L'archevêque full techno



J'ai une histoire d'amour compliquée avec la religion. J'aime l'énergie divine, Dieu, toute sa suite (les anges, les saints et cie... dans l'universalité des religions) mais... je n'aime pas tellement les institutions religieuses. Ce sont de grosses machines avec de puissants moyens et habituellement ça ne sent pas bon dans ces hautes sphères célestes du pouvoir humain. Les religions séparent au lieu d'unir ou plutôt je devrais nuancer par, ceux et celles qui pratiquent une religion, ne l'appliquent pas comme elle devrait être. La perception de l'un est différente de l'autre. Ça fait souvent des étincelles !


De ce temps-ci, je lis la brique d'Ingrid Bétancourt (je ne lis pas vite et je médite en même temps. J'y arrive car j'ai deux cerveaux ! ). Cette femme n'aurait jamais passé au travers de son calvaire sans sa foi. Pour ma part, je n'arrive pas à faire une dichotomie entre l'établissement religieux et mes croyances. La grogne m'habite juste à penser à la pédophilie, au peu de femmes dans l'Église, à leurs propos préhistoriques en ce qui a trait à la contraception, l'homosexualité. La fermeture aux différences, je ne supporte pas ! Que dire de toutes leurs belles richesses vides de sens qui se déploient devant nos yeux. Les mensonges d'autrefois que nos ancêtres ont dû subir reviennent vite en ma mémoire. Je suis donc une croyante qui cherche son chemin hors du pouvoir patriarchal de l'Église, je ne lui fais pas confiance. Bizarrement, je m'y retrouve souvent lorsqu'elle est vide. Chemin faisant, c'est un lieu magique, apaisant. Je dois être la brebis égarée !


Actuellement au Québec, on parle beaucoup dans les médias de l'original archevêque de Québec Gérald Cyprien-Lacroix. Il a un nom prédestiné et une bouille bien sympathique. Cet homme de Dieu est ''techno'' avec Facebook, IPad, IPhone. Mgr Lacroix veut en finir avec '' l'image archaïque et dépassée de l'Église''. Il ajoute dans le journal La Presse, du jeudi, 31 mars dernier '' qu'il faut être branché sur Dieu par la prière mais il faut aussi être branché sur la RÉALITÉ''. Ciel, je tombe de ma chaise ! Faut donner la chance au coureur mais surtout j'espère que ça ne sera pas des ''prières'' en l'air ! Être branché, c'est bien, mais écouter, comprendre, changer et évoluer c'est encore mieux ! Allez les Saints, au travail ! Il va avoir besoin d'aide l'archevêque à la mode full techno !

Commentaires

Anonyme a dit…
Bonjour Nicole .
Même si je n`écris pas souvent sur ton blog ... je te lis régulièrement ...
Bon commentaire ... entièrement d`accord avec toi ... Laissons la chance à Monseigneur l`Archevêque en espérant qu `il pourra changer des choses ..... mais n`oublions jamais qu `il a des supérieurs et que ceux ci ne sont pas nécessairement prêt à changer les choses ...L`Église Catholique reste sur ses positions sur bien des sujets ... ! ! !
Toujours heureuse de te lire .
Bonne fin de semaine .
Capucine .
nicole a dit…
Capucine,
Est-ce possible que l'église catholique évolue un jour ? Je ne pense pas en raison d'un besoin de confort sécuritaire et patriarchal dans sa hiérarchie. Alors les gens se tournent ailleurs. Les hommes qui ont ce pouvoir ne veulent pas que l'église change. Leurs valeurs personnelles changent également lorsqu'ils se retrouvent à exercer ce pouvoir. Je ne voudrais pas être dans leurs souliers... Le choix de la ligne directrice du Vatican ou celle de leur conscience ? La réponse est dans le choix...
Merci de me suivre, j'attends ton opinion. Bisous +

Messages les plus consultés de ce blogue

Corsica avec Bruel et Fiori

Les lesbiennes et Gino Vanelli

La généalogite