Translate

jeudi 16 avril 2009

Mes migraines, ma fille et beau prof


La lumière change, les journées s'étirent tout doucement et moi... J'ai mal à ma caboche ! Maudites migraines de matante ! Pour faire une histoire courte, j'ai pris 5 ans en 2 semaines ! Mon médecin ne me rappelle pas et mon rendez-vous est le 22 mai. J'aurai donc pris presque 15 ans bientôt! Oubliez le Pilates... la marche.... Je fais ma journée au travail, mon double emploi à la maison, et je rêve à mon lit comme une handicapée qui cherche sa marchette !


Avoir un médecin au Québec est un grand luxe, et lorsqu'on en a un, à moins d'être à l'article de la mort, vous ne pourrez pas le voir facilement. Autant dire que vous allez vivre comme un moine bouddhiste pendant la période d'attente ! Heureusement que j'ai un petit côté spirituel en moi... L'attente sera moins longue.


Ah, je vous avise qu'on va tourner à 280 degrés... Attention, c'est parti (migraineuse mais aventureuse tout de même).


Ma fille est en retrait de privilège de télévision jusqu'à la fin de l'année (pendant la semaine). Au lieu de la télévision, elle doit LIRE ! Bien sûr, son médecin a augmenté sa médication légèrement pour sa concentration (vous savez, elle a un trouble déficitaire de l'attention, lunatique). Son professeur a fortement suggéré qu'elle lise le plus possible. Ce que BEAU prof veut, dieu le veut ! Ah, ma tête ayoye !!! Ça m'apprendra à penser comme un homme ! Bon, il semble que le sexe est excellent pour les migraines... Je ne sais pas qui m'a déjà dit ça mais... la dernière chose que j'ai le goût lorsque j'ai mal à la tête c'est bien ça !


Quoi que la renaissance du désir quelquefois... Ne pensez pas que je pense à son prof, tout de même... parce que ça m'intimide trop d'y penser, pas capable. Faut qu'il soit inaccessible comme Keanu Reeves... Le péché sans pouvoir y succomber !

1 commentaire:

Maphto a dit...

Je voulais t'écrire pour te dire que je lis ton blogue même si je ne commente pas souvent. :)

Je pense que j'étais un peu lunatique quand j'étais jeune. Je rêvais constamment les yeux éveillés. Mais j'étais quand même capable de me concentrer lorsque c'était nécessaire. Avec le temps, je suis devenu moins lunatique et plus sérieux.

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''