Translate

dimanche 14 avril 2013

La religion, le pape et Philippe Sly

Ciel, je viens de découvrir un autre coup de coeur !  La voix profonde du baryton-basse Philippe Sly, diplômé de McGill/Montréal.  Une voix comme elle me fait penser à la spiritualité et lorsqu'on parle de mysticisme, la foi en fait partie. Sans être une pratiquante catholique, J'ADORE les églises parce que j'y suis allée obligatoirement jusqu'à l'âge de 15 ans.  Je sens (jeu de mot: j'encens) l'énergie résiduelle. Dans ma famille, la pratique religieuse était exigée.  

Ma foi me surprend.  Elle s'éloigne, se rapproche, elle aime jouer au yoyo.  Elle ne porte pas le nom de Jésus ou de Bouddha, est remplie de nuances que je puise à différents endroits.  Il m'arrive souvent de regretter de ne pas avoir transmis cette pratique à mes enfants.  J'en voulais à la richesse de l'église catholique voire tant qu'une femme ne sera pas prêtre, je ne serai pas pratiquante. Et puis l'histoire de Jésus, c'était trop ''limité'' pour moi.  L'interprétation que l'homme fait de sa propre religion divise l'humanité plus souvent qu'autrement.  Je crois que j'ai jeté le bébé avec l'eau du bain. 

Et puis, je regarde François, le nouveau pape et j'aime bien sa modestie.  Pas de limo pour Francesco, après son discours du 13 mars dernier, il a insisté pour rentrer à bord de la même navette des autres cardinaux.  Cet homme a toujours préféré les transports en commun à la limousine.  Même qu'à la vue de son appartement pontifical du Vatican, il aurait dit:  ''On pourrait accueillir 300 personnes ici''.  Dans le passé, il a même vendu la résidence officielle de l'archevêché au profit des pauvres pour habiter dans un appartement où il prenait soin d'un jésuite handicapé.  

Mon fils aîné s'appelle François parce que j'ai toujours admiré François d'Assise.  Alors je crois que j'aime bien Jorge Mario Bergoglio.  

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''