Translate

jeudi 28 février 2008

OneRepublic

Je viens de m'acheter pour partir en vacances: Le C.D de OneRepublic. Un délice... Puis, mon homme a choisi Seal et j'ai choisi le DVD du spectacle de Patrick Bruel, mon Brubru à moi ! On aime la musique chez nous. Rien de mieux que de rouler en voiture avec de la bonne musique !

Je serai de retour dimanche soir tard, alors je crois bien vous placer des photos lundi. Prenez soin de vous, amusez-vous... Je vous envoie un gros bisou et un gros câlin virtuel !

Mon Ritalin et le hockey
























Humeur joyeuse, j'ai pris congé pour la semaine de relâche... Yes, yes, yes... Je me suis quand même couchée bien triste, hier soir, en écoutant les nouvelles... Ingrid est malade, très malade. On ne peut pas porter sur notre dos toute la misère du monde mais...

Bon, je vous quitte pour 3 jours car je vais en FAMILLE à un tournoi de hockey (St-Jean-Port-Joli) de mon fiston sportif et hyperactif Cloclo. Ne vous inquiétez pas pour nous, nous partirons avec notre pharmacie de Ritalin. Pour Fiston, pour fi-fille et pour moi aussi. Donc, Monsieur le Marquis partira avec la famille Ritalin pour 3 jours. Pauvre de lui... Ben non, on est ''normal'' , c'est juste qu'on est un peu paquet de nerfs, même avec notre médication. Et si on ne prend pas notre médication, on est très impulsif. On peut dire des paroles qui blessent et faire des niaiseries qu'on ne doit pas faire. On pense aux conséquences après, c'est pas génial !

Je vais donc prendre ma médication pour suivre le jeu au hockey, si je ne prends pas mon Ritalin, les heures vont être longues. Je ne vois pas grand chose, des garçons sur la glace qui patinent, qui bougent. Je n'entends pas grand chose, je suis comme dans une bulle. Quand je prends ma médication, je peux suivre le jeu, écouter qui a compté le but, jaser avec les autres parents, avoir du plaisir et me sentir NORMALE, bien avec moi-même et les autres.

Pour poursuivre dans la même lignée que mon billet d'hier. Il est à noter que je ne prends pas de produits laitiers depuis des années car j'ai une intolérance au lactose et je suis toujours TDAH !!!

Bon, je reviens à mes moutons ou mes vaches... Nous allons en profiter pour nous faire masser à l'hôtel... Ma fille a choisi à la gomme balloune !

Je crois bien que je vais opter pour un bain au lait avant !!!

Vive les vacances et à dimanche soir ou lundi !

Photo: C'est nous, la famille Ritalin !!! Remarquez notre solide Monsieur le Marquis, c'est notre chêne...et oui, vous avez bien vu. Une famille Ritalin c'est pas à l'horizontale, c'est à la verticale ! Nous avons la chance d'avoir une belle grosse grenouille juste pour nous et nous pour lui.

Pour Mum et Quinquabelle

Voici pour mes deux marquises lointaines, une vue de l'arrière de ma maison, photo prise ce matin par la fenêtre de ma chambre. On y voit ma piscine et mon patio. Je voulais vous montrer la BELLE neige !!! Mum me montre de belles photos où le vert prédomine et bien moi, c'est le blanc !!!
Posted by Picasa

mercredi 27 février 2008

Je suis VACHEMENT pompée !!!!



















C'est la meilleure de l'année ! Je vais essayer de rester calme... c'est parce que je bois du lait, que je mange des produits laitiers que je suis hyperactive !!!!

Vous voyez, ma grand-mère Améda Guérin était hyperactive. J'ai une mère adorable, mais très très très agitée, qui manque de concentration, et qui est hyperactive. J'ai aussi un fils hyperactif sévère et une fille avec un trouble d'attention sans hyperactivité. Ah oui, moi, j'ai un trouble déficitaire de l'attention, bordeline hyperactive de par ma grande impulsivité. Tout ce beau monde, et je m'inclus évidemment... et bien nous souffrons de ce trouble en raison de notre alimentation. En particulier, nous buvons et mangeons des produits laitiers, et c'est pour cette raison qu'on est comme ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bordel de merde, C'est GÉNÉTIQUE !

Je viens tout juste de lire une étude Norvégienne. 23 enfants hyperactifs, entre 4 et 11 ans (c'est un très gros nombre !!!) ont suivi un régime alimentaire sans lait et le comportement de ses enfants se sont améliorés. Tant mieux, comme il y a différents degrés d'hyperactivité, ils n'ont sûrement pas pris les cas les plus sévères !!! De plus, on ne peut pas parler d'hyperactivité avant l'âge de 6 ans. La ligne est trop mince pour savoir si l'enfant est vraiment hyperactif ou s'il souffre de dépression (un enfant dépressif peut bouger énormément, s'il est déprimé), ou tout simplement un enfant très actif, moteur.

Ces théories alimentaires simplettes me font pomper. Je vois très bien, un parent qui enlève le lait de l'alimentation de son enfant en pensant bien faire !!!!! C'est scandaleux que l'information soit reprise par les journaux.On devrait avoir l'avis de spécialistes, de médecins pour contrebalancer des telles stupidités.

Tiens, je vais vous donner un exemple de pensée magique que les gens pensent au sujet de l'hyperactivité: on ne doit pas donner de chocolat à ces enfants. Ça les excite encore plus !!! C'est FAUX. Au contraire, pour un enfant hyperactif le chocolat (caféine) aide à la concentration. Ça ne veut pas dire de lui en donner, mais une étude a aussi été réalisée sur le sujet.

Je trouve extrêmement dangereux en tant que parent et personne souffrant d'un TDAH que soit véhiculé de telles études dans les journaux et dans les médias. Les gens se disent, c'est ça, c'est l'alimentation qui fait défaut à ces gens-là. C'est un peu comme si vous dites à un maniaco-dépressif de ne plus prendre son Litium et de lui trouver une étude favorable à l'amélioration de ses comportements par un régime alimentaire. Des parents pensant bien faire peuvent enlever la médication de leur enfant et couper le lait, le fromage, le yogourt...du jour au lendemain. C'est pas une farce !

IL FAUT FAIRE ATTENTION DANS CE DOMAINE EN LISANT CES PETITES ÉTUDES PSEUDOSCIENTIFIQUES. S'APPUYER SUR DU SOLIDE. IL N'Y A PAS DE SOLUTION MIRACLE, DÉFINITIVE OU UNIQUE FACE AUX TDA, TDAH ET AUX DIFFICULTÉS VÉCUES. IL N'Y A PAS UN SEUL MODÈLE D'ENFANT OU D'ADULTE HYPERACTIF... UNE APPROCHE MULTIDISCIPLINAIRE EST DONC DE MISE. LA MEILLEURE APPROCHE RESTE UN BON MÉDECIN ET UNE BONNE PSYCHOLOGUE AUSSI, FAIRE DU SPORT, AVOIR UNE BONNE ALIMENTATION NORMALE SAINE. TOUT ÇA, S'APPELLE: AVOIR DU GROS BON SENS !!!!

Tiens, je vais aller me chercher un bon verre de lait chaud pour me calmer !!!!

mardi 26 février 2008

Bruel et Amanda Sthers

Je ne fais JAMAIS dans les potins, jamais. Je n'aime pas tout simplement. Que l'artiste couche avec une grenouille, un homme ou une femme. C'est son affaire et pas la mienne ! J'aime savoir d'où vient l'inspiration du créateur mais pas nécessairement avec qui il couche.

J'adore Bruel et vous le savez bien. J'aime aussi sa délicieuse conjointe : Amanda Sthers. Jeune auteure et scénariste talentueuse. Madame Sthers et non Bruel a eu 2 beaux garçons d'un mariage qui n'a duré que 3 ans. Je suis triste, voilà tout.

J'aurais aimé que ça dure longtemps, longtemps... Dans un couple, il faut probablement avoir un EGO, pas deux... Prenez Johnny Hallyday. Un seul EGO, l'un en avant scène et sa conjointe en arrière, en retrait. On ne peut pas avoir 2 étoiles dans un couple, ça j'en suis certaine ! Un en avant (homme ou femme) et l'autre qui soutient l'artiste. Qu'est-ce que vous en pensez ?????

Ma soirée en garde partagée !





















Soirée spéciale aujourd'hui, je reviens tout juste du travail... J'ouvre la porte de ma petite chaumière et j'écoute..........AUCUN BRUIT, RIEN... LE SILENCE TOTAL. J'adore !

Le bonheur d'une soirée de célibataire... Je ne me souviens même plus la dernière fois, c'est tout dire. Je suis en garde partagée ce soir, juste ce soir. AUCUNE DISCIPLINE À FAIRE. Je me sens comme 60 % des couples du Québec qui vivent la garde partagée. Une semaine chez papa et une semaine chez maman. Mon sportif est avec son père aux Canadiens de Montréal et ma petite dernière est chez une amie dans un chalet de La Malbaie à 50 minutes de chez moi et ce, jusqu'à jeudi, 15 heures !

Je déteste faire de la discipline et j'en fais tout le temps ou presque. Tous les parents vous le diront, en tout cas, la grosse majorité... Être parent, c'est l'art de répéter. Il faut garder son calme, être empathique, et bien encadrer nos petits et cela TOUT LE TEMPS. C'est vachement, désagréable !!!!!!!!!!!!! Je dis souvent, sans trop le penser et avec humour: ''j'aurai du avoir 3 chiens !!!''. Ça m'aide à poursuivre la route. Vive l'humour. J'aime aussi dire que je vais appeler CESAR, celui qui parle aux chiens, pour qu'il vienne éduquer mes enfants. Il a tellement le tour avec les chiens, il réussira sûrement avec mes enfants ! Il m'arrive parfois l'idée de les envoyer en Chine dans un sac vert, mais celle-là, mes enfants l'ont entendu trop souvent, ils la rigolent à chaque fois.

Sérieusement, je suis la mère qui a essayé le plus de tableaux de comportement (Behaviorisme) au Québec, je crois bien. Il faut modifier un comportement à la fois, jamais 2 en même temps. Pour les enfants hyperactifs, il faut des récompenses rapides, pas dans 5 dodos... J'ai aussi appliqué les retraits de privilèges, comme je suis une maman sévère et que la mesure est difficile à mesurer pour moi, j'y vais fort en enlevant ce que l'enfant préfère. Ce n'est pas une bonne idée tout le temps, car ça augmente les frustrations de l'enfant mais ça peut marcher aussi si on ne déroge pas de ce que l'on dit. On reste ferme, on maintient ce qu'on enlève. Ça donne de bons résultats. Mes enfants peuvent me dirent: je ne t'aime pas. Ma réponse est toujours assez raide: je suis là pour t'éduquer, pas pour gagner un concours de popularité ! Je suis une mère fo-folle aussi. J'aime jouer des personnages, ne pas être sérieuse. C'est ce que je préfère. Ma petite dernière me ramène à l'ordre: '' Maman, je veux une mère normale, une mère sérieuse ! ''.

Le plus difficile dans tout ça, c'est accepter qu'on ne fera pas mieux que nos parents, se remonter nos manches quand on est décourager et rire aux éclats quand ça va mal (dédramatiser). Accepter, qu'on fait notre gros possible et surtout, SURTOUT : ne pas baisser les bras. Aller chercher de l'aide, si besoin se fait sentir, et puis accepter nos limites. Il faut apprendre à tourner la page de notre livre et recommencer une autre page le lendemain. On doit se donner une seconde chance de bien faire. En connaissez-vous des gens parfaits ???

Je vous laisse, je vais aller nourrir mon petit dernier. Il s'appelle: ''bubulle'', le nouveau poisson de ma fille... Quand c'est pas les enfants, c'est le poisson !!!!

lundi 25 février 2008

je n'ai pas pu résister...
























Je n'ai pas pu résister... C'est l'époque qui me séduit. J'ai beau me dire que les femmes mourraient jeunes, que cette époque tant aimée n'est qu'un fantasme dans mon monde de modernité, je place ma logique de côté et c'est mes illusions qui prennent toute la place. Je me suis achetée encore un bouquin, plus précisément un roman (c'est rare, j'aime moins les romans). Je vous donne le titre: ''l'insoumise du roi-soleil'' de Jean-Michel Riou. Un délice mes chères marquises... Je pensais m'ennuyer royalement en lisant ce roman, je me suis mise le doigt dans l'oeil ! Au contraire, ce roman historique dresse la vie des gens en France et surtout à Versailles, à l'époque de Louis XIV. De plus, j'apprends plein de trucs intéressants. Tiens, la personne qui s'occupait des chandelles se nommait un feutier. L'argent: des Louis. Le vrai nom de Molière était Jean-Baptiste Poquelin. Que la première ''gazette'' ancêtre des journaux, fut officiellement inventée en 1631 par Théophraste Renaudot. Qu'il existait des pintes de lait comme chez moi dans mon enfance !!!! Des mots qu'on dit encore aujourd'hui: moult fois est l'un d'eux. Et puis, il y a des phrases magnifiques comme celle-ci: '' dès le premier regard par ses yeux noirs , brillants comme les cailloux lustrés que charrie la Loire au printemps, et par ses cheveux bouclés puisque chez lui, de la tête aux pieds, tout était aussi courbe que son caractère''. C'est de toute beauté !

On comprend davantage la politesse des Français aussi et de l'importance du rang social. C'est historique voilà tout. Un Français AVANT de vous poser une question va vous demander la permission, il va dire: Est-ce que je peux vous demander et par la suite, il pose sa question...JAMAIS EN AMÉRIQUE DU NORD un Canadien, un Québecois, un Américain va vous demander cela. Il va droit au but et vite, très vite. J'adore ça moi, cette petite distance de politesse. J'aime aussi leur ténacité à trouver le mot juste au bon moment. Pour ce qui a trait au rang social, je ne pourrais pas m'y habituer facilement mais vous savez que beaucoup de nobles ont essayé de diminuer ces barrières de noblesse ou de rang social ??? Et oui, c'est bien vrai. Ce n'est pas facile de changer des mentalités historiques de sang bleu. Il en reste toujours encore de nos jours.

Ici au Québec, il faut oublier le sang bleu... Nos ancêtres, les filles du Roi étaient des jeunes femmes envoyées par le roi de France de 1668 à 1673 pour se marier avec des colons de la Nouvelle-France et peupler la colonie. Le seul sang bleu qu'il y a ici, c'est la viande de boeuf qu'on peut faire cuire très légèrement... Ce n'est pas grave, on est bien comme ça mais pour comprendre la France, il me semble qu'il faut aussi lire un peu sur son histoire et voir ce qu'il nous reste d'elle dans notre pays. On parle un vieux français, celui de nos ancêtres et nous avons encore d'anciennes expressions aussi des vieux pays. On n'a pas de sang bleu mais on a du sang français dans nos veines et ça mes amis, j'en suis FIÈRE, même dilué, j'en suis fière !!!

La marquise de Pomponville avoue qu'elle aurait bien aimé naître là-bas. Peut-être y a-t-elle déjà vécu dans une autre vie ??? Elle ne sait pas, aucune logique peut atténuer cette certitude et son amour pour ce pays... Même pas Sarkozy... je crois bien qu'aujourd'hui, il a traité quelqu'un de con... mais où a-t-il laissé sa politesse française ??? C'est peut-être que sa belle chanteuse ne lui a pas chanté sa petite berceuse hier soir...

dimanche 24 février 2008

Vieux Québec


Voici la rue René-Lévesque, L'hôtel le Concorde avec de beaux condos tout près. J'ai placé une photo prise de plus près un peu plus bas.
Le restaurant du Concorde tourne lentement sur lui-même, il fait un 360. Comme vous pouvez le remarquer, il y a encore beaucoup de neige. On est fait fort au Québec pour endurer ça !
Posted by Picasa

Le vieux Québec



Je suis allée me promener dans le vieux Québec, temps froid mais splendide. Voici quelques photos:

1 et 2) Sur les plaines, on peut marcher, faire du ski de fond et de la raquette;
2) Juste à Côté de l'hôtel le Concorde, il y a de beaux condos.

Cette semaine, c'est la relâche. Les enfants sont en congé. Je vais travailler 3 jours et j'ai pris congé jeudi et vendredi. La semaine sera très occupée. Le marquis de Pomponville a pris congé toute la semaine pour s'occuper des 2 derniers. Mardi, il montera à Montréal avec notre sportif pour aller voir le Canadien de Montréal (équipe de hockey). Pendant ce temps, ma petite dernière ira aux quilles. Par la suite, 2 amies la veulent pour 2 jours... Elle ne sait plus où aller, tellement elle est en demande ! Jeudi, on verra, peut-être un musée. Vendredi, nous partirons pour 3 jours à un tournoi de hockey de notre sportif. Ouf......... Je vous en reparlerai bien sûr !
Posted by Picasa

samedi 23 février 2008

Encore.........

C'est l'une de mes chansons préférées. C'est ma chanson ''fétiche'' lorsque je me suis mariée, il y aura 24 ans en juin. J'adore l'écouter et me souvenir... J'ai vu plusieurs fois Phil Collins en spectacle, il est sublime. ''Against all odds'' reste et restera à jamais MA chanson. J'aime aussi Sting et Peter Gabriel. Lorsque j'enseignais en danse, j'utilisais leurs chansons. Les mouvements en ballet jazz, plus particulièrement, vont se fondre facilement dans la musique. Un vrai délice.

Je veux de la viande à la télévision !!!!!









L'ovulation ne me fait pas. Je deviens une bête, un animal qui veut, qui demande, qui quémande. Je veux de la ''viande'' à la télévision. Je veux de l'information à mastiquer. Je veux que mon cerveau est de la difficulté à emmagasiner des connaissances. Bordel, c'est pas si difficile que ça ! Pourquoi, j'écoute ''Télé-matin'' à TV5 , lors de ma journée de congé du vendredi ??? Et bien, c'est parce que les chroniques sont intéressantes et que j'apprends des choses. Je suis écoeurée des chroniques stupides sur les vedettes, sur les potins, sur la cuisine, sur la décoration. La télévision québecoise, et leurs décideurs pensent que nous avons un cerveau de la grosseur d'un pois ! Ils ne veulent pas trop nous en donner, de peur qu'on pense et qu'on réfléchisse ! Je suis tannée des chroniques dînatoires, je veux du consistant !!!!

Je vous donne des idées:

Je veux qu'un journaliste se déplace dans un musée et qu'il nous parle d'une exposition;
Je veux qu'un historien nous raconte l'histoire de notre peuple et de ses habitants et qu'il nous amène découvrir les autres peuples du monde;
Je veux une émission qui parle de livres et qu'un auteur nous raconte son processus de création;
Je veux une chronique d'un linguiste pour découvrir la syntaxe des mots;
Je veux une chronique sur le voyage;
Je veux une chronique sur la musique et sur un artiste complètement inconnu;
Je veux qu'on me présente et qu'on m'explique des sports;
Je veux connaître des athlètes amateurs et professionnels autres que ceux que l'on voit toujours.

Ne me dites pas d'aller voir à Radio-Canada, j'y vais mais je ne retrouve que la viande souvent apprêtée avec prétention, sauf à la radio d'état. Radio-Canada veut tellement devenir populiste qu'elle imite la télévision privée et elle le fait mal. Elle reste prétentieuse et coincée. Ne me parlez pas de TVA et de TQS... Je suis certaine qu'ils pensent que nous avons 30 de QI. Nonobstant, les chaînes spécialisées sont justement trop spécialisées...

Je vous le dis, ne cherchez pas pourquoi les gens délaissent la télévision... C'est simple, le fast-food indigeste télévisuel, on n'en veut plus ! Je vais ailleurs chercher ma ''viande'', un peu partout... Je butine de fleur en fleur mais j'aimerais bien me poser quelque part !

Keith Urban

Ma cousine Nicole Kidman (c'est pas vrai !!! mais j'adore dire ça aux livreurs à mon bureau) et moi, la vraie Nicole Kidman Québecoise... aimons bien Keith Urban. Il est marié avec la vraie Nicole Kidman, l'Australienne qui est actrice, ancienne femme de Tom Pouce, celui qui grimpe sur les divans...Bon, vous suivez... Quand j'écoute la télévision et comme j'ai le cable, j'arrive souvent sur un poste de musique ''Western''. Ce n'est pas la musique que je préfère, et je ne fais pas ma snob ou ma bourgeoise, croyez-moi. Elle m'agresse souvent les oreilles, tout simplement... mais je ne peux pas résister aux beaux yeux de Keith et à sa musique. Il a du talent ce bel homme...Je comprends très bien ma cousine Nicole Kidman... et puis, j'aime bien cette chanson. Ça me change drôlement de mon chouchou: Pierre Lapointe !!! Je ne peux pas résister à un homme comme ça... Je suis homo des hommes et cochonne, oups... j'ovule encore !!!!


vendredi 22 février 2008

allez... il faut rire un peu !

La bourgeoise, la cochonne et la gentille
























La marquise de Pomponville est en plein nettoyage de son petit logis. Et oui, les marquises peuvent faire du ménage aussi ! Une journée de congé où elle prend son rôle de ''domestique'' au sérieux ! Elle n'a pas le choix, une femme ou un homme de ménage, ça devient onéreux quand on veut garder ses sous pour s'acheter des livres ou pour voyager. La marquise enlève donc ses gants blancs et elle époussette. Ce n'est pas trop éprouvant si cela est accompagné de musiques. Ça devient même un plaisir. La marquise, c'est aussi celle qui aime le beau, son petit côté bourgeois. Voyager confortablement, un bon vin, pas de la piquette ! Un bon restaurant, les concerts, la danse, la musique classique, la politique, ses émissions à Radio-Canada. Ça n'a rien de bourgeois pour elle, mais ça le devient pour les autres. Elle n'y comprend rien car aimer le beau, ce n'est pas être bourgeois, c'est se faire plaisir tout simplement.

Le soir, la marquise se transforme en Nicole Kidman. Vous le savez, Nicole est son prénom véritable. Elle l'aime bien depuis que la belle Nicole Kidman existe. Nicole devient impudique. Le point G, le clitoris, la fellation, la masturbation, le califourchon, l'amour oral, l'amour anal. Elle adore se servir de son impulsivité, pour sans penser, vous faire un peu rougir. Elle devient imprudente dans ses propos, c'est comme une impulsion, un mouvement de danse qui sort énergiquement de son corps. Elle aime provoquer, vous l'avez remarquez... C'est aussi la fonceuse qui n'est pas gênée de faire des folies, tant pis, si elle a l'air folle !

Nicole Toulemonde ressemble à une hôtesse de l'air. Pas plus jolie, pas moins belle. Elle a une élégance certes, qu'elle s'est utiliser comme toute bonne marquise, mais toujours avec modération. Rien de pire qu'une jolie fille qui se pense plus belle qu'elle est. Nicole Toulemonde est la fille d'à côté, celle qui adore la spiritualité, les arts, son homme, ses enfants, ses amies, le bon vin, Paris, la France, le Québec, les voyages, la lecture, la musique et son Pierre Lapointe. Elle n'agit pas par intérêt mais avec son coeur. De part et d'autre, elle essaie d'être au centre mais se surprend souvent à être à l'extrême des autres.

Nicole ne se cache pas derrière ses personnages. Elle adore jouer avec. Rien de plus agréable que de batifoler avec vous. Elle ne fabule même pas, elle est sincère. C'est une batifoleuse, une croqueuse de petits moments de bonheur, comme celui de vous écrire à chaque jour. Sans façon, sans prétention... juste pour le plaisir !

Les 3 jumelles qui sont bien différentes et semblables à la fois vous saluent candidement, l'une va retourner à son ménage, l'autre se masturber et la dernière va téléphoner à sa mère pour savoir si elle va bien et si elle n'a pas besoin de quelque chose... Ben, non... la masturbation c'est pas pour tout de suite, c'est pour plus tard... il est 10 heures 59 du matin, c'est trop tôt pour elle, la cochonne !!!

jeudi 21 février 2008

Le point G
























Je sais, je sais...Vous avez bien lu le titre. Comme je suis très paradoxale, je vous amène complètement ailleurs aujourd'hui.

Voilà un sujet tabou: le point G. Pas le point noir, le point de suspension, le point-virgule, mais bien le point G. Le fameux point de Gräfenberg, que ce cher Monsieur a découvert en 1950. Pourquoi est-ce un homme qui a découvert le point G ??? Franchement, je vais vous le dire, c'est que nous, femmes, nous sommes gênées de parler de sexe. On l'a pas découvert, nous, on vit avec ce point G. Mais il faut le trouver bien sûr...On parle plus facilement d'argent, d'éducation des enfants, que d'orgasme, de fellation, de masturbation... On (pronom indéfini que je déteste écrire) est drôlement coincé pour en parler. On peut en rire, ça on est bonne en tabarnouche, on aime le faire, mais pour vraiment échanger sur le sujet comme on le fait pour l'éducation de nos enfants, ça JAMAIS. On se dit: ''c'est personnel''. Ben voyons donc... Foutaise !

Bon, le point G, on le sait... est une zone érogène de la grosseur d'un 25 cents. Moi, vraiment, je pensais qu'il était de la grosseur d'un pois. Il est situé sur la paroi antérieure du vagin, et lorsqu'on le stimule, et bien, il peut provoquer de puissants orgasmes, en théorie bien sûr... Vous en connaissez des amies qui ont des puissants orgasmes avec le point G ????

J'imagine ma soeur Martine, bien assise dans son fauteuil me lire et rire bien fort. Elle doit se dire: '' ma soeur ovule, c'est certain !''.

J'ai lu dernièrement dans la Presse que cette partie du vagin n'est pas érogène chez toutes les femmes. Et bien, c'est bon à savoir ! Le point G est situé près du col de la vessie et je trouve royalement que comme sensation c'est la même qu'une énorme, énorme envie d'uriner. Avez-vous du plaisir vous, quand vous avez une énorme envie d'uriner ????

Martine, tu sais que j'ai hésité à étudier en sexologie avant d'aller étudier en psychoéducation ??? Et bien, maintenant tu sais pourquoi j'adore parler du point G comme un homme aime parler de femmes. Je parle, je parle mais... je ne fais que parler comme dirait le marquis ! Grosse parleuse, petite ''feseuse''. Oups... je dois vous laisser, j'ai une énorme envie d'aller uriner !!!

magnifique peinture du peintre: CORNO

mercredi 20 février 2008

Petite réflexion du soir



















J'ai terminé mon livre d'Eric-Emmanuel Schmitt: '' lorsque j'étais une oeuvre d'art''. De tout le livre, j'ai aimé la fin. Vous allez dire, c'est pas grand chose... Et bien, non c'est beaucoup. D'un bouquin, on en garde certains passages, ceux qu'on trouve importants et qui souvent nous amènent à une réflexion. Il y a un passage qui m'a touché plus particulièrement. C'est celui où le narrateur explique pourquoi il admire autant un peintre. Il explique les émotions que lui donnent les toiles et comment ses émotions ont changé sa vie.

''-Tu m'aimes trop, me disait-il.
-On n'aime jamais trop.
-Trop parce que tu m'aimes deux fois. Tu aimes ma peinture et tu m'aimes moi.
-Alors dites plutôt que je vous aime trois fois: je vous aime, vous et votre peinture, puis j'aime aussi l'amour que j'ai pour vous.''

J'aime cette dernière réplique. Prenons, un chanteur ou une chanteuse, on aime souvent sa personnalité, ses chansons et puis surtout le PLAISIR qu'on a à aimer l'artiste. C'est simple, on aime pour le plaisir qu'on ressent à aimer tout simplement. Tout est relié au plaisir.

Il y a un effet BOULE D'AMOUR quand on aime les oeuvres d'un artiste. On sent collectivement que d'autres personnes aussi aiment l'artiste et/ou ses oeuvres. On sent l'énergie des autres qui ont autant de PLAISIR que nous. Les plus belles émotions artistiques ou sportives ne peuvent pas uniquement être vues. Elles doivent être SENTIES avec le coeur pour goûter toutes leurs beautés. C'est le plaisir que nous avons. Nous sommes riches d'aimer autant et intensément. Un grand luxe, une grande chance, une grande richesse... Nous sommes millionnaires de ce que nous aimons !

J'ai souvent l'impression lorsque je lis un livre, que je vais voir une belle peinture, que je vais dans une église, qu'il y a quelqu'un derrière moi qui me dit: ''ça c'est bon pour toi, il faut retenir ceci ou cela''. Je sais qu'il n'y a personne, seulement moi, mais j'aime bien croire quelquefois le contraire, qu'il y a peut-être une énergie quelconque qui nous souffle une pensée... j'aime croire à l'incroyable, ça me réconforte et ça me fait du bien. Redevenir une petite fille, une toute petite fille, se permettre de retrouver l'enfant en soi.

mardi 19 février 2008

PRIÈRE INDIENNE
























Cette prière est tirée du livre de Sylvie Ouellet, ''ils nous parlent entendons-nous ?''. L'auteur de la prière est inconnu. Je la place spécialement pour Quinquabelle et à ses enfants et pour toutes les personnes qui un jour ou l'autre, ont connu la douleur de perdre une personne importante et précieuse dans leur vie. C'est une prière sur LA VIE, vous allez comprendre en la lisant...

''Quand je ne serai plus là, relâchez-moi, laissez-moi partir. J'ai tellement de choses à faire et à voir. Soyez reconnaissants pour les belles années. Je vous ai donné mon amitié, vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m'avez apporté. Je vous remercie de l'amour que chacun de vous m'a démontré. Maintenant, il est temps de voyager seul. Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine, la confiance vous apportera réconfort et consolation. Nous serons séparés pour quelque temps. Laissez les souvenirs apaiser votre douleur. Je ne suis pas loin, et la vie continue. Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai. Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là. Et si vous écoutez votre coeur, vous éprouverez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai. Et quand il sera temps pour vous de partir, je serai là pour vous accueillir. Absent de mon corps, présent avec Dieu. N'allez pas sur ma tombe pour pleurer. Je ne suis pas là, je ne dors pas. JE SUIS LES MILLE VENTS QUI SOUFFLENT. JE SUIS LE SCINTILLEMENT DES CRISTAUX DE NEIGE. JE SUIS LA LUMIÈRE QUI TRAVERSE LES CHAMPS DE BLÉ. JE SUIS LA DOUCE PLUIE D'AUTOMNE. JE SUIS L'ÉVEIL DES OISEAUX DANS LE CALME DU MATIN. JE SUIS L'ÉTOILE QUI BRILLE DANS LA NUIT. N'ALLEZ PAS SUR MA TOMBE POUR PLEURER. JE NE SUIS PAS LÀ. JE NE SUIS PAS MORT''.

AUTEUR INCONNU

Avec toute mon amitié, Quinquabelle, je suis là.

lundi 18 février 2008

LA PERCEPTION























Dans la vie, tout est une question de perception, de décodage de messages. Quelqu'un nous parle, on comprend un message de par ses paroles, son attitude, son ton de voix, etc... on pense comprendre ses paroles et ce qu'il est, on pense qu'on décode le message. La plupart du temps, on décode bien, mais ils nous arrivent de nous tromper. Ah, tu voulais dire ça ??? Je pensais que... Il y a des gens qui projettent une image et cette dernière ne représente pas bien ce qu'ils sont. C'est mon cas, je crois bien... C'est là que je veux en venir...

Je ne sais pas ce que je renvoie comme image de moi mais, c'est rarement à mon avantage. En tout cas, souvent les gens me disent. ''Tu gagnes à être connu, je ne pensais pas que tu étais comme ça''. J'ai l'impression que je fais peur. Je dois avoir des antennes sur la tête qui sont invisibles, comme une martienne. Ah oui, je sais, j'ai une perruque Marie-Antoinette sur la tête, elle est invisible pour moi mais pas pour les gens, et ils ne comprennent pas le rapport... Ils ne savent pas que je suis la marquise de Pomponville ! Chut, on va les faire marcher un peu...

Pour mes amies les marquises lointaines: (On va les faire marcher un peu, ce qui veut dire: on va leur jouer un bon tour).

Sérieusement, comme je suis très sensible, ça me blesse que certaines personnes me perçoivent mal. C'est rare, mais quand ça m'arrive, j'ai mal longtemps. Maudite sensibilité... Mon fils me dit souvent, il faut que tu ne t'occupes plus des autres. Facile à dire, pas facile à faire...

dimanche 17 février 2008

mutantès

166 dodos... (mes billets sont pour le 1 août).

Je crois que mon chouchou a beaucoup aimé les ''transformers'' dans sa ''jeune'' jeunesse... Le logo du spectacle me fait penser à cela. On y voit un homme aussi et un visage, toujours le gris de fond qui prédomine comme sur la dernière pochette de son CD. J'aime bien ! J'ai enlevé le logo de mutantès que j'avais placé à cet endroit, car selon son gérant, je ne peux pas l'utiliser dans mon blogue. Cela n'est pas permis.

Allez mes ami(e)s, allez sur son site où vous pourrez acheter vos billets et voir son logo. Ce n'est pas le temps des REER, c'est le temps d'acheter vos billets !

P.S On en fait des folies quand on aime un créateur. J'ai toujours mon sac de papier brun dans mon sac, au cas où je le rencontrerais quelque part...

http://pierrelapointe.com/

lecture et cinéma

















Ma libraire m'a vendu: ''lorsque j'étais une oeuvre d'art'' avec une exaltation presque démesurée. Je crois qu'elle aime autant Eric-Emmanuel Schmitt que moi, Pierre Lapointe. C'est tout dire. Je croyais avoir de l'imagination...Foutaise absolue ! Je ne sais pas où il trouve ses idées mais il a vraiment une imagination débordante. C'est un livre qui dérange par son non-conformisme. Je pensais lire un livre à la Odette Toulemonde, je me suis retrouvée avec un Dali pigmenté d'une influence de cubisme. Je ne sais pas encore si j'aime ou ne n'aime pas. Je suis rendue à la fin du livre et je n'ai pas encore d'opinion... Je suis encore surprise et sous le choc de ce livre cubiste.

Revenons sur terre... je suis allée voir avec ma fille : ''spiderwick'' avec le merveilleux: Freddie Highmore. Un délice de film. C'est l'histoire d'une famille qui découvre que le manoir de leur grand-oncle, où ils viennent de s'installer est habité par des êtres féeriques ou hostiles. Le film est simple, bien raconté et va droit au but. Il y a beaucoup d'action, pas de temps mort. Il y a un petit quelque chose de Spielberg dans ce film, même si le film n'est pas de lui. On sent ses influences. Seul bémol, si vous avez de très jeunes enfants, ce n'est pas un film pour eux. Les effets spéciaux sont très réussis et l'atmosphère de crainte habite constamment le spectateur du début à la fin. Un film à voir avec des enfants de 7-8 ans et plus.

Le cinéma et la lecture, c'est fantastiquement formidable. On retrouve son coeur d'enfant et on habite le monde de l'insouciance. C'est magique !

samedi 16 février 2008

Charles le grand, très grand, très très grand...

Charles Aznavour viendra nous rencontrer en juillet à Québec. J'y serai, je l'espère bien. J'adore ce monstre sacré. J'ai lu ses biographies, j'ai vu ses films et je l'ai déjà vu sur scène. Il est un grand grand acteur également. J'ai toujours trouvé beau ce grand artiste. Il a un charme fou et une gentillesse qui me fait craquer. Je comprends bien Céline Dion, l'âge n'a pas d'importance. Les hommes pensent que le physique est ce qu'il y a de plus important, c'est une foutaise pour plusieurs femmes. La personnalité, le charme, le charisme, la gentillesse, et le désir dans les yeux d'un homme... c'est beaucoup plus attirant que des muscles, et un beau visage. Peu importe l'âge, ça n'a pas tellement d'importance. Il m'arrive de trouver un homme très jeune très attirant et un homme très vieux aussi. Bien sûr, je regarde mais ne touche pas... Je suis fidèle ''comme ils disent'' ...

Je vous place : Comme ils disent. Une magnifique chanson qui me touche droit au coeur.

À quinquabelle

Tristesse, perte, douleur, courage...

Voici Charlotte Church qui chante du Puccini. Elle me donne des frissons tellement elle chante avec une émotion qui vient de l'âme. L'âme continue à vivre autrement, n'oublie pas...

Pierre Lapointe aux FrancoFolies de Montréal
























La marquise de Pomponville se tortille de plaisir... Son chouchou adoré: Pierre Lapointe sera aux FrancoFolies de Montréal encore cette année... Elle dit bien: encore, mais pour elle, écouter du Pierre Lapointe tous les jours, c'est comme l'eucharistie pour un prêtre ! Un délice, rien de moins. Son Pierre Le Grand fera un spectacle-concept ''Mutantès'', avec un choeur multidisciplinaire et des musiciens invités dans un style ''funambulesque''. La mise en scène sera de Claude Poissant. Les spectacles auront lieu à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts à Montréal: jeudi 31 juillet, vendredi le 1 août à 20 heures et samedi le 2 août à 21 heures.

La marquise vient tout juste d'acheter 2 billets pour vendredi le 1 août. Ils sont un peu onéreux mais bon, elle fêtera en même temps la fête de son fiston adoré, 24 ans déjà... Il doit bien s'en vouloir un peu de lui avoir fait connaître ce grand créateur. Ce sera le 9 ème spectacle de leur chouchou. C'est ''tripant'' (un ou deux PP ???, c'est joual et ce n'est pas dans le dictionnaire), Ce sera tout un ''tripe''. La marquise en perd son vocabulaire ma fois d'honneur... une pure folie ''tripative'' comme dirait le grand Jacques Languirand.

P.S Je m'amuse régulièrement avec le titre de noblesse: marquise . J'aime l'époque et j'aime beaucoup l'utiliser. Dernièrement, mon amie Louise m'a demandé la signification de ce titre. Je viens de chercher dans le dictionnaire... marquise: Titre de noblesse entre celui de duchesse et celui de comtesse. Tu vois Louise, les duchesses de l'ancien carnaval de Québec étaient plus ''élevées'' que moi, avec mon petit titre de noblesse inventé de Marquise de Pomponville !!!! Tu parles, j'aurais dû le savoir avant !

Au Québec, le rang social n'est pas important et c'est tant mieux comme ça. C'est une des raisons pour laquelle il fait si bon y vivre.

La marquise compte les dodos avant le 1 août: exactement 167 dodos !!!!!!

vendredi 15 février 2008

la chimie des corps et des âmes









La marquise et moi, ou moi et la marquise...

Il me l'a déposé tout doucement en face de moi. Sans un bruit, sans une parole, tout doucement, comme on dépose une fleur. Je n'ai pas trop fait attention, l'intérêt ni était pas. Il voulait la chaleur, la tranquillité et je voulais l'action, la splendeur des découvertes. Il a insisté pour que j'y jette un coup d'oeil, et bien malheur à lui maintenant !

Une simple brochure de voyages, mais je n'avais pas lu le mot: EUROPE, sur le dessus de la couverture. Il m'avait parlé de s'étendre sur une plage au soleil et, ce n'est plus ce que je recherche. J'ai déjà aimé ça dans ma jeunesse. Le dinosaure que je suis devenue a changé. Le soleil, la plage...Vous allez dire, elle est folle ma fois d'honneur ! Il y a tellement de neige...je sais... Alors, vous allez comprendre que j'ai été surprise. La marquis veut toujours la plage mais ne dit-on pas : ce que femme veut, Dieu le veut !

J'aime tellement quand il me surprend de cette façon... J'ai feuilleté, feuilleté, feuilleté. Ils y en a qui ne peuvent pas résister au magasinage, moi, c'est aux voyages. Je voulais faire peinturer mes armoires de cuisine avec de belles moulures et bien, je crois que ça ira dans la semaine des quatre jeudis. Je ne sais pas si je vais partir encore, il y a plein de choses à regarder avant de prendre la décision de la découverte, du plaisir de partir en amoureux...

J'ai eu comme tout le monde ma part de moments difficiles dans ma vie, et j'ai choisi de visualiser uniquement de belles pensées, de belles choses que je veux attirer dans ma vie. J'ai des images collées un peu partout dans ma petite maison et dans ma tête, qui m'y font penser à tous les jours.

La marquise ne peut admettre qu'elle ne s'appartient pas, en raison d'obligations familiales ou ''professionnelles'' . Elle revendique la liberté d'être encore un couple avant d'être une famille. C'est la raison pour laquelle, elle adore voyager. Elle a, à elle seule, son homme, son marquis. Ce dernier est un compagnon merveilleux en voyage. Il est débrouillard, et si drôle et calme à la fois. Elle est frivole, curieuse, affectueuse et passionnée. Les paroles n'ont plus d'importance. La chimie des corps et des âmes se suffisent à elles seules.

''PHOQUES'' les armoires... Je sais, ça ne s'écrit pas comme ça mais, c'est tellement impoli que la marquise ne peut pas l'écrire ! La marquise a été élevée par un précepteur ecclésiastique, vous savez (ça c'est pas vrai mais...j'aime bien fabuler un peu)...

mercredi 13 février 2008

La Saint-Valentin et la marquise


Semaine extrêmement chargée au travail, et je ne beurre pas épais... croyez-moi mes ami(e)s ! Les leçons et devoirs sont terminés pour ma petite dernière et voilà que j'accours vers vous, pour le plaisir de mettre de la folie dans ma journée. Un doux moment où l'imaginaire visite le réel quelquefois.

Je ne vous parlerai pas de la 8 ème tempête. Nous ne savons plus où mettre la neige, et les enfants sont donc restés à la maison aujourd'hui. Heureusement, que grand-mère, la marquise d'Ardouin était là ! Je ne vous parlerai pas de Madame Pauline Marois, chef du parti québecois, qui nuance d'une belle façon ses derniers propos, où elle s'est mise les pieds dans les plats... Elle fait maintenant la différence entre le bilinguisme d'une personne et celui d'une société et de ses institutions. Je ne vous parlerai pas de Céline en Afrique qui va rencontrer Nelson Mandela, vendredi, je crois bien.

Inspirée par la Saint-Valentin, je vous transcris un petit bout de lettre de Marie-Antoinette à Fersen, quelques mois avant qu'elle meurt.

''Je peux vous dire que je vous aime et n'ai même le temps que de cela. Je me porte bien. Ne soyez pas inquiet pour moi. Je voudrais bien vous savoir de même... Mandez-moi à qui je dois adresser les lettres que je pourrai vous écrire car je ne peux vivre sans cela. Adieu le plus aimé et le plus aimant des hommes. Je vous embrasse de tout coeur''. Cette lettre est la seule qui n'ait pas été raturée.

L'amour impossible, l'amour interdit, l'amour passion, l'amour maternel, l'amour aveugle... l'amour toujours l'amour. On le cherche toujours, on le veut éternel, on ne vit que pour ça. Arrêtons de nous mettre la tête dans le sable, l'amour est notre raison de vivre. On ne veut pas l'admettre mais... on est tous des dépendants affectifs ! On a beau aimer follement un animal, aimer nos ami(e)s, aimer nos parents, nos frères, nos soeurs... Notre grande dépendance, c'est notre complément. Une drogue que rien ne peut combler, une fois qu'on a trouvé chaussure à son pied !

P.S demain: absente... C'est mon souper en amoureux, avec mon homme... Vive cette fête commerciale et quétaine de la St-Valentin !

La marquise est énervée... Elle flotte, elle a bien 16 ans...

lundi 11 février 2008

La marquise et la cuisine















La marquise de Pomponville n'aime pas cuisiner vous le savez bien. Elle le fait donc par rituel, une satanée obligation familiale... survivre oblige. Elle cuisine des mets simples, ayant un peu de goût tout de même, trop peu selon son homme... C'est qu'il est difficile le marquis ! Elle n'a pas de talent pour cette sorte de chimie et encore moins d'intérêt. Elle cuisine machinalement, sans PLAISIR. Heureusement que le plaisir de la chair n'est pas proportionnel à celui de cuisiner ! Bon, revenons à nos moutons, ou à nos fourneaux... Bon, poursuivons mes ami(e)s, et oui, les marquises au Québec doivent cuisiner !!! Elles enlèvent gants et bijoux et... elles doivent se mettre au travail, comme toute bonne roturière (P.S c'est une farce!!!).

Nonobstant, et en dépit de, la marquise de Pomponville adore sortir son popotin pour aller le faire valser dans un grand restaurant. Petite coquine, elle a les goûts dispendieux et le portefeuille peu garni... mais jeudi soir prochain, soirée de la St-Valentin, elle amènera le marquis de Pomponville au restaurant. Histoire de fêter la fête des amoureux... Elle lui refilera la facture car c'est Monsieur qui l'a invité alors... Elle n'aime pas les fêtes commerciales mais cette année, elle s'en fiche, elle y participera pour le plaisir d'être avec son homme tout simplement. Et vive les fêtes commerciales ! Que la fête commence !!!!!!!!!!!!!!

La marquise aime bien '' la nouvelle cuisine'' c'est certain, mais avant tout, elle aime manger sainement, sans manières. Dernièrement, elle a entendu parler de la cuisine moléculaire. Une sorte d'explosion de saveurs. J'espère que ce n'est pas du genre: du jambonneau à boire, de la vodka à manger, des carottes à l'azote... Le mariage entre la chimie et la cuisine donne parfois des résultats étonnants. De toute façon, ne serait-ce qu'un grand coup de ''bluff'' que cette cuisine moléculaire ??? Elle est certaine que dans 10 ans, on n'en parlera plus ou presque. Je sais maintenant pourquoi la marquise n'aime pas tellement la cuisine. Quand la cuisine devient une mode, elle aime encore moins ça, surtout si on parle de seringues hypodermiques, d'alginate de sodium, de polyphénols, de gadgets qui font éclore les textures, les saveurs, les arômes... C'est d'un autre temps et elle ne suit plus du tout. N'oubliez pas, elle vient tout juste d'avoir son cellulaire !!!!!!!!!!!!!! Elle n'est pas très dernière mode, la marquise, alors... j'espère que le marquis ne l'amènera pas dans un restaurant de cuisine trop moderne... De toute façon, ce qui l'inspire, c'est son homme, pas ce qu'il y a dans son assiette !!!

P.S La marquise est pompeuse ce soir, c'est qu'elle a eu une grosse journée au travail. Elle a tout de même enlevé ses gants, bien sûr , avant de prendre sa plume !

Pompeuse, en Québecois, ça veut dire: elle ''beurre'' épais, elle exagère. C'est que ça lui fait un bien fou de déconner comme ça !

dimanche 10 février 2008

le nouveau défilé du Carnaval de Québec


La journée de samedi a été intense, très intense. Je suis allée dans le Vieux-Québec fêter un peu le carnaval. Depuis maintenant 19 ans que j'habite cette belle ville, j'aime bien fêter avec elle de temps en temps. Il y avait tellement de touristes et de gens de la place, que les sites étaient inaccessibles pour les visiter. La température était clémente. En soirée, place à la nouvelle parade du Carnaval de Québec. Isabelle comme du miel, ma patronne, avait ouvert la clinique où nous travaillons. La parade passait juste en face. Cette année, un nouveau concept... donc du retard, manque de synchronicité, mauvais son. Que dire des chars allégoriques...Ils étaient de toute beauté mais, on ne comprenait pas leur signification. J'imagine qu'on a laissé une large place à l'imaginaire des spectateurs...La symbolique de chacun des tableaux n'était pas évidente. On a beau avoir de l'imagination, pour ce défilé, il en fallait beaucoup !

Par contre, les enfants ont adoré, croyez-moi ! C'est que les adultes essayaient de retrouver leur coeur d'enfant mais... la magie n'y était pas. $ 1,3 millions pour ce défilé... Ce que je n'aime pas des ''artistes'' quelquefois, c'est qu'ils font ''les CHOSES'' pour eux, pas pour le spectateur. Vive le changement, mais hier soir, la rupture avec la tradition était trop brutale. On nous avait présenté le concept comme quelque chose de fabuleux, nos attentes étaient trop élevées, voilà tout et notre coeur d'enfant bien loin ! Heureusement que le plaisir était au rendez-vous entre nous, pour le plaisir d'être ensemble, tout simplement.

Photos:
j'ai photographié: le château de glace de Bonhomme dans le vieux-québec.
Une marionnette géante et bien sûr Bonhomme carnaval lors du défilé.
Posted by Picasa

vendredi 8 février 2008

Odette Toulemonde

Ça fait un an déjà que ce film est sorti en France et seulement quelques mois au Québec. Je ne peux pas m'empêcher de vous placer la bande annonce. Ah que j'ai aimé ce film ! Odette Toulemonde c'est moi ! J'ai son gros côté naïf, bonne vivante, illuminée, gaffeuse et colorée aussi. Elle est plus douce et ''effacée'' que moi mais elle me ressemble drôlement. Je suis encore plus expressive qu'elle, beaucoup plus expressive. Et puis, la différence, c'est que moi, quand j'aime quelqu'un de connu ou non, je le dis toujours. Je suis gênée mais mon intensité est si forte pour l'autre que la gêne devient secondaire. Je crois bien que ma soeur et moi, sommes tous les deux des Odette Toulemonde ! Quel film magnifique, simple et touchant. Vous savez, je suis bien fière de mon côté: Odette Toulemonde. Je n'ai pas besoin de célébrité, de lumière pour être heureuse. Le bonheur de contempler la vie, les gens, la musique me rend heureuse. Je veux garder en moi cette naïveté enfantine longtemps. Je ne veux pas voir mon regard devenir indifférent aux autres. Je garde précieusement en moi ma flamme et je vous la donne avec un regard, un sourire, des mots. Ça y est... je flotte !


Elle s'ennuie de son chouchou: Pierre Lapointe

















Pierrette Lapointe écoute plein de belles musiques. Elle fait de belles découvertes musicales. Elle a une idée fixe en ce moment, elle ne veut pas mettre l'un de ses CD de son chouchou adoré: Pierre Lapointe. Elle se dit: ''pas question de céder à la tentation ! ''. La dépendance à la musique d'un artiste qu'on aime est sûrement semblable à celle de la cigarette. Elle n'a pas de timbres Nicodermlapointe... Ça n'existe pas encore !

Son chouchou est en création et il ira rejoindre ses cousins Français pour 2 semaines de concerts en mars. Pierrette Lapointe sèche...Elle devient un crouton. Déjà, elle avait l'air d'une ''matante''... Qu'est-ce qu'elle a hâte d'entendre les nouvelles chansons de son chouchou...Bon, Elle va prendre son mal en patience. Et puis, merde alors... elle va encore remettre son CD tant aimé... Y'a rien à faire. On ne peut pas empêcher un coeur d'aimer !

Avez-vous une dépendance chronique à quelque chose ou à quelqu'un ??? Pierrette Lapointe ne se connaissait pas une dépendance à la musique comme ça... C'est quand même une belle dépendance hein ?

André Gagnon

J'ai toujours aimé André Gagnon. J'aime sa musique et ses compositions. Vous allez dire que ce n'est pas Vivaldi et bien, c'est un autre style de musique. Peu importe les notes jouées par l'artiste, l'important c'est que les notes aillent droit au coeur et à l'âme, c'est tout !

À mon humble avis, c'est un pianiste humaniste et je trouve qu'il est un grand mélodiste. On ne le voit plus donner de concerts au Québec et je trouve cela bien triste. Il doit parcourir le monde, je crois bien... J'ai souvent fait ''mes adages'' en ballet classique avec ses musiques. C'est inacceptable en danse, mais ça ne m'a jamais dérangé de déroger de la norme. Je sais qu'il est un passionné d'Emile Nelligan et qu'il a d'ailleurs déjà acheté la maison de ce grand poète Québecois. Je n'ai qu'un souhait qu'il revienne au Québec pour faire une série de spectacles, et croyez-moi, j'y serai.



Pour trouver le bonheur






















J'aime le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. J'aime la personne qu'il semble être et l'aspect POSITIF de ses écrits. Dans le Nouvel Observateur, Monsieur Cyrulnik a dit:

''IL FAUT RISQUER LE MALHEUR. OU PLUTÔT: SI VOUS VOULEZ ÊTRE HEUREUX, NE CHERCHEZ PAS À FUIR LE MALHEUR À TOUT PRIX, MAIS CHERCHEZ COMMENT, ET GRÂCE À QUI, VOUS ALLEZ POUVOIR SURMONTER LE MALHEUR. LE PLAISIR ET L'ANGOISSE D'EXPLORER L'INCONNU AUGMENTENT LE BONHEUR DE RETROUVER LE CONNU ET DE S'Y ATTACHER''.

La vie n'est pas un cadeau, mais une succession de présents. Foré

jeudi 7 février 2008

Une mauvaise note pour Pauline

Je vais commencer mon petit billet d'aujourd'hui, en vous disant que, même si je suis péquiste comme on dit par chez nous, je ne suis pas aveugle !

Cette semaine, je vais donner une mauvaise note à Madame Pauline Marois, chef du parti Québecois. Madame a proposé des cours d'histoire et de géographie enseignés en ANGLAIS... De plus, elle ne veut pas revoir la réforme scolaire... Les enseignants vous le disent qu'elle ne fonctionne pas cette réforme. Il faut peut-être vous parler en ANGLAIS ???

Madame, vous partez sur un mauvais pied votre année. Serait-ce que le pouvoir commence à vous chatouiller et vous ne savez plus comment attirer l'attention ???

Je vous trouve bien seule avec vos positions, vous qui deviez écouter les militants... Avez-vous oublié ????

Madame, pour écouter, il faut vraiment vouloir le faire... Que voulez-vous au juste ??? être une politicienne comme les autres et rêver du pouvoir ou faire de la politique pour les Québecois ????

Cette semaine, vraiment vous me décevez royalement. Si vous continuez comme ça, je vais vraiment souhaiter que vous retourniez cultiver vos tomates au soleil !

mercredi 6 février 2008

Le jeu commence...


Et oui, le jeu commence pour moi. La politique, il faut prendre ça avec humour et détachement. Les pions sont différents mais ils se ressemblent tous... Peu importe le politicien ou la politicienne, il faut aimer le pouvoir pour jouer à ce jeu là. De temps en temps, on aimerait bien qu'il y ait une personne sincère dans ce lot, et on espère avec naïveté son existence.

Hillary Clinton est un peu en avance chez les démocrates par le nombre de délégués. Chez les républicains, c'est Mc Cain. Il faut dire que Giuliani a fait défection et qu'il a donné son appui à Mc Cain.

J'aime me souvenir qu'à peine 150 ans (vers 1848), il y avait encore des esclaves aux Etats-Unis. Je me rappelle d'un voyage en Floride, en 1983, que j'ai fait avec Monsieur le marquis de Pomponville sur le bateau: ''jungle queen''. Vous savez celui qui entasse des gens pour aller voir les maisons de riches... Et bien, les blancs étaient en bas et les noirs en haut !!!!!!!!!!! Je n'en revenais pas !!! Heureusement que ce n'est plus comme ça. Je ne suis pas un dinosaure quand même ! L'un des plaisirs de vieillir est de voir de légers changements positifs qui s'installent dans la société avec les années. Peu importe le pays. Il y a tellement de choses à faire pour améliorer le monde. J'ose croire qu'il peut exister ''un rassembleur'' aussi chez nos voisins.

Je sais, on entend parler d'argents sales des deux côtés, et ces jours-ci, chez Obama. Il y en a partout. J'aimerais juste croire qu'il y a des gens honnêtes un peu partout dans le monde et qu'ils peuvent faire une différence, en arrière scène ou devant les projecteurs. J'aimerais croire qu'au fond de chaque personne, il y a quelque chose de bon. Et cela, je veux le croire aussi pour ceux et celles qui donnent du temps, qui sacrifient leur famille pour essayer de changer des choses dans notre société. Faire de la politique pour les autres, pas pour uniquement le pouvoir.

mardi 5 février 2008

L'année USA













Je demeure au Québec, et notre voisin mal-aimé vit tout à côté de nous... Quand les Etats-Unis éternuent, on éternue également par le fait même. Nous avons une mentalité nord-américaine: c'est-à-dire, vite et bien fait, mais nous avons du sang latin aussi, c'est notre côté émotif, passionné et bon vivant. Présentement, nous regardons aller l'investure du parti démocrate. On n'en parle pas au bureau, juste à la télévision. Les gens ne s'intéressent pas à la politique américaine. Je trouve ça un peu triste... et je crois bien que, ce que les Québecois connaissent de la politique française, c'est Sarkozy et sa belle chanteuse !!! On devrait avoir un peu plus de curiosité en politique internationale. Je n'aime pas la politique plus que vous, mais je fais des efforts pour m'y intéresser un peu, juste un peu. La terre est petite et mes voisins sont importants pour moi. Qui n'a pas été très triste le 11 septembre ???? Nous avons jugé la mentalité américaine mais nous avons aussi retrouvé certaines similitudes.

Je crois bien que c'est historique aux USA, les délégués auront à choisir entre une femme (Hillary Clinton) et un homme de couleur (Barack Obama). Je n'aime pas dire ça mais bon, c'est une petite réalité quand même ! Il faudra observer le tout jusqu'à la fin du mois d'août. Puis, Minneapolis en septembre pour l'investiture du parti républicain (Giuliani, Romney, McCain, Thompson). Les présidentielles auront lieu le 4 novembre pour le grand jour J. L'élection de la personne la plus puissante du monde. C'est pas rien... et ils sont nos voisins.

Pourquoi je vous parle de politique internationale ce soir ???? Je veux tout simplement penser que même si nos voisins nous énervent un peu, beaucoup même... on les aime bien et qu'on veut le meilleur pour eux. Evidemment, je suis démocrate... et je n'ai pas encore fait mon choix. C'est pas tellement important parce que je ne suis pas américaine et que je ne peux pas voter. C'est comme un petit jeu, si j'étais américaine pour qui mon vote irait ??? L'expérience d'Hillary, la femme qu'elle est ou le charisme et la belle couleur d'Obama ??? Ce n'est surtout pas une question de femme ou de couleur mais bien de COMPÉTENCE. Ça, je sais très bien que mes voisins sont assez intelligents pour faire la différence. Je l'espère bien... Nos cowboys peuvent nous étonner ou nous décevoir... on verra bien !

la clef

Spécialement pour Martine ma soeur et Martine (Quinquabelle)...

''Ne vous découragez pas, c'est souvent la dernière clef du trousseau qui déverrouille la porte...''

Auteur inconnu


lundi 4 février 2008

la cigarette, les prisons et mes petites frustrations

Je rigole... je rigole un peu jaune comme cette couleur qui s'accroche si souvent sur les doigts des fumeurs. C'est que demain, le 5 février, il sera interdit de fumer dans les prisons provinciales. Franchement, on a d'autres chats à fouetter !

J'imagine le gardien de 5 pieds et 2 pouces qui va voir un prisonnier de 6 pieds et 3 pouces pour lui dire que la cigarette est interdite !!!! Bon, il y avait de la contrebande de drogues et bien, on ajoutera celle de la cigarette.

Est-ce qu'on peut maintenant s'occuper ''des vraies affaires'': la pauvreté, car il y a encore des enfants qui ne mangent pas beaucoup en 2008 ou au contraire, des enfants obèses sédentaires.
Des logements à des prix accessibles pour familles qui ont de faibles revenus. Les listes d'attente pour les chirurgies et les traitements de chimiothérapie. Investir plus d'argent en santé mentale. Tiens, j'ajoute la fameuse réforme scolaire qui ne semble pas acceptable selon les professeurs, mais que nos dirigeants s'entêtent de maintenir... Pourquoi on bafouille toujours les opinions de ceux qui sont vraiment dans le milieu scolaire ??? Pourquoi on ne respecte pas l'expérience des professeurs qui appliquent cette réforme et qui eux savent si elle fonctionne ou pas ?????

Bon, je vais aller prendre un bon bain, bien chaud. Moi, j'ai la chance d'avoir une petite maison, un bain, de l'eau chaude, de la nourriture, un travail, des enfants en santé... Quelle chance ! Et en plus, je suis non-fumeuse, tu parles !!!!

dimanche 3 février 2008

J'adore...

Une pub comme je les aime... Je vous envoie un gros câlin gratuit, en particulier pour toutes les personnes atteintes du Sida ou Séropositives...

Pat Metheny

J'utilisais des musiques du grand Pat Metheny pour certaines de mes chorégraphies en danse. Ecouter du Pat Metheny c'est...un pur plaisir, tout simplement. C'est la douceur de vivre, savourer la chance d'être là, en vie, et d'entendre de si belles choses !



PIAF

Vulnérabilité, fragilité...

La dame du club vidéo, la gentillesse et Marion Cottillard
























Je vais toujours au même club vidéo. Il y a plein d'endroits où les films sont moins chers, et où il y a plus de choix mais moi, je vais toujours à la même place. Il est situé tout près de mon épicerie ainsi que de ma petite pharmacie. C'est un ''vidéo éclair'' et sa propriétaire est tout comme moi, amoureuse de la France. Sa soeur demeure là-bas et elle m'en parle quelquefois. À son grand malheur, à chacune de mes visites, je lui demande : ''avez-vous vu le film: Molière ???'' , elle me dit :''pas encore, mais je vais m'y mettre. Le temps me manque un peu''. Et puis, je la gronde gentiment et on bifurque ensemble, encore un peu vers la France. J'aime les endroits où on peut connaître les gens, où l'on prend le temps d'avoir des échanges amicaux pour le seul plaisir d'être seulement gentil et agréable.

Dans ma famille, ma mère, ma soeur et moi pensons comme ça. La gentillesse est de mise en tout temps ! Ma mère va souvent à la pharmacie pour ''faire prendre sa pression'', comme elle dit. Dernièrement, je m'y suis rendue et l'assistante du pharmacien m'a parlé d'elle d'une manière très élogieuse. Je croyais bien au début qu'elle allait me dire autre chose de moins agréable, mais ce ne fût pas le cas du tout. ''Votre mère est tellement ''fine'', c'est un vrai rayon de soleil''. C'est chouette avoir un mère comme ça hein ? Et ma soeur n'est pas en reste, croyez-moi... Les gens qui connaissent ma soeur tombent facilement en amour avec elle. tout juste avant un spectacle, elle peut apporter sa boîte de Kleenex et les offrir aux gens qui nous entourent. Elle a tout un charisme de gentillesse autant avec le pompiste, qu'avec la technicienne à l'hôpital, qu'avec une personne qui promène son chien dehors. Elle est familière très vite et les gens ne se sentent pas jugés. Je suis un peu plus ''sélective'' qu'elles mais... comme c'est de famille... Je suis sélective selon mon humeur, pas du statut social des gens, je tiens à préciser.

Je me suis encore éloignée de mon sujet car je voulais vous parler d'un film que je me suis louée hier soir: ''la vie en rose'' d'Olivier Dahan avec l'extraordinaire Marion Cotillard. Il faut voir absolument l'interprétation de cette actrice, du grand art, rien de moins ! J'ai lu beaucoup de biographies de Piaf. Le film ne se veut pas un documentaire du tout mais il se veut la vision personnelle d'un réalisateur. Edith Giovanna Gassion, cette chanteuse française réaliste qui a eu un destin tragique, rempli de blessures d'enfance jamais cicatrisées.

Marion Cotillard est renversante. Elle nous jète pas terre, rien de moins ! Frissons garantis d'admiration ! La propriétaire du club vidéo me l'avait bien dit... Ça donne le goût de regarder de vieux films de la vraie Piaf, d'écouter ses chansons ou de relire une vieille biographie.

samedi 2 février 2008

Bonne fête Cloclo



















Cloclo a 15 ans aujourd'hui. Mon sportif passionné de sports, d'histoire et de géographie a une énergie Energizer du tonnerre. Il a aussi une mémoire exceptionnelle comme sa tante Martine. Son père, le marquis de Pomponville craque pour lui. Ils ont les mêmes goûts et ils se complètent très bien.

De tout mes enfants, c'est celui qui me ressemble le plus. Son tempérament est identique au mien. Je lui souhaite de garder toujours la flamme de ses passions bien vivante, et d'apprendre avec les années à contrôler son hyperactivité, de mettre aussi de l'humour dans sa vie et de ne jamais se décourager. On tombe et on se relève. Les derniers seront les premiers et les premiers les derniers... j'ai déjà entendu ça quelque part !

Bonne fête Cloclo et croque toujours dans la vie... T'es beau, t'es fin et t'es capable !!!!

PS Photo placée avec l'autorisation de mon fils. On n'a pas à être gêné de soi. On doit avoir toujours en tête de voir la personne avant de voir son hyperactivité. Et puis, JAMAIS se sentir victime... Si cette pensée nous vient à la tête, on l'écrit sur une feuille et on se débarrasse de la feuille et de cette idée. On peut faire ça avec beaucoup de pensées négatives. On se donne alors du pouvoir, celui d'être beau, fin et capable !

Les violons du Roy et la tempête














Je ne sais pas ce que le ciel a contre moi mais... à chaque fois que j'ai un spectacle au Palais Montcalm, il fait une tempête ! Hier soir, tempête ou pas, j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis rendue voir les violons du Roy avec le chef: Bernard Labadie. Mon fils, celui qui a 23 ans et qui est grano-intello-politico-informaticien...m'a offert ce cadeau pour ma fête. Ce fût tout un défi de se rendre dans le vieux-Québec et d'y repartir par la suite. J'ai donc du dormir chez mon fils au retour. Pauvre petit pitou, enrhumé avec une grippe d'homme, il m'a donné son lit et il a dormi par terre. Il a bon coeur en plus... c'est qu'il a bien été élevé quand même... Bon, je reviens à mes moutons, ou si vous voulez bien, aux flocons...

Nous avons vécu une tempête féroce avec une chaussée remplie de neige. On a beau avoir de bons pneus d'hiver, en dessous de la neige il y avait de la glace... On se fait aider par des inconnus qui deviennent vite des gens connus. Ils poussent notre voiture et on réussit à s'en sortir. On est fait fort au Québec... Je comprends pourquoi Louis XIV nous a abandonné ! Je reviens souvent sur son abandon, c'est que nous les Québecois, avons le complexe d'abandon, je crois bien. En tout cas, hier soir, j'ai compris vite la raison de la logique de notre ancien roi... Il a choisit la Guadeloupe, c'est pas compliqué à comprendre, c'est en raison de la température, voilà tout ! Entre Pointe-à-Pitre, St-Martin, St-Barthélemy et Québec en hiver... Le choix est facile à faire !

À défaut d'avoir un roi au Québec, je suis donc allée voir le concert des violons du Roy ! Il faut découvrir et encourager cet orchestre de chambre exceptionnel. Une quinzaine de musiciens favorisent uen approche stylistique la plus juste possible pour chaque époque. Hier soir, Ludwig Van Beethoven était présent avec tenez-vous bien: Quintette à cordes en do majeur avec comme titre: LA TEMPÊTE !!!! Puis, Schubert, Schumann aussi. Une soirée extraordinaire de musiques classiques et romantiques.

Les violons du Roy sont de Québec et ils voyagent partout dans le monde. Je vous invite fortement à les découvrir et aller sur place les entendre. On est transporté de bonheur !

P.S Ne prenez pas la même soirée que moi car il est CERTAIN qu'il y aura une foutue tempête qui sera inscrite à votre agenda... J'attire la neige !!! Il y en a qui attire les hommes, moi, c'est la neige et les tempêtes !!!!

http://www.violonsduroy.com

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''