Translate

jeudi 8 novembre 2012

Y a des choses qui ne nous appartiennent pas



Ce n'est pas parce que l'on vieillit que nous n'avons plus rien à apprendre.  Ma mère est maintenant installée confortablement dans son grand studio.  Elle est servie comme une reine lorsqu'elle va prendre ses 3 repas par jour avec ses nouvelles amies (évidemment l'espérance de vie est plus élevée chez la femme que chez l'homme). Son vocabulaire est déjà plus riche de mots et de sens voire sa dysphasie est à peine perceptible et pourtant... Elle m'a lancé en pleine figure que je l'aurais placé à cet endroit pour mourir !  Comme il ne faut pas le prendre personnel, je me dis que...

Les dernières années de vie de ma mère seront meilleures à condition qu'elle arrête de se voir comme une victime et qu'elle accepte le privilège qu'elle a de vieillir.  Le problème est qu'elle ne se sent plus utile.  Alors depuis quelques années, la déprime s'est tout doucement installée en elle et la sérénité a pris la poudre d'escampette dans son équilibre intérieur.   Le bourdonnement d'une mouche peut vite devenir un bruit agaçant lorsqu'on envie l'âge de nos enfants et qu'on ignore nos petits bonheurs quotidiens.  Nous ne sommes certainement pas égaux dans notre capacité à les apprécier mais cela s'apprend.

Alors, je lâche-prise car ma mère a un rendez-vous avec elle-même.  Qu'il est escarpé le chemin de nos vies mais apprendre à ouvrir les portes de nos petits nuages n'a pas d'âge.  Et comme ''disait''  Samuel Beckett : ''voilà l'homme tout entier, s'en prenant à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable''.  Y a des choses qui ne nous appartiennent pas.   Ça c'est ma tête qui parle, mon coeur lui...


 

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''