Translate

lundi 31 janvier 2011

Gaz de schiste


Photo: David Suzuki

Je ne suis pas très ''verte'', pas très environnementaliste et pas très fière de l'écrire mais je suis honnête. J'aimerais bien (évidemment avec tout ce qui se dit) or je suis paresseuse et conscientisée lorsque ça fait mon affaire. Je fais de la récupération mais pas tant que cela...Pas de compostage mais à bien y penser je récupère mes vieilles choses en les modifiant assez souvent parce que pour moi, elles ont une valeur sentimentale. Ah ! j'utilise des produits sans phosphore, j'oubliais !

Lorsque je lis sur le gaz de schiste, l'oeil me tourne... mais je me force, ça sent mauvais ce dossier et ça pue le mensonge ! Partout où ce foutu gaz a passé, son contrôle était laissé à la dérive et la population récoltait les pots cassés. Je suis méfiante et lorsque je vois atterrir Lucien Bouchard, nouveau port étendard de l'Association gazière et pétrolière (lobby de l'industrie du gaz), cela ne modifie en rien mes soupçons.

Alors je vais vers une valeur sûre et fiable celle de David Suzuki. Cet environnementaliste canadien (23 doctorats honorifiques en passant) connu partout dans le monde ne se gêne pas pour mettre en garde les Québécois contre les dangers de l'exploitation de ce gaz. Il apporte une pensée élargie sur le sujet, presque philosophique que j'aime bien.

''L'air que nous respirons est beaucoup plus important que l'économie et notre système économique est en grande partie responsable des problèmes que nous vivons. Mais il faut se rappeler que l'économie, les multinationales et les règles du marché sont des créatures que nous avons inventées et que nous pouvons les modifier''.

La sacro-sainte croissance économique mène le monde, n'enrichie que les riches. De gros projets qui ne valorisent que les politiciens. L'instauration d'un moratoire serait à souhaiter mais souvent tout se fait en cachette, par derrière... Le peuple, lui, ne fait que subir... Je vais aller faire ma part pour l'environnement, trier mes déchets et faire de la récupération, prendre un peu moins ma voiture et utiliser mes jambes pour faire une petite commission mais ciel, de grâce, que les politiciens pensent un peu plus à long terme pour les générations à venir au lieu de penser à leurs poches ! Du gros bons sens s'il vous plaît !

dimanche 30 janvier 2011

Carnaval de Québec

Posted by Picasa

Posted by Picasa

Les Trois Accords au Carnaval




Cette année, certains soirs il y a des spectacles sur les plaines. Bien habillés c'est donc une excellente idée de se faire aller le popotin ! Ma fille était morte de sa journée (musée du Québec avant et visite de sites) et elle n'ennuyait de son chien alors c'est avec un air d'enterrement qu'elle a assisté au show. Moi, toujours avec 7 ans d'âge mental, je dansais sur place et Monsieur le marquis me regardait sourire aux lèvres. Je le fais rire faut croire.

Sculptures au Carnaval


On peut admirer des sculpteurs à l'oeuvre. Il y a deux volets à cette activité, celui québécois (photos) et l'autre international commencera la semaine prochaine. Ils font des oeuvres remarquables avec de gros blocs de neige.
Posted by Picasa

Château de bonhomme


Château de bonhomme est tout en glace, il change de couleurs au gré de la musique. Il contient un petit trajet à l'intérieur où l'on présente l'historique des défilés de nuit du Carnaval.
Posted by Picasa

samedi 29 janvier 2011

Début du Carnaval de Québec


C'est le début du Carnaval de Québec (de la ville de Québec, pas de la province, ça c'est pour mes amis lointains et j'avoue que ça devient un peu compliqué à se démêler pour eux). Je ne suis pas du genre ''carnaval'', j'aime pas trop mais Monsieur le marquis enregistre quelque chose pour son travail et nous en profiterons donc pour participer à la fête. Alors j'ai sorti mes reliques ! Un sac à dos ''Bonhomme'', une poupée, une tuque, un foulard, une flûte (son énervant c'est pas croyable !). Il fallait me voir chercher dans les sacs mes petits trésors.... Je crois que j'ai atteint l'âge mental de 7 ans maximum ! âge vénérable de la sénescence dans mon cas !

http://www.carnaval.qc.ca/fr



vendredi 28 janvier 2011

Attention, chute d'admiration !


(P.S précision, ce n'est pas moi sur la photo et je ne sais pas qui en est l'auteur).


Voilà j'épure, je veux bien admirer, tomber en extase devant une chanson, un artiste, une oeuvre, un tableau mais ''tomber'' c'est disons un peu trop intense à mon goût. Quand on tombe, soit on se fait mal, soit on est ridicule. Cela dit, l'admiration peut blesser et ma fois d'honneur frise le ridicule mais passionnée comme je suis, me retenir devient très difficile. Pourtant il le faut.

Je suis debout à regarder une oeuvre, à entendre une chanson, et me voilà prise d'une émotion incroyable, à la renverse, et hop ! Le plaisir chamboule ce que je peux penser de rationnel, je deviens une petite fille de 5 ans ! Le coeur s'ouvre bien grand. C'est la même chose en amour, je ne suis pas du genre à dire, tiens je vais l'aimer un peu celui-là ! Je suis totalement entière. Aimer en équilibre, sans démesure, c'est une vision sinistre de l'amour !

C'est souvent lorsque je rencontre l'artiste que la chute d'admiration apparaît. Je suis déçue dans 95 % des cas. Comme je suis positive, je donne une seconde chance me disant que j'ai jugé trop vite cette personne mais non, je ne me trompe pas souvent ! L'artiste est génial mais pour la personne, la gentillesse, on repassera. Toutefois, il y a des exceptions, ils existent heureusement.

Or j'ai décidé d'admirer les gens que je connais et que je côtoie régulièrement. Ils ne sont pas ''populaires'', pas connus, mais eux le méritent vraiment. Les autres devront gagner mon admiration. L'éponge que je suis à appris sa leçon. La nudité des sentiments lorsqu'on tombe fait mal.

mercredi 26 janvier 2011

Docteur Zhivago et Mademoiselle Zhivago

Mon père adorait la musique militaire, le film, la trame sonore et le livre Docteur Zhivago. Je ne sais pas pourquoi car il était homme de peu de paroles mais je sais que compulsivement il se réfugiait dans son monde imaginaire peuplé de mots en ouvrant les pages de ses trésors en dentelle de papier. Et lorsque j'entends cette musique c'est la présence de mon père que je sens. Je pense bien qu'il aime encore... (au présent et c'est voulu). Je ne crois pas à la mort comme les gens l'entendent. L'air existe mais on ne le voit pas, pourtant il existe...

Lara (Fabian ) a été prénommée ainsi parce que sa mère adorait Lara du... Docteur Zhivago. Lara est donc son vrai prénom, pas Fabian. Je n'aime pas tellement son côté ''guindé'', un peu trop impeccable qu'elle aime projeter à la télévision soviétique en ce moment. Or sur scène, je la retrouve naturelle et ça j'adore ! Belle chanson que celle-ci d'ailleurs.


mardi 25 janvier 2011

Incendies aux Oscars


Incendies de Denis Villeneuve est finaliste dans les films étrangers aux Oscars. Tout le monde en parle au Québec, sur le net, à la télévision, à la radio, les journaux et dans les bureaux. Lorsqu'on pense qu'on se retrouve sur les plus grandes scènes du monde, on ne peut pas faire autrement que d'éprouver une grande fierté collective depuis quelques années. Notre Céline Dion (joyau international), notre Denis Arcand, notre Xavier Dolan, le Cirque du Soleil, Robert Lepage, nos chanteurs-compositeurs-interprètes, nos musiciens et maintenant notre Denis Villeneuve. Y'a du talent chez nous en petit péché !!!
Comme je ne veux pas me répéter, je vous replace donc mon texte du 26 septembre dernier au sujet de ce film. Au cas où vous auriez passé à côté...

''Il y a de ces films qui divertissent comme une comédie romantique ou un bon film d'action américain, d'autres qui font réfléchir. ''Incendies'' de Denis Villeneuve d'après la pièce de Wajdi Mouawad est littéralement de cette dernière lignée, un film littéralement bouleversant de sens.

Je dois vous ''dire'' que je suis arrivée en larmes chez moi. C'est que je me suis retenue pour ne pas pleurer comme une Madeleine ! Pourtant, ce n'est pas qu'il soit triste ou qu'il se termine mal au contraire, c'est une oeuvre qui nous amène loin en nous et en l'autre. Un film comme on en voit rarement. La salle était pleine à craquer, on aurait pu entendre une mouche voler. Les gens effleuraient à l'écran une autre réalité qu'ils ne sont pas habitués de rencontrer.

Sommairement c'est l'histoire de ''la femme qui chante'', interprétée magistralement par Lubna Azabal. Celle d'une émigrée blessée par la guerre, la violence, la rage, la peur. Suite à sa mort, ses jumeaux partent à la recherche de leur père qu'ils croyaient mort et de leur frère dont ils ignoraient l'existence. Ce film tourné en Jordanie a été monté à la manière d'un film français, avec une belle lenteur dans les sentiments. On a donc le temps de bien comprendre l'histoire et de réfléchir sur le sujet.

Je ne regarderai plus JAMAIS un émigrant de la même manière. Derrière un visage anodin se cache une autre vie dont on ne peut juger, ni comprendre. Un film à voir absolument, un film qui fait grandir. ''

lundi 24 janvier 2011

Pierre Lapointe, Studio 12 et conte crépusculaire


http://www.tou.tv/studio-12/S04E15

Emission exceptionnelle de Studio 12 avec Pierre Lapointe et le Quatuor Molinari. Je suis littéralement tombée de ma chaise tellement j'ai adoré et ça vous donne la raison pour laquelle j'assisterai à mon 20 ième show de Pierre le 24 février prochain ! Cette émission avec Rebecca Makonnen est toujours au delà de mes attentes mais cette fois-ci, c'est incroyable ! Bravo également à Random Recipe et à Ngâbo.

Entre vous et moi, ma fille de 12 ans porte exactement la même tuque ''condom'' que Pierre ! Alors comme je suis très taquineuse, je l'agace en lui disant: Moi, j'aime les chansons de Pierre Lapointe mais TOI, t'as la même tuque que lui ! Elle a de beaux yeux de tigresse ma fille ! ''C'est à la mode MAMAN, c'est tout !''. Ben oui, ben oui...

Au sujet de la photo, on peut voir Pierre et le créateur en art visuel David Altmejd. Ils présenteront ''conte crépusculaire'' du 4 au 7 mai à l'UQAM. On arrête pas le génie créatif de Pierre Lapointe et on ne veut surtout pas qu'il s'arrête ! Conte crépusculaire, y'a de la pugnacité là dedans comme dirait la Xavier Dolan que je suis.

Les gants noirs



-Tu vas perdre tes gants ce soir mon amour. Lui dis-je d'un ton très assuré. Certes lorsque je parle de cette façon c'est qu'à 100% le petit événement ou le grand, tout dépendant, va se passer. C'est coulé dans le béton !


-Tu vois bien qu'ils sont dans mes mains et que je vais utiliser mes poches de mon manteau par la suite lorsque nous serons rendus à la salle Albert-Rousseau, me rétorqua-t-il.


Et c'est à l'entracte du spectacle de Jean-Michel Anctil que je lui redis encore... -Tes gants où sont-ils ? Là, à côté de moi me lança Monsieur le marquis, le sourire aux lèvres.


-Ah bon... c'est bizarroïde cette foutue certitude qui m'habite mais bon, je vais penser à autre chose c'est tout. Il va dire que j'ai un fétichisme qui vient de m'apparaître en pleine préménopause !


Et le spectacle terminé, c'est rendu à l'extérieur de la salle de spectacle qu'il me lança:

-MES GANTS où sont-ils ? Et il les chercha partout sur lui et aux alentours. RIEN !

-Ah mais je te l'avais bien dit que tu allais les perdre !

-Ben où ils sont ? me relança-t-il.

-Je suis désolée mais aucune idée ! Je savais que tu allais les perdre à la salle de spectacle mais où, faut pas trop m'en demander !

Et nous retournâmes illico presto les réclamer à une préposée.

La morale de cette histoire est la suivante, j'ai beau savoir certains événements anodins et insignifiants, je ne sais pas les numéros de la loterie qui seront gagnants !

dimanche 23 janvier 2011

Il fait frette et mon premier Corno !




Il ne fait pas froid au Québec et dans la belle ville de Québec, il fait FRETTE ! Moins 30 degrés et presque personne dans le vieux cet après-midi ! SAUF Monsieur le marquis et moi-même (on doit être maso !). Je suis donc habillée en habit de neige manque juste mes raquettes ! Fin de semaine remplie d'activités comme je les aime, excellent spectacle de l'humoriste Jean-Michel Anctil hier soir, promenade dans le vieux avec l'achat d'un transfert sur toile de CORNO !!!!!!!!!!! Oui, vous avez bien lu ! C'est pas un jet, ni l'original mais c'est mieux que rien ! Je vais l'amener avec moi à New-York pour le faire signer ! Il trône dans mon salon même si c'est un nu féminin ! Je ne suis pas très conventionnelle alors... On a terminé la journée avec notre cours de salsa. En passant, c'est pas trouvable du Corno, j'ai réussi à dénicher une petite galerie d'art sur la rue Champlain, peu de choix mais bon... J'AI mon premier CORNO ! AKA bientôt.

Posted by Picasa

Posted by Picasa

samedi 22 janvier 2011

Le film ''Le discours du roi''

Des films qui traitent de l'amitié masculine c'est rare et juste pour cela le film ''Le discours du roi'' avec le beau Colin Firth, l'excellent Geoffrey Rush et la délicieuse reine-mère Helena Bonham Carter en vaut le détour. Un film sur l'amitié et la confiance entre le roi Georges VI, père d'Elizabeth II, et de son orthophoniste Lionel Logue. On peut y voir tous les efforts incroyables de ce roi pour surmonter son bégaiement, handicap majeur lorsqu'on ne peut pas changer de métier et que l'on doit déclamer avec le plus d'aplomb possible des discours ''politiques'' importants dans le contexte de l'époque. Ce n'est pas un grand film mais c'est un très bon divertissement surtout pour la performance exceptionnelle de Geoffrey Rush. On a bien aimé et Monsieur le marquis ne s'est même pas endormi ! C'est mon baromètre ! Pour un bon film, il doit garder les yeux ouverts !


Benjamin Millepied

Benjamin Millepied est un danseur-chorégraphe français. Un bel arbre comme j'aime ''dire'' lorsque je baptise un bel homme ! Et Monsieur Millepied ne pouvait tout de même pas devenir un dentiste avec un nom semblable alors il s'est transformé autrement. Il est également le fiancé de l'actrice Natalie Portman. Le cygne noir a travaillé avec lui dans son dernier film. Le cygne blanc est présentement enceinte et n'attend sûrement pas un vilain petit canard ! Assez de potinage, faut juste admirer le talent de l'homme. J'aime sa virilité, il utilise son corps et ses bras d'une manière très masculine, ce qui est rare dans ce domaine surtout pour un danseur classique. Il lui a probablement fallut désapprendre un peu de classique et se ''formater'' l'esprit et le corps autrement, ce qui est extrêmement difficile après de nombreuses années d'études. La versatilité et la créativité sont nécessaires en danse, l'un ne va pas s'en l'autre rendu à ce niveau professionnel. Il n'y a rien de plus beau qu'un homme qui danse surtout en contemporain, c'est tellement... masculin. J'adore ! Si vous pensez que ce sont les sportifs qui m'impressionnent... vous vous trompez ! Entre une paire de patins et un beau pied nu de testostérone, vous savez lequel je vais choisir ! Natalie Portman est de mon avis, c'est certain !


vendredi 21 janvier 2011

Xavier Dolan et le méchant loup

Photo: Milan Vakmirovic

C'est pas que je veux me répéter mais quand j'aime quelqu'un ou quelque chose et ben, la nuance n'est pas ma qualité première, c'est légèrement la démesure qui m'habite. Je vous ai déjà parlé de Xavier Dolan à quelques reprises mais pas assez à mon goût (vous ne voulez pas que je vous reparle de Pierre Lapointe tout de même ??? hi-hi). Bon, donc , je poursuis... Mon cinéaste-chouchou à la mèche rebelle et frisée sera en tournage le 28 février en vue de son nouveau film ''Laurence Anyways''. Son prochain petit bijou (j'en suis certaine vous allez voir...) sera doté d'un budget de près de 8 millions de beaux petits dollars (pas énorme en passant) ET... ce que plusieurs ne savent pas c'est qu'une somme de $35,000 sera récoltée chez les cinéphiles via touscoprod.com (10 euros minimum). C'est une belle manière d'aider le cinéma indépendant.

Son dernier film ''les amours imaginaires'' est également en nomination au César du meilleur film étranger. Faut pas oublier tous les prix remportés avec ''j'ai tué ma mère'', cet artiste-comédien-cinéaste n'en finira jamais de m'épatouiller ! Il a la créativité d'une montgolfière, ce qui veut dire...toujours plus loin, toujours plus haut vers une belle et jeune poésie aérienne.

Ma dernière trouvaille à son sujet est son blogue: le méchant loup. Une brochette de photos personnelles et là encore... que du talent dans ses florilèges. Et oui, la pugnacité de batifoler est encore présente en moi... Ma démence et mon égarement fomentent un petit écart de conduite puissamment récurrent ! Xavier Dolan veux-tu bien sortir de mon corps !

mardi 18 janvier 2011

La Pénélope Cruz en moi


Après le hip-hop, le ballet-jazz et bien me voici à apprendre la salsa avec Monsieur le marquis le dimanche. Je me sens donc comme une jouvencelle en vacances ! Le plaisir de partager une belle complicité est fort agréable. Il se débrouille bien ''mon'' homme (possessive ''ben'' oui) ! Notre professeur Steeve est très sérieux et nous devons travailler fort. Pas le temps de trop folâtrer car nous devons nous concentrer sur les pas pendant 1 heure 30 et pas une minute de moins. Au deuxième cours, nous devions déjà tourner de différentes manières et au 3ème, celui de dimanche prochain, une belle chorégraphie nous attend ! Moi, je ne rêve que d'une chose : faire une Pénélope Cruz de moi-même mais c'est pas à cette école que je vais me lâcher ''lousse'', je vais me faire remettre à l'ordre assez vite ! Faudra attendre une soirée au Boudoir à Québec.


Au premier cours, j'ai hésité avant de mettre une petite robe TRÈS sexy ET... j'ai bien fait ! les filles étaient en jeans avec un gilet ample. Je vous assure que j'ai adoré avoir de l'intuition cette journée-là ! Toutefois, pas question pour moi d'y aller avec ce genre de vêtement. Je me vautre dans ce que j'ai de plus moulant (jeans-chandail) en talons hauts en plus ! L'hiver rend la femme québécoise comme un oignon ! Elle a honte de ses formes ou quoi ? Pas besoin d'être Pénélope pour se sentir belle... C'est une question d'attitude et de plaisir... Devenir presque une boule de caramel et se laisser goûter. La salsa est sensuelle et si on veut bien la danser il faut savoir se décoincer. J'y arrive uniquement avec Monsieur le marquis, pas question de partager la crème glacée à la fraise que je suis et je garde juste pour moi l'excellent gourmet-dégustateur qu'il est !



lundi 17 janvier 2011

Sophie Milman


J'aime bien Diana Krall, j'ai de nombreux CD de cette grande artiste et je me considère très chanceuse d'avoir eu la chance et le privilège de l'avoir vu en spectacle. Je ne peux pas compter le nombre de repas où elle nous a accompagné de sa belle voix sensuelle et voluptueuse. Cette gentille prima ''Diana'' donna demeure à mes yeux une grande pianiste également. Toutefois, à part le ''ballet'' jazz, je ne connais pas tellement ce répertoire mais je sais reconnaître le talent. Faut dire que je suis curieuse de nature et que j'aime les gens doués, alors je me fais toujours ''un petit devoir'' de folâtrer vers l'inconnu à la recherche du plaisir d'une nouvelle découverte.

Motus et bouche cousue Sophie Milman sera ma nouvelle trouvaille 2011 mais il ne faut pas le dire à personne car mes billets ne sont pas encore achetés et je veux qu'il m'en reste ! Cette jeune torontoise d'origine russe viendra nous visiter le 26 mai prochain au Palais Montcalm. Elle est la sensation de l'heure du jazz vocal en ce moment avec son premier CD éponyme vendu à 100,000 exemplaires incluant un prix Juno en 2008. En tout cas, Monsieur le marquis va être heureux de m'accompagner ! Avez-vous vu ce beau brin de femme ?





dimanche 16 janvier 2011

Xavier Dolan et la pugnacité


J'adore les films de Xavier Dolan, j'aime également sa forte personnalité et son aisance à communiquer. Je n'ai jamais remarqué qu'il utilisait des mots cossus et incompréhensibles comme la parodie à son sujet au Bye-Bye de cette année. Je trouve qu'il s'exprime naturellement mais il est bien vrai que son vocabulaire est supérieur à la moyenne et c'est tout en son honneur. Ce jeune artiste flamboyant est un homme orchestre, il n'a pas le choix s'il veut que ses films se concrétisent. Il doit être du genre à penser ''si tu veux du sucre à la crème, fais-toi s'en !''. On devrait tous croire en nos rêves et ne pas en douter. Bref Xavier Dolan m'inspire !

Alors... évidemment suite au Bye-Bye, je pugnasse... et j'imite notre Xavier Dolan national. Je me fais donc aller la ''quouette'' et mon quotidien est rempli de pugnacités ! La sinistrose ne me guette pas, la mèche en bataille, je pugnasse comme la parodie-Dolan (comédien: Joel Legendre).


Et le vrai maintenant...

vendredi 14 janvier 2011

Sur les traces de Corno et de Baryshnikov

















Oeuvre de Corno à gauche et le grand Baryshnikov à droite.

Il y a un certain nombre d'artistes que j'admire et lorsque que j'aime (avec une belle démesure) leurs oeuvres et bien on dirait qu'automatiquement je veux en savoir plus. Histoire de peaufiner ma compréhension et d'apprécier davantage. La vie privée, je m'en balance (pas mal) mais pour le reste, j'ai le goût de boire leurs mots, leurs créations, leurs cheminements, un peu comme on savoure un grand vin. Ils m'inspirent vraiment dans ma vie de tous les jours et je les inclus dans celle-ci.

Lors de ma prochaine escapade à New-York en mars prochain (encore je sais...), je veux visiter la galerie AKA absolument, elle est située dans Soho. Je veux voir les nouveaux tableaux de Corno ! Elle a d'ailleurs son studio près de la rue Greene, intersection de Spring. Corno est originaire de Chicoutimi tout comme moi, elle a eu le culot et la belle folie de quitter Montréal il y a vingt ans. Bref de tout recommencer à New-York avec le résultat qu'aujourd'hui elle vend certaines toiles $50,000 ! Ce n'est pas l'argent qui m'impressionne c'est sa force de caractère !

Y'a aussi le danseur de ma vie Mikhail Baryshnikov (il a été le meilleur au monde en ballet classique), lui, ça va être plus difficile! Un peu comme la caserne de Robert Lepage à Québec, il a une école-atelier en danse contemporaine à New-York mais... on ne peut pas rentrer dans cet établissement comme ça, comme dans un ''moulin''...En tout cas, j'ai l'adresse: 450 West 37 th Street, suite 501, New-York ! Je vais prier !
J'ai aussi reçu les billets pour la nouvelle comédie musicale ''Spiderman'' sur Broadway qui commencera à la fin janvier, musique de Bono. Il y a déjà eu 2 accidents lors de pratiques et elle n'est pas encore commencée... Beaucoup de cascades en vue et ça promet !

Tout le plaisir est dans de la préparation de ce que je veux voir ( incluant Monsieur le marquis et ma fille de 12 ans) et que je ne verrai peut-être pas ou juste un peu... mais pour ce un peu qui deviendra bien réel c'est présentement franchement grisant !

mercredi 12 janvier 2011

Les grands ballets canadiens



Admirez ''le canon'' (un dégradé) à 1:10 c'est de toute beauté !

Le petit et le gros chien



Je dois apporter une petite rectification en ce qui a trait à mes nombreuses occupations actuelles. Mon cheval sauvage lunaire, ma Miss a un petit chiot que je fais marcher tous les soirs ou presque avec mon autre gros chien poilu, c'est-à-dire MONSIEUR LE MARQUIS ! Ce faisant, nous avons inclus également le cours de SALSA, le dimanche en fin de journée. À ce rythme là, nous allons pouvoir participer en 2015 aux jeux olympiques des préretraités de la ville de Québec ! (ça n'existe pas c'est une farce). Bref manque juste la danse en ligne et le jeu de poches ! Je jobarde... (dans le sens d'essayer de vous duper), quel beau verbe tout de même.

Posted by Picasa

mardi 11 janvier 2011

Pierre Lapointe, la date, l'heure et le moment


Je ne vous vampirise plus de Pierre Lapointe depuis des semaines mais ce soir, j'ai une petite rechute. Que voulez-vous... (comme aimait dire Jean Chrétien), ça n'existe pas les alcooliques anonymes des chansons de Pierre Lapointe alors nous... faut vivre avec notre dépendance ! Pas évident, je vous assure mais faisable tout de même !

La 19 ème fois que je l'ai vu à Lévis plus précisément (faut pas le dire, je vais passer pour une malade !), il a chanté une nouvelle chanson ''la date, l'heure, le moment''. Je peux vous assurer que j'ai reçu une gifle en plein visage, je ne savais pas si j'aimais ou détestais, texte trop intense et noir pour moi. La salle a applaudi mécaniquement mais je suis certaine de ne pas avoir été la seule à être perplexe tellement j'étais sous le choc. Lorsque je l'écoute, je n'en reviens pas de la qualité du texte et de sa grande beauté. Il faut attendre 2:41 pour VALIDER le sens de cette chanson, pour reconnaître que nous avons bien entendu, compris et que cette chanson est... à se jeter par terre, lourde de sens... Pourquoi j'aime l'univers de Pierre Lapointe ? Ce n'est pas la date, l'heure et le moment de vous l'expliquer...


Atchoum


J'ai de moins en moins le temps d'écrire et plus du tout le temps d'aller fureter sur internet en ce moment. Je n'écoute même plus rien à la télévision depuis un mois ! Je ne sais pas trop ce qui se passe dans le monde mais la terre semble encore tourner sans moi, et surtout sans mon intérêt pour elle en ce moment. Pourquoi ? C'est qu'après le travail, il y a notre petit ''dernier'' à la maison...

Sam, le chien de mon cheval sauvage lunaire (ma fille) me prend pas mal de mon temps et ce n'est pas moi qui s'en occupe le plus, au contraire, mais j'aime bien aller marcher avec lui et jouer aussi. Il me fait couler du nez, me fait tousser car je suis légèrement allergique à cette belle touffe de poils mais comment ne pas l'aimer ? Il est adorable !

Posted by Picasa

lundi 10 janvier 2011

Je cornographie


Je ne carbure pas à tous les artistes, je suis très sélective et j'aime tellement ce qu'ils font que je suis souvent déçue lorsque j'en rencontre un (heureusement c'est rare !). Ils sont à l'opposé de ce que je suis comme ''personnalité'' mais d'une certaine manière proche d'où je n'ose aller. J'effleure leur démesure, ils foncent tout droit devant et/ou dedans et ça donne des oeuvres incroyables comme celles de Corno, ma peintre québécoise internationale préférée.

J'ai lu dernièrement ''CORNOGRAPHIE'', chroniques d'une peintre à New-York, un petit livre rouge-orangé-fluo-vif-énergique comme elle. L'écriture est simpliste, un peu vulgaire, pas de peaufinage mais en dépit de cela, une force de caractère presque animale accompagnée d'un grand naturel. On ne peut pas dire qu'elle se prend pour une autre ! Disons que lire Corno c'est comme prendre un double expresso, tout(e) nu(e) et devant cinq de vos amis. C'est disons... déstabilisant même si vous connaissez bien votre entourage ! Le langage décoiffe légèrement !

Somme toute ce petit livre m'a laissé un peu sur mon appétit car Corno ne parle pas beaucoup de sa peinture, ni de sa démarche artistique. Bref je sais que l'ancien bleuet bionique (tout comme moi d'ailleurs) adore la Smirnoff, New-York, les hommes, son fer à plat et son art ! Corno a fait preuve d'une ténacité à toute épreuve pour arriver là où elle est maintenant, avec une certaine insouciance mais chose certaine, elle n'a rien volé à personne. On voit de plus en plus d'artistes la copier, sans nommer de noms... Elle influence, on va dire...

J'irai à New-York en mars prochain et Montréal (avant ou après) pour admirer ses oeuvres en vrai ! Y'a des gens qui font le chemin de Compostelle, moi c'est Corno ! AKA (galeries) j'arrive !

samedi 8 janvier 2011

Parc des chutes Rivière-du-Loup




Aujourd'hui, tournoi de hockey de mon fiston à Rivière-du-Loup. Je vous place mes photos prises lors d'une petite promenade au parc des chutes de Rivière-du-Loup avant le match. Ce parc est un endroit majestueux.
Posted by Picasa

Château Frontenac


Une petite partie de l'intérieur du château Frontenac à Québec.
Posted by Picasa

Québec


Comment ne pas t'aimer Québec ? Tu es si belle et la vie est divinement agréable dans tes bras.
Photos de mon cru prises hier soir. L'hôtel de ville de Québec et le château Frontenac.
Posted by Picasa

vendredi 7 janvier 2011

La voix d'or du sans-abris Ted Williams



On en parle partout. Enfin un reportage qui donne de l'espoir en l'humanité. Ted Williams est un ancien animateur radiophonique mais l'alcoolisme a détruit sa vie. Ce père de 8 enfants est sobre depuis deux ans.
Il a été redécouvert par une journaliste américaine et maintenant il a retrouvé un emploi à la radio. Les gens minimisent ce qu'ils peuvent apporter aux autres. Cette journaliste a changé sa vie. On peut faire une différence dans la vie d'une personne (à la mesure de nos capacités) , il faut juste ne pas juger (pas facile) et y aller avec notre coeur. Nous sommes tous reliés les uns aux autres. Il a maintenant une deuxième chance, à lui de la prendre.

mardi 4 janvier 2011

Greco à Dali au MBAQ











Ma fille et moi avons parcouru rapidement l'exposition de la collection espagnole Pérez Simon (il y avait du monde car elle se termine le 9 janvier). 500 ans d'histoire de l'art hispanique à travers 75 oeuvres. Nous avons donc vu du Greco, Murillo, Goya, Picasso, Miro et mon préféré Dali. Nous avons fureté également vers l'exposition des oeuvres de William Brymner, Clarence Gagnon, Suzor-Coté et Horation Walker (peintres québécois influencés par William Brymner). (images du haut: L'Ascension du Christ de Dali et Feria de Valencia de Hermen Anglada Camarasa, j'étais béate d'admiration...). Ma fille, elle, comptait les minutes pour s'en aller...

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''