Translate

vendredi 6 mars 2009

La caisse de dépôt et placement

Je ne connais rien en économie, et je ne connais pas grand chose en politique. Je suis une ''porteuse d'eau'' de la classe moyenne, une femme qui buche comme tous les québécois pour payer son beurre et son pain HONNÊTEMENT. Il semble que lorsque des dirigeants arrivent au sommet du pouvoir, ils ont la fâcheuse habitude de mettre de côté leurs principes, s'ils en ont, pour empocher et/ou mal administrer... C'est ce qui arrive avec la fameuse caisse de dépôt et placement du Québec. Notre Jean Charest national s'en lave les mains, que dire de Madame Monique Jérôme-Forget... son nez allonge et allonge et allonge.....

Pourquoi instaurer une commission parlementaire au sujet de pertes incroyables (39,8 milliards) subies l'an dernier ??? Pourquoi faire ? Madame Forget préfère une INTERPELLATION... C'est un petit ''questionnaire'' qui ne permet pas de faire subir un interrogatoire serré !!!

Ce qui choque les ''porteurs d'eau'', Madame Jérôme-Forget et Monsieur le très ''honorable'' Jean Charest, c'est vos nez respectifs... Vous êtes de mauvais comédiens, vous seriez très mauvais au poker. La banqueroute... rien de moins ! Vous devriez demander à René Angélil de vous donner des petits cours à ce jeu...Et puis, à bien y penser je vais demander à Monsieur Angélil de se présenter la prochaine fois pour les élections provinciales. Au moins lui, lorsqu'il mentira... ça ne paraîtra pas !

Ne me parlez pas d'immunité parlementaire...Nous avons un gouvernement de Pinocchio. Je ne pense pas que le gouvernement québécois aurait fait mieux pour cacher le problème. Ils ne sont pas plus lumineux. Le pouvoir change les gens et puis, ça reste de la politique et nous ne sommes pas à Walt Disney !

Comment voulez-vous que les citoyens respectent les politiciens ?

2 commentaires:

mum a dit...

ah que je suis d'accord avec toi!!! le pouvoir corrompt...j'ai toujours observé que les gens pour qui on a de l'estime et en qui on croit ..deviennent bizarrement des ^étres vénaux et menteurs dès qu'ils atteignent une situation confortable c'est lamentable et triste est ce donc ainsi que vivent les hommes???

sylvie a dit...

tu as tout à fait raison. Ce matin dans les journaux les caricaturistes s'en donnaient à coeur joie ! Je ressentais aucune pitié. C'est notre retraite qui est en jeux. Tout au long de notre vie nous avons dû bûcher pour avoir ce qu'on a. Nous avons rentré sur le marché du travail alors qu'il y avait aussi une récession (dans les années 1980), tous les programmes qui existaient avant et après, nous n'y avions pas le droit, pas le droit aux allocations familiales, pas le droit aux mêmes congés parentaux, etc... Ma retraite, elle m'appartient, et comme beaucoup je me suis donnée corps et âme au travail, à oublier ma famille pour pouvoir leur apporter du pain et du beurre, un petit toit sur leur tête. Je ne me promène pas dans une grosse voiture, j'ai une petite maison mais oh combien je suis heureuse. Ma retraite dorée je l'attendais et je l'attends. Elle n'appartient pas à gens qui ont un chauffeur privé...