Translate

dimanche 27 octobre 2013

La famille Larivière de Trois-Rivières

C'est ma famille chouchou, coup de coeur de l'émission ''Un air de famille'', la famille Larivière de Trois-Rivières.  Impossible pour moi de ne pas pleurer lorsque je les écoute chanter.  Leur talent est à la mesure de leur authenticité, celle d'une famille monoparentale vivant des moments difficiles et qui se sert de la musique pour passer au travers.  Comme dirait Sardou:  ''Quand une étoile s'éteint, elle n'éteint pas le ciel''.  Mère et filles brillent dignement.  Ça prend un sacré courage pour chanter à la télé mais encore plus en famille lorsqu'on décide de ne rien cacher, l'âme à nu. 

samedi 26 octobre 2013

Nu devant moi de Pierre Lapointe

C'est pas encore l'Halloween, je sais, c'est encore loin Noël, je sais.  Moi, ce qui me fait vibrer c'est d'aller voir des shows.  Évidemment, pas 26 avec le même artiste, comme avec notre PL national ! Comme on dit en yoga, faut pas trop donner d'importance à nos pensées.  J'y ajoute: à tout ce que l'on fait.  La sagesse et l'âge m'apprennent à moins m'analyser.  La vie est courte, faut placer son énergie aux bons endroits. 

Punkt, son nouveau CD, ne m'avait pas accroché à l'oreille jusqu'à... cette semaine.  Mieux vaut tard que jamais. C'est pas sorcier, je me suis forcée à l'écouter parce que je vais le voir le 8 novembre prochain (maudite bonne raison).  
-Allez Nicole, faudrait que tu l'écoutes un peu tout de même !  Me suis-je dit, bien installée dans ma voiture.  Voir un show de PL sans connaître son nouveau CD c'est comme un soulier sans talon ! On peut marcher mais le confort est moindre et pour le plaisir, aucune idée ! 

Et puis... Punkt ?  Il s'apprivoise, tout doucement, vraiment tout doucement, comme lorsqu'on commence à manger des sushis !  CD s'écoutant avec ou sans baguettes, sauce de soja, wasabi.  J'ai tout de même mes makis préférés:  Nu devant moi, Monsieur et bien d'autres... Saveurs insoupçonnées.


dimanche 20 octobre 2013

Petite déprime saisonnière ? J'ai le remède pour vous !



Vous vivez une petite déprime saisonnière ?  Et bien, attachez votre tuque, j'ai le remède qu'il vous faut et ce, GRATOS ! Asseyez vous sur votre canapé, votre divan, votre chaise préférée, par terre où vous voulez et... écoutez : UN AIR DE FAMILLE à Radio-Canada !  Impossible d'être tristounet-tristounette après avoir entendu 3 belles tribus vivre un moment magique de complicité familiale en nous chantant leur chanson.   

Je vous assure qu'il vous sera très difficile de ne pas prendre votre zapette (ou votre brosse à cheveux) dans votre main pour chanter avec eux et les coachs la chanson thème.  Vous avez peur du ridicule ? Essayez un peu, c'est très thérapeutique !  Cette émission rayon de soleil m'offre des moments de bonheur incroyables ! Les frissons me parcourant le corps à certains moments, la joie m'envahissant le mon coeur à d'autres. Et si vous trouvez ça un peu ''quétaine'' et bien, restez avec votre morosité (ou achetez vous une lampe solaire) !  Moi, la déprime saisonnière, avec eux, connais pas !  

L'éblouissant Shawn Sawyer

Hier soir, j'ai eu la chance de voir patiner que dire, danser sur 2 patins l'éblouissant patineur canadien SHAWN SAWYER.  Je fus émerveillée par son charisme, sa technique et sa grande flexibilité. Rares sont les coups de foudre artistiques et bien, je vous assure que j'en ai eu un gros.  Je suis devenue presque barjot le reste de la soirée en semant à tout vent mes impressions au sujet de mon nouveau chouchou.  Mais voulez-vous bien me dire où j'étais cacher pour ne pas connaître cet ancien athlète olympique ?   Faut croire que mieux vaut tard que jamais !

P.S. Pour mes amies yogis, il fait la chandelle et plus sur de la glace !  Faut le faire !  



samedi 19 octobre 2013

The last ship-Sting

Ciel qu'il vieillit bien Sting avec ses 62 automnes !    Je ne sais pas si c'est parce qu'il fait du yoga mais je le trouve irrésistiblement sexy.  Lorsqu'il dit: ''je parle français comme une vache espagnole'', moi,  je deviendrais bien une agricultrice de génisses laitières !  Et puis lorsqu'il ajoute qu'il aime les femmes plus vieilles, je craque, tout simplement (attention j'arrive).  Sous son flegme anglais se cache discrètement une grande sensibilité, beaucoup de dentelle.  Grrr...

Lindsey Stirling




La grâce, c'est le sentiment que je ressens lorsque j'écoute Lindsey Stirling.  Par contre, pas besoin d'avoir un talent exceptionnel pour qu'elle me touche.  Être assise dehors avec mon chum et un ami, écouter ce dernier parler de sa maladie avec la chaleur du soleil sur mon visage et 2 chiens qui dansent autour de nous. Savoir que chaque minute compte. La fioriture des mots n'existant plus, on se dit rapidement les vraies choses pour en finir avec les faux-semblants.  Alors un événement désagréable prend un nouveau virage dans notre existence.  On se sent riche de l'autre.  La grâce, on la ressent avec notre coeur lorsque l'autre déshabille son âme et nous fait confiance.   

mardi 15 octobre 2013

Si de Zaz

Zaz et Jean-Jacques Goldman ont eu la bonne idée de s'unir le temps d'une chanson.  C'est un beau mariage poétique qui fait de ''SI'' une grande chanson.  

lundi 14 octobre 2013

Geneviève Laquerre



Homme ou femme, un prof de yoga est unique mais entre vous et moi, comme elles y sont plus nombreuses, je vais poursuivre au féminin. 

Une prof yogi apporte son vécu, ce qu'elle a été, ce qu'elle a appris, tout autant que ce qu'elle est et apprend elle-même présentement.  Certaines ont en soi des trésors cachés, d'autres sont dotées d'un indéniable charisme devenant le point de mire sans le vouloir.  Il ne faut donc pas les comparer.  Peu importe, si elles sont sur notre chemin, c'est pour nous faire grandir en confiance et zénitude. Au delà de la mise en forme, des enchaînements, il y a la dimension psychique et surtout le contact humain. Vraisemblablement elles sont toutes des femmes de coeur qui aiment conjuguer le verbe être et aimer à tous les temps.  

On parle beaucoup de vivre le moment présent mais lorsque je suis dans mon cours, j'ai souvent le sentiment d'intemporalité.  Ma prof de yoga Geneviève Laquerre, une vraie déesse.  Elle m'apprend à respirer dans le mouvement, à utiliser l'énergie pour m'apaiser ou me vivifier.  Elle enseigne autant au Mexique qu'un peu partout au Québec.  Expérience, respect, admiration.

http://omyogaquebec.com/

http://monyogavirtuel.com/video/yoga-eveil

http://monyogavirtuel.com/

http://naiaproject.com/

dimanche 13 octobre 2013

Du yoga-golf

Première partie de golf à vie juste avant la fermeture des terrains.  Après 8 cours et des centaines de balles de pratique, j'étais prête mais pas tant que ça !  Si vous pratiquez ce sport de précision et bien je vous salue bien bas.  Quel sport difficile ! Comme je suis une débutante, un 9 m'a suffit.  C'est tout simplement épuisant d'essayer de penser à tout en même temps !  Juste savoir quel bâton je dois prendre selon la distance est pour moi un vrai casse-tête !   Et puis, j'étais tellement contente que mes balles lèvent magnifiquement bien en pratique que j'ai prolongé le plaisir plus qu'il ne l'aurait fallut. J'ai pas pensé me garder un peu de jus pour le terrain !  Malgré la température humide et froide (10 degrés) et que je n'ai pas pris le temps d'admirer le paysage tellement ma concentration était sollicitée, je peux dire que je suis vraiment fière de moi ! Contente de mes belles ''drives'' mais encore beaucoup de travail à faire (mes approches).  J'aime trimer dur !   Le danger de ce sport est de suer du cerveau... Il faut donc apprendre à être indulgent vis-à-vis de soi-même et surtout ne pas se comparer.



Le yoga...ma drogue santé !  Rassemblement Lolë au Mont St-Anne. On prend la pose !







dimanche 6 octobre 2013

Fred Pellerin au Grand théâtre de Québec

Hier soir, fabuleuse soirée avec le magicien des mots, le poète-raconteux de St-Élie de Caxton Fred Pellerin.  Comment ne pas l'aimer ?  Il m'a si bien m'ensorceler avec ses contes inspirés de personnages de son village natal.  Or au delà de tout cela, il y a l'homme qui semble tricoté maille par maille d'authenticité, de modestie et d'un grand sens de l'humour.  Coup de foudre pour sa grande poésie aérienne ! 

Vous dire, il a su m'amener brillamment (et nous étions nombreux) dans son imaginaire avec dans sa valise des mots modifiés, oubliés du passé, colorés et si joliment dit.  Et puis, au bout du voyage, une finale touchante qui m'amena à une belle réflexion et des larmes aux yeux:  Se tenir debout.  Une soirée nappée d'amitié aussi, merci Sylvie pour ce magnifique cadeau ! Je t'amoure !  

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''