donner. Un face à face qui m'apprend beaucoup sur moi-même.

J'ai la chance d'avoir des signes de mon père décédé un 26 octobre. Avant qu'elle rentre à l'hôpital, il m'est apparu en rêve plusieurs fois en me disant le chiffre 26.  En voulez-vous des 26 et bien en voilà ! La civière 26, la chambre 4326 un 26 mars, le numéro civique d'un notaire...

Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous (Paul Éluard).  Celui-là, je ne veux pas le manquer. L'invisible existe.  N'en doutez jamais.  

dimanche 16 mars 2014

Vire ta chaise de bord !



Ça veut tout dire !  J'adore cette chanson !   Merci Dan Bigras ! 

Riviera Maya et yoga




Voyage de ressourcement en famille.  Riviera Maya et la mer des Caraïbes... Coup de foudre assuré !

jeudi 27 février 2014

En vacances

Départ demain midi pour Montréal, puis GO, en avion, lundi prochain pour... à suivre... et pour me suivre Instagram.  A+  :) 

Zoom sur Alexandre Désilets

Il y a quelques années, c'est en regardant Belle et Bum que j'ai eu l'agréable surprise de découvrir le talentueux auteur-compositeur-interprète Alexandre Désilets.  Depuis ce temps, je ne manque pas un show de cette bête de scène, qui de surcroît, est un excellent danseur ! 

Alex vient de sortir le 11 février dernier, Fancy Ghetto (3ième CD) et en ce moment, sa musique m'accompagne partout ou presque. Bon, si vous voulez tout savoir, plus précisément dans mon auto, mon bain et même lorsque je dors !  Elles tournent en boucle dans mon cerveau ! 

Au diable la morosité, Fancy Ghetto est une perle rare, une hymne à la joie même lorsque tout est perdu, allant inévitablement adoucir le crime parfait d'un renégat.  Entre nous, qui a été malmené par le sort ?  Juste l'envie folle de crier bats-toi mon coeur, rejoint-moi jusqu'à la gloire du matin !  Et voilà, vous avez tous les titres !  

Me semble que je m'éparpille !   C'est que je veux vous suggérer fortement d'écouter l'émission LA PORTÉE DES MOTS, épisode LE REPÈRE, le concernant.  Parce que c'est beau, lumineux et profond !  Pour le découvrir ou continuer à l'aimer, à ne pas manquer également samedi, 1 mars, 21 heures à Télé-Québec  BELLE et BUM.  Je trépigne d'impatience ! 



lundi 24 février 2014

Les persévérants à RDI

Image: Site http://apsyuci.be

Mon cheval sauvage lunaire, mon adorable ado de presque 16 printemps frise dangereusement le décrochage scolaire.  Vous pensez que j'exagère ?  Après avoir doublée son secondaire 2, elle est dans une classe spéciale de secondaire 3 où elle refait encore ses maths de secondaire 2.  Jamais 2 sans 3 ! Ce qui fait que, si elle ne réussit pas cette année, elle devra aller aux adultes.  Selon ses professeurs, c'est une adorable adolescente qui travaille très bien à l'école.  À la maison, fifille conjugue le verbe végéter à tous les temps !  

C'est fou comme mes 3 enfants sont différents.  La réussite scolaire est primordiale pour mes 2 garçons autant que l'intérêt pour sa chevelure et ses ongles le sont pour ma fille sans même pour autant avoir le goût de devenir esthéticienne ou coiffeuse ! 

Pourquoi je vous parle de ça ?  Si vous êtes comme moi et que l'un de vos enfants n'aime vraiment pas l'école, je vous suggère fortement d'écouter LES PERSÉVÉRANTS à 20 heures sur RDI (24 février au 31 mars).  Un document-feuilleton de 6 émissions qui présente 9 adolescents Montréalais pendant 3 mois sur la route du décrochage scolaire. 

Devinez qui l'écoutera avec moi ?  

Pour une fois que la télé-réalité a de l'utilité ! 

dimanche 23 février 2014

Tellement yoga !

Tellement yoga !



Ça y est !  Je suis rendue à ne plus m'en passer.  Session printemps-été cours illimités !

Je ne sais pas trop si je vais avoir le temps de venir placer des trucs sur mon blogue d'ici les 2 prochaines semaines.  Y a le travail, le yoga et...  Pour en savoir plus,  voir mes photos sur Instagram. Comme ça, vous saurez où je suis si vous avez le goût de m'y accompagner.   C'est NICOLESIMARDNAMASTE  A+  :) 

vendredi 21 février 2014

Happy Instagram !

Il était une fois un monstre fabuleux, Instagram, endroit sur le Web où l'on partage des photos de partout dans le monde.  Je sais, je suis un peu (beaucoup) en retard mais ça y est, j'ai trouvé, goûté et maintenant j'y suis accrochée !  Après un cours privé avec votre ado, vous allez vous y retrouver assez facilement.  Et puis, pour les fameux ''smiley'' faut que vous passiez par votre ''réglage'' puis par votre clavier sur votre Ipod. Là, je vous évite des heures de pertes de temps !  Je sais, je suis une altruiste :)

Me voilà que je prends mon bain avec mon bidule (IPod touch 5) en passant de longues, très longues minutes à regarder des oeuvres extraordinaires de gens ''ordinaires'' qui sont pour moi, des gens extraordinairement attachants, drôles et inspirants. Rares sont ceux qui placent n'importe quoi.  Pour une personne qui adore la photo, c'est franchement fabuleux !  Les gens ont du talent, du gros talent !   J'ai juste un petit bémol, lorsque je cherche des photos de yoga, je me retrouve avec des popotins gonflés de jeunes  demoiselles qui commencent à me taper sur les nerfs mais bon, rien n'est parfait dans la Instagramsphère !  

Des bulles dans mon bain, Instagram et... je me sens HAPPY !  



Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''