Translate

dimanche 12 décembre 2010

Le film enjeux (fair game) et mes neurones



-Quel film allez-vous voir ce soir ? C'est la question que notre fils de 26 ans nous posa hier soir à Monsieur le marquis et à moi-même.

-Enjeux le film avec Naomi Watts et Sean Penn, lui dis-je.

-Tu ne devrais pas, je l'ai vu c'est un film complexe à saisir sur l'administration Bush lors de la guerre en Iraq. Il y a trois couples qui sont partis pendant le visionnement. Tu ne vas rien comprendre et tu vas trouver ça ennuyant. Me rétorqua notre fiston de 6 pieds.

-''Ben'' tu sauras que je vais y aller. Je suis peut-être une banlieusarde comme tu aimes me dire, classe moyenne qui aime les films de filles mais... je suis aussi une femme qui s'intéresse aux rouages de la politique et qui adore apprendre en plus ! ''. Étais-je insultée ? Certainement...

Je ne sais pas ce que notre fiston a de ce temps-ci mais j'ai l'impression qu'il pense que nous sommes des gens (pour ne pas dire des vieux) qui ne s'intéressent qu'à la consommation, à leur petit confort et que l'univers n'existe pas autour d'eux. Que nos neurones sont brûlées depuis le début du 21 ème siècle ! Il a le jugement comme lorsqu'on effile un couteau, tranché, assez coupant !


Ce fût donc une joie de lui raconter au retour le grand plaisir que nous avons eu à voir ce film. Je savais que cette histoire était arrivée mais je n'y connaissais pas grand chose. Un film à voir absolument. En gros c'est une partie de la vie de Valérie Palme, agent de la CIA qui travaille sur une enquête en ce qui a trait à l'existence potentielle d'armes de destruction massive en IRAQ. Elle est mariée au diplomate Joe Wilson qui lui devait apporter des preuves d'une vente d'uranium. L'administration Bush ignora les conclusions de l'enquête pour déclencher une guerre et salir la réputation de Madame Palme. Sa carrière, sa famille, sa vie, tout bascule en même temps. Je crois que mes neurones fonctionnent encore !!! Puis-je aller magasiner maintenant ?



Et maintenant la vraie Valérie Palme:

Aucun commentaire: