Translate

mardi 24 février 2009

Devrais-je faire disparaître un personnage ?




Vais-je devoir faire mourir sur mon blogue le personnage véridique du Marquis de Pomponville ?


Aujourd'hui, le cher et beau Monsieur le marquis a rencontré un ami qui lui a parlé de mes fameux billets le concernant, probablement celui d'hier. Malheur à moi, Monsieur le marquis ne digère plus que je divulgue ses petites travers... Il me demande, pour la 18 ième fois, de le faire mourir. Je ne veux pas... Je lui ai dit :

'' Ciel Monsieur, si je vous fais mourir, c'est une partie de mon âme qui partira en même temps que vous ! Je peux par contre vous transformer en Duc de .... je ne sais pas encore... Je ne peux me résoudre à vous tuer. Jamais Monsieur, au grand jamais ! ''.

Il répliqua: ''Vous n'avez rien compris !''.

Je peux vous dire que ce que j'ai appris de lui, je le marque et ce que j'ai ignoré, je n'ai pas honte de l'avouer. De cette façon, ce blogue est un peu comme des Mémoires... Leur vérité ne peut être remise en doute. Et la marquise peut vous affirmer qu'il n'y a pas sujet plus approfondi, plus détaillé, que son noble marquis... C'est bien le problème !

Si vous lisez mon blogue et que vous connaissez Monsieur le marquis, je vous demande de ne pas lui parler de mes billets... Faites comme si je n'existais pas. Tenez ça mort , sinon je devrai lui donner sa mort (virtuellement on s'entend !).


3 commentaires:

Bella a dit...

bon matin à ma petite soeur,

Après avoir écrit un long message hier matin, quelle ne fut pas ma surprise de constater que tu ne l'as pas reçu. Voici en gros ce que j'avais à dire. À ce cher supposé ami, savez-vous cher ami que ce que des gens nous partage fait partie d'un échange que l'on doit respecter. Quand vous lisez les journaux, répétez-vous sans cesse ce que vous y lisez. Quand vous écoutez la télé ou la radio ou les magasines ou journaux à potins vous dépêchez-vous de rechercher les gens concernés afin de leur répéter ce qu'ils savent déjà? Savez-vous aussi la différence de se fermer la gueule oh mille pardons la bouche. Il n'est pas nécessaire de tout répéter. Je ne vous ferais aucune confidence et en sachant qui vous êtes en vous rencontrant le seul mot qui sortira de ma bouche sera bonjour. Je connais Monsieur le Marquis beaucoup mieux que vous cher supposé ami et lorsque je lui parle je ne répète pas ce que j'ai lu à son sujet. Quand on me fait un partage, je sais être discrète. Vous me faites penser à la Dame lors de notre visite à l'exposition TITANIC samedi dernier. Dans tous les cubes où étaient conservés des objets retrouvés et repêchés sur les lieux du naufrage, il y avait des textes à lire, sur les murs dans les décors des textes aussi à lire. Cette dame répétait très fort ce qu'elle lisait et le répétait ensuite à d'autres personnes. Elle a eu droit à certains commentaires désobligeants. Même les guides lui ont demandé de se taire puisque les gens étaient eux-mêmes capables de lire sans avoir besoin de tout répéter. Seriez-vous parents, je crois que OUI. Heureusement que vous ne pouvez aller répéter aux disparus de ce naufrage tout ce que vous lisez sur eux car nous nous lasserions de vous entendre. Il reste une certaine Madame Reid mais je ne vous en dit pas plus car vous pourriez vouloir la retrouver pour tout lui rapporter. Comme certains vestiges retrouvés sur les lieux du naufrage du TITANIC vous êtes percé. Heureusement que vous ne me connaissez pas intimement car vous me rapporteriez ce que ma soeur écrit à mon sujet. Avez-vous répéter à mon doux chevalier qu'il s'occupait d'une certaine partie de mon anatomie même si d'autres occupations l'obligent attentivement. Heureusement que vous n'embarquez pas dans son avion, il vous laisserait sur une île déserte, vous pourriez vous parler à vous-mêmes sans faire le moindre dommage même si le dommage est minime. Des gens qui par immâturité et sans réfléchir se font un plaisir d'agacer ou piquer les autres en leur répétant certains commentaires entendus ou lus, ne méritent aucunement les confidences ou les amitiés sincères car leur gueule oh encore une fois pardon leur bouche ne sert pas toujours à bon escient. Vous avez le privilège de lire des échanges, des commentaires ou détails qui même partagés sur un blogue sont partager avec confiance et dans le respect. Que savez-vous de ces deux mots. Si l'amitié pour vous cher ami ??? c'est ne pas différencier les outils de partage hé bien ma foi, nous n'avons sûrement pas besoin d'ami comme vous. Je ne partage aucunement l'indiscrétion. Quand Michel (personne rencontrée) attention Monsieur l'ami en question ce n'est pas un amant et mon mari est au courant m'a mentionné que pour l'injustice et l'indiscrétion je deviens tranchante c'est bien vrai. Ce n'est pas parce que c'est écrit que tout est permis. Avez-vous appris avec les années à savoir vous taire même si ce n'est pas un secret des Dieux. Contentez vous de lire dans le silence, le vrai partage. Apprenez à rire, sourire dans tous ces beaux partages. Heureusement que ma soeur sait de qui viennent ces petits commentaires dévoilés auprès de son marquis. Je lui parle souvent et moi monsieur l'ami je sais me taire. Toute chose n'est pas bonne à dire. Sachez donc que si certaines personnes ont la générosité de savoir partager avec nous leur état d'âme, leur peine, leur joie ou tout autre sentiment, il faut nous savoir les écouter dans le silence. Avec vous Monsieur nous sommes sûrs de ne rien manquer. Il ne vous est pas nécessaire de rechercher à communiquer avec moi, ma soeur je la lis à tous les jours, mon mari est au courant de tout donc vous perderiez votre temps.
Enfin, ma soeur voilà en gros ce que je pense de ce gentil supposé ami. Je n'ai aucune compréhension pour ce genre de personnes. Mon doux chevalier part Dimanche et ne revient que le samedi suivant. Il va en perfectionnement sur l'avion qu'il connaît le plus. Donc, si l'ami en question cherche à savoir où je vis et où va Mon doux chevalier ne lui dit rien, il pourrait essayer de rapporter tout ce qu'il voit ou entend à notre sujet. Nous n'avons rien à cacher heureusement.
J'espère ma très chère petite soeur que tu auras ce message et que l'ami en question pourra le lire et comprendre que quand on touche (attention cher ami, aucune connotation sexuelle) à quelqu'un que j'aime c'est à moi que l'on touche. Si Monsieur le marquis n'est pas content de ce qui s'écrit sur lui hé bien ma foi, nous serions pas toujours contentes de ce qu'ils peuvent toujours dire sur nous, n'est-ce pas. Je te souhaite encore et encore du respect (pas de cet ami mais de ceux et celles qui te lisent avec amitié et respect) Continue à nous partager qui tu es et retrouvons-nous à travers nos âmes dans la forêt des soeurs aimées. Ne divulguons pas à cet ami nos endroits secrets nous n'avons pas besoin de personnes comme lui.

Monsieur l'ami peu m'impporte ce que vous penserez en me lisant, je ne peux accepter l'indiscrétion et le placotage comme vous le faites. Gardez votre sourire hypocrite et je ne vous souhaite pas d'avoir à lire sur vous-mêmes. Comme vous voyez, aujourd'hui en me lisant vous pourrez vous répéter à vous-mêmes ce que je dis de vous. Attention, si j'apprend d'autre chose, je pourrai oublier de me fermer la gueule oh encore pardon la bouche.

Je t'aime petite soeur et ne nous abandonnes pas, te lire est un plaisir, des retrouvailles nécessaires à mon bien-être. Je te reparle plus tard.
Je vais avoir beaucoup de choses à t'apporter (attention monsieur l'ami, ce n'est pas des plans de pot) des livres magnifiques écrits par Diane Gabaldon, des produits Bleu Lavande et tout mon amour et ma sincère amitié.
Je te reparle plus tard. Encore une fois, si on touche à ma soeur, c'est à moi qu'on touche.
Bella xx

Quinquabelle a dit...

Oh que nenni, ma belle amie! Laissez-nous notre gentil Marquis! Les belles personnes sont chose rare en ce bas monde. Qu'il ait quelques défauts ne nous incommode guère, sachez-le, ma belle Marquise...Quant à nous, nous garderons bouche close :-)

Maphto a dit...

Hehe. c'est drôle. Mais non, ne fait pas disparaître le bon Marquis. Après tout, c'est un personnage de fiction inspiré d'un être réel. S'il se sent visé, c'est son problème. :)

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''