Translate

vendredi 28 juin 2013

Hot Yoga

Crédit photo: auteur inconnu

Je suis une sentimentale, je m'attache aux gens que je côtoie et lorsque je les aime, je ne dose pas le degré d'amour et d'admiration que je vais ressentir pour eux.  Cette semaine, MON studio de yoga étant fermé (nouveau plancher) alors j'ai donc dû (sniff) sauter la clôture en essayant pour 2 cours le Hot Yoga.  Pourquoi pas la nouveauté ?  

J'ai commencé mon initiation par le flow dans une salle chauffée à 40 degrés.  Comme nous n'avons pas d'été à Québec, la chaleur d'un tel endroit était à mes yeux un lieu idyllique.  Sauf que... J'ai détesté pour mourir !  Un cours de 70 minutes qui m'a semblé être l'enfer sur terre !  Ma bouteille d'eau était vide après 30 minutes dans ce sauna de yogis fans finis de cardio-tapis.  
-Ils doivent aimer aller en vacances dans le sud ces gens là et faire du jogging sur la plage !  Que je me suis entendue penser. 

En sortant, j'étais rouge comme un poisson rouge, vêtements et cheveux trempés incluant l'odeur d'un petit canard globe-trotter qui a trop voyagé. Voilà qu'une femme m'aborda. 
- Vous n'avez pas aimé ? (ça doit paraître dans ma face) Vous devriez essayer la prochaine fois le Yin, c'est moins intense.  Y a des anges qui ne savent pas qu'ils sont des anges. Pensais-je. 

Et en mi-semaine, à reculons, j'y suis allée. Chatte échaudée craint l'eau froide !  Et bien... J'ai adoré !  Me semble que la salle était moins chaude !  ;)  Un vrai délice de tenir les poses entre 3 et 5 minutes sans contrôler ma respiration.  TOUT est dans le lâcher-prise.  Ma prof arborant un magnifique petit coco rasé avec une voix envoûtante m'a tellement bien guidé que j'en aurais redemandé et ça, à toute vapeur ! 

Heureux les heureux qui ne supportent plus les fardeaux inutiles imposés à eux-mêmes.  L'abc de l'affaire, essayer et choisir ce qui nous convient.  Pourquoi pas nos anciennes pantoufles ?  Nouveau plancher en plus !  

jeudi 27 juin 2013

Mandela

Crédit photo: Hans Gedda/Sigma Corbis (1993)

J'écrivais aujourd'hui sur ma page personnelle Facebook que Mandela avait une patience d'ange.  Vingt sept ans d'emprisonnement, une longue vie et une interminable agonie.  Alors, un ami m'a envoyé son magnifique texte daté du 11 juin dernier.  Je vous le partage.

Texte de François Lafortune, journaliste bien connu au Royaume des bleuets (Saguenay Lac-St-Jean).

''À peine 4 mois après la chute d'un autre mur; celui de Berlin, j'ai conservé en mémoire le sentiment de voir se dérouler en direct, l'Histoire, lors de la libération de Nelson Mandela, le 11 février 1990 après 27 ans d'incarcération au pays de l'Apartheid. Il est sorti de son lieu de détention, en marchant, très droit, tenant la main de sa conjointe de l'époque Winnie Mandela. J'ai aussi le souvenir très clair de la situation paradoxale qui a précédé sa libération. Sous la pression internationale, le gouvernement d'Afrique du sud voulait agir rapidement, mais pas Mandela. Les rôles étaient inversés; il voulait être libéré à SES conditions civiques et politiques. En quelque sorte, le prisonnier dictait ses ordres à son geôlier. Le gouvernement a donc négocié de nombreuses semaines et le futur Prix Nobel de la Paix (1993) a obtenu ce qu'il demandait... pour lui, mais surtout pour son peuple. Je me demandais, alors que plusieurs le croient déjà mort, s'il ne se prépare pas encore une fois à partir... à SES conditions !
Un symbole de liberté jusqu'au bout''. 

Lien intéressant pour en savoir plus :  http://www.nelsonmandela.org/

mercredi 26 juin 2013

La pêche, Pierre Lapointe- J'ai pour toi un lac

La pêche pour mon homme a l'effet d'un exfoliant indispensable pour raviver sa santé mentale.  Il y revient avec un regard neuf et de beaux poissons !  Moi, la pêche, c'est pas mon truc !  J'aime pas assez les moustiques pour ça mais toutefois pour piquer voire fouetter mes sens, j'apprécie ''grignoter'' les truites que Monsieur me prépare gentiment car...légèrement précieuse, je suis.  Pas question de voir un cadavre me regarder dans mon assiette !  Et puis, je déteste mâcher des arêtes, on dirait que je croque un squelette !  Sachez que j'adore le tartare de saumon au restaurant parce qu'avec deux verres de blanc, le poisson devient vite un légume... Sérieusement, l'aspect visuel est complètement différent !  Yotam Ottolenghi sort de mon corps (chef et auteur de livres de recettes sur la gastronomie végétarienne) !  http://www.ottolenghi.co.uk/

Mon homme revient de la pêche demain et il me chantonnera à l'oreille ''J'ai pour toi des poissons !''. Fière comme un paon, il sera. Pierre Lapointe, lui, nous offrait ''J'ai pour toi un lac'' de Gilles Vigneault à la St-Jean.  Elle lui va comme un gant.  Une saveur suave respectant un certain classicisme, toujours à la hauteur du grand artiste qu'est Vigneault.  Poète-auteur-compositeur-interprète québécois et fils d'un marin pêcheur. :) 


Photos de mon homme prises au Triton à son retour :) 

lundi 24 juin 2013

Discours patriotique de la fête nationale du Québec



Écrit pas Anne-Marie Olivier 

Discours patriotique de Marc Boudreau




Discours patriotique 2013 de Marc Boudreau:

 « Être né quelque part / Pour celui qui est né / C'est toujours un hasard. » Et puis après, cela dépend... Je veux inviter à notre fête tous ceux qui ne baissent pas les bras sur les questions - et les réponses qui exigent de la tolérance, du courage, le respect des droits de l'homme et la vénération de tout ce qui est vivant. J'invite aussi tous les vivants et les morts qui ont contribué à notre histoire. Mille pères. Mille mères. Dix milles frères et sœurs. Nous dansons et chantons sur leurs rêves. J'ai un patriotisme de clocher. Mon attachement et mon émerveillement vont du quai, de la gare et du quartier, au village, à la ville, à la capitale et à la métropole ; au lac, à la rivière et au fleuve et à l'océan. De ma blonde, à mes ami(e)s, à mes voisins, à mes concitoyens et ainsi de suite. C'est-à-dire aux blondes et aux amoureux, aux ami(e)s, aux voisins et aux concitoyens de chacun. J'invite aussi tous ceux qui parlent français, ou qui le lisent. 169 millions de personnes qu'il faudra nourrir... De nos rêves. De notre confiance en l'avenir. Et de nos histoires à dormir debout. Merci. Bienvenue. Bonne fête aux Québécois du monde entier. 


dimanche 23 juin 2013

Bonne St-Jean !

La fête de la St-Jean, c'est pour tout ceux et celles qui habitent le Québec.  Bonne St-Jean !

Crédits photos: Marianne Grégoire



vendredi 21 juin 2013

Jennifer Lopez et le yoga

Elle a beau avoir juste (clin d'oeil) 43 ans, la chanteuse et actrice latino-américaine Jennifer Lopez m'épatouille complètement sur un tapis de yoga.  Bon, d'accord, elle a son entraîneur privé mais c'est tout de même ELLE qui fait le travail ! Et ça semble tellement facile, si simple, pourtant... c'est pas toujours du gâteau ! Hier, J.Lo a reçu la 2,500 ième étoile du célèbre Hollywood Boulevard.  C'est fou comme ça devient important pour un artiste d'y briller. 

Pour ma part, le yoga m'apporte un bien être dont je ne pourrais plus me passer.  Son côté méditatif m'apaise, me nourrit, me recentre et me décontamine de bien des petits bobos de la vie.  Je ne suis pas obligée d'exceller comme Jennifer, je me méfie toujours de l'enfer du regard des autres et surtout de mon propre regard face à ce que je peux faire.  Le vouloir est toujours présent mais le pouvoir prend souvent la poudre d'escampette (comme mon corbeau qui ne veut pas tenir plus de 2 secondes) !

Le yoga demeure avant tout un contact d'intériorité corps-esprit.  J'ai l'ambition d'atteindre la Zenitude. Oublions l'étoile sur Hollywood Boulevard, j'ai mon tapis de yoga pour y arriver.  


jeudi 20 juin 2013

David Bowie, Chris Hadfield et les ballons

J'avais début vingtaine ou si vous préférez, il y a 29-30 ans, j'ai vu David Bowie en spectacle à Québec.  C'était grandiose ! Il a chanté... ''China Girl'', le succès mondial de l'heure. Je m'en souviens encore, plus particulièrement des gigantesques ballons imprimés de notre belle planète terre qui flottaient dans l'amphithéâtre lorsqu'il a interprété ''Space Oddity''. La magie était définitivement au rendez-vous.  Et puis...



  Et puis... 2013, Chris Hadfield, notre astronaute canadien s'est amusé à la chanter dans la station spatiale internationale.  Hadfield voyait lui aussi un énorme-énorme ballon devant lui, bien plus imposant celui-là !
P.S. Franchement, entre vous et moi, y a des gens qui ont tous les talents du monde.  



mardi 18 juin 2013

Rassemblement de yogis sur les plaines/Québec (16-06-2013)


Faut juste deviner où je suis placée... Indice: tapis rose évidement ! ;) 


Crédit photos: Jeff Frenette photographe

dimanche 16 juin 2013

Rassemblement de yogis sur les plaines à Québec

Malgré une température maussade qui a probablement dû faire peur à certaines personnes, nous avons vécu un merveilleux rassemblement de yogis sur les plaines aujourd'hui.  Événement organisé par Claire Vinel, fondatrice et professeure chez Ômyoga.  La musique spirituelle du groupe SuryaChandra était magnifique !   Elle nous a transporté pendant 90 minutes vers l'union corps-esprit du moment présent et de ses bienfaits.  J'en suis repartie avec mon CD à $5.00 (une aubaine et super bien enregistré) dans un état de bien-être extrême.   J'ai pris les photos uniquement au tout début du rassemblement.

http://www.yogictranceformation.net/suryachandra-about.php
http://omyogaquebec.com/


Yoga est synonyme d'Amitié avec un grand A.  On y découvre des gens formidables !  Voici Sylvie et Josée, mes amies.
Claire Vinel, fondatrice et professeure de yoga chez Ômyoga

Le groupe de musique SuryaChandra (Soleil-Lune) 

Au tout début, lorsque les gens commençaient à arriver. 

Le mur Pellan, tout à côté du Musée national des beaux-arts de Québec.  Mon musée préféré.

Pour la dernière photo, crédit photo: ''Quoi faire à Québec''.
http://www.quoifaireaquebec.com/

samedi 15 juin 2013

Westfallia, yoga, Bouddha et Scarlett O'Hara



La mode est un éternel recommencement, tout le monde le sait.  Vraiment agaçante que cette répétition du copier-coller ! Un vrai fourre-tout de thèmes récurrents dont les grandes marques s'inspirent continuellement.  Ma fille (mon cheval sauvage lunaire) tripe (ou trippe à votre goût) Westfalia ! Vous savez, la petite camionnette Volkswagen des années 50-60 ?  Lorsqu'on a refait sa chambre, Mademoiselle Grano voulait son cadre !  Je me suis dit : -''Bonne chance Nicole !''.  Surprise, ce fut facile.  J'étais pas à jour dans les in et les out ! 

-Mais veux-tu bien me dire pourquoi tu aimes autant la Westfalia ?  Lui ai-je demandé.
-C'est mode, c'est mon genre.  Pis tu devrais savoir, c'était dans ton temps ça ! M'a t'elle répondu.

Justement, non pour l'automobile mais oui, pour la mode grano qui jouit actuellement d'un engouement collectif mondial atteignant même ma propre progéniture, mes 3 enfants au grand complet. J'ai connu cette époque et je n'en ressens aucune nostalgie !  Bottes et chemises de bûcheron en prime ! Y a pas quelqu'un qui pourrait inventer quelque chose de vraiment nouveau ? Tenez, cette année, on voit beaucoup la marinière.   Merci à Coco Chanel qui a trouvé son inspiration au vestiaire des marins français et qui l'enfilait avec son pantalon de jersey et même ses espadrilles de toile dans les années 30.  Or, moi, pu capable, !  J'en avais une collection démesurée dans les années 80, j'aurai dû les garder ! 

Le yoga aussi revient à la mode !  Je sais, j'en suis accro.  Je vous prédis que le ballet jazz va revenir en force et que je vais être appelée pour donner des cours. Attendez pas trop longtemps que l'arthrite me pogne ! Que dire des Bouddhas, on en voit partout.  La folie des anges, elle, est enfin passée mais le retour du crucifix est à venir !  Encore beau que quelqu'un ne ce soit pas encore décidé à remettre sur le marché les grandes robes extravagantes (avec un corset) ''D'autant en emporte le vent''.  Scarlett O'Hara a beau sommeiller en moi, y a une limite.  

vendredi 14 juin 2013

le fameux swing

Photo: j'aime le rose, les petits kits, petite, j'ai probablement trop joué à la Barbie !

J'ai la piqûre mais pas le talent de ma mère. Par contre, j'ai de la volonté pour deux ! La piqûre de quoi ?  Du golf !  À vrai dire, malgré 3 cours en groupe (il va m'en rester 5), je suis à l'aise dans mon swing comme... une borne-fontaine !  Pourtant, mon excellent (beau et jeune, chut...) prof me dit TOUT ce que je dois corriger mais... mon cerveau a de la difficulté à penser à cet énorme melting-pot de consignes stressantes à suivre.  J'ai beau me dire que c'est juste une petite balle inerte et banale, que la mécanique n'est pas encore au point, je me sens...comme un chat dans une piscine !   

Alors... je regarde cette vidéo à répétition pour me la rentrer dans la tête et pendant la journée, je vais me cacher dans la salle de bain pour faire mon swing en paix.  On va penser que j'ai une descente de vessie bientôt ! 

Hors de question de me décourager car le plaisir est dans l'apprentissage.  Voir mes balles s'élever dans les airs m'a donné presque la même sensation qu'un orgasme intellectuel (oui, oui, ça existe aussi ce genre d'orgasme là !).  Ah là, j'ai trouvé le moyen de vous donner le goût d'essayer !  



mercredi 12 juin 2013

Je n'ai pas écrit le mot turban

http://www.liseelsayed.com/

Un vent de division souffle un peu partout dans les médias québécois.  Un peu comme les abeilles et la pollinisation,  certains journalistes-chroniqueurs recherchent la polémique là où elle est si facile à trouver.  Elle devient un délicieux nectar à cueillir.

Ils ont tous leurs points de vue au sujet de la décision de la Fédération de soccer du Québec d'interdire le port du turban.  Hier, l'Association canadienne de soccer a décidé de suspendre la FSQ (Fédération de soccer du Québec) et cette dernière s'en remet donc à la FIFA (Fédération internationale de football association) pour véritablement trancher sur le sujet.  Vous suivez toujours ?

Questions:
Est-ce si dangereux pour la sécurité d'un jeune de pratiquer le soccer avec un turban ?
Est-il si terrible pour un sikh d'enlever son turban lorsqu'il joue au soccer ?
Que dit la charte québécoise des droits et libertés de la personne ?
Et que devient le fameux projet de loi sur la laïcité ?
Qui est Alain Turban ?

Lorsque l'on touche aux religions, on s'y pique. Alors pas question de me prendre les pieds dans un turban ou plutôt un tapis !  :)

mardi 11 juin 2013

Rassemblement Yoga (Ômyoga) sur les plaines d'Abraham, dimanche le 16 juin 2013


Un grand rassemblement de Power Yoga (athlétique) 2ième édition, organisé par ma prof Claire Vinel de chez Ômyoga-Québec et rythmé par les Suryachandra aura lieu dimanche, le 16 juin de 10 à midi.   Soleil, sérénité et beaucoup de monde seront au rendez-vous.  Venez nombreux et apportez votre tapis. Pas de tapis ? Alors une serviette. C'est à  l'intérieur de l'anneau, devant le Musée national des beaux-arts de Québec/plaines d'Abraham.  Gratuit - Ouvert à tous.   Évidemment, j'y serai avec plein d'amies ! :) 


Photos: Ômyoga, 1ière édition (2012) 

lundi 10 juin 2013

Le grand Fred Pellerin

On ne peut pas ne pas aimer Fred Pellerin car tout le monde sent son authenticité.  On voudrait l'avoir comme ami, comme frère ou même juste le croiser sur notre chemin.  L'écouter,  c'est entendre un vieux sage qui a gardé son âme d'enfant, la plus belle qui soit. L'écouter, c'est aussi croire que la naïveté, au delà des apparences, est forte de son message.

dimanche 9 juin 2013

La fabuleuse Carolyn Carlson

Vous le savez bien, je me fais un devoir de vous trouver des femmes inspirantes de plus de 50 ans.  Je vous place donc la belle danseuse-chorégraphe américaine de presque 70 ans Carolyn Carlson (danse contemporaine).  Vieillir comme elle m'inspire et me fait moins peur. Il faut valoriser la flamme que l'on porte en soi et ce, peu importe notre âge.  Apprendre aussi à l'entretenir.

samedi 8 juin 2013

Éric Whitacre

Émouvant de voir une chorale mondiale comme celle-là !  De toute beauté, grandiose !

vendredi 7 juin 2013

Vaincre ses peurs avec le yoga

Se dépolluer de nos peurs, ça prend du gros courage, c'est aussi accepter de se mettre en danger. Il est bien plus facile et confortable de les éviter que de les affronter et d'y faire face. D'une apparente sagesse, se cache une faille, celle que l'on veut bien entretenir à répétition.  

Ça me rappelle cette peur insignifiante (mais qui pour moi ne l'était pas) de me tenir sur la tête au yoga.  J'avais une peur bleue-marine-foncée d'une position que même un enfant de 5 ans fait et refait naturellement !  J'aimais bien dire que j'étais trop vieille pour faire l'acrobate du Cirque du Soleil en ajoutant que je risquais de me blesser, même de me casser le cou ! 

La confiance en soi vient de petits gestes comme celui se tenir sur sa tête.  Inévitablement ça donne de la force de se tenir debout sur ses pieds aussi.

Au yoga, j'apprends à faire de mon corps un allié. Chaque épisode gagnant devient une petite victoire.  J'ai pas encore réussi mon corbeau, celui-là, je vais l'avoir à l'usure même s'il m'arrive quelquefois de m'entendre dire que c'est parce que j'ai de trop petits poignets... 



lundi 3 juin 2013

Un portefolio et les oeuvres d'Irving S.T. Garp

Oeuvre d'Irving S. T. Garp

Dans le monde des nouvelles technologies, il faut savoir s'adapter. Vous saviez qu'un CV est démodé de nos jours ?  Moi, j'en avais aucune idée jusqu'à ce que ma jeune amie rousse, frisée dans la jeune vingtaine ne m'en informe.  Jamais C m'a regardé comme si j'étais une vieille matante des années 60, bien au contraire, tout naturellement du monde, elle m'a dit: 
-C'est mieux un portefolio.  
Dans mon temps, c'était les érégies Chanel, Dior, me semble, qui en avaient besoin ! Aujourd'hui, au diable le papier, le portfolio électro fait son entrée et devance le vieux CV, même celui envoyé par courriel.  Évidemment, ça dépend du domaine où l'on travaille mais ça demeure tout de même un outil intéressant pour mettre en valeur nos réalisations personnelles. 

D'abord, il faut trouver le site approprié.  Celui où on peut se sentir à l'aise, comme dans nos pantoufles.  Je vous suggère fortement XWIX. Il est parfait, je l'ai testé.   Évidemment, il faut du temps pour arriver à épater la galerie mais... une fois que vous aurez passé un petit 2 jours dessus, vous pourrez vous congratuler !  Le mien est surprenant (pour une débutante). 

Je vous place donc en lien celui d'Irving S.T. Garp (pseudonyme), photographe-artiste-amateur en art contemporain qui utilise le site pour mousser ses oeuvres.  Photos drôles sur des thèmes sombres, sensibles, un peu dérangeants.  Borderline à la limite de la provocation, il ne peut laisser personne indifférent.  J'adore ce qu'il fait.  Y a de la beauté dans ses paradoxes avec les messages que l'on veut bien y voir. 
http://irvingstgarp.wix.com/pictures

Les nouvelles technologies nous donnent l'opportunité de faire preuve de créativité.  À nous de décider si on veut prendre le train ou le regarder passer.


dimanche 2 juin 2013

Se sentir crotte de nez


Image gratuite: site Stockvault.net 

Mon amie en arrache.  Toute discrète dans sa peine, elle souffre.  Y a des cortèges de sourires tristes qui ne mentent pas.  Je pense sincèrement qu'il n'y a rien de pire que de survivre à la mort d'une personne aimée.  Sa jumelle terrestre est partie habiter le cosmos.  

Pas toujours facile la vie, on a tous un jour ou l'autre été face à l'épreuve (peu importe la grosseur). On sait qu'il faut la surmonter, qu'il faut trouver en soi la force d'y arriver.  Avec tout ce qu'elle a vécu, elle est loin de se noyer dans un verre d'eau (quoi que le vin me semblerait meilleur).  Alors voir sa souffrance m'amène à l'état de me sentir crotte de nez (pas confortable, pas bien) ! J'ai toujours été une éponge,  c'est ma nature.  Je sens la souffrance comme un chacal sent sa proie.  

Surmonter les difficultés est souvent une question de temps. L'accumulation de difficultés use.  Les épreuves ont-elles un sens ou au contraire, elles ne sont que la présence du hasard dans notre vie ?  À chacun sa croyance. 

Subir une épreuve, c'est passer de l'autre de côté des apparences, là où ça fait mal.  Chose certaine, on devient fragile, notre moral d'acier tombe à l'eau et il faut prendre le temps de retrouver en soi la force que jadis, nous avions.  Face à notre vulnérabilité, il faut apprendre à danser avec le chaos.  Ça n'empêche pas que je me sens comme une crotte de nez, inutile, n'arrivant pas à l'aider.  Je peux juste lui dire... mon impuissance et que je l'aime.  

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''