Translate

mercredi 6 mai 2009

J'ai visité Boston et je cherche son regard...



Coucou, c'est moi... Je suis de retour ! Ah Boston... Surprenante est cette ville avec ses habitants d'une gentillesse extraordinaire. Jamais d'impatience envers des francophones qui font de gros efforts pour parler anglais. J'ai ressenti une curiosité, un respect envers nous. J'ai même réussi à entretenir une conversation, en anglais s'il vous plaît, d'une bonne quinzaine de minutes, avec une belle vieille dame qui était tout à fait irrésistible (Victoria). Tous les matins, nous avions des conférences en anglais, et en après-midi et soirée, nous visitions. Le summum du voyage ? Les BEACH BOYS ! Les vrais (sauf Wilson, qui est décédé). Un spectacle d'environ 2 heures dans un endroit exceptionnel (Boston Opera) et à la 7 ième rangée en plus ! Un moment magique pour moi !


Je garde en souvenir: Harvard, le restaurant Cheers (le lieu de tournage de la série), les bons gâteaux au Cheesecake, Au bon pain, le port de Boston, la visite des boutiques Chanel, Gucci, Valentino, l'architecture gothique, italienne et victorienne. Nous avons visité la ville en majorité à pied, et croyez-moi, il est très facile de s'y perdre, les rues sont de véritables labyrinthes...


Je garde en moi, des yeux noisettes d'une femme triste, peut-être une lépreuse, dont le visage était recouvert jusqu'au nez d'un foulard. Elle arborait des gants à vaisselle de couleur jaune. La pauvreté à l'état pur... Cette femme a refusé mon argent. Bien oui !!! Faut le faire. Ma copine et moi l'avons croisé et j'ai dit à cette dernière: '' Lorsque nous serons rendues à la prochaine église, nous allons la recroiser et en sortant, je vais lui donner de l'argent''. C'est arrivé comme je l'avais prédit sauf...qu'elle l'a refusé, elle n'en demandait pas ! Je sais, ça arrive juste à moi ! Je suis encore certaine qu'elle était lépreuse, la pauvre ! Louise m'a dit : ''C'est un choix d'être comme ça. C'est son choix''. Je n'arrive pas à être logique comme mon amie. Impossible d'oublier ce regard hagard.


Boston pour moi, ce fut tout ça... J'ai visité la ville mais je garde en moi les yeux de cette femme...

2 commentaires:

Quinquabelle a dit...

Lépreuse, j'en doute mais le visage abîmé par des consommations excessives de toutes sortes...ou la simple envie de ne plus être vue, de disparaître des regards des passants. Tu as offert ton regard direct et ta commisération, c'est déjà pas mal. Cette femme devait en avoir perdu l'habitude..Toutes les hypothèses resteront valables.

Anonyme a dit...

Bonjour Nicole ! Bon retour chez toi! Je suis contente de pouvoir te lire à nouveau !
Ceci dit ... les yeux de ta dame sont venus te chercher ... et je crois que même si elle a refusé ton argent et bien elle a compris le sens de ton geste ... ce grand coeur qui aime les êtres humains avec leurs beautés et leurs laideurs ! Parfois les personnes comme elle veulent rester discrète et c`est leur choix !
Continue à répandre ton amour des autres ... ca devient tellement rare ... malheureusement!
Et pour terminer ...
Bonne fête des mères!
Capucine .

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''