Translate

jeudi 24 juin 2010

La fête Nationale des Québécois


On dit que les gens sont désabusés de la politique. Je les comprends, la politique ne s'est pas adaptée à eux, elle est un peu comme la religion catholique. On a beau dire, on a beau faire, je ne suivrai pas les moutons qui ne s'y en intéressent pas. Je suis fière d'être Québécoise et surtout de parler encore FRANÇAIS en Amérique du Nord mais pour COMBIEN de temps encore ???

Hier soir, c'est avec ma fille de 12 ans qui NE VOULAIT RIEN savoir d'aller fêter le QUÉBEC sur les plaines que je l'ai célébré. Faut dire que je l'ai littéralement amené de force avec moi ! Je voulais lui faire sentir la frénésie de la fête, voir des milliers de drapeaux flotter dans le ciel. Je voulais aussi lui transmettre mon amour de la langue française. Ma puce qui adore son Canada... Elle a le droit ! faut dire que Justin Bieber est Ontarien !

Ma bougonneuse Fédéraliste n'était pas très agréable au départ mais... il y avait tellement de choses à voir que ses yeux sont devenus progressivement étoilés. Le summum fut lorsque Madame Pauline Marois, Chef du Parti Québécois est passée tout près de nous... Je me suis retrouvée avec l'âge mental d'une adolescente de 15 ans, peu sûre d'elle. Elle m'intimide cette dame que voulez-vous... Compétitive, ambitieuse, compétente et tenace.

-Maman, faut que tu ailles la voir ! opina mon cheval sauvage lunaire.
-Pas question, elle m'intimide trop ! lui dis-je.
-Franchement maman, tu vas voir Pierre Lapointe, tu réussis à lui parler (si elle savait le reste...) et tu es gênée d'aller voir Pauline Marois ! Allez...

Bon, j'ai foncé rapido-presto en me faufilant entre ses gardes du corps et j'ai réussi à balbutier:
-Bonne chance Madame Marois pour notre pays le Québec !

Alors, La Castafiore m'a regardé droit dans le yeux, m'a serré la main avec la force d'une poignée d'homme en me lançant:
-Madame, Dieu merci vous y êtes, nous l'aurons !

Une gifle au visage que cette phrase, je vous dis, oubliez la photo, je me suis reculée comme si un bulldozer m'avait foncé dessus ! Une pensée me martelait constamment le cerveau '' Qu'est-ce que je fais aujourd'hui pour mon pays le Québec ? ''. Je vais vous le dire, pas grand chose ! Alors, je vais bouger pour lui et pour la langue française. Je vais renouveler ma carte du Parti Québécois, voilà ce que je vais faire aujourd'hui même !

Vouloir un pays pour le Québec, c'est vouloir parler ENCORE FRANÇAIS DANS 200 ANS TOUT EN RESPECTANT LES AUTRES en INCLUANT les fédéralistes. Votre différence enrichie ce que nous sommes.
Ma langue, mes racines, mes ancêtres, mes amours... Bonne fête Nationale à tous !

9 commentaires:

L'ami Paul a dit...

Pauvre Nicole! Vous rêvez en couleurs avec vos idées politiques rétrogrades. L'heure est à la mondialisation. Votre jeune fille reflète l'opinion de la population. C'est terminée cette histoire de séparation du Québec. Une affaire de baby boomers désabusés (et je suis un baby boomers).

Anonyme a dit...

Ayant un esprit analytique, je me pose maintes questions à propos de la séparation du Québec. En quoi la souveraineté changerait le portrait démographique de l'Amérique du Nord ? Est-ce que l'océan d'anglophones qui nous entoure disparaîtrait pour autant ? Est-ce que la mondialisation cesserait d'influer sur le Québec ? La question de la langue est contrôlée en grande partie par le gouvernement québécois. Est-ce que l'éducation se porterait mieux avec la souveraineté? L'immigration est contrôlée par le Québec, et pourtant.... En tant qu'Acadien, je trouve cela étrange que les Québécois se sentent autant menacés avec tous les leviers politiques et démographiques à leur disposition. Nous, les Acadiens, n'avons pas ces pouvoirs et nous sommes toujours bien vivant.

La génération des baby boomers a subi un plus grand contrôle par les anglophones. Les temps ont changé. La nouvelle génération ne se sent pas autant menacée et cela explique en partie pourquoi la souveraineté n'est pas un objectif essentiel à leur évolution.

Samuel

nicole a dit...

Samuel, votre réflexion est tellement intéressante...Je suis en grande partie d'accord avec votre questionnement et certaines de vos réponses. Les Québécois ne sont pas des Acadiens, je doute que nous ayons la FORCE de caractère que vous avez ! Nous sommes des individualistes Nord-Américanisés...Le peuple Acadien est fort et fière plus que les Québécois, nous avons à apprendre de vous.

L'ami Paul: toujours fidèle à vous même... Vous pensez comme plusieurs personnes que je connais. Vous me faites tellement penser à Alberto. Vous avez un frère jumeau et c'est lui !

Paloma a dit...

SALUT NICOLE,
APRÈS AVOIR LU TOUT ÇA JE NE PEUX QUE TE DIRE QUE JE SUIS VRAIMENT FIÈRE DE TOI, J'AIME LES PERSONNES BRAVES COMME TOI ET MAINTENANT J'AI CE SENTIMENT.
MOI AUSSI, ESPAGNOLE DE NAISSANCE ET À MOITIÉ FRANÇAISE (GOÛTS ET CARACTÈRE), J'AIME LA LANGUE FRANÇAISE. Et chez nous le français est toujours langue vivante 2 après l'anglais, merde de monde globalisé...
Bisous.

Flarouche a dit...

@ l'ami Paul:
De plus en plus de pays deviennent indépendant Paul, le mouvement mondial est plutôt à l'ouverture de soi-même et cela comprend la reconnaissance des peuples.

Au contraire, c'est la négation de la différence et des cultures uniques et belles qui est une idée politique du passé.

J'ai 25 ans et je suis indépendantiste, ce n'est pas une affaire de boomers.

Tant que le peuple Québécois existera en Amérique, l'indépendance sera à faire.

L'ami Paul a dit...

L'independance ne se fera jamais. Nous vivons dans un pays magnifique et en santé. Le Québec ne pourra jamais le briser. Plus les années passeront, moins cette idée sera populaire. Cette remâcher toujours les mêmes idées.

nicole a dit...

Paul, je suis d'accord avec vous, nous vivons dans un beau pays, d'une certaine manière, c'est vrai. Ce qui me fait peur c'est que nous sommes une minorité francophone et de plus en plus la langue anglaise sournoisement prend du terrain. Ma fille de 12 ans connait davantage de chansons anglophones que francophones...Évidemment, je veux qu'elle soit bilingue (minimum) mais...voulez-vous bien me dire qu'est-ce qui restera de la langue française dans 200 ans ? Peut-être qu'elle s'éteindra comme la langue amérindienne ??? C'est d'une grande tristesse non ? Nous deviendrons des Américains.

L'ami Paul a dit...

Nos parents disaient la même chose à propos de la langue. Le marché de la musique anglophone est beaucoup plus vaste et attrayant pour les jeunes. À 12 ans, on n'écoute pas du Pierre Lapointe. On aime que ça bouge.

nicole a dit...

Paul, je ne pensais pas nécessairement à du Pierre Lapointe, y'a plein d'autres bons groupes, chanteurs, chanteuses. Disons que nos jeunes sont plus américanisés que nous l'étions. Je crois que les valeurs nord-américiaines sont très présentes au Québec et au Canada, surtout pour ma fille en ce moment, qui à l'âge de 12 ans se cherche beaucoup. Vous avez 2 filles, je crois. Avez-vous des petits enfants ? Pour une fois qu'on peut discuter d'une manière civilisée et intelligemment ! Je trouve ça agréable ! Qui l'aurait cru...

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''