Translate

vendredi 18 février 2011

Jean Tremblay se bat pour la prière


Je suis ambivalente, je ne sais trop quoi penser lorsque je vois le maire de Saguenay, Jean Tremblay (mon ancien notaire en passant...) se battre pour une prière au conseil municipal de ville Saguenay. L'ancien bleuet que je suis a le goût de rire. C'est avec des dons du public qu'il ira en croisade et non en croisière (quoi que ça lui ferait peut-être du bien...). Faut dire que Monsieur Tremblay ne digère pas la décision du tribunal des droits de la personne d'imposer à ville Saguenay de cesser le rituel de la prière et de retirer les signes religieux de l'hôtel de ville. Il en fait vraiment une question de valeur (SA valeur personnelle) et de patrimoine culturel. Sommes-nous encore pratiquants au Québec ? Faudrait savoir le pourcentage... Monsieur Tremblay est probablement nostalgique d'un Québec des années 50 catholiquement intouchable. Toutefois, j'aime bien sa réflexion au sujet des accommodements raisonnables. Il n'a pas tout à fait tort lorsqu'il affirme '' que c'est bon, en autant que c'est pas en faveur des catholiques''.

Remarquez que j'ai autant de misère avec l'hymne national chanté avant une bonne partie de hockey. Je ne suis ni compétitive ni patriotique, on a tous du sang rouge après tout. Un hymne national c'est un poème chanté en l'honneur d'un pays. Une prière, c'est un poème récité avec d'autres ou face à soi-même. Où en sommes-nous avec les rituels au Québec ?

La prière au conseil municipal n'a peut-être plus sa place chez nous mais elle n'est pas mauvaise en soi. L'important n'est pas de la faire ou de ne pas la faire mais de l'appliquer dans nos actions quotidiennes. La religion peut séparer au lieu d'unir, à trop vouloir imposer sa foi on peut s'y perdre. Et dire qu'on trouve le maire Labeaume ''spécial''... C'est pas un ancien bleuet lui aussi ? En tout cas, les deux se tiennent debout, peu importe qu'on soit d'accord ou non avec eux. C'est ça être un vrai bleuet !

2 commentaires:

Jack et Nath. a dit...

Bonsoir,

Je trouve l'intrusion de la religion dans les institutions publiques pour le moins surprenante.

Je me doute que le Québec vit encore avec un catholicisme bien ancré, mais je pense que l’état dans toutes ses composantes doit se réclamer de la laïcité, appliquant le principe de séparation dans l'État de la société civile et de la société religieuse.

Mais je sais aussi que le sujet est brûlant ici.

nicole a dit...

Bonjour Jack et Nath,
La laïcité est récente au Québec. Les années 60 ont amené un bouleversement important en sa faveur. Il y a des gens très attachés au rituel de la prière comme Monsieur Tremblay au Québec mais la majorité accepte la laïcité sans problème. C'est un débat émotif qui touche nos origines, nos rituels.
Merci de me lire et au plaisir,
Nicole