Translate

dimanche 26 mai 2013

La fausse campagne Abercrombie & Fitch

Mike Jeffries, président d'Abercrombie & Fitch a fait parlé de lui récemment.  Vous savez les boutiques où il y a à l'entrée un très beau, très-très jeune mec en jeans et torse nu dans une ambiance trop parfumée de la marque et qui visiblement s'emmerde parce qu'il se fait photographier par des milliers de fifilles, d'adolescentes, de mères, de matantes et de grand-mères couguars en chaleur. Boutiques que j'aime parce que leurs gilets restent beaux pendant des années et que ma fille de 15 ans adore me les voler. Et bien, Monsieur le président a décidé de ne pas vouloir habiller les femmes de tailles fortes XL et XLL parce qu'elles ne sont pas assez belles pour ses affiches !  Ayoye ! 

Monsieur front de boeuf a le droit de choisir la clientèle cible qu'il veut vêtir mais franchement qu'elle esprit étroit de penser que les critères de beauté ne sont pas dans la diversité mais uniquement dans la minceur !

Alors je partage avec joie la fausse campagne de la blogueuse et mannequin taille plus ''The militant Baker''. Tout dépendant de l'époque, les femmes ont toujours été assujetties aux canons de beauté préfabriqués. À la renaissance, la mode était aux femmes rondes et à la peau blanche, à l'opposé, dans les années 90, elles sont devenues presque des anorexiques.   À travers les âges, rien ne change, l'enveloppe qui nous recouvre est plus importante que ce que nous sommes ?  On y accorde vraiment trop d'importance. Monsieur Jeffries a le droit de choisir les tailles des vêtements qu'il veut vendre mais il n'a pas le droit de dénigrer publiquement par ses commentaires la diversité féminine. Disons que j'ai moins le goût d'acheter mes confortables t-shirts maintenant... :( 


Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''