Translate

vendredi 4 février 2011

Cyberintimidation sur Facebook du genre...


Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours la grande joie de vivre des trucs qui sortent de l'ordinaire, ''du genre'' comment ? ''ben'' du genre comme ce matin.

Mon jeune de 18 printemps et 2 jours se lève en pleurant... Ça commence bien une journée de congé ça ! Me suis-je dit dans ma tête.

-Môm, j'ai pas bien dormi, y'a un ''malade'' qui m'a fait des menaces sur Facebook hier soir.

Rêve ou réalité ? pensais-je

-Môm, j'ai des preuves et il me sort 3 pages... d'un jeune de 16 ans et 3/4 qui fait bel et bien des menaces à mon fiston. J'ai eu de la misère à déchiffrer les codes de jeunes qui ne savent plus écrire en français mais j'ai pris mon courage à deux mains et lu :

''crache le fric...jveux pas te voir. taura pas lchoix. tu travail au ........... LACHE MOI CALISS. jai faim. faut pas ktu suplie sa marche pas ici faut tu paye mon grand. jai po dargents pr toi. tu va en trouver pour quand on va svoire au ........... ??et ça continue sur 2 pages '' jte niese pas man, jdescend vrm ak mes 8 pot pi jniese meme pas, tu va voire''. jva a ..............te voir, jai une couple de pots a stecole la sa va bien en :P. Whatefuck, jte veux rien, sa fini la. trop tard men. tu tes foutu dans grosse merde. pr dire quoi ? tu verra demain tapette !''. Et il semble qu'un autre jeune, ami du petit voyou l'a menacé aussi...


Qu'est-ce qu'on fait avec ça maintenant ? En premier... Juste le goût de dire:
-Pourriez-vous écrire en français !!! Y'a un minimum tout de même ! Tu travailles, verbe travailler, 1er groupe, s'accorde avec son sujet en GENRE et en nombre. Avec tu toujours un S !
Puis... Non sérieusement, je vous le donne dans le mille (je ne vous dis pas toutes les démarches entreprises pour y arriver). Il faut contacter le 911 et si la menace est récente, la police arrive chez vous ! Si vous avez tardé à appeler, il faut se déplacer au poste de police. Par la suite, il faut faire une déclaration écrite/plainte de menaces. Le policier contactera son collègue de l'école où vont les jeunes. De nos jours, y'a des polices dans les écoles. Et dire que je trouvais ça un peu exagéré avant ! Ah oui, conseil du policier: lorsqu'une personne menace une autre personne, on quitte TOUT DE SUITE ''l'échange''. Ça évite l'escalade. On ne peut pas faire changer d'idée à ce GENRE de personne.

Me semble que j'ai hâte d'être demain... Du genre, manana, tomorrow !

4 commentaires:

Ficaghja (Ficaja) au fil du temps a dit...

Eh! bien! Ton fils n'était pas trop inquiet? C'est une drôle de société où nous vivons.
J'espère que tout va vite bien se régler.
Bonne fin de semaine quand même.
Bises,
M-A

nicole a dit...

Merci Marie-Ange,
Mon fils était très inquiet mais il sait maintenant de ne pas accepter comme ami n'importe qui sur Facebook. Heureusement, on avait le nom du jeune homme, sa date de naissance et son école ! Pas peureux ce jeune voyou. Il intimide les plus vieux, ça doit être beau avec les plus jeunes !
Bisous +
Nicole
(belle petite neige sur Québec en passant)

Une femme libre a dit...

Il faut prendre ce genre de menaces au sérieux. Vous avez donc bien fait d'appeler la police. Quand même, faudrait garder un oeil sur votre fils un certain temps vu que le voyou a toutes ses cooordonnées. Tenez-nous au courant!

p.s. Belle preuve de confiance de vous en avoir parlé. Trop de jeunes essaient de se débrouiller tout seuls dans de telles situations qui peuvent mener à la dépression et au suicide.

Anonyme a dit...

Bonsoir Nicole
quelle histoire,comme ex-enseignantre j'ai eu a intervenir dans des situations similaires a celle que ton fils a vecu
pas toujours simple les jeunes entre eux ,il faut beaucoup de vigilance
et en meme temps beaucoup de confiance en ces jeunes
Bises
marilou

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''