Translate

vendredi 13 mars 2009

Je glousse et j'aime ça !

Photo: auteur inconnu

Je cours, je cours, et je vous avoue que pour une fois: J'AIME ÇA ! J'ai le sentiment d'être en vie et bien vivante. Il me semble qu'il y a trop eu de jours où j'avais l'impression de m'éteindre. Pas malheureuse, ni heureuse... Le milieu qui penche vers le bas, ça J'AIME PAS ! Le gris foncé, c'est pas une belle teinte. J'ai été longtemps à vouloir un nouveau défi, et bien il est arrivé, et je croque dedans ! Je carbure à 80KM à l'heure, vitesse de croisière de ''matante'' acceptable, et qui me convient très bien ! C'est que mon contrat avec la Fondation des maladies de coeur me motive royalement à changer mes habitudes de vie et J'AIME ÇA ! Du Pilates le plus souvent possible, de la recherche sur des sujets bien précis pour le blogue de la Fondation, et évidemment mettre en pratique ce que j'écris. Ça tombe bien, je ne suis pas capable de mentir. La culpabilité me ronge alors... je dis toujours ou presque la vérité (et oui, ça existe !). Entre les enfants, le marquis, le travail, le médecin, la dentiste, la ménage, le lavage, l'épicerie, la bibiothèque, les courses, et faire le taxi pour ma fille (cours de poterie) ... J'ai 2 textes à pondre pour la fin de semaine. Ça roule mes kikis !!! La poule en moi s'éclate !

Demain, je vais voir le spectacle d'Alexandre Désilet... Sa musique est atmosphérique et J'AIME ÇA!!! Comme dirait René Angelil (je lis son livre), il faut profiter de la bonne SÉQUENCE. Si tout va mal, on arrête tout, aucunes décisions. Si ça va bien, on fonce, on poursuite dans l'action... Je vous laisse, je dois aller pondre mes textes ! Je glousse, caquète à souhait... Vous m'entendez ?

1 commentaire:

Oops, we're dead! a dit...

La lune brille sur son visage,
Et ses yeux sont pleins de nuages.

Sa bouche pose, entrouverte et paisible,
Comme au bord d'une coupe invisible.

On a couché ses longs bandeaux
Comme des blés sous une faulx.

Lentement, sans bruit, sans secousse,
La porte s'ouvre sur la nuit douce...