Translate

lundi 31 janvier 2011

Gaz de schiste


Photo: David Suzuki

Je ne suis pas très ''verte'', pas très environnementaliste et pas très fière de l'écrire mais je suis honnête. J'aimerais bien (évidemment avec tout ce qui se dit) or je suis paresseuse et conscientisée lorsque ça fait mon affaire. Je fais de la récupération mais pas tant que cela...Pas de compostage mais à bien y penser je récupère mes vieilles choses en les modifiant assez souvent parce que pour moi, elles ont une valeur sentimentale. Ah ! j'utilise des produits sans phosphore, j'oubliais !

Lorsque je lis sur le gaz de schiste, l'oeil me tourne... mais je me force, ça sent mauvais ce dossier et ça pue le mensonge ! Partout où ce foutu gaz a passé, son contrôle était laissé à la dérive et la population récoltait les pots cassés. Je suis méfiante et lorsque je vois atterrir Lucien Bouchard, nouveau port étendard de l'Association gazière et pétrolière (lobby de l'industrie du gaz), cela ne modifie en rien mes soupçons.

Alors je vais vers une valeur sûre et fiable celle de David Suzuki. Cet environnementaliste canadien (23 doctorats honorifiques en passant) connu partout dans le monde ne se gêne pas pour mettre en garde les Québécois contre les dangers de l'exploitation de ce gaz. Il apporte une pensée élargie sur le sujet, presque philosophique que j'aime bien.

''L'air que nous respirons est beaucoup plus important que l'économie et notre système économique est en grande partie responsable des problèmes que nous vivons. Mais il faut se rappeler que l'économie, les multinationales et les règles du marché sont des créatures que nous avons inventées et que nous pouvons les modifier''.

La sacro-sainte croissance économique mène le monde, n'enrichie que les riches. De gros projets qui ne valorisent que les politiciens. L'instauration d'un moratoire serait à souhaiter mais souvent tout se fait en cachette, par derrière... Le peuple, lui, ne fait que subir... Je vais aller faire ma part pour l'environnement, trier mes déchets et faire de la récupération, prendre un peu moins ma voiture et utiliser mes jambes pour faire une petite commission mais ciel, de grâce, que les politiciens pensent un peu plus à long terme pour les générations à venir au lieu de penser à leurs poches ! Du gros bons sens s'il vous plaît !

2 commentaires:

marilou a dit...

Bonsoir Nicle
voici un bel exemple d'une femme soucieuse de l'environnement,Andree-Lise Methot personnalite de la semaine( 31 janvier )de La Presse et de Radio-Canada , Elle est la fondatrice de Cycle Capitlal Management qui encourage et aide financierement les entrepreneurs qui ont une conscience environnementale
Bravo
bonne soiree
marilou

Michelle a dit...

Tout a fait d'accord avec vous ! Moi à mon petit niveau, on se donne des choses entres copines, je fais les vides-greniers, je trie mes déchets. A coté de ça, les camions polluent (j'habite à environ 50 km du tunel du Mont-blanc à coté de Chamonix) et ça je n'y peux rien. Si : les rares fois ou je vais à Chamonix ou dans le coin réduire ma vitesse sur l'autoroute mais c'est bien peu !
Merci, Michelle

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''