Translate

vendredi 30 avril 2010

Pierre Lapointe au Petit Champlain de Québec


Le bonheur total... Je flotte, je n'arrive même pas à voir la caméra. Je savoure le moment présent, je veux arrêter le temps...

Pierre Lapointe au Petit Champlain de Québec




Je n'ose plus le dire, les gens me regardent comme si j'avais des antennes sur la tête, comme si cela était normal d'être fan du Canadiens de Montréal mais pas de Pierre Lapointe ! J'ai assisté hier soir à mon 16ème spectacle et je revendique le droit d'y trouver autant de plaisir sinon plus que les premières fois. C'est un peu comme le sexe, au tout début d'une relation, la découverte de l'autre est bien agréable mais l'expérience, l'intimité entre deux personnes l'est encore plus.


Intimité, voilà le mot juste du spectacle piano-solo exceptionnel de Pierre Lapointe au Petit Champlain. La force de Pierre est de nous amener dans son univers (même ses anciennes chansons comme Petite fille laide, la boutique fantastique), lorsqu'on s'y abandonne ses émotions deviennent les nôtres et provoquent en nous une symbiose et un bien-être incroyable. Pierre passe de la poésie, à la comptine, de la taquinerie, à l'introspection, de l'humour à la dérision. Il est extrêmement versatile. J'écoute Pierre dans un état second, ça passe de l'oreille, au cerveau, du coeur à l'âme. Aucun autre artiste n'arrive à me toucher autant que lui.


Vous vous demandez peut-être si j'ai eu la chance de le rencontrer ? Bien oui... Je garde ce moment magique bien personnel. Ça va tout droit dans mon jardin secret que j'ai partagé avec Monsieur le marquis en passant... Y'a de ces petits moments dans la vie qui sont tatoués en nous, celui-là le sera pour longtemps.


Mon billet pour l'Anglicane de Lévis est déjà acheté pour octobre... Et je me promets de le revoir au Grand Théâtre de Québec à la salle Octave-Crémazie, qui sait ??? Sans compter un projet avec Robert Lepage pour 2011...On jase, c'est de la spéculation...


Vous n'aimez pas Pierre Lapointe ? C'est très bien... Il est à moi, juste à moi ! (hi-hi).

mercredi 28 avril 2010

Le Festival d'été anglophone de Québec !




Je suis déçue, tristounette. Mon Festival d'été de Québec devient de plus en plus anglophone. J'ai rien contre la langue de Shakespeare vous savez, mais je crois que Monsieur Gélinas, directeur du Festival, a probablement signé une entente spéciale avec les Francopholies de Montréal pour que l'on se retrouve avec une telle programmation. Question de survie pour les deux Festivals ? Probablement... En tout cas, les Francos auront les artistes francophones et nous, les anglophones. FAUDRA OUBLIER LA BELLE DÉCOUVERTE DE LA RELÈVE FRANCOPHONE QUÉBÉCOISE ET INTERNATIONALE ou prendre la 20, direction Montréal ! Je ne veux pas entendre parler de la difficulté de trouver des artistes rassembleurs pour remplir les plaines, c'est une réponse ''n'importe quoi !''. Ça sent le mensonge à plein nez ! Dites la vérité, un point c'est tout !


J'ai beau être une matante, Gilles Vigneault et ses invités, ça ne m'attire pas tellement. Or, j'ai tout de même acheté mon macaron lumineux, je vais donc accompagner Monsieur le Marquis dans la marée humaine des : Santana, Rush, Arcade Fire. Probablement Black Eyed Peas avec mon cheval sauvage lunaire mais bon... Pas d'Alexandre Désilets, pas de relève ou presque...Y'a tout de même Bobby Bazini mais... il chantera en anglais !


J'aime la langue de Molière. Il n'y a rien de plus beau qu'un texte francophone poétique chanté sur les plaines et ses environs. Voir plein de petites lumières scintiller sur des paroles qui font vibrer, découvrir de nouvelles voix, de nouveaux chanteurs, la jeunesse francophone québécoise et internationale, c'est du passé... C'est Fichtrement décevant voilà !


Mon Festival d'été de Québec devient de plus en plus ''Le Festival d'été anglophone de Québec'', il s'anglicise et que Monsieur Daniel Gélinas ne me dise pas le contraire, la pilule ne passe pas ! On ne protège pas la portion francophone d'un Festival avec plus de 80 % d'événements anglophones ! Je sais, il reste encore quelques noms à venir... on va donner la chance aux anglophiles dirigeants du Festival d'été anglophone de Québec 2010 ! Why not !

mardi 27 avril 2010

Tupperwarement vieille !

Ciel que je vieillis, ça c'est passé exactement vendredi passé, plus précisément le 23 avril dernier. Ça ne s'oublie pas une date comme celle-là ! OUI je vieillis, pas UNE ride de plus, non, y'en a trop ! C'est que ma fille a eu la BRILLANTE idée de me filmer avec MA caméra au spectacle de Marie-Mai... Depuis ce temps, je n'ose plus me regarder dans un miroir ! Vous savez, on peut regarder une photo, une image de soi et tout d'un coup avoir un CHOC presque anaphylactique !
-Est-ce bien moi ? Voyons, j'ai l'air bien plus jeune que ça ? C'est sûrement l'éclairage !
On en regarde une autre, on se voit filmé et... c'est pareil, analogue, identique ! UN CHOC !!! MALHEUR, ON EST VIEILLE ! Pour une femme, c'est grave car même le maquillage ne peut même plus nous améliorer ! Il faut apprendre à camoufler ! La honte, lorsqu'on est comme moi, une fière pète !


C'est la faute à mes maudits ''Tupperware'' que je viens de recevoir ! Lorsque j'étais une jeune femme, c'est-à-dire il y a bien 25 ans, Tupperware signifiait party de matantes !!! Je suis rendue là !!! Vous pensez, elle n'est pas morte encore cette marque ? Et bien non ! car dernièrement les filles du bureau et moi avons assisté à une démonstration, c'est-à-dire de la pizza et beaucoup de bonnes bouteilles de vin rouge ! J'ai terminé la soirée en plaçant des croustilles, plus précisément des ''crottes de fromage'' dans le décolleté de mes collègues, nous avions le bustier orange à la fin de la soirée et pour ma part, une belle grosse facture de $80.00 de... plats en plastique !


Monsieur le marquis m'a dit dernièrement, ils ont besoin d'être beaux tes ''Tupperware'' à ce prix-là ! Et bien les amis, ils sont magnifiques ! Je suis rendue à ouvrir et fermer mon armoire juste pour les voir ! C'est ça la vieillesse... La démence commence par les Tupperware, je vous le dis !


J'aurais pu vous parler d'Halak avec le Canadien de Montréal, du bon souper avec des amis de la Gaspésie d'hier soir, de la radio d'opinion à Québec, de la programmation du Festival d'été de Québec, du beau jeune homme de 21 ans venu en traitement aujourd'hui et qui ressemble à l'autre beau jeune homme restaurateur Louis-François Marcotte, et qui ont tous les deux le malheur de me faire tourner de l'oeil comme si j'avais 17 marguerites, et bien non, je vous parle de plats Tupperware !!!!!

Après les épices, les accessoires érotiques et les Tupperware, que nous réserve notre prochain party ? Amenez-moi des idées un peu... Je suis vieille, c'est Tupperwarement dégueulasse ! De grâce, évitez les quilles, je vous envoie la boule dans le front ! Le billard... ouais, c'est pas mal... Aidez-moi un peu...

dimanche 25 avril 2010

Surprendre


Non Martine, ma soeur adorée, ne me cherche pas dans cette vidéo... Je n'y serai pas. La dernière fois, elle me cherchait partout dans celle de Michaël Baryshnikov. C'est que j'avais écrit de bien regarder les images, vous alliez me voir dans un coin... Fallait prendre ça comme un rêve imaginaire mais ma soeur l'a pris au premier degré. Lorsqu'on s'est parlé la dernière fois, elle m'a demandé où j'étais dans la vidéo car elle ne me trouvait pas (hi-hi). Pourtant ma soeur n'est pas naïve, c'est qu'elle me voit plus grande que nature. Elle croit aussi en mes rêves ! Rien d'impossible pour Nicole... Faut dire que dans mon prénom, y a colle et que moi, je m'accroche farouchement à ce que je veux vivre. Par contre, je suis réaliste et je sais que lorsque le temps est arrivé, que tout est bien enligné, ça arrive... Tout est question de timing.

En voici un autre, ah.....comme j'aimerais y participer et même faire la même chose à la Gare du Palais à Québec ! J'adore le non-conformisme de bon goût. Arrêter le temps 4 minutes pour justement vivre un petit moment de folie agréable ensemble, voir des sourires tout d'un coup apparaître... Pour un instant vibrer très fort, intensément... J'aime être surprise et surprendre. J'espère que j'y arrive un peu par l'écriture...





Surprendre en beauté, ça donne ceci...


samedi 24 avril 2010

Victoria de Jean-Marc Vallée et le romantisme

Qui peut se venter de connaître les rois et les reines de ce monde. Par certains films, on y apprend leur existence et une parcelle de leur vie selon les réalisateurs qui nous les font découvrir. J'aime le film d'époque, le film historique, celui des grandes émotions avec autant de costumes que de mots anciens. J'ai l'impression d'y avoir vécu l'une de mes sept vies de chatte. J'aime m'y perdre et analyser ce que moi j'aurais fait à leur place dans telle situation. Monsieur le marquis qui me connaît bien devine tout de suite si je vais aimer un film. Facile... il faut une histoire d'amour passionnée, un phrasé qui n'existe plus, une histoire ayant des valeurs profondes, morales, et des rubans dans les cheveux... C'est automatique, je lévite, il le sait et il rigole de mon romantisme qu'il ne comprend pas du tout d'ailleurs. Lui, une bonne course automobile en fait tout autant...
Je vous place Victoria, du réalisateur québécois Jean-Marc Vallée... Un bijou de film de filles. Le romantisme est-il encore présent au 21ème siècle ? Je crois que oui, différemment. La plus belle preuve de romantisme est venue un jour de Monsieur le marquis lors de notre première rencontre, il a fait le bottin téléphonique des Simard pour me retrouver... Je trouve cela très romantique et vous ? Ah mais, c'était à une autre époque, au 20 ème siècle !

Marie-Mai, spectacle 23 avril à Québec

Posted by Picasa

Marie-Mai, une vraie rockeuse


Marie-Mai n'est pas ma chanteuse préférée, ce n'est pas mon genre de musique MAIS... Oh là-là !!! Marie-Mai est une bombe musicale talentueuse qui chante ses chansons et celles des autres sur du rock qui bouge, qui déplace de l'air. Si vous allez la voir, attachez votre tuque et attendez-vous à vous sentir comme au Colisée Pepsi à Québec ou à Bercy à Paris ! Une salle de 1,000 personnes où l'on a l'impression d'assister à un gros show rock avec 15,000 autres fans. Je crois que l'éclairage y était pour beaucoup, en voulez-vous de la lumière ? Y en a ... et le mot est faible !


Du gros rock pendant deux heures, du rock intense s'il vous plaît sur des paroles...disons répétitives, simples, mais bien pensées. Ma fille a adoré, le public aussi. De nombreuses mamans accompagnaient leurs filles, il faut le dire son public est très jeune (7 ans et plus). Vous pensez qu'il n'aime pas le gros rock sale ? Et bien, je vais vous apprendre quelque chose... C'est plus agréable d'aller à un spectacle où le public est en majorité prépubaire ! Les jeunes ne sont pas constipés comme des adultes ! Il y avait une fébrilité dans l'air incroyable, un peu comme pour les spectacles de Céline Dion, c'est tout dire...Pourquoi cet amour incroyable envers Marie-Mai ?


Elle est très bonne, semble saine, humaine, empathique. Puis elle est drôle, énergique, authentique et ne semble pas avoir la grosse tête des artistes du fameux ''je me moi'' . Elle travaille fort et peaufine admirablement ses chansons, ça se sent, ça se voit sur scène. Fait intéressant, nous pouvions prendre des photos pendant le show, ce qui, habituellement est interdit ! Et puis.... Vous en connaissez des chanteurs, chanteuses au Québec qui SIGNENT ENCORE ET ENCORE des autographes après 6 ans de métier ? Madame Marie-Mai en a bien signé pendant 2 heures hier soir, je le sais, ma fille voulait absolument y aller. Ce qui fait que nous avons attendu pendant une heure 30 pour 2 minutes d'AMOUR intense. Fallait nous voir sur le TROTTOIR DEHORS cordés comme des sardines ! Mais depuis, elle flotte ! Je crois même que Marie-Mai lui a transmis de la gentillesse en la touchant. Un beau modèle à suivre pour nos filles ! Faut dire que la gentillesse, ça aide à vendre des CD à remplir des salles ! Marie-Mai ira loin, elle a la flamme de celle qui sait qu'elle peut y arriver.


Elle n'est peut-être pas ma chanteuse préférée mais oh là-là... Faut vraiment vous déplacer pour aller la voir. Elle en vaut le détour !

vendredi 23 avril 2010

Spectacle de Marie-Mai avec Miss Ado frustrée

Être ado, c'est comme tomber dans un pot de miel sans savoir nager. Mon plus vieux a passé une adolescence ''facile'', mon deuxième sait à 17 ans où il s'en va, et je peux dire qu'il est complètement sur la bonne voix, heureux un peu plus chaque jour. Bon, il va chez sa psy souvent mais pour nous, psy est synonyme de changement d'huile. Faut y aller régulièrement, ça fait du bien, et c'est nécessaire tout simplement. Mais... ma fille, mon cheval sauvage lunaire... Elle en arrache, la pauvre ! Déplaisante, opposante, un jour presque heureuse l'autre sur le bord de la déprime nationale. C'est un peu la même chose avec la musique. Un jour, elle adore Miley Cyrus, l'autre... pas certaine, juste Justin Bieber !!!! Elle va occasionnellement chez UN psy en plus. Elle a juste une très très très forte personnalité et vit son adolescence selon lui. Elle va très bien !!!!! Bin, c'est pas lui qui vit avec !!!!

Et voilà que pour sa fête (12 ans), nous lui avons acheté deux billets pour que je l'accompagne voir Marie-Mai. Elle semble l'aimer, elle a son CD en plus... Je me suis fait dire:
-Y aller avec ma MÈRE et je ne l'aime pas tant que ça Marie-Mai !
-Bin aime, aime pas, on va y aller ensemble, parce que nous pensions te faire plaisir et qu'un cadeau, c'est un cadeau ! On dit Merci, on se met un sourire dans la face, PIS ON GARDE NOS COMMENTAIRES PARCE QUE NOUS, ON A JUSTE PENSÉ TE FAIRE PLAISIR ! T'es chanceuse... J'aurais pu t'amener voir... Pierre Lapointe !
-Veux-tu y aller avec papa ? Une amie ? Lui demandai-je.
-Bin non, voyons, franchement, pas papa ! Mes amies sont toutes à la fête de Jade !
- Bin, tu devras m'endurer pour la soirée !
Ce qui fait que ce soir, je vais aller voir Marie-Mai, presque assise sur la scène...(de très bons billets) et que j'espère que ma fille ne sera pas trop déplaisante parce que moi, la ménopause me guette vous savez ! Je peux devenir déplaisante tout d'un coup !!! Comment ? Ma fille déteste lorsque je m'énerve, je la gêne ! Je peux me mettre à crier, à sauter... Qui sait ??? L'opposition, ça doit bien venir de moi ! À suivre...



jeudi 22 avril 2010

Mon cabanon à la télévision et le chanteur pop


Y'a franchement quelque chose qui m'agace lorsque les gens viennent chez moi. Ils pensent à 90% que parce que Monsieur le Marquis est connu alors assurément nous vivons dans une grosse maison et que nous sommes riches ! Je vais replacer les pendules à l'heure. Au Québec, connu ne signifie pas riche, aucunement !

Je me souviens, il y a environ 2 ans, une recherchiste d'une émission à la télévision m'a téléphoné voulant me filmer pour une capsule-surprise s'adressant à Monsieur le Marquis pour sa fête... J'ai accepté presque de force. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour l'amour de notre vie ? Nous sommes à Noël, on vous prendra devant votre arbre, 3 minutes pas plus, m'a-t-elle dit. Je vois encore le visage du cameraman lorsqu'il est entré...C'est que ma maison est très petite, style cabanon, et que je n'ai pas de place pour faire un GROS arbre de Noël, il a été surpris d'en voir un miniature de 20 pouces environ ! Il s'imaginait un immense sapin devant un grand escalier et un beau chien descendant de là !!! Ce n'est pas moi qui l'invente, ce sont ses propres paroles ! Ne se gardant aucune gêne, le p'tit v'limeux !

Ce soir, je suis tombée dans un journal sur une publicité d'une nouvelle émission où l'animatrice va voir la personne connue dans SA MAISON pour la visiter. En voyant l'annonce, je me suis dit: ''J'espère que Monsieur le Marquis n'aura pas une demande en ce sens !''. Et bien... Monsieur arrive et justement me dit qu'on lui a demandé ! On a rigolé tous les deux, pourquoi ? J'imagine le cameraman arriver dans la salle de bain et en ouvrant la porte tomber en pleine face sur la photo (un gros cadre) de Pierre Lapointe et moi, puis de se retrouver dans notre petite cuisine et... de tomber encore sur de petites photos collantes sur mon frigo de... Pierre Lapointe et encore poursuivre au sous-sol pour arriver dans la salle familiale, un zoo en passant, et de ENCORE tomber sur un cadre avec des photos de Pierre et de moi ! Je suis complètement non-conventionnelle en décoration, mon argent passe dans les voyages ET LES SPECTACLES DE... Pierre Lapointe et cie alors... si vous pensez que je reste dans un château... vous allez tomber de haut.

Est-ce que Monsieur a accepté ? Il a dit exactement ma phrase à la recherchiste: '' Tu veux montrer un cabanon à la télévision ? pas question ! ''. J'ajoute... un beau cabanon tapissé légèrement de magnifiques photos d'un chanteur exceptionnel !!! Le meilleur au monde évidemment !

mercredi 21 avril 2010

Margie Gillis, ma préférée


Pour avoir vu beaucoup de compagnies de danse dans ma vie, je peux vous assurer que Margie Gillis est incomparable. C'est ELLE qui a presque inventé la nouvelle danse contemporaine comme on la voit actuellement au Québec et ailleurs. Avoir la chance de regarder danser Margie, c'est assister en direct à un tremblement de terre ! Elle va nous chercher sur notre chaise, elle ne danse pas, elle EST la danse, le verbe être, c'est elle !
Margie ne fait pas dans la dentelle technique du classique ou moderne, elle ''fait'' dans les émotions, dans l'authenticité humaine. Je l'aime et le mot est faible.



mardi 20 avril 2010

Pétition pour Marie-Hélène Dubé



Je manqué Marie-Hélène Dubé, cette jeune mère de famille qui combat un cancer de la glande thyroïde depuis 2003. Elle était à l'émission ''Tout le monde en parle'' de dimanche dernier. C'est que j'ai écouté Guy-A jusqu'à ce que je commence à regarder des scènes osées du film Basic Instinct 2 avec la belle botoxée Sharon Stone ! J'ai pas pu décrocher du... film !


Je vais donc me reprendre aujourd'hui. Qui est Marie-Hélène Dubé ? C'est une jeune maman de 38 ans au prise avec son 3ème cancer en 5 ans ! Malgré ses qualifications professionnelles, elle n'a pas la chance d'occuper un emploi permanent car à chaque récidive, elle a dû faire appel à l'assurance-emploi. Donc, depuis plusieurs mois, elle n'a aucun revenu mais elle a un beau gros cancer par exemple !!!!


Les filles du bureau m'en ont parlé aujourd'hui. C'est pas vrai qu'on ne peut pas ENSEMBLE changer les choses. Cette cause me touche et m'interpelle ! Alors, je viens d'imprimer la pétition pour la passer demain au bureau. La cause de Madame Dubé est plus que louable, elle est essentielle. Elle vise la modification des dispositions de l'article 12(3c) de la Loi sur l'assurance-emploi pour les prestations payables en cas de maladie. Actuellement la Loi ne donne droit qu'à 15 semaines de prestations, la pétition veut faire passer de 15 à 50 le nombre de semaines de prestations pour les personnes gravement malades.


Je vous laisse donc le lien pour imprimer la pétition, la faire passer à votre entourage, vos collègues de travail, votre famille, vos amis... Juste 4 petites pages qui peuvent faire une grosse différence !

Ensemble, on peut TOUT ! So-So-Solidarité ! Je vais conclure que pour une fois, on va imiter nos amis les français et on va ENSEMBLE se tenir debout et agir pour la COLLECTIVITÉ !

Marie-Hélène, on ne te laissera pas tomber ! N'importe qui peut vivre cette situation, personne n'est exempt d'une maladie grave, faut agir !

http://petitionassuranceemploi.com/



lundi 19 avril 2010

Le Eyjafjallajokuff et la princesse au petit pois


Eyjafjallajokuff, non... j'ai pas mélangé les lettres de mon clavier, c'est bel et bien le nom du volcan situé en Island et qui perturbe présentement les voyageurs du monde entier. Bon, j'espère qu'il ne crachera pas pendant 1 an voire plus ! Nonobstant, je compatie sincèrement avec les gens qui sont les otages de ce méchant Vulcanus (Dieu romain du feu). Je les admire car je ne voudrais pas du tout vivre une telle situation, la princesse au petit pois que je suis souffrirait le martyre. Avis aux broyeurs de noir comme moi qui font facilement une montagne avec un petit rien... OUI, je l'avoue, je suis du genre à imaginer le pire lorsqu'une situation commence à mal aller ! Pour moi, l'optimisme rime avec conditions idéales ! Je ne suis pas ZEN du tout et surtout pas dans un aéroport immergé d'inconnus qui sont autant sinon plus paniqués que moi ! Rien pour améliorer ma santé mentale ! Je vous assure que l'on vit les situations que nous sommes capables d'accepter ! Celle-là... elle ne serait pas pour moi ! Dire qu'il y a des gens qui rêvent d'atteindre le Kilimanjaro ! Moi, atteindre mon lit me suffit !


Vivre une telle situation augmenterait sûrement mes chances de faire une crise cardiaque précoce ! Oubliez la nécessité de pacifier son esprit pour se calmer, la seule solution pour moi serait de quitter l'aéroport et de poursuivre mes vacances malgré des contraintes financières et familiales. Je me vois très bien appeler mes collègues: '' Bonjour les filles, c'est moi, je suis prise à Paris à l'aéroport, je me dirige à l'hôpital pour quelques heures parce que je viens de faire une grosse crise d'hypertension artérielle, maudit volcan ! Le médecin veut que je demeure deux semaines de plus à Paris minimum et il insiste... à l'hôtel s'il vous plaît ! Pour ma guérison, visite au Louvre en passant''. Je serais bien prête à simuler une crise juste pour sortir de l'aéroport...À chacun sa claustrophobie !
Allez, je vous change les idées... avec le Bonobo. C'est pas le cousin de Bono le chanteur, c'est un chimpanzé nain ! Le seul mammifère, avec l'homme s'il vous plaît, à pratiquer la position du missionnaire, vous savez le face à face, ça c'est au cas où vous souffririez d'Alzheimer ce soir... Où je veux en venir ? Pas à l'aéroport, ça c'est sûr !

dimanche 18 avril 2010

La vieille et le groupe Chinatown

Un peu de légèreté avec le groupe Chinatown. La chanson est accrocheuse et puis, j'aime apprendre aux autres à danser. Le problème, c'est que les gens veulent performer tout de suite. J'aime la danse, celle qui part de l'âme, se glisse en nous et sort tout naturellement sans compétition, ni esthétisme, juste pour le plaisir de bouger. Les gens sont constipés lorsqu'ils bougent, ils ont peur d'avoir l'air fou. Et que c'est important ce que les autres vont dire... Ça m'énerve ! Il y a deux semaines, lorsque nous sommes allés, Monsieur le Marquis et moi prendre un verre au Casino de Charlevoix. Je me suis dirigée toute seule comme une grande sur la piste de danse, car mon homme déteste danser. J'ai fermé les yeux et je me suis éclatée pendant 15 grosses minutes. Je suis sortie presque morte, avec une toux chronique dûe à la fumée artificielle dans la pièce. J'étais pas belle à voir ! Et Monsieur le Marquis m'a dit: ''t'es plus très jeune, je crois bien !''. J'ai pensé lui faire un doigt d'honneur mais... la vieille a de la classe... Je ne suis pas rendue à la danse en ligne tout de même !


Bernard Drainville, Les libéraux et le PQ




Les français ne veulent plus de la gouvernance presque monarchique de Sarkozy, et moi je vais commencer mon billet comme suit: La souverainiste nuancée que je suis... Presque les mêmes mots mais complètement différents, d'une autre nature. J'espère ne pas trop vous mêler si vous habitez là où le soleil a le plaisir de câliner le bout de votre nez, 360 jours par année.


Je viens tout juste d'écouter à Radio-Canada ''les coulisses du pouvoir''. Emission politisée très intéressante qui pose les vraies questions, un peu monotone mais pour s'instruire, il faut ce qu'il faut. Or, j'aime les politiciens qui n'ont pas la langue de bois. Ils sont rares. Je déteste ceux qui ne répondent JAMAIS aux questions et qui les détournent en utilisant un langage vide de sens et de logique. Leurs paroles sont du vent.


Or quelle belle surprise ce matin, Bernard Drainville, ancien journaliste politique à Radio-Canada. Tout le contraire d'un avocat bourré de diplômes qui nous radote la même chanson en pensant que l'on va boire ses fausses notes ! Il est rafraîchissant Monsieur Drainville et je sens une véritable conviction profonde dans son engagement politique. Nuance et respect aussi envers ses collègues de d'autres partis. J'aime !


La péquiste nuancée que je suis, et oui, ça existe une péquiste comme moi (hi-hi) aime observer les autres partis et donner à César ce qui appartient à César. Y'a du bon monde partout ! J'aime franchement les membres du parti Libéral qui sont en congrès présentement. Ils ont toujours la bonne idée de se RALLIER à leur chef, au bon père de famille. Monsieur le marquis dit qu'ils sont hypocrites, ''bin'', peut-être, mais la chicane n'a pas besoin d'être étalée dans les médias comme toujours avec le parti québécois ! À chaque fois, j'ai juste le goût de me cacher la tête dans un sac brun et comme ils sont difficiles à trouver...


Jean Charest, lui, notre Premier Ministre du Québec doit en arracher en ce moment mais... ça ne paraît pas du tout, il est de moins en moins conséquent mais il réussit le petit v'limeux à garder la tête droite. C'est que j'aime l'attitude des Libéraux lorsqu'ils rament dans une tempête. Ils se tiennent ! Les chicanes internes au PQ, plus capable ! Les radicaux au PQ, plus capable ! Mais bon, comme dans toute bonne famille, y'a des moutons noirs. BIN, nous au PQ, on les a tous, ça bin l'air qui faut faire avec ! On ne peut même pas les cacher en plus, leur ego est demesuré !


Je ne changerai pas de famille voyons, la mienne n'est pas parfaite mais c'est la mienne, que voulez-vous... Chrétien sort de mon corps !

samedi 17 avril 2010

Julien




Année 1969, j'ai 7 ans et j'aime cette chanson, que nous pouvons entendre surtout en anglais au Québec. Un pantalon pattes d'éléphant très coloré, cheveux longs aux fesses, Peace and Love... Et puis, il y a Julien Clerc, le summum de la beauté masculine. Il vieillit bien notre Jésus Christ Super Star...

http://www.youtube.com/watch?v=Mdh88qTS4eA

Gainsbourg le film

Gainsbourg était un être à part. Vous en connaissez des alcooliques comme lui qu'on aimait pardonner aussi facilement les énormités qu'il pouvait dire quelquefois, qu'on admirait autant, qu'on trouvait même séduisant ? Moi pas. Gainsbourg (vie héroïque) est un magnifique conte inspiré de sa vie, surtout des femmes de sa vie et Monsieur tête de chou en a eu... C'est un film drôle, heureux, très beau esthétiquement, un film bande dessinée, où les comédiens sont plus que talentueux. Toutefois, il faut attendre jusqu'à Bardot pour enfin comprendre l'intensité du bonhomme car c'est ça Gainsbourg, un intense qui va jusqu'à l'autodestruction, même la musique n'a jamais pu apaiser ses émotions. Le peintre en lui ne se trouvait aucun talent, la musique l'a donc accroché au passage, il s'y est agrippé comme aux femmes de sa vie, à s'en étourdir, à s'en perdre. Il y a aussi dans ce film le rapport de Gainsbourg avec le plaisir de l'autodestruction. Il y a certainement du plaisir à se détruire sinon pourquoi l'homme y retournerait constamment même lors de moments heureux ? C'est plus facile de noyer sa peine que de la vivre et de se battre pour en sortir. On n'a pas à juger, je sais... Ce film donne le goût de redécouvrir ce grand artiste, c'est juste triste qu'avec autant de talent on a assisté pendant des années à sa mort lente... sans pouvoir rien y faire. Un film à voir pour le poète, l'auteur, le compositeur, l'interprète et surtout l'artiste avec un grand A qu'il était. Un magnifique film réalisé par Joann Sfar.


Phil Collins et...

J'ai vu 2 fois le génial Phil Collins mais Monsieur le marquis, lui, l'a bien vu 30 fois, bon j'exagère à peine... Disons que c'est SON chanteur préféré depuis son adolescence et qu'il a 51 printemps... De Genesis comme batteur à aujourd'hui, il a tout vu ses spectacles au Québec. Je vous place donc ma chanteuse préférée avec le chanteur préféré de Monsieur le marquis, un pur délice ! Je vous quitte pour le film Gainsbourg... Y'a des chances que je revienne vous en parler.


vendredi 16 avril 2010

trop sensible


Maudite sensibilité qui devient à la longue de la sensiblerie. Ce matin, je suis allée voir mon médecin, Docteure Nicole, et oui, comme moi, à la Clinique du sein. J'y vais souvent et je vous passe les détails sauf que... Je n'arrive pas du tout à me concentrer sur moi, ma vie, mes pensées personnelles, je ne sens que les autres. On dirait que quelqu'un a appuyé sur un bouton ! Je suis une grosse éponge ! Rien de pire que la file d'attente ! C'est...difficile à expliquer...disons que c'est incontrôlable, fort, intense, et quand je suis dans un tel état, je vois des choses. Alors, je m'empêche de toucher évidemment. Vous me verriez en train de tapoter la personne en face de moi, une pure inconnue ! On va appeler la police ! Quoi qu'un homme... Il aimerait peut-être !


Bon, je reviens aux choses sérieuses. C'est donc en faisant la file qu'une dame en face de moi m'a fait un effet boeuf. Mes antennes sur la tête ne voyait qu'elle. Tout ce que je pouvais apercevoir c'est qu'elle n'avait plus de cheveux. Je pouvais sentir la mort, c'était si fort, indiscutable. Lorsque ça m'arrive, je me parle. Franchement ma chère Nicole, faut que tu reviennes sur terre. Y'a aucune logique l'a dedans. Pense à autre chose. Ce que je suis incapable, c'est trop fort! La dame avance et donne à la secrétaire un papier avec 2 mains jointes car elles n'avaient aucuns doigts ! Là, j'ai pas rigolé du tout. Je me suis dit surtout ne la touche pas... Y'a rien de pire que de voir la mort. Ça me tue à chaque fois. Me semble que des naissances, ça serait mieux ! J'avais juste le goût de la prendre dans mes bras pour la réconforter de ce que je sentais. Pas une bonne idée...


Si je me plains aujourd'hui, je me lave la langue à l'eau de Javel ! La sensiblerie à ses bons côtés, l'art de me replacer les deux yeux à la bonne place ! Faut pas que je touche à quelqu'un aujourd'hui...

jeudi 15 avril 2010

Je me souviens

Ma chanson préférée de Lara... Elle a composé cette chanson magnifique pour nous. Elle a vécu au Québec longtemps et son âme y transcende quelquefois... '' Je me souviens '' est notre devise, autrefois on pouvait la lire sur les plaques d'immatriculation des voitures.




Un peu d'histoire... Nous sommes un grand peuple. Un jour, nous serons un grand pays. En attendant, nous sommes une province canadienne dans un pays qui ne nous ressemble pas. Monsieur Charest, le peuple québécois vous a à l'oeil: "Le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement. " Robert Bourassa

La petite voix intérieure


''Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque''. René Char


Y'a des phrases qui nous parlent, qui résonnent en nous, celle-là, je l'aime bien. Je ne suis pas une grande fonceuse, ça vous surprend ? L'âge me rend plus sage, je m'assagie, c'est presque triste... Je vais plus vers ce qui m'attire pour être certaine inconsciemment et consciemment que je vais réussir, ce qui n'était pas le cas plus jeune. Tout ce que je déteste (les sports), je suis NULLE, alors je marche ! Je suis certaine de pouvoir placer un pied devant l'autre !!!!! C'est pas pour rien que j'ai toujours été l'avant dernière choisie à l'école. Par contre, j'ai gagné des concours de dessins et fait de nombreux spectacles de danse. L'artiste en moi y habite toujours même si je ne veux pas toujours l'écouter. Elle me crie de ne pas la tuer, de la faire revivre, de ne pas l'éteindre. Elle m'ennuie cette petite voix intérieure ! C'est que j'ai pas un si grand talent que ça et que je n'ai pas de grands plaisirs dans la création. Je suis une contemplative des oeuvres des autres. Je suis trop ''équilibrée'' pour être une artiste. L'artiste ne peut pas faire autrement que d'ÊTRE un artiste.

Or, prendre des risques pour moi, c'est vital. Je suis une paradoxale. Je carbure aux défis. En ce moment, je fais des démarches dans le domaine des arts pour faire du bénévolat mais rien ne fonctionne, j'ai de l'audace pour 10 mais je frappe des murs de pierres d'indifférence. Je me plante, je me relève et je veux... Y'a sûrement quelque chose qui va se passer un moment donné. Alors je me redis: ''Impose ta chance, botte-toi le cul et avance !''. On ne peut pas tout avoir en même temps ! Mais y'a des soirs où la BAMBINA en moi est vachement fâchée d'avoir toujours une petite flamme allumée en elle qui la pousse à aller de l'avant au lieu de s'enraciner en dedans !



mercredi 14 avril 2010

Michel Chartrand

Hier, un grand syndicaliste est mort, quel personnage ! Il a consacré sa vie à défendre les intérêts des petits, il a grogné et sacré contre le capitalisme et les gouvernements au pouvoir. Dominique Michel l'a souvent imité, personne l'a égalé. Michel Chartrand aura été un homme marquant de notre histoire. La langue de bois, lui, il ne connaissait pas ça !


mardi 13 avril 2010

Voulez-vous un petit café ?

Irrésistible cet homme ! EEEEE... cette pub !

Marc Bellemare passera à l'histoire


Marc Bellemare passera à l'histoire. Comment ? En lançant des allégations d'échanges d'argent comptant entre de(s) employé(s) du Parti Libéral et de(s) entrepreneur(s) de la construction. En remettant de l'huile sur le feu avec des allégations de trafic d'influence lors de nominations de juges.

Mais qu'est-ce qui a bien pu piquer cette semaine Marc Bellemare, ancien Ministre de la justice du Parti Libéral du Québec ? Pourquoi décider de lancer une telle bombe contre le gouvernement Charest ? J'ai beau être une souverainiste nuancée, je ne me réjouis pas du tout du malheur des autres, même celui de Charest. Une telle situation ne s'est jamais vu depuis au moins 50 ans au Québec. Je me dis toujours que si cela est vraiment arrivé au Parti Libéral, il se peut très bien que ce soit la même chose au Parti Québécois ou ailleurs... Faut être réaliste. Les bons ne sont pas seulement du même côté ! Y'a des pommes pourrîtes partout ! On veut juste en avoir moins dans notre sac !

Les payeurs de taxes comme vous et moi vous diront que ça ne prend pas un doctorat pour se poser cette question : Pourquoi un entrepreneur en construction donnerait disons $300,000 au Parti Libéral du Québec seulement parce qu'il a un GRAND coeur et qu'il est un être très généreux ??????

L'enquête publique sera la bienvenue et tant mieux si cela amène aussi une autre enquête publique dans le domaine de la construction. Ce qui est bizarre c'est qu'une seule personne comme Marc Bellemare a réussi à pousser Charest vers cette enquête alors que des milliers de personnes n'y arrivent pas du tout dans le domaine de la construction ! La ''corruption'' existe bel et bien partout, peu importe les partis politiques, j'en suis certaine. Autant crever l'abcès au plus vite ! Comment Charest va réussir à se défiler maintenant ? C'est à suivre... Mais ce qui m'intéresse le plus actuellement, c'est la raison pour laquelle Monsieur Bellemare dénonce tout d'un coup la ''malhonnêteté'' de Charest ? Car c'est bien de ça qu'il s'agit. Qui dit la vérité ?

Parce que...

1. Bellemare se sent coupable, la culpabilité d'avoir posé certains gestes et de ne pas aimer son reflet dans le miroir ?

2. La vengeance, celle de l'abandon de Charest à son endroit lorsqu'il a eu des problèmes personnels avec sa fille et qu'il a dû démissionner ?

3. La postérité de passer à l'histoire. À défaut de devenir Premier Ministre un jour, je contourne le système.

4. L'honnêteté.

5. Le courage.

6. Toutes ces réponses.


J'aime l'analyse, vous le savez bien... Et j'attends vos commentaires...

lundi 12 avril 2010

La main dans le sac de mon sac


J'ai un gros faible pour les sacs à main, mais je suis une grande raisonnable et je réussis facilement à me limiter d'en acheter un comme celui-ci ou celui-là. Je les aime, je les regarde, je les observe, je les trouve beaux. J'aime aussi les chaussures mais encore plus les sacoches. Voulez-vous bien me dire qu'elle est la part de soi cachée au fond de notre poche à secrets ? Une femme sans sac à main c'est comme un soulier sans... talon ! On peut même les compter sur les doigts d'une main, elles sont rares. Comme un trophée identitaire, nous aimons le montrer. Pourtant qui regarde vraiment le sac à main d'une femme ? Une autre femme et encore... Moi, je vois un sac Chanel à 20 pieds de moi en quelques secondes, j'ai des yeux infrarouges qui détectent ce genre de BIJOU ! Je salive pour un vrai, pas un faux !

La main dans le sac de mon sac, on y trouve...un bric-à-brac hétéroclite de vieux ''Kleenex'', un vieux stylo, une trousse de maquillage, une grosse bouteille confort pour mes verres de contact, des tampons (c'est indispensable !), Tylenol, portefeuille, lunettes fumées et ceux correcteurs, mon cellulaire. Ah... comme je suis prévoyante, une petite trousse pour les bobos aussi ! Presque rien lorsqu'on y pense !

Mon sac à main me sécurise, j'ai l'impression qu'il est comme la coquille pour l'escargot. Je ne suis pas toute seule à être comme ça, je crois bien. On est une belle grosse gang de filles, des insécures ? nous ? ''Bin'' non, c'est juste beau un sac à main voyons !

dimanche 11 avril 2010

Lara

Spécialement pour Christelle... ''Perdere l'amore'' de Lara Fabian. Elle demeure ma chanteuse préférée et ''perdere l'amore'' est ma chanson fétiche. Je l'ai vu souvent en spectacle et si elle revient, j'y serai ! Vous devriez me voir ''chanter'' cette chanson, mon italien est au son et ma voix fausse terriblement mais je m'amuse, et puis, lorsque je l'écoute vraiment, je pleure.



Tiens celle-là, je ne la connaissais pas.

Fandomisation


Est-ce gênant d'être fan ? Je me suis posée la question après avoir lu un commentaire de Nicole LMcG sur mon blogue se terminant par: '' Eh oui, je l'avoue, je suis une fan de Twilight''.

La fandomination, ''ça mange quoi en hiver'' ? C'est le fait d'être fan. Ah bon... J'aime pas le mot, il n'est pas joli. Et puis, j'ai fouillé. Est-ce le mot que je n'aime pas qui ressemble un peu au fanatisme ou sa signification ? Les deux, faut croire. J'aime mieux le mot ''passionné''. Fan, ça fait... attachez-la quelqu'un ! Il semble que les fans français soient plus intenses que nous québécois. C'est pas très bien vu, d'être trop au Québec, sauf d'une équipe de hockey !

Y'a différents niveaux ''d'admiration'' pouvant aller du spectateur occasionnel et distant au supporter militant assidu, passionné. L'idée d'un public obnubilé est carcaturale. Nous savons très bien qu'il est impossible d'avoir une relation amicale avec un artiste ou un athlète que l'on admire. On peut être passionné et équilibré tout de même ! Ce qui est le plus agréable à mon avis, c'est la découverte de d'autres personnes qui aiment aussi le même artiste que nous. Souvent, on découvre des gens avec les mêmes goûts, qui deviennent quelquefois des amis. Des chemins de vies qui s'entrecroisent. Ça fait un peu adolescent mais l'association de pairs est bien présente peu importe l'âge.

Que l'on soit fan, un peu, beaucoup, passionnément, y'a tout de même quelque chose de profond dans ce comportement. Un comportement humain qui touche des cordes sensibles de notre personne, allant du plaisir de la découverte, à la socialisation, l'admiration, la curiosité, se terminant par le respect, celui de ne pas aller trop loin dans la passion d'admirer ce qui en fait n'est qu'une déformation d'un intense plaisir d'aimer mi-sérieux, mi-amusé.

L'art de ne pas être subtile

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais je reçois de plus en plus de courriels-poubelles qui semblent être malhonnêtes. Y'a une forte odeur d'escroquerie... J'ai l'AIR naïve comme ça mais j'ai pas la chanson ! J'en reçois au moins un par mois de différents coins du monde. En voici un exemple:


''Bonjour,
Je m'excuse pour cette intrusion, je me nomme VALERIE TREMBLEY née le 08 Octobre 1963 originaire de la France. J'ai dû vous contacter de cette sorte parceque je souhaite faire une chose très importante. Cela vous semblera un peu suspect bien vrais que vous ne me connaissez pas et que je ne vous connais pas. Je souffre d'un cancer du cerveau qui est en phase terminale, mon médecin traitant vient de m'informer que mes jours sont comptés du fait de mon état de santé dégradé. Selon ce que le Docteur m'a justifié une Boule s'installe présentement dans ma cage cérébrale , j'ai cette maladie depuis plus de 4 ans. Je suis veuve et je n'ai pas d'enfant. J'envisage de faire une donation de tous mes biens. J'ai presque vendu mes affaires dont une compagnie d'exportation de bois au Canada ou je vis depuis près de 30 ans, une partie de tout cet argent sera versé à différentes associations, et des centres d'aide au orphelins et aux sans abri. Je ne sais pas dans quel domaine d'activité vous exercez mais je souhaiterais vous aider. J'ai en ce moment dans mon compte personnel compte bloqué, la somme de $1.025.000 dollars US ( Un million vingt cinq mille dollars US) que j'avais garder pour un projet de construction afin de pouvoir venir en aide aux pauvres, aux orphelins et autres. Je serai grée de vous donner cet argent qui pourra vous aider dans votre entreprise, je vous prie d'accepter cela car c'est un don que je vous fait et cela sans rien demander en retour. Je souffre énormément et j'ai très peur, je n'arrive presque pas a dormir la nuit comme la journée car je ne veux pas mourir sans avoir fait don de tout cet argent sinon je pense que cela serait un gâchis.
Mme VALERIE TREMBLEY


L'art de ne pas être subtile...

L'art de prendre les gens par les sentiments pour établir un lien de confiance et par la suite...

Ça m'écoeure, voilà !

samedi 10 avril 2010

Carly Comando

Sublime...................

Pub Grands Ballets Canadiens de Montréal

Pourquoi j'aime la danse ? Vous avez la réponse...




Et puis parce que la danse c'est aussi ça...

rêver un impossible rêve

Faut avoir des rêves dans la vie, J'en ai tellement...
Aller en Italie, retourner à Paris, travailler dans le domaine des arts, manger avec René Angelil, Hubert Reeves, Boris Cyrulnik. Passer une journée au Musée des Beaux-Arts de Montréal avec Pierre Lapointe, revivre mes vies antérieures en hypnose, vivre sur une île déserte toute nue avec Monsieur le marquis, regarder Corno peindre, faire l'amour dans un avion mais sans passagers à bord et pas dans les toilettes ! Rencontrer par hasard Keenu Reeves (dans l'avion ouais...), m'acheter une robe Chanel noire avec les chaussures en plus ! Payer un voyage surprise à l'étranger à ma soeur, juste elle et moi, pas question de la partager, etc... etc...

Y'a bien sûr les petits rêves, les plus importants, les plus précieux, ceux dont je ne parlerai jamais ici. Ils sont fragiles, je les entoure de douceur pour qu'ils y soient bien au chaud dans mon âme, dans mon coeur.

Y'a aussi celui-ci, je vous le dis souvent que je veux aller voir danser Baryshnikov un jour...Il est déjà rendu à 60 ans et il ne danse que rarement du moderne. Un rêve c'est fait pour être réalisé. Depuis 5 ans que je fouine sur internet les archives, et voilà qu'aujourd'hui je tombe sur cette MERVEILLE ! Enregistrement de 1987, il était encore à son summum !!!! Je n'en reviens pas encore, c'est si simple au fond un rêve... Faut juste y croire !

Regardez le bien danser, je vais apparaître dans le coin de l'image, je suis assise par terre, les yeux émerveillés... C'est bien moi...Vous n'avez pas rêvé !



vendredi 9 avril 2010

Bruel et Aznavour...

Je ne peux pas résister à mes deux autres ''amours'' Patrick Bruel et Charles Aznavour, c'est impossible... Il n'y a rien de meilleur ou presque. Je suis vraiment d'une autre époque.

Jane


J'ai beau avoir 48 printemps, j'ai encore dans ma tête des images de femmes que j'admire comme lorsque j'étais une adolescente. Je ne sais pas si admirer ces femmes fait en sorte que je sois une ''adulescente'' mais bon, j'assume ! Comme je suis une nord-américaine, j'ai toujours aimé Jane Fonda, surtout pour sa force de caractère. Magnifique actrice,productrice, née dans une famille d'acteurs célèbres, elle a été partout dans les années 60-70, elle et ses revendications sociales, politiques, communautaires et féministes. Sublime et grande ''gueule'', elle dérangeait et s'en contrefichait ! Libre et engagée, même en étant mère, contre la guerre du Vietnam et pour la paix. Une vraie militante.


Jane Fonda a été ma ''papesse'' de l'aérobie dans les années 80. À l'époque, j'enseignais en danse et je me revois donner des cours d'aérobie pour des femmes enceintes. Et oui, ça existait à l'époque, plus maintenant. Évidemment, le cours était adapté à cette ''clientèle''. Oui, elle a eu recours souvent à la chirurgie esthétique. Elle m'en donne presque le goût en plus, surtout lorsque je la vois avec ses 72 ans bien sonnés. Faut croire que pour être égérie-mamie de l'Oréal, il faut passer par le bistouri ! Je me ''console'' en me disant qu'elle a toujours du ''chien'', elle sort prochainement un DVD d'exercices adaptés pour les 60 ans et plus.

J'ai lu pas mal de ses biographies, ne pensez pas qu'elle a été LA superwomen la plus heureuse au monde. Elle a avancé dans la souffrance comme tout le monde. Elle a fait ce qu'elle a pu. La libération du carcan patriarcal familial de l'époque n'a pas été facile à vivre pour les femmes, pas plus que pour elle d'ailleurs. De nos jours, la survalorisation de tout vouloir réussir est chose du passé, ce genre de mentalité n'a plus sa place. Il y a bien sûr Michelle Obama, superfemme version 2010. Une descendante d'esclaves, diplomée de Harvard et de Princeton, épouse de Barack Obama. Notre vision de la superfemme est changée, vouloir tout réussir est impossible, on le sait maintenant. On fil du temps on veut devenir super bien avec soi-même et les autres, ''juste'' ça... c'est SUPER !

mercredi 7 avril 2010

Mon marquis


Il est l'homme de ma vie, grognon à ses heures, certes, mais tellement, tellement attentif aux autres que je lui pardonne ce défaut, qui soit dit en passant provient possiblement d'une andropause hâtive ou d'une crise d'adolescence qui ne s'est jamais terminée !


Il est l'homme de ma vie, quoi qu'un gigantesque tigre loge dans son nez lorsqu'il dort tout près de moi. Et sur la pointe des pieds, je vais dormir dans le lit d'invité en traînant mon oreiller, les yeux bien fermés. L'art des concessions est l'une de mes qualités !


Et me voilà en train de vous parler de lui, Monsieur le marquis... Discrétion oblige de votre part car si vous osez lui en parler, je vais me faire sermonner ! C'est si agréable de partager une partie de soi... Ah les confidences... Laissez-moi continuer...


Hier soir dans mon bain d'alcôve, fripée par le temps, je me suis mise à lire une revue à POTINS ! Faut pas le dire trop fort, c'est gênant, même si c'est Monsieur le marquis qui en a fait l'achat en me disant que j'allais avoir une petite SURPRISE... J'aime pas ce genre de lectures sauf chez la coiffeuse. On dirait que c'est l'endroit par excellence où je peux me permettre de lire des insignifiances. Alors que je m'attendais à lire un article sur mon chouchou Pierre Lapointe à Paris et bien non !!! J'ai retrouvé une page complète, avec photo s'il vous plaît, de mon marquis !!! Mon Schtroumpf grognon ronfleur à moi !!! Il n'a pas été mal cité, tout était parfait, mais je peux vous dire que ça fait drôle en petit péché de lire dans son bain un article sur la personne qui partage notre vie. C'est surréaliste ! Personne ne sait qu'il est grognon et ronfleur, c'est juste entre vous et moi ! CHUT !


Surréaliste, vraiment surréaliste, je vous assure...

mardi 6 avril 2010

Ma vie sans toi de Pierre Lapointe

Ça, c'est juste pour moi, Christelle et les autres...Et je me nomme en premier !
''Ma vie sans toi'', Pierre Lapointe à la Cigale en mars dernier... Enfin, il est de retour mon chouchou juste à moi et un peu aux autres ! Ahhhhhhhhhhhh, il sera au Francofolies de Montréal, le 19 juin prochain en solo, théâtre Maisonneuve... Maudit chanceux de Montréalais. Je vous donne Labeaume et vous me laissez Lapointe !

L'émission le Verdict


Hier soir, j'ai écouté la nouvelle émission ''Verdict'' avec la belle et excellente Véronique Cloutier à Radio-Canada. C'est une émission qui dévoile les sondages d'opinions de la firme CROP auprès de 500 personnes sur différentes personnalités québécoises. Amusant de savoir ce que le public pense d'eux, de ce qu'ils sont, de ce qu'ils font mais FAUT AVOIR LA ''COUENNE'' DURE ! en bon français, il faut être blindé pour ne pas être blessé. Je n'étais pas inquiète pour mon maire Napoléon Labeaume 1er, ni pour Guy-A Lepage, mais pour Pauline Marois, si... Même si Madame la Castafiore est capable d'en prendre et en a vue d'autres en politique. Elle semble avoir une petite ''faille'' de sensibilité que les deux autres n'ont pas.

Avez-vous entendu les questions ? Elles vont de ne pas être capable de sentir la personne, jusqu'à la prétention, même l'apparence physique y passe aussi. Si ces gens sont là, c'est qu'ils sont capables d'en prendre, je sais bien... Or, je ne peux pas m'empêcher de penser aux gens qui connaissent, aiment et vivent avec les invités... Un conjoint, des enfants, des parents, des amis... Se faire dire nos quatre vérités DANS la face n'est pas toujours facile à digérer, alors devant des millions de téléspectateurs... Je ne sais pas comment ils font ! L'émission sera doublement intéressante lorsqu'elle abordera des questions reliées à l'actualité. Histoire de savoir le pouls des québécois,elle deviendra sûrement la préférée des politiciens.


Au Québec, nous sommes de bons gros toutous gentils. Pas trop de danger de ''démolir'' quelqu'un. Cependant, je suis certaine qu'en France ce genre d'émission ferait fureur et que la hargne serait souvent au rendez-vous. Deux cultures différentes, deux accents différents, deux mondes différents, même si je les adore, vous le savez bien. Laurent Ruquier, pour ne pas le nommer, pense que notre gentillesse cache de l'hypocrisie (émission ''tout le monde en parle'' dimanche dernier). Bien non Monsieur, nous sommes VRAIMENT des gentils ! En tout cas, cette émission sera un bon test pour valider notre légendaire gentillesse... même si je suis certaine du résultat !



lundi 5 avril 2010

Ce matin


Ce matin, la vue de ma chambre (673) au Manoir Richelieu... Un bon déjeuner avec des crêpes à la crème au sirop d'érable !!!! Et un bon massage... Hier, nous avons fait du spa, le temps était exceptionnel (23 degrés). Aujourd'hui les vents chauds du Mexique sont partis et nous avons une température normale (environ 13 degrés). Merci la vie !
Posted by Picasa

Le fleuve, toujours le fleuve


Lorsque je dessine l'été au Manoir c'est ce que je reproduis... Le fleuve, toujours le fleuve... Il manque juste des oiseaux, j'adore les dessiner.
Posted by Picasa

Intérieur du Manoir

Posted by Picasa

Dans le manoir

Posted by Picasa

Le fleuve St-Laurent


Devant le manoir, il y a cette vue magnifique, exceptionnelle du fleuve St-Laurent... Je lévite (façon de parler) à chaque fois.
Posted by Picasa

Manoir Richelieu


Mon manoir, mon luxe...Une fois par année ou deux, nous allons nous faire gâter au Manoir Richelieu à la Malbaie. Il y a la beauté des lieux, le service impeccable, les massages, la nature, le golf l'été, la bonne table du terroir, le spa et tout le reste... Y'a aussi le Casino mais ce n'est pas ce qui nous attire dans ce haut lieu de villégiature. J'aime les vibrations de cet endroit, Elles sont belles et bonnes. Je suis chanceuse de pouvoir y aller, je le sais, je le SAVOURE pour tout ceux et celles qui n'ont pas cette chance.
Posted by Picasa

Fleuve St-Laurent




Baie St-Paul et une toute petite partie du fleuve Saint-Laurent. Là où la beauté rejoint l'immensité.
Posted by Picasa

samedi 3 avril 2010

La dernière chanson

Je voulais aller voir Gainsbourg mais...
Il fallait nous voir mon cheval sauvage lunaire et moi dans une grande salle de cinéma pleine à craquer de notre quartier, pleurer comme toutes les personnes qui nous entouraient d'ailleurs. C'est gênant verser des larmes au cinéma, y'a des gens qui le font tout doucement et d'autres bruillamment. Moi, bien trop orgueilleuse, je laisse couler sur mes joues, pas un son...
''La dernière chanson'' ne sera pas un film ''oscarisé'', c'est un petit film mais... un film utile. Un film qui parle des valeurs humaines, celles qui font du bien. Il s'écoute comme du bonbon, se mange comme un bon gros morceau de chocolat. Ce n'est pas du Godiva mais il est délicieux tout de même. Si vous avez une adolescente et que vous voulez lui passer un message subtile qui ne passe pas habituellement, allez voir ce film avec elle ET apportez des papiers mouchoirs, vous en aurez besoin ! Un beau moment magique... J'aime Miley Cirus pour ses valeurs, ses choix artistiques. J'ai l'impression qu'elle ne vend pas son âme dans ce milieu où la démesure est bel et bien omniprésente. Elle a les deux pieds sur terre. Gainsbourg va m'attendre...



Je t'écris de la main gauche

J'adore cette chanson...et vous ?

vendredi 2 avril 2010

Juste un petit mot...


J'ai toujours pensé que certaines valeurs judéo-chrétiennes ne collaient pas sur moi, jusqu'à aujourd'hui... Me voilà qui mange du poisson à n'en plus finir en ce magnifique et chaud vendredi saint... L'inconscient colle toujours en nous... Et je tombe de ma chaise, sur du chocolat...


La fête de Pâques... Elle est particulière cette année, car hier, ma maman m'a appris qu'elle a les deux carotides de bouchées, elle aura 85 printemps en juillet... Comment ne pas être inquiète pour elle ? Mon père décédé traîne dans les parages de ma vie, il aime bien m'accompagner un peu partout, me faire des signes depuis deux semaines. Veux-t-il m'avertir de quelque chose ? On verra bien, le temps fait naître les occasions comme dirait Bossuet alors... Je suis chanceuse de voir mon père comme ça, je sais... L'intensité faut que ça serve ! Et je glisse sur mes pas, trop de chocolat...

Grosse fin de semaine en vue... Cinéma ce soir avec mon cheval sauvage lunaire (ma fille de 12 ans bientôt), souper en famille élargie demain soir, et Manoir Richelieu dimanche et lundi... Pas certaine de pouvoir alimenter mon blogue comme je le voudrais mais pour ne pas me répéter, le temps fait naître les occasions, alors qui sait ? Je mange du chocolat...

Je vous envoie un gros bisou tiens au... sur le bout du nez...En tout délicatesse, sur la pointe de mes pieds, je pirouette mon chemin, je m'éclipse..... J'aime le chocolat !
Tourlou

Nicole



Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''