Translate

mardi 31 mai 2011

Qu'est-ce qui arrive avec Amir Khadir ?

Qu'est-ce qui arrive avec Amir Khadir ? Il me semble que le député provincial de Mercier avait à ses débuts en politique un bon jugement et son langage était toujours respectueux. Maintenant, il traite de ''parasites'' William et Kate au sujet de leur visite controversée à Québec. Quel manque de politesse ! Pour ma part, j'ai beau être une souverainiste, j'espère qu'on va les recevoir dignement. Il ne faut pas oublier que le presse internationale sera là également ! On a beau dépenser des millions pour le tourisme, ça prend juste une bande de caves pour qu'on passe tous pour des ''tarlets'' ! On jasera de la monarchie plus tard !


Déjà que Monsieur Khadir cherchait des ''bibittes'' en ce qui a trait au nouvel amphithéâtre, le voilà qui s'insurge de plus belle contre tout et rien à la fois dans ce dossier voyant la possibilité de magouilles partout où il pose ses yeux. Où est rendu son discernement ? Et aujourd'hui, il en ajoute envers l'ancien premier ministre du Québec, Lucien Bouchard lorsqu'il dit: '' vous n'avez pas été fidèle à cet engagement que nous devons avoir de servir le bien public''. Je suis contre les gaz de schiste mais attaquer personnellement un ancien premier ministre est inacceptable pour ma part.


Monsieur Khadir, de grâce, retrouvez l'ancien médecin en vous, soyez davantage empathique et nuancé. Les québécois veulent une société forte économiquement autant que socialement. Sachez que ce n'est pas en dénigrant les autres, ceux au pouvoir économique fort que nous voudrons voter pour vous, peu importe où vous vous situez, si noble soit-il. Le savoir vivre est de mise lorsqu'on veut représenter nos électeurs dans un pays démocratique-capitaliste, il me semble. Vous voulez defendre vos convictions ? C'est parfait mais faites-le respectueusement. Les gens ne veulent plus de politiciens hargneux. Notre société avance et il faut suivre.

lundi 30 mai 2011

Alys Robi, la Montérégie et Céline



Alice Robitaille de Québec alias Alys Robi est décédée samedi dernier. Notre Lady et première grande vedette internationale québécoise (nous sommes un peuple jeune), Chanteuse et femme de passion avait le feu sacré et une vie hors du commun des mortels. On peut dire qu'avec les moyens de l'époque (elle est née en 1923) faire une carrière internationale était exceptionnelle. Faut savoir que notre première ''Céline Dion'' a été impliquée dans un grave accident de la route en Californie (1948) ce qui par la suite l'amena à faire une dépression majeure. Elle fût internée pendant 5 ans à Robert Giffard, contre son gré, et subit des électrochocs et une belle lobotomie ! Heureusement que la psychothérapie et la pharmacothérapie existent de nos jours !


Ça fait donc deux jours que je chante du Alys chez moi, c'est fou comme je suis énervante ! Mon répertoire est très limité et se situe exactement en 1989 avec la chanson ''laissez-moi encore chanter '' écrite par Alain Morisod. Ça m'amène à la réflexion suivante qu'on ne se permet pas toujours d'exprimer ce que nous sommes vraiment, vous savez notre petit côté enfant. On est franchement trop sérieux dans la vie ! En tout cas, moi ! Ce qui fait que je radote la même rengaine et que mon chien, mon chum et mes enfants ne sont plus capables de m'entendre !


Et puis... Laissez-moi donc chialer un peu... Je ne sais pas ce qui pourrait décider Harper au fédéral d'envoyer en Montérégie l'armée pour aider les sinistrés ! C'est bien beau les bénévoles mais il me semble que l'aide humanitaire on pourrait la faire également chez nous ! Est-ce que Monsieur le ''dictateur élu'' aurait une petite crotte au coeur envers les québécois qui ont voté massivement pour Layton ? Les gens ne voient plus orange mais rouge ! Les politiciens dénoncent mais personne se mouille pratico-pratiquement ! C'est facile à dire ça : INACCEPTABLE ! Va falloir que Céline s'en mêle en disant : ''take a kayak'' encore une fois à la télé américaine !

vendredi 27 mai 2011

Semaine hyper pigmentée avec DSK et l'armée


Image: par Scatty


Il pleut, il pleut bergère... Depuis 6 semaines, nous avons au Québec les pieds dans l'eau et le moral presque à zéro ! Toutefois les gens se consolent lorsqu'ils se comparent aux sinistrés en Montérégie au prise avec des inondations sans aucune aide des Forces armées canadiennes ! ''Bin'' non, ils prônent la défense et l'aide humaine à l'extérieur du Canada ou... dans la belle province Manitobaine mais... pas au Québec ! De belles images à la télé pour faire acte de présence tout au plus ! Bienvenue au Canada avec un gouvernement majoritaire Harperien ! Alors je me pose comme question, est-ce que Jack Layton défendra nos droits et nos besoins ? En attendant, les gens vont sortir leurs vestes de flottaison oranges ! Décidément, on n'aura pas le cancer de la peau ce printemps mais un beau teint vert !


Y'a pire... Y'en a qui voit rouge dans l'affaire DSK (Dominique Strauss-Kahn). Franchement, il y en a pour tous les goûts. Pas encore jugé mais déjà lapidé, femme-paillasson (Anne Sinclair) style dépendante affective qui aime les hommes au pouvoir ou femme dévouée et amoureuse de son mari. On a tous notre petite idée.


J'observe... Anne Sinclair ressemble un peu à Hillary Clinton, c'est typiquement américain et français de rester contre vents et marées lorsque le bateau coule. Du côté américain, on est libertin en cachette et du côté français, on est libertin ouvertement avec nos proches mais pas devant les médias. Faut que ça reste en famille ! Préserver l'image fragilisée de la dignité d'un couple et de ce qu'il en reste. Ce n'est vraiment pas dans la mentalité québécoise. Vous pensez qu'Anne Sinclair est amoureuse ? Alors je ne sais tout simplement pas aimer de cette façon là !

Jackie Evancho

J'étais sceptique et complètement dubitative qu'une si jeune fille ait un tel talent vocal. Je me pince encore ! Elle n'a que 10 ans, vous imaginez ! Cette mini-cantatrice lyrique est sortie tout droit de l'émission américaine ''america's got talent''. Incroyable mais vrai !



jeudi 26 mai 2011

Winston McQuade à Espace Musique


Le passionné et encore fort séduisant Winston McQuade lors de l'enregristrement de l'émission de Pénélope vendredi dernier.
Posted by Picasa

Winston McQuade à Espace Musique

Le monde élitique de l'opéra ne m'a jamais paru trop fastueux ou inaccessible à mes yeux car j'ai eu la chance d'avoir une brillante soprano dans ma famille du nom d'Édith Tremblay, ma cousine. Elle a d'ailleurs fait une belle carrière en Europe et chanté avec Louis Quilico, André Turp, Robert Savoie pour nommer que ceux-là. Mon attachement familial envers cet art s'est amplifié lorsqu'un jour, Édith, a cassé un verre de cristal en chantant après un repas ! Je vous assure que je m'en souviens encore !


Indéniablement, plus je vieillis et plus j'apprécie la qualité vocale du chant lyrique. Je sais surtout que derrière de si belles et grandes voix, il y a beaucoup, beaucoup de travail comme en ballet classique, alors ça m'impressionne ! J'ai donc franchement le goût de faire de belles découvertes et j'ai trouvé ma boîte d'Ali Baba directement à Espace Musique. Du 2 juillet au 3 septembre prochain, Winston McQuade, communicateur, peintre et animateur (j'arrête là, je pourrais écrire une page juste en ce qui a trait à son CV ) sera de retour (enfin !) à son micro national. De par sa belle voix, il nous partagera les airs d'opéras préférés d'artistes lyriques, coups de coeur assurés. Cette émission sera diffusée le samedi, de 13 à 16 heures.


Winston McQuade est comme tout le monde le sait le père de Pénélope. Tel père, telle fille ! J'aimerais bien voir une émission où les deux seraient réunis. En attendant, je vais parfaire prochainement mes connaissances musicales en écoutant son émission. Bien contente que Radio-Canada nous donne le chance d'entendre ce séduisant ''jeune'' homme, un polyglotte passionné des communications et du monde des arts qui a encore le feu sacré. Le talent c'est comme une belle voix, ça ne passe pas de mode et on en veut encore... À suivre...


Pour connaître le peintre aussi...


mercredi 25 mai 2011

La décoiffante galerie AKA à Montréal




Voici Olivier Corneau et la pétillante Guylaine Rodrigue de la galerie AKA à Montréal. Guylaine a une personnalité flamboyante, un peu comme celle de Corno et pourrait facilement passer pour sa soeur. C'est pas compliqué, elle est complètement irrésistible ! dotée d'une gentillesse peu commune et d'une magnifique crinière savamment ébouriffée, on ne peut décidément que succomber à son charme. Elle décoiffe à elle seule l'image des galeristes de la rue St-Paul. Olivier, jeune recrue (tout aussi gentil) s'occupera bientôt de la vente des dérivés des oeuvres de Corno.


Vous savez, y'a des galeries d'art pompeuses, solennelles où je n'ose même pas me montrer le bout du nez tellement je ne m'y sens pas trop à ma place. Or, ce n'est vraiment pas le cas pour cette inspirante et décoiffante galerie. Atmosphère familière, très chaleureuse où il fait bon s'éterniser pour fureter et admirer la grande quantité et la beauté des oeuvres énergisantes de Corno (51, rue St-Paul Ouest, Montréal). Y aller, c'est l'adopter ! Et à défaut d'acheter, on se prélasse dans la beauté !

lundi 23 mai 2011

Hasard ou intuition ?

Nous avions passé l'après-midi à marcher à Cap-Tourmente, endroit magnifique pour admirer les oies qui viennent se ravitailler au printemps. Nous étions fatigués mais Monsieur le marquis m'a posé la question suivante. -Qu'est-ce que tu veux faire au retour ?
C'est venu sans réfléchir comme une certitude. -''Bin, promener Sam avant que la pluie s'amène !''. C'est tout bas que je me suis dit: -''Pas brillant Nicole, on a marché longtemps et il a mal au dos''. Or, il fallait que je promène Sam au retour sans me poser de questions. C'était tellement fort que je ne m'obstine plus avec moi-même lorsque cela m'arrive. Monsieur le marquis m'a juste regardé avec un petit sourire narquois et j'ai ajouté. -Juste une petite marche pour Sam avant la pluie. On ira pas vite ! Je suis hyperactive, tu le sais... Et puis, j'ai repensé, une chance que je prends du Ritalin, faudrait bien m'attacher ! Ai-je la bonne dose ?



Aussitôt que nous sommes arrivés, aussitôt repartis ! La marche s'annonçait banale et sans histoire. À peine 4 ou 5 ans, à peine haut comme 3 pommes et l'univers devant lui. Un moment d'inattention comme tous les enfants de son âge et voilà que ce petit voisin que je ne connais pas du tout a traversé la rue comme une balle pour se rendre chez un ami. C'est alors qu'il s'est décidé à retraverser la rue à la vitesse de l'éclair, vite, trop vite, pas le temps de penser, juste le temps de CRIER comme une folle, sans trop savoir pourquoi et de m'apercevoir qu'il avait arrêté à environ 2 pieds d'une voiture qui allait le frapper. Le temps s'est arrêté en moi. Je crois bien que je tremblais.



Depuis 24 heures, j'y pense... Je crois que nos pieds sont à l'endroit où il faut qu'ils soient, même si on en doute quelquefois. Monsieur le Marquis prône le hasard moi, je crois à l'intuition. Si nous n'avions pas crié, est-ce qu'il aurait arrêté ? ''flairer'' le danger, tout le monde le peut. Pas besoin d'être une sorcière pour cela. Faut juste s'écouter et ne pas discuter avec notre logique. Au pire, nous aurons passé pour un couple d'hystériques mais permettez-moi d'en douter.





samedi 21 mai 2011

La talentueuse Pénélope McQuade



Pénélope McQuade n'a aucunement besoin de présentation. Tout le monde sait que cette journaliste talentueuse a travaillé dans le monde des communications, surtout à la télévision depuis des années. Maintenant bien installée à la barre de son émission estivale, on peut très bien percevoir son expérience, sa curiosité, son empathie et la grande maîtrise de ses entrevues avec ses invités du lundi au jeudi, 21 heures, à Radio-Canada.

Hier, j'ai eu la chance d'assister à un enregistrement et j'ai littéralement été impressionnée par son professionnalisme. Ça semble si facile lorsque je suis bien installée devant mon écran plat, mais je vous assure qu'il y a un travail de titan à faire avant de procéder aux entrevues. Elle a beau être entourée d'une formidable équipe, c'est tout de même Pénélope qui a le show sur ses épaules ! Vraiment, ça prend énormément de concentration et une grande expérience pour si bien maîtriser les informations, les signes, les décomptes de la régisseuse de plateau. J'en aurai perdu mon latin mille fois ! Or, Pénélope était dans son élément, comme un poisson dans l'eau ! Sa passion la plongée, lui va donc à merveille !


Pénélope McQuade se donne entièrement à son travail et aime profondément les gens qui ont la chance de travailler avec elle. Ça se sent totalement sur le plateau. Cette belle grande blonde met toujours ses invités en valeur, ne joue pas du tout à la vedette. De plus, ces expériences diverses nous donne l'assurance qu'avec elle, la qualité sera toujours au rendez-vous. Et vous savez pourquoi le public québécois l'aime autant ? Elle est authentique, ça se voit et ça ne trompe pas ! Une grande force de caractère mélangée à une belle fragilité. Je crois bien qu'elle réussirait à me donner le goût de la plongée, moi qui sait à peine nager ! Faut le faire tout de même ! Charismatique belle Pénélope !

Montréal





Chaise Corno rue St-Paul (je vous en reparlerai) et direction Radio-Canada (édifice complètement à gauche, photo du haut). Posted by Picasa

Montréal





Rue St-Paul, oeuvre magnifique de Corno (je vous en reparlerai... ), gargouille sur un édifice, pavé dans le Vieux-Montréal (il n'y a pas beaucoup dans le Vieux-Québec, j'étais donc aux petits oiseaux ! ).
Posted by Picasa

Montréal




Photos: un restaurant dans le Vieux-Montréal et l'édifice de Radio-Canada pas très loin juste un peu à l'est.
Posted by Picasa

vendredi 20 mai 2011

Une petite pause

Juste un petit mot pour vous dire que je ne vous oublie pas. La saga des rénovations de la cuisine se complique un peu mais c'est dans la normalité... Rénovations = complications et retards même lorsqu'elles sont simplistes ! En attendant, je pars to the go à Montréal pour l'enregistrement de l'émission de Pénélope McQuade (je ne sais pas qui seront les invités). De retour demain avec bien du nouveau.

Amitiés

Nicole



mardi 17 mai 2011

Rome au Musée de la civilisation de Québec

On dit que tous les chemins mènent à Rome et bien à défaut d'y aller pour ''de vrai'', je me suis donc dirigée vers le Musée de la civilisation de Québec pour cette exposition. La ''fausse retraitée'' que je suis a littéralement adoré sa visite. Et si vous voulez apprécier vous aussi, il vous faudra arriver à l'ouverture, donc vers 10 heures pour fureter en toute tranquillité parce qu'en après-midi, ça se corse royalement ! C'est presque impossible de voir quelque chose tellement il y a de monde. Toutefois, j'ai suivi une visite guidée de 45 minutes en après-midi et ce fût fort agréable malgré que nous étions tassés comme des sardines.


Mosaïques, fresques, bustes, bijoux, monnaies, sculptures, tableaux, objets du quotidien, maquettes témoignent d'une société qui aura marqué l'histoire. Au fil du temps (l'Antiquité, Moyen Âge, Renaissance, période baroque (ma préférée)), j'ai pu assister à un voyage fascinant des origines antiques de Rome jusqu'à sa désignation comme capitale italienne en 1871. J'ai l'impression qu'elle demeure une ville éternelle avec ses 2,600 ans d'histoire. Coup de coeur... Un incroyable dessin de Michaël-Ange (Michelangelo) ! Je le vois encore dans ma tête ! Romulus, St-Pierre, St-Paul, le Vatican, un papier de Louis XIV adressé au Vatican pour que François-de-Laval soit nommé évêque de la Nouvelle-France... J'ai pas un peu de sang italien en moi ? Faudrait que j'en trouve...


Bon, en attendant et jusqu'au 29 janvier 2012, tous les chemins mèneront... au Musée de la civilisation. Un rendez-vous à placer dans votre agenda ! Un incontournable et sachez que vous n'en perdrez pas votre latin !

Musée de la civilisation



Posted by Picasa

lundi 16 mai 2011

Lancement du livre de Philippe Lapeyrie




On ne me paie pas pour dire mes impressions sur mon blogue et j'achète mes billets de spectacles, mes livres et tout le reste. Je suis libre comme l'air et ce que j'écris est donc authentique et sincère. Quel beau lancement d'agenda fût celui du sommelier Philippe Lapeyrie aujourd'hui. Selon ce dernier, chaque saison, chaque mois et chaque jour devrait avoir son vin. Son agenda de 18 mois comprend donc des vins de semaine entre $8 et $14, vin de jour de paie entre $14 et $18, et un vin du week-end entre $18 et $90 (240 vins sélectionnées et commentés). Philippe déguste environ 2,500 vins par année (quel triste métier tout de même !). Un homme de coeur passionné qui a eu la bonne idée de nous faire partager ses connaissances d'une manière inventive et pratique. Je lève mon verre à son succès ! Posted by Picasa



Posted by Picasa

Cuisine moléculaire, préparation d'une meringue dans de l'azote liquide ! Là, on m'y perd complètement dans les explications mais c'est très bon !

Mini retraite obligée



Je suis à la ''retraite'' jusqu'au 23 mai inclusivement... Le bureau est fermé et c'est avec les deux pieds dans l'eau que je commence à prévoir ma belle semaine d'activités. Pas question pour moi de déprimer, de faire du ménage, du ménage et du ménage parce que le soleil ne sera pas au rendez-vous. À défaut de planter mes fleurs devant ma maison et bien j'en aurai dans ma tête et la fleuraison risque d'être abondante !


Premier grand plaisir de la vie (si vous êtes déjà à la retraite et que, peut-être, vous avez tendance à oublier ce privilège divin), celui de PRENDRE LE TEMPS DE DÉGUSTER UN BON CAFÉ EN ROBE DE CHAMBRE ET PANTOUFLES en écoutant Télématin à TV5 (ou ce que vous voulez) ! Secondo... fureter sur internet pour organiser la semaine ! On commence...


Aujourd'hui, je cuisine... J'aime pas tellement (et vous le savez) mais lentement avec de la bonne musique, j'aime bien ! Ce soir, un 5 à 7 pour le lancement du livre d'un ami de Bacchus et de Monsieur le marquis. Non, je ne vais pas mettre mes bottes roses parce qu'il pleut ! Je serai perchée sur des talons hauts de 4 pouces ! Le Cirque du Soleil n'a qu'à bien se tenir ! Heureusement qu'il y a un stationnement sous-terrain pour que mes jolis petits pieds demeurent au sec ! Je trouve ça sexy, moi, des talons hauts ! C'est le complément d'un tout qui fait la différence entre se sentir sexy et de surcroît le devenir et l'être ! Pas besoin d'une baguette magique, juste des talons hauts (et surtout pas des pantoufles) !


La semaine s'annonce occupée.... Faudra me suivre... Bon, je vais mettre du chauffage dans cette maison... Il fait ''frette'' ! (ce qui veut dire: plus froid que froid !).

dimanche 15 mai 2011

L'Ile d'Orléans




On traverse ensemble ?
Posted by Picasa



Y'a pas de feuilles dans les arbres actuellement, le temps est nuageux, il se poignasse... Toutefois, y'a le pommier décoratif de mon voisin qui me fait de l'oeil avec ses fleurs, un miracle ! Et puis, il y a la beauté de l'Ile d'Orléans...
Posted by Picasa

Une petite chute à l'Ile d'Orléans


Posted by Picasa

samedi 14 mai 2011

Québec aujourd'hui





Promenade rue Cartier pendant que ma fille est à son cours de math. Remarquez mes fameuses bottes roses ! Ma fille se place à 10 pieds de moi lorsque je les porte et elle aime bien dire tout haut ''Je ne suis pas avec elle ! Je ne la connais pas ! Quel ''adorable'' cheval sauvage lunaire ! Vous savez, je n'ai jamais vu d'autres bottes roses comme les miennes sauf à New-York où j'ai croisé un femme avec des jaunes identiques ! Posted by Picasa

film ''Potiche'' avec Catherine Deneuve



Deneuve a toujours été l'une des femmes les plus belles du monde. Et à 68 printemps, je peux vous assurer qu'elle a un chirurgien-plasticien exceptionnel ! Certes, elle a le visage figé mais il n'en demeure moins qu'elle est resplendissante dans son dernier film ''Potiche''. Tant qu'à camper un bibelot autant qu'il soit beau ! Deneuve porte à elle seule ce petit film printanier sans prétention sur ses épaules et elle le fait très bien sauf que ce qui est amusant devient à la longue un peu lassant. Ça reste un comédie française complètement américanisée où l'emphase est mise sur la forme au lieu du fond. Alors il ne faut pas s'attendre à une grande réflexion à la sortie de ce film qui se veut un clin d'oeil amusant aux années 70 (1977) et la mentalité de l'époque. Un film caricatural qui m'a fait sourire plus que rire. Toutefois, il en vaut le détour surtout pour le grand Fabrice Luchini, il est divin comme toujours ! Un film divertissant comme du ''théâtre d'été'', un petit cocktail de saison, sans plus.



C'est drôle, moi qui actuellement ne veut rien savoir de la chirurgie esthétique... Et bien, je crois que je vais changer d'idée. En tout cas à 68 ans, je vais voir...Faut juste que le chirurgien de Deneuve ait un fils qui fait sa médecine présentement... Un talent comme ça, ça doit être génétique !


vendredi 13 mai 2011

L'oratorio du Docteur Turcotte




On dirait que le site de mon blogue a eu des problèmes car mon dernier texte de mercredi dernier était introuvable. Heureusement qu'il était dans mes courriels ! Je vous le replace ainsi que deux commentaires. Le site est fiable habituellement, c'est la première fois en 4 ans que cela arrive.



Qu'est-ce qu'on peut dire de plus d'un drame lorsqu'on se retrouve voyeur en utilisant les différents médias? En tout cas, le procès du Docteur Guy Turcotte, cardiologue qui a poignardé à mort ses deux enfants en février 2009 dans sa maison à Piedmont ne laisse personne indifférent. Mais dans quel état d'esprit était cet homme pour tuer ses enfants et essayer de s'enlever la vie par la suite ? C'est, je crois bien, ce que le procès va tenter d'éclaircir. Et même si on ne veut pas savoir les détails car ils sont difficiles à supporter, on veut tout de même essayer de comprendre un peu l'homme, LE geste. Parce que l'on est parent, nous aussi, et qu'on ne voudrait pas vivre ce calvaire de près ou de loin. Parce que... c'est surréalistement fou !

Bizarre la vie... Docteur Turcotte a probablement sauver des gens de leur belle mort en tant que cardiologue et il admet avoir tué ses propres enfants... Le paradoxe de l'ombre et de la lumière est bien réel. Là où le sublime côtoie le grotesque, le sordide, l'insupportable. D'une certaine manière, cette tragédie nous rappelle la détresse des hommes. Ils souffrent souvent seuls sans un bon réseau social. De plus, être un homme en difficulté, médecin de surcroît (même si on sait que la dépression est très élevée chez les médecins) est à mon humble avis encore tabou au Québec.

Évidemment, dans un monde idéal, on aimerait que les gens consultent lorsqu'ils ont des idées suicidaires, des états dépressifs avant d'actualiser leur peine par des gestes impardonnables. On peut même se dire qu'il aurait dû se tuer AVANT, sans toucher à ses enfants. On peut bien penser des choses. Un fait reste, la détresse humaine n'est pas à prendre à la légère. allez comprendre le cerveau humain... Un vrai casse-tête... Il n'y a pas de logique dans ce drame, il n'y a que de la souffrance, de la grosse, de la sale, de l'invivable... pour ceux qui restent...

mardi 10 mai 2011

Le Plan Nord et les callas

Je crois bien qu'au lieu du printemps, nous vivons présentement un automne exceptionnel ! Il pleut beaucoup ou il fait froid, c'est du pareil au même, il ne fait pas beau ! Cette semaine, la température se marie très bien avec le Plan Nord de notre Père Noël l'honorable Jean Charest. Il veut exploiter les ressources naturelles au Nord du 49ème parallèle... Ah bon, c'est qu'il faut s'y rendre et que ça semble drôlement onéreux pour développer le chemin de Santa Claus ! J'espère que ça n'enrichira pas uniquement l'industrie minière et qu'on saura développer à long terme au lieu du court terme... Ce qui ne semble pas être la priorité de Monsieur Charest !


En tout cas, c'est pas aujourd'hui qu'on va planter nos fleurs. Tiens, ça me fait penser aux callas de Pierre Lapointe. Pas la cantatrice grecque, la soprano Maria qui couvrait presque 3 octaves mais plutôt la fleur blanche. Avant d'entendre cette chanson, je ne le savais pas du tout en passant. Ce chanteur réussit toujours à m'apprendre quelque chose, j'adore ! Il fleurit mon ''automne'' québécois.


Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''