Translate

dimanche 30 septembre 2012

La normalité


Nous sommes plus libres qu'on ne le croit.  Excités en permanence nous poursuivons notre route ou  nous décidons une bonne journée de peser sur le frein pour voir dans le rétroviseur notre propre visage.  Alors on essaie des trucs simples qui nous amènent ailleurs vers soi-même.  J'ai toujours été intense, haute comme 3 pommes et malgré l'importance de mes amitiés, je me sentais différente.  Jamais je parlais de ce que j'étais vraiment, je crois que j'avais peur de moi.  

Je fais des rêves éveillés-conscients comme je respire.  Je ne veux pas mais j'accepte ce que je vois.  Je rêve beaucoup à la mort.  Je la sens en éveil et la nuit, elle me visite ou je vais à sa rencontre.  Je n'ai pas peur d'elle, je me promène dans des dimensions parallèles comme d'autres vont magasiner.  Or, un rêve c'est juste un rêve.  Faut pas en faire une histoire mais je me suis réveillée presque en larmes.

J'ai franchement passé une nuit horrible.  Ma fille a actuellement sa meilleure amie en visite à la maison.  Plus je connais Murielle (non fictif) plus je la ressens.  Pas besoin de paroles entre nous.  J'ai donc rêvé qu'elle mourrait (je vous passe les détails) et tous les liens (peut-être conflictuels) entre elle et ses parents. Mourir dans un rêve c'est vivre prochainement du renouveau.  Je sais que sa mère va l'accepter très facilement mais pas son père. Il va souffrir et ne comprend pas.  Me taire et observer est ma devise.  Je pourrais poser des questions, certes, mais j'entends ma fille me dire ''Reste une mère normale quand j'ai des amies''.  Elle m'en a déjà parlé auparavant... C'est quoi être normale ?  Alors, je me regarde dans mon rétroviseur en cherchant ma normalité et je l'accueille.  C'est pour cela que je fais du yoga.

Namasté


samedi 29 septembre 2012

L'Europe en Amérique et l'auto-hypnose

Juste avant d'aller faire du ménage et des boîtes chez ma mère (elle déménage bientôt), nous sommes allés déjeuner en amoureux au ''Cochon Dingue'' dans le vieux (succulent et abordable en passant $14 X 2 + taxes et pourboire).  J'adore cet endroit vieillot qui me rappelle les petits cafés de Paris et surtout son cachet européen.   Depuis 1989 que j'y habite et j'ai toujours l'air d'une touriste avec ma caméra et ma joie qui s'extériorise allègrement. 

Hier, le temps était splendide et chaud mais aujourd'hui, vent, température froide et pluie au menu.  Les touristes y sont nombreux avec les bateaux de croisière accostés près du vieux port (je n'aime pas photographier les gens, juste l'architecture). Les québécois adorent aller admirer ces gros monstres marins, moi, je déteste ça !  mais je sais qu'ils font fonctionner l'économie et que les touristes ont l'impression de visiter l'Europe en Amérique.  Les bateaux me rappellent les sous-marins et je suis certaine que dans une autre vie, j'y suis morte noyée (j'étais un homme) dans l'un d'eux.  Spéciale la fille, je sais... C'est que j'arrive en état d'auto-hypnose à m'en souvenir très facilement.  C'est pas sorcier. 

vendredi 28 septembre 2012

Je poissonne




Et la semaine se termina en queue de poisson au Québec... Il semblerait que les gens d'affaires sont inquiets du gouvernement Marois. Ah bon, pourtant, habituellement c'est le contraire, c'est le peuple qui s'inquiète d'eux et souvent en raison du trop grand pouvoir qu'ils ont.  Puis, des entrepreneurs Montréalais dans le domaine de la construction versent de l'argent à la Mafia.  Ça franchement, c'est pas très surprenant parce que pour l'être fallait entendre l'ex-chef du Parti québécois André Boisclair affirmer que l'histoire d'Hérouxville a été payée et commanditée par l'ADQ à l'émission Les Francs-tireurs (Télé-Québec).  Mais voulez-vous bien me dire pourquoi il lance cette affirmation maintenant ?  C'est la parole de l'un contre l'autre (Dumont) et ce, sans preuves.  Pas fort, pas fort...ça penche vers le fantasmagorique. 

Heureusement, reste des boîtes (encore) à faire chez ma mère (petit train va loin est rendu ma devise).  Y a toujours également les belles couleurs automnales à admirer et une kyrielle de trucs à poursuivre... Quoi que le manque de lumière commence à se faire sentir sur mon organisme.  Je pédale plus fort pour rester jovialiste, faut que je me parle.  Vous saviez que 18% de la population ont des problèmes de dépression saisonnière automnale?  Les gens dorment et mangent plus mais les études ne disent pas s'ils font l'amour davantage... :) 

Tiens, je vous présente mon prof de yoga (voir la vidéo).  J'y découvre avec joie toutes les forces et les bienfaits de cette discipline visant la méditation.  Ah bien y penser ma fin de semaine commencera en poisson sans sa queue, le matsyasana (excellent contre la dépression saisonnière en plus).  Je poissonne maintenant pendant que d'autres jappent.   


mercredi 26 septembre 2012

Pot pourri de l'actualité québécoise d'une moins bien nantie

Fabuleuse caricature de Serge Chapleau de La Presse.

Je vis une légère écoeurite aiguë.  De quoi ?  Vous dire... Faut entendre les commentaires (ou plutôt les jugements) face au gouvernement Marois et à l'abolition de la taxe santé de $200 et de la fameuse hausse des impôts des ''pauvres'' salariés de $130,000 et plus.  D'abord, il semblerait que cette décision était implicite lorsque le parti québécois a annoncé cette abolition en avril dernier mais que peu ou pas grand monde était au courant (incluant les journalistes, les partis politiques et même certains péquistes).  S'en est suivi d'un vrai commérage politique sur les intentions de Madame Marois.  A-t-elle menti ou improvisé au sujet de la rétroactivité ?  Mais allez donc chercher un détecteur de mensonges au plus vite pour qu'on passe à un autre appel !  La commission Charbonneau est donc passée en sourdine avec son cours 101 sur la criminalité et la mafia américaine.  Reste maintenant au gouvernement Marois à trouver des alliés dans les autres partis politiques et surtout des moyens rassembleurs à mettre de l'avant pour y parvenir.  

Si vous voulez mon humble avis, ça me réjouit que les mieux nantis paient plus que les autres.  Et ne me parlez pas de la faible croissance économique et/ou de la fragilité de l'économie mondiale !  Chaque dollar de revenu du petit salarié est imposable ce qui n'est pas le cas des autres (gains en capital imposables à 50% +  dividendes bénéficient d'un crédit d'impôt).   

Tenez, certains mauvaises langues diront que j'ajoute une petite tartufferie bien amicale à mon billet. Le beau Justin Trudeau semble vouloir se lancer à la course à la direction du PLC (parti libéral du Canada).  Saintes-fesses (2 fesses) qu'il a du charisme ce jeune homme !  Bon, d'accord, j'ai un faible pour les beaux mâles surtout ceux qui ne pensent pas comme moi.  Voulez-vous bien me dire quand aura lieu le congrès du Parti libéral du Canada ?  Well, well, well !  Lots of fun soon !  


Mots à la mode cette semaine dans l'actualité québécoise :
Implicite, rétroactivité, improvisation, Donnie Brasco, Justin Trudeau.

mardi 25 septembre 2012

Ma pub préférée

Ma pub préférée est enfin sur Youtube !  Elle est vraiment vraiment tordante !  :)  Monsieur Le Marquis (mon chum) trouve qu'elle me ressemble un peu... Il exagère à peine. 

J'avoue. Je suis légèrement maladroite, très légèrement, faut me voir stationner ma voiture, c'est un défi de taille à chaque fois et ce, même chez moi.  On dirait que j'évalue mal les dimensions de ma voiture. Tiens, un peu comme le chien Rocky de mon fiston.  Lorsque son gros toutou noir a le ''bonheur'' de vouloir une caresse et que mon chien est tout près de moi, il l'écrase radicalement. Faut que mon chien s'enlève vite !  Un vrai bulldozer !  

Y a aussi mon fameux livre que je veux écrire un jour et qui risque de ne jamais être vendu (ni même écrit)... J'ajoute qu'il m'arrive de rater des recettes et que je suis nulle mais nulle en anglais (faut que j'apprenne les phrases par coeur pour me débrouiller et encore... je mélange tous les mots).  Mon cerveau refuse d'apprendre cette langue, j'ai un blocage psychologique chronique !  Un peu comme certaines personnes qui sont constipées ! (Au moins, ce n'est pas mon cas !) :)  Ça n'existe pas un laxatif pour oublier notre langue maternelle et faire plus de place dans notre cerveau à une seconde langue ? 

Autant vous confier que je suis poche en menuiserie même s'il y a des lunes, j'ai déjà fait MOI-MÊME un jeu de dames en bois s'il vous plaît !  Bon, je ne suis pas très manuelle.  Les fleurs avec moi doivent vite rentrer dans la terre sinon je les enfonce plus vite que l'éclair.  J'ai la délicatesse d'un éléphant, l'aisance et l'agilité d'une personne qui possède 10 pouces !  Or, je suis très habile avec mes longues orteils ! Allez comprendre ! 

dimanche 23 septembre 2012

Séance de yoga au sommet du Mont-St-Anne

Séance de yoga Lolë au sommet du Mont-St-Anne hier après-midi (la grande virée des couleurs) .  J'ai ADORÉ l'expérience !  Un yoga accessible à tous mais plus athlétique que mon cours habituel.  Température de 8 degrés en haut de cette immense montagne (en bas environ 20 degrés :)) qu'on peut monter en utilisant les sentiers de randonnée pédestre où comme moi, en utilisant une télécabine panoramique ($22.00 par personne).  On y voit le fleuve St-Laurent, l'Île d'Orléans, une petite partie de la région de Charlevoix pouvant aller jusqu'à la chaîne des Laurentides.  Les feuillus ont revêtu leurs belles feuilles multicolores, c'était magique !  La grande virée des couleurs du 17 septembre au 10 octobre propose une programmation variée (camping au sommet, yoga, ascension du Mont à pied, à la course, en vélo de montagne etc...).  Prochaine séance de yoga au sommet le 6 octobre prochain.  :) 

Photos: je suis en bleu poudre avec une petite queue de cheval. 


vendredi 21 septembre 2012

La yoga-sorcière

J'ai recommencé à prendre des cours de yoga.  Certaines positions me font penser au ballet classique c'est-à-dire maintenir un mouvement inconfortable et tenir la pose mais cette fois-ci en utilisant une technique de respiration-expiration (non silencieuse).  Oubliez les positions de la tête en bas et fesses en l'air, c'est pas pour moi !   Je cherche autre chose... Un certain contrôle d'un petit don (de supraconscience).  Pour mon premier cours (hier soir) j'ai réussi à méditer en ne sortant pas de mon corps complètement, je suis davantage en ''contrôle'' et j'ai donc moins peur de moi.  Je suis née comme ça.  Même enfant, je sortais de mon corps très facilement en ayant conscience d'y sortir. J'ai jamais aimé revenir dedans, la peur faisant que j'y retournais tellement vite que c'était loin d'être agréable. 

Il m'arrive avec certaines personnes (mains/voix) toujours des étrangers (je suis nulle avec mes proches) de vibrer ''anormalement'' et sentir des choses.  Lorsque ça m'arrive (n'importe où), je perds complètement le contrôle (c'est plus fort et plus intense que tout ce que vous pouvez vous imaginer) alors, je cherche la logique (à ne pas faire) et ça devient angoissant (le mot est faible). J'ai donc décidé de ''dompter'' mon petit don (que tout le monde possède plus ou moins) et je pense que le yoga peut m'aider.  Enfin, je l'espère...   Demain, yoga sur la montagne du Mont St-Anne à Québec avec une gang d'inconnus.  Photos à suivre...  Pourquoi j'en parle ?  Parce qu'il m'arrive de me sentir seule à vivre des trucs bizarroïdes et pour démystifier un peu le sujet.

Le cours que je prends ressemble à ça mais c'est davantage axé sur la respiration/expiration. 

mardi 18 septembre 2012

Claire Boucher alias Grimes

Coup de coeur immédiat pour cette Montréalaise de 24 ans, ancienne étudiante en neurosciences à McGill, Claire Boucher alias Grimes.  Musique atmosphérique-électro-pop bien dosée, une allure fantaisiste de déesse juvénile, une autodidacte remplie de multiples talents (peintre/joallière).  
J'adore !



lundi 17 septembre 2012

Spectacle de Peter Gabriel, première mondiale à Québec




Hier soir, j'ai assisté (de près) à mon deuxième show (mon premier en 2002) du monument musical qu'est Peter Gabriel et à 62 printemps, il n'a rien perdu ni de sa voix ni de son talent.  Un spectacle en 3 parties assez surprenant.  Tout d'abord, il est venu présenter sur scène et ce, tout naturellement du monde, lumières allumées, et en français s'il vous plaît, le déroulement de la soirée. Plus précisément sa première partie (à pied levé 2 jeunes choristes/musiciennes anglaises), par la suite une petite nouveauté avec son bassiste pour ensuite nous inviter à sa grande pièce de résistance:  ''SO'', chansons et succès indémodables, intemporels.  Comment ne pas être séduit par la simplicité de l'homme ?   Déstabilisant quand on connaît sa notoriété.  En tout cas, il n'a pas la grosse tête enflée, loin de là !  

Malgré de petits pépins techniques et l'ordre complètement changé des chansons, il s'en est drôlement bien tiré, expérience oblige.  Il a fallut tout de même attendre ''SO'' pour que les lumières s'éteignent dans la salle... Voulu ? En tout cas, pas une bonne idée.  Gabriel aime les effets de dispositifs compliqués (rails, projecteurs, 5 immenses perches de caméras et j'en passe) mais à mon humble avis, ils ne sont pas nécessaires car cela alourdi considérablement l'espace scénique tout autant que le déroulement du show même les écrans géants n'étaient pas synchronisés. On pouvait se demander où est-ce qu'il voulait en venir et surtout si tout allait bien se passer.  À vouloir établir une ambiance particulière qui n'est pas nécessaire ou trop lourde, on en perd un peu la magie.  Peut-être qu'une fois bien rodé, ça ira de soi.

N'eût été de cette première mondiale difficile techniquement, ce fut sincèrement une soirée délicieuse en raison du charisme de l'homme (un vrai maître zen), du talent de l'artiste et surtout, surtout et encore surtout de sa belle et grande voix qui ne vieillit pas du tout.  Un spectacle qui en valait royalement le prix du billet.   Je peux vous l'assurer.   




dimanche 16 septembre 2012

Finir en tableau de Marc Séguin

Je suis du genre à penser quotidiennement à ce que les gens fuient naturellement comme la peste: la mort.  Je me refuse à envisager celle de mes enfants ou de mes proches mais la mienne, j'essaie de l'apprivoiser tout doucement, comme une nouvelle vie en me disant qu'il y a justement plein de vies dedans !  Je parle quotidiennement aux gens décédés aimés.  Ils sont ma force. 

Je crois qu'après avoir donné tout ce qui est possible de donner de mon corps, j'aimerais que mes cendres deviennent une oeuvre d'art de Marc Séguin.  Rien de moins, Pourquoi pas ?  Finir dans un colombarium, c'est pas pour moi  mais en oeuvre d'art, c'est chouette !  J'adore cet artiste, l'homme et ses oeuvres, c'est mon chouchou masculin. Il fait carrière à New-York présentement (oeuvres entre 20,000 et 50,000 dollars).  Écoutez bien la vidéo,  fascinant !!!

http://www.marcseguin.com/fr/


En attendant Peter Gabriel

Peter Gabriel a le don de créer de la musique pour les danseurs.  Remarquez l'excellente technique des 2 hommes.  Celle des filles est plus faible mais dans l'ensemble, ça donne quelque chose d'intéressant.  J'adore lorsque la danse sort des salles de spectacles pour aller à la rencontre des gens dans des lieux publics.  Si les gens ne vont pas naturellement vers la danse alors c'est elle qui doit aller vers eux.  La danse contemporaine est parfaite pour ces endroits urbains, ça donne une dimension complètement différente de cet art de la scène qui devient celle de la rue.  Fébrile pour So ce soir ?  Évidemment !  :) 

samedi 15 septembre 2012

Demain soir Peter Gabriel à Québec !

Époque où j'enseignais la danse,  Peter Gabriel était roi et maître dans mes cours (en jazz).  Je vais avoir les frissons demain soir au Colisée Pepsi ! Déjà vu Gabriel à Québec auparavant avec le show du metteur en scène et créateur international Robert Lepage (2002).  Je me souviens encore de la fameuse boîte téléphonique rouge british où il en sortait en tirant sur son téléphone et en marchant sur un tapis roulant !  On célébrera donc les 25 ans de son fabuleux album ''SO''.   Vite, demain... Pas facile de vivre le moment présent ! :) 



En 2002, c'était comme la vidéo du bas. Demain, je m'attends à quelque chose de complètement différent vu son (jeune ;) âge.  Il va sûrement utiliser davantage des écrans géants. Peu importe, j'y serai ! :)





Être l'ange de quelqu'un



Il y a quelques années, on voyait dans les magasins une invasion de tableaux d'anges un peu partout.  J'aimais bien cette mode passagère céleste (j'ai encore une petite collection d'anges) même si je la trouvais un peu kitsch (quétaine mais de bon goût), ça me rappelait tout simplement qu'il faut accorder du temps pour la spiritualité autant sinon plus que pour magasiner !  ;) 

Cette semaine, j'ai vécu quelque chose de spécial.  Une rencontre avec le nouveau et jeune locataire de l'appartement de ma mère. Aussitôt que j'ai serré la main de Yannick,  père monoparental, je savais qu'il allait se passer quelque chose entre lui et moi (rien de sexuel, voyons !).  C'est inexplicable en mots. Il m'arrive par les mains de sentir une grande énergie qui me traverse le corps avec certaines personnes et avec d'autres, rien.  C'est toujours une surprise à chaque fois.  Je ne vous raconterai pas sa vie ou plutôt sa survie c'est du domaine surréaliste mais disons que je savais qu'il avait besoin d'aide et que j'étais là pour ça.  La fameuse synchronicité est simple, c'est pour la femme que je suis comme avoir besoin d'une paire de souliers lilas d'un style introuvable et de tomber dessus !   Ce qui fait que Yannick et son fils auront presque tout ce qu'ils auront besoin le 2 novembre prochain.  Depuis ce temps, ils sont certains que je suis leur ange et que je les protège.  Oh là-là... Un ange cornu, je vous assure !  

Nous sommes tous l'ange de quelqu'un.  Souvent l'ange obligé de nos enfants ou de nos parents mais lorsque ça arrive à l'extérieur de notre famille, avec des étrangers, il semblerait que c'est surprenant.  Ah bon... Dans notre société capitaliste et matérialiste, nous sommes constamment à la recherche du bonheur. Quand on est en mode de survie, ce mot n'existe pas.  Parlez-s'en aux gens d'Haïti.  La recherche du bonheur est une conception des pays riches.  Nous gravitons dans notre monde (classe sociale moyenne) en pensant que c'est partout pareil, franchement ce n'est pas le cas.  On est tous (à notre mesure) l'ange de quelqu'un qui le soulève lorsque ses ailes n'arrivent plus à voler.  C'est pas sorcier. 

Dans un tout autre ordre d'idée mais aussi en continuité... Je ne sais pas ce qui se passe actuellement mais on donne beaucoup d'importance aux réseaux sociaux dans les médias, on dirait que tout le monde ''Twitte'' ou ''Facebook(e)'', c'est tout de même juste 8 % de la population (si je ne me trompe pas).  Et pourtant, que dire de ce qui arrive avec des fanatiques musulmans (en Tunisie, au Soudan, en Égypte et en Libye) et leur colère (vengeance meurtrière) face à un petit film (mal fait) anti-islamique diffusé sur Youtube ?  Ces extrémistes dogmatiques généralisent en plaçant tous les américains dans le même panier. C'est franchement épeurant.  Toutefois, pourquoi Youtube garde un film Islamophobe sur son site (l'accès est restreint maintenant pour la Libye et L'Égypte) ?  Ciel, enlevez-le, un point c'est tout ! C'est juste du gros bon sens !  La liberté d'expression a des limites, c'est quand elle blesse la liberté de l'autre à tort ou à raison.  Assif ! We Alekroum salem ! (excusez-moi  et que la paix soit avec vous (en arabe)).   Je vous quitte, l'ange que je suis adore prendre son apéro !  Ça fait pousser ses cornes ! 



lundi 10 septembre 2012

Une belle pause-café bien sexy !

C'est rare que je vous parle de mon travail.  Cette partie de ma vie demeure trop personnelle. Ma famille endosse facilement mes écrits et mes états d'âme mais en ce qui a trait au boulot, c'est une autre histoire, c'est plus délicat.  Or, cet avant-midi, nous avons eu de la formation en maxillo-facial avec un éminent chirurgien, c'était passionnant et très sérieux sauf lorsqu'il a sorti ceci de son chapeau (plus précisément de son ordinateur) pendant le pause-café en nous disant que nos pubs au Québec sont bien plates en comparaison de celle-ci et il a bien raison !  Je m'ennuie de travailler avec des hommes.  Ils sont...si différents des femmes et ce, surtout au travail ! 

dimanche 9 septembre 2012

La bureaucratie



Qu'est-ce que c'est compliqué et biscornu de vouloir juste changer l'adresse de ma mère au provincial et au fédéral.  Les deux paliers gouvernementaux sont complètement détachés l'une de l'autre.  Nos deux solitudes vont même jusque là !  Pour être honnête, même au provincial, c'est laborieux !  On perd un temps fou à juste essayer de rejoindre une personne HUMAINE faite de sang et de chair pour nous parler et lorsque cela se réalise et bien rien n'est facile.  Vous allez me dire : -Mais il faut passer par Internet !  Ce que j'ai évidemment fait. Or, pas plus commode puisque je n'ai réussi qu'à modifier 3 choses sur 5 et ce, parce qu'il me manquait le montant de la ligne 199 (si je me souviens bien) de son rapport d'impôt !  Je veux pas la dévaliser, je veux JUSTE CHANGER SON ADRESSE !  

Je vous conseille donc une procuration mais même là encore... vous devrez remplir des formulaires donc... le plus facile est que la personne elle-même appelle avec le support d'un aidant naturel parce que je vois pas très bien comment elle va juste réussir à trouver les bons et NOMBREUX numéros de téléphone et par la suite, bien expliquer ce qu'elle désire.  Ma mère n'est plus capable de faire une phrase complète (sujet-verbe-complément).  Elle mélange les mots et la structure de la phrase ne se tient plus.  Bonne chance à l'agent qui va prendre son appel !  Le pauvre martyre va se demander :- Mais qu'est-ce que j'ai bien pu faire dans une autre vie pour vivre ce calvaire !  

En attendant, l'aidant naturel est affligé d'une lourde bureaucratie. La devise des gouvernements étant ''POURQUOI FAIRE SIMPLE LORSQU'ON PEUT FAIRE COMPLIQUÉ !''.   


samedi 8 septembre 2012

Moderat

La première fois que j'ai vu le magnifique film ''Laurence Anyways'' de Xavier Dolan, je suis tombée en amour avec cette pièce musicale.  J'adore !

vendredi 7 septembre 2012

Alexandre Désilets et Kiran Ahluwalia




C'est apaisant et magnifique... Ça me rejoint totalement !  J'ai l'impression d'être en état méditatif en écoutant Alex et Kiran chanter ''Si loin''... Sentiment de me rapprocher de  l'essentiel et ça fait toute la différence.  Je l'écoute en boucle...

Une semaine annus horribilis

Photo: André Pichette (La Presse)

Ce fût une semaine totalement surréaliste, une semaine que j'aurais voulu escamoter.  Elle a commencé par la  ''tomberie'' de ma mère de 86 ans qui s'est blessée pour ne pas dire estropiée le visage.  Pas besoin de Botox ! elle a la lèvre supérieure démesurément enflée et tuméfiée ainsi que son côté gauche du visage.  À chaque fois qu'elle tombe (3 ième), Madame ma mère sort son mantra silencieux de motus et bouche cousue. C'est toujours le lendemain en la visitant que j'apprends la chose.  En attendant le 1 novembre (son déménagement dans une résidence), c'est quotidiennement qu'elle demande des soins.   Ma 4ième enfant aime bien me rire en plein visage voulant dédramatiser la situation. Je ris jaune et mes pulsations cardiaques s'émoustillent royalement !  Moi stressée ?  

Et le téléphone sonna à la maison à minuit 40 dans la nuit du 4 au 5 septembre.  Est-ce Madame ma mère ?  Non, mon fils (informaticien-politicien) en état de choc m'indiquant qu'il était vivant voulant que j'allume la télévision parce qu'en ce moment, il ne savait pas grand chose pendant qu'il était escorté par des policiers pour sortir du Métropolis à Montréal.    
-Madame est vivante.  Me lança-t-il. 
Une soirée festive qui se voulait historique par la nomination de la première femme Première Ministre du Québec mais qui est devenue vite un cauchemar avec ce tueur fou cagoulé et ses 2 armes dont un AK-47 qui s'est heureusement enrayé mais tuant quand même un homme et en blessant 2 autres.  Moi, stressée ? 

Le lendemain, au bureau, on ne parlait que de ça.  Incroyable mais vrai puisque cela fait presque un mois que la télévision est fermée sur l'heure du dîner pour ne pas converser au sujet des élections au provincial.  Malgré ce drame, quelques'unes m'ont lancé des  ''On pense déménager en Ontario '' (un peu comme lorsque René Lévesque était au pouvoir en 1976 ).  J'ai tout de même adoré leur répondre que je cherchais un déménageur pour les aider !  Néanmoins, malgré nos différentes allégeances politiques, nous étions toutes attristées. 

Et puis hier, notre ancien Premier Ministre du Québec Jean Charest annonçait son départ de la vie politique après 28 ans de service public. Le verrons-nous au fédéral bientôt  ?  Visiblement très ému, il a tiré sa révérence. C'est bizarre mais j'aurais bien aimé sentir cette belle sensibilité (son humanité) pendant sa gouvernance plutôt que sa dureté, son arrogance.  Maintenant que nous révélera la commission Charbonneau qui débutera dans 10 jours ? 

Je veux une fin de semaine plate-plate-plate s'il vous plaît !  

mercredi 5 septembre 2012

Attentat envers Pauline Marois

Petit coucou du travail sur mon heure de dîner car ce soir, j'ai la visite de parents à l'école de ma fille (mon cheval sauvage lunaire).  Hier soir, moment historique et émouvant de voir Madame Pauline Marois élue notre première Première Ministre du Québec.  Je pleurais de joie et de fierté.  1940: Thérèse Casgrain, le droit de voter aux femmes et maintenant Madame Marois, comme quoi tout est possible pour les femmes au Québec.
 
Toutefois, mon fils Webmestre au PQ m'a réveillé à minuit 40 pour me dire qu'il était vivant et de regarder la télévision.  Il était présent au Métropolis lors de l'attentat envers Madame Marois.  Autant vous dire que je n'ai pas beaucoup dormi cette nuit !  Je l'entends encore me dire que ''Madame'' est vivante et les petits détails qui vont avec.  Le respect de mon fils envers cette femme était perceptible dans sa voix.  Le Québec est ''sonné'' aujourd'hui et ce, malgré nos allégeances politiques qui peuvent différer. Unis, estomaqués et sous le choc nous sommes.  

dimanche 2 septembre 2012

Patrick Watson



Patrick Watson - Into Giants from Boogie Studio on Vimeo.

Coup de coeur assuré ! 

In your body Ariane Moffatt

Ambiance Costco pour le show de Madonna à Québec




J'en ai vu des shows sur les plaines d'Abraham à Québec. Je peux vous dire que j'ai toujours bien réussi à regarder l'artiste sur scène autrement que sur des écrans géants même celui avec Sir Paul McCartney.  Hier soir, avec mon billet de $101.98 en poche ($$$), SECTION B, J'AI RIEN VU !  Tellement rien que je me suis demandée s'il y avait une scène !  Décidément beaucoup trop de monde dans cette section.  Je ne suis pas déçue, je suis fâchée !  Je ne vous parlerai pas de la difficulté de sortir du site en plus ! C'était dangereux !  Plus jamais les plaines avec QuébécComm ! 

Aucune ambiance sur le site et quand j'écris aucune, c'est AUCUNE !  On avait l'air de gens faisant la file chez Costco ! Le DJ Paul Oakenfold affublé d'une blouse de comptable et gêné (toujours avec l'aide d'un minuscule écran géant)  n'a pas réussi à faire bouger la foule même avec ses remix de chansons populaires.  Définitivement c'était d'un ennui mortel ! 

Avec 50 minutes de retard (10:20), la reine de la pop a bien voulu apparaître (Amen).  IL FALLAIT AVOIR LA FOI et croire sans avoir vu !  Y a-t-il une artiste sur scène ?  Je ne vois que les écrans en arrière scène si je me lève sur la pointe des pieds et encore... Alors comme je n'ai pas vu le show, je l'ai tout de même entendu... Du playback, 2 voix qui se superposent, c'est pas agréable à entendre !  Pourtant, j'aurais tellement aimé admirer la formidable danseuse qu'est Madonna !   Un show qui m'a semblé très théâtral et visuel avec des batailles, des funambules (que j'ai réussi à entrevoir en me contorsionnant) et surtout des projections multimédias très bien faites.  Un show sûrement fantastique au centre Bell mais inapproprié pour les plaines. Moi, qui pensait danser toute ma soirée et bien je me suis presque endormie sur place, heureusement qu'il faisait froid !   Le choix musical était discutable car elle nous a livré presque uniquement des titre de son CD MDNA et lorsqu'elle s'aventurait dans ses anciens succès comme Papa Don't Preach et bien il fallait avoir presque un décodeur pour enfin identifier la chanson tellement elle était changée.  Une petite pincée de mots faciles en français, un petit drapeau fleurs de lysée et toujours aucune magie dans l'air !  La calme plat !  En comparaison, magasiner chez Costco s'avère plus excitant !  

Sentiment d'avoir été volée de $101.98 X 2 hier soir !  La Madame n'est pas contente ! 






MERCI À MON ZOOM SUR MA CAMÉRA !   Grâce à lui, j'ai pu voir que Madonna était bien à Québec hier soir ! 

samedi 1 septembre 2012

Madonna, ce soir à Québec

À 54 ans, la reine de la pop sera ce soir sur les plaines d'Abraham à Québec et... j'y serai !  Pas question de manquer cette visionnaire musicalement avant-gardiste de ma génération.  La diva athlétique qui est à ses heures une dénonciatrice m'impressionne royalement. Madonna est authentique et inspirante par ses prises de position qui peuvent choquer certaines personnes mais qui font tout de même réfléchir et avancer notre société.  Elle utilise son art pour provoquer et attirer l'attention sur ce qui lui tient à coeur.  Une artiste-activiste-humaniste qui ne met pas ses gants blancs pour nous transmettre ses messages.  

La célébrissime Superstar aura sûrement une petite pensée pour sa mère, une Fortin, franco-canadienne, descendante d'ancêtres québécois.  Aurons-nous droit à quelques mots en français ?  Il y aura quelque chose de spécial ce soir dans l'air.  Une soirée Prismacolor en perspective où 72,000 personnes vont DANSER et vibrer avec cette femme hors-norme atypique loin encore de la star gériatrique.  Une femme cougar assumée. 

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''