Juste avant de partir...


Pas si absente que ça...C'est que j'ai décidé d'utiliser l'ordinateur portable de mon fiston sportif-hyperactif pendant qu'il est au travail et que le mien est dans la poste pour se faire réparer chez un manufacturier (7 à 10 jours sans lui, sniffffff !). Autant vous dire que sa souris me déteste et refuse de fonctionner ! Elle est fidèle la coquine ! Je me fais donc aller le doigt, plus précisément mon index pour le positionnement. Je vous jure que c'est un art !

Justement, ça me fait penser que se pincer les doigts, entre le pouce et l'index, à la base de l'ongle et sur le côté peut nous aider à relancer l'énergie de nos organes ! Ah bon... À la vitesse que je me fais aller le phalange je peux vous assurer que je vais avoir des organes ''Jello'' gélatineux bientôt ! Style broyeur !

Et je tourne à 90 degrés... Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais moins de soleil et plus de stress au travail et je peux vous assurer qu'il n'y a pas que les feuilles des arbres qui tombent, l'énergie aussi ! J'ai l'impression que je manque de patience et surtout que j'arrive morte à la maison après le travail. Pas le goût d'une pause posture de l'arbre du tout pour me calmer, ni d'écouter une musique régénératrice zen qui tape sur les nerfs lorsque je ne le suis pas du tout. Non, juste le goût de retrouver mon ordinateur à moi, juste à moi et presque rien qu'à moi !

Heureusement que je pars pour New-York jeudi soir... Oxygénation polluante à souhait, manque de sommeil, dépenses monétaires en vue, du fast-food calorique, une pincée de surpopulation sur les trottoirs et dans les lieux culturels, sans compter le grand luxe d'un autobus avec une seule toilette (souvent bouchée) et cela pendant 9 heures, aller de nuit en plus ! Y'a donc juste un petit problème, moi, j'aime le luxe lorsque je voyage ! Je dois être maso c'est certain ! Laissez-moi douter un peu que mon stress va diminuer et que je vais avoir un regain d'énergie subitement à mon retour...

En tout cas, à défaut de patience et de vitalité, j'aurai des anecdotes à vous raconter fort probablement. New-York demeure une belle soupape d'aération cérébrale, c'est pas à négliger ! À suivre... Maudite souris, le texte s'amuse à sauter en plus !!!
P.S Non, ce n'est pas moi sur la photo du haut... J'aimerais bien mais bon, entre elle et moi, le choix ne fût pas difficile à faire (hi-hi) !


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Corsica avec Bruel et Fiori

Les lesbiennes et Gino Vanelli

La généalogite