Translate

vendredi 17 août 2012

Celui incapable de prononcer Djemila Benhabib



Je voulais vous ''parler'' des élections provinciales au Québec et pourquoi pas du maire Jean Tremblay de Chicoutimi (ma terre natale) qui entre vous et moi a manqué sa vocation de curé (années 1900) en donnant son point de vue (généralisé selon lui)  sur le crucifix à l'Assemblée nationale et la péquiste Djemila Benhabib. Toujours est-il que mon pauvre ancien notaire n'est même pas capable de prononcer le nom de cette dame en plus des propos disons gênants et xénophobes qu'il a tenus !  En tout cas, ce n'est pas de cette manière qu'on va régler le débat de la laïcité. Est-ce qu'une immigrante algérienne qui habite le Québec depuis maintenant 15 ans est une Québécoise ?  OUI, Monsieur Tremblay tout autant que vous et moi !  Est-ce qu'un enfant de 6 ans qui habite la terre est un humain (terrien) au même titre qu'un homme de 60 ans ?  La question ne se pose même pas !  Une personne qui habite le Québec est un Québécois s'il possède sa citoyenneté canadienne et ce, peu importe où elle est née, son accent, son sexe et sa couleur ! 

Or, j'ai donc opté de vous ''parler'' de mon après-midi à visiter pour ma mère une résidence plus sécuritaire adaptée à ses 86 hivers.  J'y retourne demain avec elle.  Le problème est le suivant, ce soir, elle ne veut plus déménager.  Pas facile de faire de la dentelle avec des mots pour ne pas la blesser.  La culpabilité m'habite et me tambourine le coeur en même temps que mon syllogisme (l'art d'être logique).  Journée un peu annus horribilis, ça, Jean Tremblay serait sûrement capable de le prononcer ! 

À mi-chemin de la campagne électorale, on dit Pauline Marois (Parti Québécois) en avance au Québec (mais pas dans la ville de Québec). Elle serait suivie du Parti Libéral (Jean Charest) et de la CAQ (François Legault). On ne parle jamais ou presque des deux autres partis (Option Nationale et Québec Solidaire). C'est fou comme les journalistes ne prennent plus le temps de bien livrer l'information avec l'omniprésence des nouvelles en continu.  Ils nous donnent du fast food journalistique plaçant l'accent sur des anecdotes, des perceptions, des nouvelles insignifiantes, essayant de faire UNE HISTOIRE qui n'en finit plus avec un propos cité souvent hors contexte.  Que dire de l'importance démesurée accordée aux internautes (Facebook, Twitter) qui prend beaucoup trop de place autant que les ''vox populi'' et les sondages qui inondent les ondes.  Nous avons droit à un laïus d'opinions quelconques, ça encore, Jean Tremblay serait capable de le prononcer ! 

Les quatre débats (un gros concile politique) à venir à partir de dimanche seront drôlement intéressants à suivre.  Prière aux chefs d'accrocher leurs chapelets dehors L'ordination de la première femme Première Ministre du Québec Pauline 1ère est pour bientôt peut-être !  (Jean Tremblay sort de mon corps !).  Amen !  Je ne devais pas vous parler de ma mère, moi ?

http://www.cffb.be/index.php?option=com_content&view=article&id=43:biographie-djemila-benhabib&catid=16

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''