Translate

lundi 28 juin 2010

Madame Patate

Petite, je ne pouvais pas m'endormir sans avoir le bedon bien à plat sur mon matelas et mes petites mains bien fermées en boule sous mon oreiller. Pas besoin d'être une psy pour savoir que j'étais très insécure. C'est pas compliqué, dans ma tête, je pensais à tous les soirs:
-''Que papa et maman ne meurent pas''. Et pendant des lunes et des lunes, je me sentais une ''Madame Patate'', comme dans Histoire de jouets... avec des morceaux en moins.
Aujourd'hui, je dors sur le dos ou de côté mais il m'a fallut des années pour arriver à tomber dans les bras de Murphy de cette façon. Et lorsque l'amour fou est venu me visiter et qu'il devait ne pas dormir à la maison, je plaçais son oreiller recouverte de sa robe de chambre pour m'imaginer qu'il était toujours là auprès de moi.

Je crois que même si nous sommes devenus des adultes, ils nous arrivent tous de nous sentir un ''Monsieur ou une Madame Patate''. Un oeil en moi, nous avons mal évalué la situation. Une oreille en moins, nous n'avons pas su bien écouter l'autre ou être écouté. Une jambe en moins, la vie nous demande plus d'efforts pour arriver à nos fins.

Il y a des gens qui ont la chance d'avoir ''un Monsieur ou une Madame Patate'' presque complet. D'autres comme moi, sentirons toujours qu'ils leur manquent des morceaux... La vie est faite comme ça, nous ne naissons pas tous égaux au départ... OUPS, mon oeil droit vient de tomber ! Ah non, j'ai placé ma jambe à la place de mon bras... Je vous laisse, faut que j'aille me rafistoler !

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''