Translate

dimanche 24 mars 2013

L'inspirante Corno



Depuis toujours ou presque, je suis séduite par le courage des femmes car elles m'inspirent.  Ma mère, ma soeur, ma belle-mère, ma belle-soeur, Caro au bureau pour ne nommer que celles-là et puis y a celles médiatisées telles que Janette Bertrand, Céline Dion, Julie Payette et Corno.  Cette dernière est une peintre reconnue mondialement qui est native de Chicoutimi (comme moi) et installée à New-York depuis maintenant 40 ans.  Corno a donc 60 printemps !  Je n'en reviens pas et voilà qu'en lisant ce matin ce petit détail dans l'excellent article de Maxime Demers dans ''Le journal de Québec'' d'hier, je me suis mise à crier à Monsieur le Marquis:
- Je veux vivre et vieillir comme Corno !  Belle, enflammée, zen dans son énergie créatrice et ce, peu importe qu'on l'aime ou pas, elle fonce en demeurant authentiquement elle-même.   Force est de constater que dans ma vie, je veux que tout le monde m'aime.   C'est vachement fatiguant d'être une perfectionniste vous savez.   Corno, elle, forte de sa personnalité porte fièrement son armure  face à la critique québécoise qui l'affûte souvent de ne pas se renouveler, d'être trop commerciale.  Serait-ce un sentiment de jalousie face à une femme qui a réussit ? Son caractère m'impressionne autant que son talent et son énergie mais je ne vous ai pas dit le plus important, je la connais un peu Corno et elle a un grand coeur. 

Allons, faut pas s'énerver, juste un peu, légèrement, très légèrement.  J'ai déjà, il y a un an, envoyé un courriel à ma peintre-chouchou que j'appelle affectueusement mon bleuet bionique.  Corno m'a répondu et donné son numéro de cellulaire (pas besoin de me contacter pour ça, la réponse sera NON !). Pour faire une histoire courte, je faisais un pèlerinage Galeries AKA Montréal et Opera à New-York et je devais la rencontrer dans la grosse pomme, nos courriels se sont croisés lorsqu'elle était en Jamaïque, ce qui fait que je l'ai rejointe là-bas et qu'elle a été d'une grande gentillesse comme tout bon bleuet évidemment !    J'ai jamais osé la rappeler.  Pourquoi ?  La gêne tout simplement parce que son parcours de femme m'impressionne royalement !  J'en perds tout simplement mes moyens !  J'ai beau avoir un front de boeuf, je deviens facilement un agneau ! 

Et voilà que le film ''Corno''  du cinéaste Guy Édoin (musique de Michel Cusson) sortira vendredi, le 29 mars prochain au Québec.  J'irai le voir, c'est certain et peut-être un jour, j'aurai le courage de recomposer le.... 

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''