Translate

dimanche 5 avril 2009

J'comprends pas les hommes...




Je craque pour Bruel... C'est mon côté animal féminin qui vous parle...
Je vais encore le voir (8 ième peut-être), l'entendre et le savourer avec Monsieur le marquis le 1 juin prochain. J'ai acheté les billets pour notre 25 ième anniversaire de mariage... C'est drôle, Monsieur le marquis sait très bien que je craque pour Bruel. C'est chimique, physique et il a une intelligence qui me captive. C'est le seul et unique homme qui aurait ''l'honneur'' de placer ses pantoufles en dessous de mon lit... à part Monsieur le marquis ! Ce qui est spécial, c'est que Mon marquis n'est pas du tout jaloux de lui ! Il sait probablement que Monsieur Bruel n'aime que de jeunes femmes et qu'il n'est pas très fidèle alors... il se dit : ''Elle a aucune chance la pauvre... Pauvre chérie, elle vieillit et elle fantasme encore sur Bruel''. Bin, oui... sauf que pour Bruel je pourrais un peu déroger de mes principes pour une fois ! Juste une fois...

Bon, sérieusement... Le deuxième vidéo (pour la vie) est MAGNIFIQUE (je sais, on dit une, mais j'aime pas), j'adore la phrase: ''on est tous devenu quelqu'un dans son quartier ou plus loin... ''. Elle me parle cette phrase. J'adore ! J'adore Bruel... et Monsieur le marquis n'est pas jaloux de lui ? Je crois qu'il est un peu jaloux de Pierre, mais pas de Bruel...
J'comprends pas les hommes, mais je les aime !!!

3 commentaires:

Maphto a dit...

Si j'écris ici, est-ce que tu vois mon commentaire ?

mum a dit...

moi aussi j'aime bien bruel et il est comme le bon vin en vieillissant il est encore plus craquant!!! cette manière de chat de plisser les yeux en souriant,les petites rides qui frisent à la frange du regard ce sourire qui accueille les autres,il semble plein d'humanité et j'aime ses chansons..voilà!! bisous.... je mérite pas le quart de ce que tu me dis sur mon blog mais je te jure ça me regonfle pour la journée quand je lis ça!! un gros merci tu participes à ma joie de vivre

nicole a dit...

Maphto: Je ne vois pas ton commentaire