Translate

dimanche 31 juillet 2011

Le spectacle de Rod Stewart à Lévis

C'est presque noyée dans une marée humaine de vacanciers sages mais visiblement heureux de voir le chanteur Rod Stewart que j'ai assisté hier soir à mon premier spectacle de cette vedette britannique de 66 ans.  La ville de Lévis voulait immortaliser sa fête en grand, c'est pas à tous les jours qu'on a 350 ans (seigneurie) et 150 (la ville) ! Malheureusement mes 5 pieds et 4 pouces ne s'allongent pas systématiquement lorsque je me retrouve en présence de 6 pieds devant moi mais bon...J'ai donc dû faire de l'acrobatie cervicale toute la soirée pour réussir à voir quelque chose. Vous allez me dire, fallait juste changer de place... Y'a des 6 pieds partout et ils viennent littéralement s'installer devant moi et ce, TOUJOURS !  Je les attire comme du miel !  Bon, je retourne à mes moutons... le show.

Tout était dans l'emballage, pour plaire davantage à nos yeux qu'à nos oreilles même si Monsieur Stewart a d'excellents musiciens.  Sir Stewart, avec les années, a perdu énormément de sa voix mais sachez qu'il bouge et danse toujours très bien sur scène.  Malgré de beaux et de nombreux changements de costumes, de la mise en valeurs de musiciennes sensuelles et performantes, de magnifiques images et vidéos projetées en arrière scène, j'ai été déçue.  Sir n'a même pas eu la générosité de faire UN rappel, juste UN (même si je doute que vocalement il en aurait été CAPABLE), ça m'a presque assommé !  Un manque de politesse flagrant.  J'ai eu l'impression qu'il est venu faire son 90 minutes de show pour uniquement venir chercher son chèque. Où était son plaisir ?  Or, Nadja en première partie s'en est très bien tirée car elle a su nous transmettre autant tout son talent que sa joie de chanter pour nous.  Je me dis que les grands ont encore à apprendre des plus ''petits''... Rod aussi et les plus grands ne sont pas ceux qu'on pense quelquefois...

Rod Stewart à Lévis







Posted by Picasa

vendredi 29 juillet 2011

Les vendeurs de chars


J'ai passé une bonne partie de l'après-midi à visiter des concessionnaires automobiles, de toutes sortes faut vous dire. Y'a ceux qui ont de la classe $$$$$$, puis ceux qui veulent mon cash, rien dans le milieu ! Ma vieille voiture a 11 ans et avant qu'elle ne me quitte comme mon lave-vaisselle de ce matin, je prépare mes arrières.  En temps normal, aucune minute pour ce genre de ''perte'' de temps mais en vacances, pourquoi pas !  Attention... Bruit infernal !  Bip-Bip-Bip !

J'aurai dû entendre dans mes oreilles :
- Attention zone dangereuse !  surtout pour une femme qui n'y connaît rien !  Ma belle, tu vas être perdue assez vite !  Retourne au soleil, 24 degrés, t'es maso, c'est certain ! 

Si vous voulez gâcher un après-midi de congé faut aller les visiter.  On dirait qu'ils sont restés collés en 1970 avec en main la même méthode pour vendre et contourner nos besoins de consommation.  Le problème se situe lorsqu'on pose notre beau popotin sur leur chaise et qu'ils commencent leurs explications qui évidemment ne suivent plus du tout ce qu'ils disaient au début de la visite.  Je peux vous assurer que la vendeuse de mon lave-vaisselle était très professionnelle mais ceux des voitures...On repassera (dans la semaine des 4 jeudis !).

Conclusion de l'histoire, je garde encore jusqu'au printemps ma vieille bagnole. Pas question de l'euthanasier pour le moment même si la rouille commence à lui faire d'affreux petits tatous sur ses 4 coquines mais désuètes portières. Elle a encore de la gueule, tombante peut-être mais somme toute, elle roule et m'amène très bien à destination.  Pourvu qu'elle ne trouve pas le chemin d'un foutu concessionnaire automobile !

jeudi 28 juillet 2011

Arbercrombie à New-York

Posted by Picasa

Arbercrombie à New-York

Je l'écris souvent, j'aime pas tellement magasiner sauf en vacances.  J'ai mes endroits fétiches préférés et à New-York c'est Arbercrombie. Là, je me transforme en une toute autre femme avec une envie folle de dénicher LE vêtement si beau, si doux et qui sent si bon pour moi-même ou mes enfants.  J'ai acheté la cologne pour homme juste pour avoir le plaisir de le sentir enrubanné sur ma peau.  Maintenant on me sent venir au lieu de me voir venir !

La première fois que je suis débarquée dans ce magasin trop bruyant à mon goût, j'ai détesté !  Pour réussir à y mettre les pieds, il faut faire la file (faut vouloir) mais dites-vous que ça en vaut la peine. D'abord à l'entrée, un bel apollon de 18 printemps (et je suis généreuse) avec un torse très très très musclé (ça existe, voir photo). Bien sûr, sans chemise et un pantalon qui laisse voir sa petite culotte et ses tatouages !  Ça, ça perturbe une matante, on en sort en louchant !  Les premières fois, le plaisir était de me faire photographier avec le très jeune homme or, nonobstant et avec les années qui s'accumulent...ça devient presque indécent !  cette fois-ci, pas de photo avec le jeunot... Y'a jeune et jeune tout de même !

La boutique Arbercrombie est nichée sur la 5ème Avenue.  Elle possède trois étages qui sont parfumés d'une très odorante voire enivrante cologne que l'on ne peut retrouver qu'à cet endroit. Les trouvailles fleurent bon ! À cela, il faut ajouter une musique endiablée pop-disco-je vais virée folle si j'y demeure 2 heures et qui nous martèle les oreilles  !  Toutefois, ce lieu où tout est pensé pour susciter l'émerveillement d'une jeune et d'une moins jeune clientèle féminine et masculine abrite de beaux vêtements de qualité !  Magasiner devient un véritable pique-nique estival où je m'amuse à croquer dans le vêtement stylisé (pas dans le croque-monsieur !). De quoi faire bondir l'appétit je vous assure ! 

mercredi 27 juillet 2011

Zarkana à New-York



Posted by Picasa

Radio City Music Hall





Posted by Picasa

Zarkana à New-York






Zarkana inspire... non ce n'est pas moi (photo du bas) !
Posted by Picasa

Zarkana à New-York

Le Cirque du Soleil vit de passion, celle de savoir nous partager sa vision théâtrale du cirque et de la rendre contagieuse.  Fier de son héritage et de ses succès, y assister c'est entrer dans le monde du rêve.
Zarkana à New-York, plus précisément au magnifique Radio City Music Hall présente l'une de ses plus belles performances et renoue avec le style Franco Dragone même si sa signature est celle du cinéaste et metteur en scène François Girard (Le violon rouge 1998).  J'ai eu la chance d'assister dimanche soir dernier a de belles retrouvailles de cette immense machine créative qu'est devenue cette entreprise québécoise connue mondialement. Faut dire qu'au cours des années, a vouloir trop créer, le Cirque a perdu légèrement de son lustre.  Il fallait revenir à la source, au monde du rêve et à la magie créative des performances, excellente décision ! Une recette gagnante demeure gagnante !

J'ai été ravie de retrouver l'univers clownesque et acrobatique de ce cirque et ce, même si nous avons eu droit à la doublure de Garou (qui nous y invite en français s'il vous plaît !).  C'est drôle, lumineux, beau et impressionnant !  Et où que vous soyez assis dans ce mythique théâtre, vous allez bien voir les performances (nous étions en haut).  Ce grand spectacle de 75 artistes sur scène et de 57 millions en vaut le détour.  La musique est excellente et saura plaire aux petits comme aux grands. L'histoire nous fait découvrir le magicien Zark qui ayant perdu son amoureuse et ses pouvoirs magiques essaie de les retrouver mais je ne vous en dirai pas plus... Faudra vous y rendre, pour la magie qui opère complètement, pour la beauté des costumes, des maquillages, des performances, du lieu... pour retrouver l'enfant en vous et si vous êtes chanceux Garou aussi !  Un spectacle digne de Broadway.

mardi 26 juillet 2011

I love New-York !


New-York pour... fiston Frank, pour son énergie, pour ses milliers de spectacles, Arbercrombie... et ses habitants ! Je love New-York encore et encore...
Posted by Picasa

De retour de New-York


De retour de New-York, ville que j'adore ! Demain, mon opinion sur Zarkana du Cirque du Soleil... :)))
Photo: de mon cru !
Posted by Picasa

Josh Groban à Montréal





Posted by Picasa

Josh Groban à Montréal


Pour le commun des mortels, Josh Groban est un jeune chanteur-compositeur-interprète lyrique américain. Or, pour ses fans (comme moi), il est LE meilleur dans sa catégorie. C'est donc sur une note sans artifice que ce baryton m'a complètement ébloui au Centre Bell de Montréal, samedi soir dernier (23 juillet). Rien de pompeux, de glamour ou de flamboyant. Les forces de son spectacle se trouvent justement dans sa voix, ses chansons et sa grande facilité à approcher les gens. Décidément, il est doté d'un grand naturel. Josh Groban a autant d'élégance que de talent et une personnalité à faire fondre un Centre Bell rempli d'un public un peu trop sage à mon goût. Il a une formation musicale et théâtrale et ça paraît ! Il redevient facilement un jeune homme espiègle lorsqu'il s'amuse avec son public entre plusieurs de ses chansons. Il cultive la familiarité comme un grand jardinier ses fleurs et ça devient presque surréaliste lorsqu'il nous amène avec lui dans une atmosphère intimiste et sans prétention. Oubliez l'artiste tourmenté qui se protège, lui, il rayonne littéralement de bonheur et il aime ses fans ! C'est presque déstabilisant ! Oubliez également le sérieux d'un concert lyrique, son show est lumineux, drôle et musicalement parfait. Évidemment, je ne suis pas objective, vous l'aurez remarqué car c'est mon chanteur préféré !

samedi 23 juillet 2011

Josh Groban à Montréal et Zarkana à New-York


Photo: auteur inconnu

De part les goûts musicaux de mes parents (certains douteux si je pense à Mireille Mathieu), j'ai toujours entendu chez moi de l'opéra et c'est peut-être pour cela que j'adore Josh Groban.  Ce n'est pas une grande voix lyrique mais quelle voix !  J'adore son style pop-lyrique-populiste sans prétention.  Je ne pensais jamais un jour voir cet américain chanter devant moi et comme les rêves sont faits pour être réalisés (rien de moins) c'est donc ce soir, au Centre Bell à Montréal que je vais avoir la chance de l'entendre pour la première fois ! Il a une voix qui me touche et m'apaise.  Une voix profonde, authentique, riche et intense.  Autant Pierre Lapointe m'amène vers mon côté sombre, mélancolique toujours en questionnement, autant Josh Groban m'amène vers mon côté lumineux.  Paradoxalement, j'ai besoin des 2 car même si je veux toujours aller vers la lumière, mon côté sombre, lui, existe et ça ne donne pas grand chose de le cacher.  Il réapparaît !  Je suis humaine, pas céleste encore !

Par la suite, New-York city ! Encore et oui... J'adore la grosse pomme car cette ville est remplie d'une énergie bouillonnante qui me fait me sentir VIVANTE.  Monsieur le marquis et moi irons voir fiston ''Papineau'' (informaticien-politicien) qui est en cueillette de données pour sa maîtrise en sciences politiques et par le fait même, nous assisterons  à Zarkana du Cirque du Soleil au Radio City Music Hall.  ''Zarkana est un opéra rock extravagant et déjanté '' selon François Girard,  son metteur en scène. Vive la démesure et les paradoxes !  Bon....Peut-être une petite surprise qui s'ajoutera lundi, si ça fonctionne, je vous en reparlerai ! Décidément une fin de semaine lyriquement passionnante ! Je me décoiffe le chignon, la routine prend le bord, ben tannée de me le crêper !  Ciao !

vendredi 22 juillet 2011

Le fjord du Saguenay/Tadoussac





Posted by Picasa

Baleines à Tadoussac





2ème photo: avec fiston Cloclo, nous étions habillés comme des ours et on a gelé quand même. Sur la photo, manque ma tuque et mes bottes roses !
Posted by Picasa

Baleines à Tadoussac






C'est sous une température glaciale (0 sur le fleuve) que nous nous sommes dirigés en Zodiac à 18 Km de Tadoussac sur le fleuve St-Laurent, précisément près de l'Île Verte. Malgré que j'étais habillée comme un ours (gelée comme un ''croton/crouton''), pendant 3 heures nous avons pu observer une bonne vingtaine de baleines (rorquals et béluguas) ! Probablement les mêmes puisqu'elles ne sont qu'une vingtaine dans ce secteur mais c'était GÉNIAL ! Un bélugua est même passé sous notre zodiac, aussitôt vu par le capitaine, arrêt du bateau, puis il fallait s'en éloigner immédiatement mais je l'ai vu à un pied de moi !  De toute beauté !
Posted by Picasa

mercredi 20 juillet 2011

Le magasinage et les baleines



Je vais vous surprendre... J'adore magasiner pendant mes vacances estivales !  Habituellement, je déteste les centres d'achats, la marée humaine en délire et... consommer pour consommer. Or, comme je le fais rarement en temps régulier et uniquement par obligation, cette corvée devient tout à coup fort agréable. Fureter se transforme en un véritable plaisir.  Mon portefeuille devient tout léger malgré que ma culpabilité grimpe d'un cran  mais je me donne le droit de me gâter.  Je le mérite bien ! Ma fille a terminé ses cours d'été en mathématiques alors elle a eu sa récompense vestimentaire et moi...qui endure son caractère une magnifique petite robe d'été  en coton et soie (voir image du haut, c'est dans le même style) !  Ma robe, c'est aussi pour mon spectacle de samedi soir avec Josh Groban. Fallait immortaliser l'événement et mettre un peu de frivolité dans l'air !  Les fifilles comme moi sont comme ça ! Que voulez-vous ! (Jean Chrétien sort de mon corps !).

Et je tourne à 360 degrés vers le fleuve St-Laurent... Faut mettre sa tuque en passant (pour vrai !). Je suis déjà allée voir les baleines à Tadoussac mais ça fait des lunes. Cette année, je voulais VRAIMENT les voir de plus près !  Il faut savoir qu'au Québec, ces visites sont très réglementées. Il y a des distances à respecter selon les types de bateaux utilisés. Nous partirons donc en croisière sur un zodiac (Le Tadoussac III) avec un coucher à Baie Ste-Catherine (voir le lien). Après Catherine (Kate) Middleton... Baie Ste-Catherine ! Et pas de robe munie de baleines évidemment !
 http://www.dufour.ca/croisieres/excursions

mardi 19 juillet 2011

86 ans


On aura beau dire, on aura beau faire, accepter de vieillir n'est pas facile. C'est pas tout le monde qui y arrive comme un rien, les doigts dans le nez ! Ma mère a aujourd'hui 86 printemps et bien de la mélancolie dans ses yeux.  Vieillir, c'est apprendre à faire des deuils.  De petites et de grandes pertes sur le chemin de nos vies. Vieillir, c'est également apprendre à s'adapter constamment.  On peut tituber, vaciller et tomber sur la route de notre destinée mais il faut s'y accrocher et continuer.  Or, ça use l'enfant en soi, même si la pensée magique fait place graduellement à la sagesse.  Fatalement et d'une façon insidieuse, les années mouvantes passent trop rapidement mais on ne veut pas dépérir, disparaître pour autant. On veut juste ne pas souffrir d'une maladie ou de la perte des gens que l'on aime.  L'apprentissage du courage d'apprendre à terminer sa vie en beauté est un art.  Ma mère y excelle avec brio mais quelquefois avec la larme à l'oeil comme aujourd'hui...  

lundi 18 juillet 2011

Sur les traces de Pierre Lapointe à St-Gédéon




Tous les bleuets, même les anciens comme moi, savent que l'endroit par excellence pour profiter de la beauté du Lac-St-Jean se situe précisément à St-Gédéon. Le lac est envoûtant et son décor n'est jamais répétitif car il se réinvente au gré du vent. Sur la pointe des pieds, en y marchant ou en y plongeant, facile de s'y laisser séduire. 

Et puis, tous les fans de Pierre Lapointe savent très bien que notre chanteur-poète, natif d'Alma, a passé une bonne partie de son enfance à St-Gédéon.  Fallait me voir demander aux serveuses du coin
-Êtes-vous une Lapointe ? 
Y'a des gens qui vont à Graceland pour se remémorer Elvis, ben moi, c'est à St-Gédéon pour PL ! Je laisse Gatineau à... Christelle, Patrick et cie !

St-Gédéon au Lac-St-Jean






Photographe: moi-même
Posted by Picasa



Photo du haut : Mont Apica
Photo du bas: St-Gédéon au Lac-St-Jean
Photographe: moi
Posted by Picasa

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''