La belle-mère



''Je t'aime comme une belle-mère'' m'a lancé ma fille dernièrement. Elle est dure et opposante ma progéniture mais moi aussi, je suis quelqu'un et je veux. Je veux plus qu'elle, d'accord, mais je veux quand même et j'ai la tête rudement tenace. De plus, j'ai de l'expérience (le plaisir de vieillir, faut bien qu'il y en ait un) car avec tous les psy vus jusqu'à ce jour, je pourrais même écrire un livre sur le sujet. Heureusement, j'ai une mémoire aiguisée. Leurs conseils sont tatoués en moi et je les porte viscéralement comme un habit invisible de protection contre le découragement. D'accord, il faut encadrer ma fille et faire la ''police'' mais il faut que je trouve des moments de plaisir avec elle. Comment avoir du ''FUN'' avec mon cheval sauvage lunaire ? elle, si déplaisante et rebelle...me donne plutôt le goût de fuir en Afghanistan et plus loin encore !

Or, vous ne savez pas la meilleure ! Je suis devenue sa VRAIE belle-mère ! Je me suis baptisée ainsi toute la journée. Je lui ai suggéré qu'au lieu de se chicaner, on pourrait se bichonner (cheveux, manucure, pédicure, masque facial, vous voyez le genre) et que sa belle-mère en serait très heureuse ! Elle a accepté. Ce fût vraiment agréable en plus ! Pour le dîner, sa belle-mère de procuration (moi-même) a tenu avec brio son premier rôle théâtral de composition (foutrement amusant). Ce qui fait que... je vais continuer comme ça, un petit bout de temps... Comble du divertissement, je lui ai déclamé qu'avoir eu une fille, j'aurais aimé qu'elle soit comme elle mais... un petit peu plus poli... Tu dois retenir de ta mère c'est sûr, ai-je dit. C'est drôle, elle n'arrête pas de m'appeler Maman aujourd'hui... Et moi, je me sens légère. Force est de constater que la dérision émancipe la belle-mère que je suis devenue !

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Corsica avec Bruel et Fiori

Les lesbiennes et Gino Vanelli

La généalogite