Translate

samedi 18 avril 2009

J'ai rêvé à lui

Il se dirigeait rapidement vers le dépanneur. Il avait aux pieds de grosses pantoufles tricotés et il portait une robe de chambre foncée. Je me suis dit: ''tu parles d'une surprise !''. Je l'ai reconnu facilement, et j'étais très intimidée de le voir me saluer. Puis, il s'est dirigé vers moi et juste avec sa pensée, il m'a dit: ''suis-moi !''. J'ai regardé en arrière et j'ai eu, tout d'un coup, un léger doute, mais il me tenait la main si fort que c'est presqu'en volant que j'ai atterri chez lui.

Au premier étage, l'appartement semblait tout à fait normal. C'est le deuxième qui m'a impressionné. Un grand escalier immense en verre transparent. Comme j'ai le vertige facilement, je lui ai dit toujours par la pensée : '' Je ne pourrai jamais monter la haut''. Il a rigolé et m'a poussé dans le dos en me disant : '' T'as juste à ne pas regarder en bas''. Ce que j'ai fait. J'étais fière de moi et lui il riait en me poussant dans le dos.

Toute suite à droite, il y avait dans une salle, une table et des chaises, et il m'a raconté son monde, ses projets et ça n'arrêtait pas. Il me parlait d'un film, d'une personne en particulier, et il était tellement heureux. J'ai croisé les bras et j'ai écouté, écouté, écouté. En me disant: le bonheur existe vraiment ! Je me sens si bien! Et je me suis réveillée... Quel beau rêve !

Pas d'araignées, pas de crocrodiles... juste mon chouchou qui me racontait ses projets. Le bonheur existe même dans les rêves ! J'adore ma caboche quelquefois...

Aucun commentaire: