Translate

lundi 22 novembre 2010

Maudite culpabilité féminine !


Je suis sage, trop sage. Je ne supporte plus la '' parfaite'' en moi. Celle qui vise la perfection et s'en demande trop. Je ne suis pas la seule c'est certain ! Bonne mère (je l'espère), bonne amante (bof, faudrait le demander) , bonne travaillante... Faire toujours de son mieux et même plus ! À ce rythme là, on va tout droit au burn out, nous, les filles !

Je suis du genre à y aller à fond en plus ! Tiens, je ne succombe que très rarement aux desserts depuis que je me suis désintoxiquée de force dernièrement à tout ce qui est beau, bon et sucré mais mauvais pour ma santé. Je peux vous dire que ça m'a pris des semaines ! La bibitte à sucre a complètement disparu de ma personnalité. Incroyable ! Me voilà à dévorer les fruits mais jamais ceux défendus !

Faut dire que je suis de ces femmes qui pensent (trop !) et disent souvent ''je dois'' au lieu de ''j'ai besoin''. Et lorsque je le dis, ben , il est souvent trop tard parce que j'ai trop longtemps accumulé. Ma tolérance est très très élevée. Je suis aussi de ces femmes qui redoutent ce qui n'est pas encore. Je me débats avec des hypothèses et je me torture (le mot est fort mais bon...) à atteindre des aspirations toujours plus élevées. J'oublie évidemment de savourer ce qui est, le fameux moment présent.
Pourtant, il n'y a aucune certitude dans la vie. On peut manger bio, faire du sport et avoir un cancer ! Personne ne peut échapper au chagrin, à la peur en marchant toujours tout droit. Maudite culpabilité féminine ! Pas question dans une prochaine vie de réincarner en femme, je passe mon tour !

Aucun commentaire: