Translate

jeudi 29 novembre 2012

Glass Tiger à Québec

Dimanche où vais-je aller ?  Voir ''Glass Tiger'' au Château Frontenac !!!  Ça me rappelle mes soirées nocturnes dans ma jeunesse (ça fait des lunes )  et mes années d'enseignement en danse.  J'ai hâte en petit péché ! :)  À suivre...

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/viewer.aspx

mercredi 28 novembre 2012

À l'affût de l'inspiration



Je voulais commencer mon texte par ''un mercredi en Amérique''.  Je trouvais ça beau comme titre mais pour cela, fallait placer des photos presque professionnelles et moi, j'ai travaillé toute la journée (cerveau en purée) et mon talent comme photographe est limité comme l'appareil que j'ai également. 

Faudra donc pas s'attendre à un billet grandiose, quoi qu'inspirant si je vous parle d'Iris Apfel.  D'abord, en allemand, son nom signifie pomme, là, vous et moi, on va se coucher moins ''niaiseux'' ! Cette ancienne décoratrice est l'égérie de la marque de cosmétiques MAC depuis le début de l'année 2012.  De plus, cette dame est devenue célèbre même si elle est nonagénaire, plus précisément quand le Metropolitan Museum of Art de New-York a organisé (donc en 2005) une exposition à partir de sa garde-robe, incluant des pièces uniques de grands couturiers.  Cette créatrice de tendances a été la première à mixer une tenue haute couture avec des accessoires ethniques.  Elle a aussi adopté avant notre Denis Gagnon national (et ses lunettes Lanvin), les grosses lunettes démesurées, vous savez, celles qu'on ne voudrait surtout pas porter sur le bout de notre propre nez.  On laisse ça aux autres !  Faut tout de même avoir de l'audace pour le faire et moi, je suis moumoune !  Or, ça doit être franchement pratique de porter un tel accessoire surtout en ce qui a trait à notre champ de vision périphérique.   

Iris Apfel est branchée même à 91 tomates, elle garde l'oeil ouvert, tiens... en bonne partie grâce à ses énormes lunettes !  

Je la trouve magnifique et pétillante  !  Voilà ! 

lundi 26 novembre 2012

La dernière de seul au piano de PL

Mon 25 ième show de PL depuis le début de sa carrière.  

Vendredi soir dernier, Le Corona était rempli à craquer de fans, de parents et d'amis de PL.  Au balcon, un jeune placier voulant bien faire nous mélangeait nos sièges. Ce qui fait que nous n'avons pas seulement échangé nos places mais également la joie de nous réunir ensemble pour cette dernière de ''seul au piano''. Comment ne pas remarquer ce bel homme aux cheveux blancs ? Autant vous dire qu'il est la copie conforme de son fils sauf en grandeur, nonobstant plus souriant.  Un show imparfait mais c'est justement ce qui en fait sa grande beauté. Quoi qu'on fasse, on ne pourra jamais tout contrôler.  Bien que l'homme soit charismatique, le personnage impérieux prend toute la place.  Une onde de rires secoue la salle plus souvent qu'autrement. Le charme opère encore et toujours.  Alors on se saoule de chansons qu'il n'interprète que très rarement comme ''je reviendrai'' ou ''maman'' et on se surprend à penser qu'on glisse dans un bonheur incompréhensible à chaque fois.  À quand le prochain ? 


Une boutique d'antiquités sur la rue Notre-Dame.  Y a plein de beaux petits restaurants également. 


Rue Cartier à Montréal. Là où on retrouve autant la richesse que la pauvreté.  Toujours surprenant pour la banlieusarde que je suis.  On dirait que je débarque sur une autre planète à chaque fois. 

Métro Papineau.  Montréal c'est beau à pieds et en utilisant le métro/autobus mais pas notre voiture parce que là, c'est l'enfer (bouchons avec des heures de ''plaisirs'') ! 

jeudi 22 novembre 2012

Céline et PL

Depuis le début de novembre, j'écoute le nouveau CD de Céline ''sans attendre'' (surtout dans ma voiture) et à chaque fois, je réalise que rien ne peut égaler le plaisir ressenti à entendre PL chanter.  Elle a beau avoir une voix exceptionnelle, notre diva nationale, je n'accroche pas aux mélodies accrocheuses de l'album.  Il est tout de même impeccablement bien réalisé et plaira indéniablement à une nouvelle et jeune clientèle féminine (les futures mamans en particulier) mais je m'ennuie de la magie du grand Jean-Jacques Goldman. Emballage séduisant, un produit raffiné, lumineux, inusité et touchant mais...

Assez parlé de Céline.  Demain, dernier show ''seul au piano'' de PL à Montréal et nous serons plusieurs à y assister.  Ce sera mon 25 ième depuis le début de sa carrière, c'est presque fou lorsque j'y pense.  Y a pas un spectacle qui est pareil, toujours de petites variantes, le choix des chansons ou tout simplement selon son état d'esprit du moment.  Ce sont des véritables festins qui sont faits de pièces que l'on connaît par coeur arômatisant l'endroit d'une magie surdimensionnelle.  Ses chansons sont hypnotisantes et le charisme de l'artiste est toujours au rendez-vous.   Par la suite, pause-régime ou si vous aimez mieux cure famélique jusqu'en février 2013 en attendant la sortie de son nouvel album.   

Grosso modo, grosse fin de semaine familiale à Montréal et je trouve franchement que je la commence en beauté ! 

mercredi 21 novembre 2012

Claire Vinel, ma prof de yoga



Omyoga from Vanessa Viera on Vimeo.

Voilà, depuis le temps que je parle de ma prof de yoga et bien je vous la présente en chair et en os !  Claire a quitté la France pour le Québec et pas question qu'on la laisse repartir, on la garde !Évidemment, je suis très loin d'être aussi souple qu'elle et je ne risque pas de le devenir ! Le yoga c'est respecter son corps et ses capacités alors... La compétition, si elle existe, est face à soi-même.  

mardi 20 novembre 2012

Lisa Frulla



Il y a de belles femmes au Québec.  Lisa Frulla, ancienne femme politique (députée-ministre) mais depuis quelques années également animatrice, auteure et commentatrice politique bien connue est l'une d'entre elles.  Comme quoi, une femme a beau être née en 1949 (oui, oui) et être fédéraliste (ha-ha), elle demeure inspirante, branchée, au goût du jour.  Humblement, sans trop s'imposer,  elle reste à l'écoute du point de vue de l'autre malgré un parcours très impressionnant en politique et en communication.  Pas question d'avoir la tête enflée malgré une forte personnalité. Nuancée tout en gardant son authenticité (ses petites montées de lait et ses opinions), elle évite allègrement les dérapages et place toujours l'autre en valeur avant elle-même. 

Elle est follement belle Lisa. Peut-être a-t-elle déjà eu un peu l'aide d'un chirurgien esthétique ?  J'en ai aucune idée mais comme elle a le visage plus lisse que le mien (ou presque) sur mon écran géant HD, alors, je me pose la question.  Est-ce que je ride prématurément ou quoi ? Faut dire que la pression est forte lorsqu'on travaille à la télévision et de surcroît, qu'on est une femme. Entre vous et moi, c'est une réussite !  Sublime Lisa !




lundi 19 novembre 2012

Contre l'âgisme



Intéressant et important qu'on utilise de plus en plus de femmes mâtures dans le domaine de la mode.  C'est peut-être parce que je vieillis mais j'aime mieux voir des femmes plus âgées (différentes morphologies) que plus jeunes (pour ne pas dire aux couches) dans les revues de mode.  Ça m'interpelle. Je pense justement à la compagnie de prêt-à-porter American Apparel qui comme nouvelle égérie emploie Jacky O'Shaughnesy, âgée de 60 ans.  Avez-vous vu ses longues jambes sexy qui n'en finissent plus ?  Elle arbore une position provocante que j'aime bien.  Cette compagnie rend hommage à la femme épanouie qu'elle semble être et en même temps me remonte amplement le moral de la quinquagénaire que je suis. 


À 5 minutes de chez moi, il y a un tout petit boisé rempli de beaux arbres dont on voit les énormes racines.  Je me dis souvent que ce sont leurs rides qu'ils essaient de cacher dans le sol. Serions-nous comme les arbres ? 


dimanche 18 novembre 2012

Les pectoraux de Daniel Craig



C'est à IMAX que nous sommes allés voir le dernier James Bond (Skyfall).  Film remasterisé pour atteindre une plus grande qualité visuelle et sonore. Un immense écran, banc moelleux et très confortable sans oublier le fameux pop-corn, tout y était pour voir un film d'action qui a comblé les attentes de la femme en moi !  Images léchées à couper le souffle de paysages magnifiques, cascades rocambolesques mais surtout, surtout... les fabuleux pectoraux de Daniel Craig et ses beaux yeux bleus endossant à merveille une élégance infroissable tout autant que ses costumes !  Oubliez toutefois les 2 Bond girls bien chastes et prudes, on a mis le paquet pour faire saliver les femmes, enfin !  C'est rare ça !  Les prises de vue sont indéniablement travaillées et pensées pour nous éblouir !  On a voulu également humaniser davantage les personnages donnant au film une certaine profondeur.  

Évidemment, ce genre de film revêt toujours une histoire simpliste.  En gros, Javier Bardem, ancien agent du MI 6 a en sa possession les identités de tous les agents de l'agence du service secret britannique et par vengeance veut la divulguer.  Le gâteau se résume en deux lignes mais le glaçage en vaut le détour ! Spéciale aussi la scène où Bardem déboutonne la blouse de Craig qui est ligoté sur une chaise et que ce dernier lui réfute ''qu'est-ce qui vous fait penser que c'est la première fois ?''.  Une scène déroutante et inhabituelle.  Voilà que peut-être, Bond est bisexuel ?  Mmmm... intéressant ! 

Y a pas juste le maïs soufflé qu'on aime croquer au cinéma.  Les attributs de Craig sont franchement... appétissants, le film, lui, est définitivement un excellent divertissement.  10/10


samedi 17 novembre 2012

Rassemblement-yoga

Vous avez sûrement remarqué que j'écris moins sur mon blogue. Sans doute moins d'énergie, de temps et peut-être moins le besoin d'extérioriser au grand jour ce que je ressens. Je me vautre davantage dans ma petite vie (et lorsqu'on a la chance d'être en santé, c'est une grande vie).  Toutefois, je suis devenue dernièrement agente de police, numéro 777 du district M (pour maison).  J'ai gradué très rapidement lorsque j'ai vu le bulletin de ma fille la semaine passée !  Par où commencer ?  J'ai la joie d'avoir une petite dernière de 14 printemps qui déteste l'école et de surcroît doublement allergique au mot EFFORT !  Ce qui fait qu'elle ne passe pas encore des matières qui, je précise, on déjà été vu l'an passé puisqu'elle reprend son deuxième secondaire... Sans attendre, je me dois de ne pas baisser les bras.  C'est pas le temps d'abandonner en pensant que la partie est terminée et qu'il n'y a plus rien à faire.  C'est donc nappé du courage d'un parent inquiet que je me suis tricotée un costume franchement laid mais efficace de policière !  Mon billet d'infraction préféré est de lui enlever son IPod Touch !  Colère et frustration assurés mais il faut ce qu'il faut !  Une ado sans son bidule c'est comme un soulier sans talon.  J'ai l'humeur facétieuse aujourd'hui ! 

Sérieusement, je suis malgré tout en grande forme.  Depuis que je fais du yoga, une journée citron devient vite limonade.  J'ai maintenant des outils pour enlever les pépins qui encombrent mon breuvage comme hier, un rassemblement-yoga de 2 heures avec environ 70 personnes.  Si on m'avait dit un jour que j'allais chanter ''Om Bhur Bhuvah Swah, tat savitur Varenyam, Bhargo Devasya Dheemahi, Dhiyo Yo Nah Pradchodayat'' (mantra qui libère la souffrance) franchement, je ne l'aurais jamais cru !  Chandelles, tapis, mantras... Quoi demander de plus à la vie ?   
Bon d'accord... que ma fille étudie !




(je suis la 4ième à droite avec un gilet gris, de dos, sur 2ième photo) 
Photos: Claire Vinel, ÔmYoga

samedi 10 novembre 2012

Le peintre Martin Beaupré

Martin Beaupré est un artiste de Québec exposant entre autre à la galerie Beauchamp à Québec et Baie St-Paul mais également à Montréal, Toronto, Colombie-Britannique et en Californie.  En priorisant la culture asiatique, ses toiles sont éblouissantes de beauté et d'harmonie.  Il peint avec son corps, son âme presque en état de transe si vous l'observez en allant fureter sur son site.  ''Embellir le vide et ne jamais remplir le vide'' lui ressemble.   Et comme il dit si bien '' l'instant présent est un miracle''.  J'aime !
http://www.martinbeaupre.com/


La famille Jonathas de Montréal




J'adore l'émission ''Un air de famille'' à Radio-Canada (jeudi à 20 heures et en rediffusion dimanche 17 heures).  Faut me voir chanter en faussant le thème de l'émission avec conviction et passion.  La ''zappette'' devient mon micro !  Je retrouve mon coeur d'enfant littéralement ! 

Émotions assurées lorsque nos belles familles du Québec ont le courage de vivre devant nous et avec nous de beaux moments festifs et rassembleurs.  Les frissons parcourent mon corps, les larmes me montent aux yeux même si certaines d'entre elles possèdent moins de voix ou de technique, elles viennent venir me chercher quand même.  

Coup de coeur pour MA famille chouchou LES JONATHAS.  Goreth, Génika est Gaëlle sont... divines !   Je n'en reviens pas du talent qu'elles ont !

http://airdefamille.radio-canada.ca/famille/12989/jonathas

vendredi 9 novembre 2012

Les robes de Michelle Obama

Photo la plus populaire et la plus téléchargée en ce moment du couple Obama. 

Robe Asos de Michelle Obama


Qu'est-ce que nous avons du temps à perdre (je m'inclus) en apportant autant d'attention à une simple robe.  Laquelle ?  La petite robe d'Asos de Michelle Obama.  Vous savez, celle qui arbore un tissu pouvant faire une belle nappe recouvrant votre table de cuisine !  D'ailleurs, autant vous dire que je dois être la seule dans le monde à trouver franchement laides les robes du style parapluie ou parachute (à vous de choisir) de la brillante et charismatique première dame des États-Unis.   Disons que je ne suis pas Annie Horth.

Vous ne connaissez pas Annie ?  Elle habille notre diva nationale Céline Dion depuis 2007 avec du Armani Privé, Élie Saab, Alexander McQueen, Lanvin et Alexander Wang.  Pas le même budget que Madame Obama. Faut dire que les affaires de Céline vont bien et puis c'est embêtant de dépenser des sommes folles lorsqu'un pays tire la vache par la queue mais tout de même, y a un minimum de raffinement à maintenir et ce, même à petits prix.  Une robe avec des lignes plus près du corps sans les plis aux hanches me semblerait plus adéquate.  

Le retour aux années 60, style rétro se retrouve un peu partout (décoration, mode, musique) mais est-ce qu'il peut faire à tout le monde ?  J'en doute.   Superficiel mon sujet ?  Divertissant en tout cas surtout lorsqu'on remarque qu'actuellement l'image publique prend de plus en plus d'ampleur comme dans le temps des Kennedy.  Heureusement que l'habit ne fait pas le moine.  De toute façon, cette femmes revêt une exceptionnelle personnalité alors...

jeudi 8 novembre 2012

Inspirant

J'ai fait de la danse toute ma vie sauf cette année. Est-ce que ça me manque ?  Non, le yoga remplace tout doucement mon besoin d'habiter mon corps autrement au lieu de seulement le bouger. Je voulais toucher l'intérieur autant que l'extérieur.  De toute manière, ça se ressemble beaucoup surtout lorsqu'on maintient les positions qui peuvent être difficiles et/ou inconfortables.  La grande différence est l'utilisation de techniques respiratoires/mantras.  J'adore la lenteur lorsqu'on exécute une position/une salutation.  Je savoure le moment présent sans essayer d'épater la galerie.  D'ailleurs, je suis incapable de faire la chandelle.  Alors, je contemple les autres qui y parviennent et c'est bien ainsi.  Le yoga m'apprend à mieux me connaître. 

Baryshnikov a été et sera toujours mon idole dans le domaine artistique.  Il vieillit bien et il m'inspire en continuant à danser différemment, accrochant son manteau auréolé du plus grand danseur au monde  pour dorénavant laisser toute la place à la fragilité et la beauté humaine de son corps qui traverse le temps avec dignité et beauté.   Il a atteint la soixantaine et je le trouve toujours aussi beau et inspirant.  

Y a des choses qui ne nous appartiennent pas



Ce n'est pas parce que l'on vieillit que nous n'avons plus rien à apprendre.  Ma mère est maintenant installée confortablement dans son grand studio.  Elle est servie comme une reine lorsqu'elle va prendre ses 3 repas par jour avec ses nouvelles amies (évidemment l'espérance de vie est plus élevée chez la femme que chez l'homme). Son vocabulaire est déjà plus riche de mots et de sens voire sa dysphasie est à peine perceptible et pourtant... Elle m'a lancé en pleine figure que je l'aurais placé à cet endroit pour mourir !  Comme il ne faut pas le prendre personnel, je me dis que...

Les dernières années de vie de ma mère seront meilleures à condition qu'elle arrête de se voir comme une victime et qu'elle accepte le privilège qu'elle a de vieillir.  Le problème est qu'elle ne se sent plus utile.  Alors depuis quelques années, la déprime s'est tout doucement installée en elle et la sérénité a pris la poudre d'escampette dans son équilibre intérieur.   Le bourdonnement d'une mouche peut vite devenir un bruit agaçant lorsqu'on envie l'âge de nos enfants et qu'on ignore nos petits bonheurs quotidiens.  Nous ne sommes certainement pas égaux dans notre capacité à les apprécier mais cela s'apprend.

Alors, je lâche-prise car ma mère a un rendez-vous avec elle-même.  Qu'il est escarpé le chemin de nos vies mais apprendre à ouvrir les portes de nos petits nuages n'a pas d'âge.  Et comme ''disait''  Samuel Beckett : ''voilà l'homme tout entier, s'en prenant à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable''.  Y a des choses qui ne nous appartiennent pas.   Ça c'est ma tête qui parle, mon coeur lui...


 

mardi 6 novembre 2012

Un pommier donne des pommes

Mon père adorait le film Docteur Zhivago.  Il aimait les histoires d'amour compliquées, cachant bien son grand romantisme comme bien des hommes de sa génération.  Mes parents priorisaient les belles et grandes voix bouleversantes et je suis exactement comme eux.  Un pommier donne des pommes ! 

lundi 5 novembre 2012

Des québécois pour aider Obama au New-Hampshire



Mon fils (celui de 28 printemps) a passé la fin de semaine avec d'autres québécois à faire du terrain en aidant les démocrates d'Obama au New-Hampshire.  Pour en savoir plus sur la fin de la campagne électorale, je vous place un lien.  Je trouve ça tout simplement formidable qu'une bande de jeunes s'impliquent comme ça !
http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/363190/periple-dans-les-etats-pivots-au-new-hampshire-des-independants-a-l-esprit-libertaire


samedi 3 novembre 2012

Ma fille a 86 ans

C'est en foetus, toute recroquevillée que ma mère de 86 ans s'est retrouvée dans mon lit d'invité.  Stoïque du visage et aphone c'est donc son corps qui me parlait.  Je suis certaine que ça lui fait peur de déménager, drôlement peur.  C'est pas parce qu'on arrive à la fin de notre vie qu'on a le courage de nos années.  

Le déménagement des meubles et des boîtes a eu lieu hier dans le froid et la pluie, mais auparavant, la semaine passée, elle est restée chez moi pour commencer son stade de développement prénatal, celui qui succède à l'embryon pour aboutir à la naissance.  Deux déménageurs, Monsieur le marquis et la marquise (moi-même), une grosse journée de 11 heures de travail intense, du nettoyage de son ancien appartement, au viraillage et au déballage de nombreuses boîtes.  J'ai terminé le tout aujourd'hui avec ma fille de 14 printemps. Histoire de l'impliquer un peu dans le processus et surtout pour lui montrer que la vieillesse fait partie intégrante de la vie.  On a beau chialer, se lamenter, râler, maugréer, bougonner... ça défoule mais il faut avancer. Évidemment, il y avait une carotte au bout du bâton... Comment motiver une ado rebelle ? Trucs utiles de fille à la pharmacie avec une belle facture de $60.00 !  

Vous dire... j'ai le sentiment profond du devoir accompli.  Donner sans compter est terriblement gratifiant.  Demain, sera le grand jour car c'est donc en après-midi que nous allons accompagner mon 4 ième enfant dans sa nouvelle demeure et nous prendrons le repas du soir avec elle pour inaugurer son indépendance.  Un luxueux studio où les 3 repas par jour et le ménage sont inclus (boutons de panique et surveillance également).  C'est fou comme il y a des activités stimulantes, des gens accueillants... Le summum est définitivement l'opéra, la musique classique dans le corridor pour se rendre à son studio, j'adore !  C'est le Manoir Richelieu ou quoi ?  À quel âge pouvons-nous donner notre nom pour réserver ?  

Qu'est-ce que je vais dire demain à mon enfant de 86 ans ?  Comme on dit en arabe : Yalla !  Il faut avancer. Un dernier amour in extremis peut-être ?  Pourquoi pas !  






Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''