Translate

jeudi 10 janvier 2013

Anik Jean et Pierre Lapointe



Il m'arrive de me trouver fade même si cette semaine, une copine au bureau m'a écrit qu'elle aimait bien mon originalité !  Quoi ? Moi, originale ?  Et bien... J'ai beau chercher, je ne trouve pas.  Comme dirait mon dictionnaire de synonymes, je suis authentique mais pas avant-gardiste, marginale, non-conformiste, pittoresque, atypique.  J'aimerais bien, ô que oui,  mais j'ai pas le culot d'une lady Gaga.  Je suis plus souvent qu'autrement prévisible, beaucoup trop insécure sans oublier conformiste dans mes valeurs.  Une liqueur ''flatte'', dégazéifiée, je vous dis.   Heureusement que je suis tout autant espiègle, enflammée, exubérante à mes heures, remplie d'imperfections parfaites !  Ça me console. 

Cette semaine, je crois bien que la chanteuse Anik Jean aurait bien aimé être terne, en tout cas un peu plus transparente.  C'est qu'elle a eu la mauvaise idée d'envoyer des lettres anonymes ''menaçantes'' faites maison avec ses petits doigts de fée à certains journalistes culturels en vue de la sortie de son prochain CD, le 26 février prochain.  Mmm... De très mauvais goûts puisque ces derniers pensaient réellement qu'ils étaient menacés.  Je ne veux pas être méchante mais je crois qu'elle est meilleure en scrapbooking qu'en chanson !  Vite, je vais aller me laver la langue avec du savon.

J'suis revenue.  Entre vous et moi, c'est sûrement candidement qu'elle a préparé sa campagne publicitaire alors, on peut passer à un autre sujet. Irréfutablement, le 26 février sortira le nouvel album PUNKT de Pierre Lapointe.  Notre dandy national attise et titille notre curiosité avec ses photos originales sur Facebook.  Pas besoin de nous ''menacer'' pour aimer.  Le talent suffit. 



Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''