Translate

mardi 7 décembre 2010

Ma fille, le chien et le perroquet

Je me souviens d'avoir entendu un jour Guy Corneau, célèbre et beau psychanalyste (on voudrait facilement qu'il nous ''psy'' juste pour le plaisir de le voir de près...) dire que les besoins doivent être surtout exprimés pas nécessairement comblés. J'ai donc retenu la ''leçon'' surtout dernièrement avec mon cheval sauvage lunaire...

Madame ma fille, puce de 12 ans déplaisante, impolie, paresseuse, pas studieuse pour deux sous veut un chien parce qu'elle se sent seule. En fin de semaine, elle pleurait comme une Madeleine en m'exprimant son désarroi me laissant stoïque avec un brin de culpabilité. Les enfants, en tout cas la mienne a le don de venir me chercher par les sentiments... Les enfants, en tout cas la mienne a le don de manipuler ses parents... dont moi-même ! La zoothérapie est-elle efficace avec les paresseuses ? Lâchez-moi le renforcement positif... J'ai déjà essayé pas mal de choses !
-Tu auras un chien lorsque je verrai des notes de passage sur ton bulletin ! Je ne suis pas exigeante et lorsque tu feras des EFFORTS pour étudier ! Lui dis-je.
Et j'ai ajouté, au lieu d'un chien je vais t'acheter un perroquet. Je vais lui faire apprendre:

1. LAVE TES DENTS, TU SENS MAUVAIS DE LA BOUCHE ! (ÇA PUE !!!)

2. VA ÉTUDIER T'AS UN EXAMEN DEMAIN !

3. RAMASSE TON LINGE QUI TRAÎNE PARTOUT !

4. RESTE POLIE !

(C'est pas ma force la communication efficace en ce moment, je sais ! ) Toutefois, comme je vais me taper le perroquet pour le nourrir, la propreté et tout le reste... je vais m'acheter UNE ENREGISTREUSE !!!
P.S Vous avez des trucs ? Faut pas se gêner, envoyez-moi les !


7 commentaires:

sylvie a dit...

Je ne suis vraiment pas équipée pour donner des conseils à qui que ce soit !!! Bonne chance chérie !!!

RAnnieB a dit...

J'en ai deux à la maison ! Un entre autre qui, l'an dernier, aurait pu être le portrait de la description que tu fais de ta fille. Assez décourageant merci.

On lui a d'abord demandé de faire une liste des choses qu'il voulait changer dans sa vie(1). On a ignoré tout ce qui aurait pu lui être dangereux et ce qui ne correspondait pas à nos valeurs (90% de la liste) mais avons adressé les autres points. Un majeur étant son environnement scolaire qui ne lui convenait pas.

Par la suite, deux types d'actions ont grandement aidé;

1- Implication (forcée...oui on est des méchants parents) auprès d'organismes aidant les gens défavorisés de notre milieu. Juste une couple d'heures par mois où il devait se préoccuper d'autres choses que de son nombril.

2 - Substituer les punitions où on retire les privilèges par des punitions où il devait accomplir des tâches dans ou à l'extérieur la maison. C'est utile, ça aide à le défouler et en bout de ligne il était fier de contribuer à la maisonnée.

On a couronné le tout avec aucun cadeau à Noel (ok, un tout p'tit...on est sans-coeur juste à 99.9%,)alors que son frère a eu le lot habituel, pour bien faire passer le message. Ça a été difficile, mais l'impact a été majeur.

Le tout avec une attitude intransigeante, ''Si tu veux les privilèges qui viennent avec faire partie de notre famille, tu dois faire ta part et respecter les membres qui la compose''. Autrement, on ne te donne que le strict minimum.

Les résultats sont incroyables. J'ai maintenant un ado vraiment agréable qui est beaucoup plus heureux et qui aura tout plein de cadeaux à Noel cette année ;).

(1) Il faut lire entre les lignes parfois et voir le second degré des demandes qui sont souvent reliées.

Le citadin a dit...

Moi perso, je trouve ça très bien comme décision, mais le problème c'est que si elle se décide à le faire vous allez devoir achetez un chien... et après vous n'aurez plus rien comme chantage. Un orienteur m'a dit une fois que le grand problème au secondaire c'est la question du sens, ils ne comprennent pas pourquoi il vont à l'école, ils n'ont pas de but après, et donc le moyen semble mener nul part. Peut-être lui parler de ses buts ses objectifs pour la motiver à aller à l'école.Sinon pour le reste, l'aider à établir une routine de vie c'est difficile, mais si elle sait qu'à tel heure elle devrait faire par exemple son lit et que ça marche bien dans son horaire, elle va être plus enclin à le faire que si c'est vous qui devez toujours lui dire.

Le Citadin, pour qui l'adolescence c'est pas trop loin.

nicole a dit...

Merci à tous, je vais relire le tout à tête reposée et je vais vraiment y réfléchir. Je suis vraiment surprise de la qualité de vos commentaires (Annie et le Citadin).
Sylvie, tu es là, c'est tout ce qui compte pour moi !
Bisous +
Nicole

Bellancolie a dit...

Nicole - Je peux seulement te dire comment j'ai réglé ce problème avec ma fille. Je lui ai simplement dit que j'étais allergique aux chiens, (même si elle sait que ce n'est pas le cas) et si un chien entre dans la maison, c'est moi qui sort. Donc, j'ai demandé qu'elle négocie avec son père son choix. Je suis encore ici et il n'y a toujours pas de chien.

nicole a dit...

J'y suis allée avec mon coeur (inclus mon conjoint), elle va voir ce soir un Shih Tzu tricolore. Je lui ai dit que nous avons confiance en elle et que l'on sait qu'elle est capable de plus pour ses études et les soins du chien (Sam). À suivre... Il faut que de l'énergie positive circule dans notre famille, je ne sais pas si je me trompe mais... j'y vais avec mon intuition. Je ne serai pas la première ni la dernière à faire une folie par amour.

Bellancolie a dit...

Eh bien, je te félicite ! Il se peut que tu adores avoir un chien à la maison. C'est de la très bonne compagnie quand on est seule et plaisant pour aller prendre une marche. Moi, c'est le poil partout dans la maison que je ne pouvais pas supporter.
Bonne chance!