Translate

dimanche 24 juin 2012

Bonne fête nationale quand même !

J'ai pas le coeur à la fête cette année, c'est rare, car la St-Jean représente pour moi la fierté de vivre au Québec dans le respect et la protection de notre différence linguistique en Amérique du Nord.  Comme dans toute bonne famille, il arrive qu'une chicane survienne et voilà, nous y sommes.   Avec le printemps québécois et la mauvaise écoute du gouvernement Charest envers les étudiants (surtout à Montréal), une dichotomie s'est clairement établie entre nous. Pour ou contre,  il faut savoir que les gens des régions étaient spectateurs des activistes Montréalais.  J'ai pas vu personne avec une casserole dans ma rue de banlieusarde à Québec (ville).  Les régions ne vivent pas au même rythme que Montréal.  Le Québec, c'est grand ! La droite contre la gauche mais où est passé le centre ? Les jugements de toutes parts se font entendre. On campe tous sur nos positions. La nuance a pris la poudre d'escampette ! Alors, on se tait, on ferme notre clapet pour l'été ! Pas le choix, Napoléon Charest a imposé son dogme estival !

La Commission Charbonneau s'est faite entendre cette semaine avec le témoignage de l'ancien chef de l'Unité anticollusion Jacques Duchesneau.  On en a appris des vertes et des pas mûres !  J'ai surtout retenu les phrases-clefs telles : 70% d'argent sale pour faire des élections, les extras de firmes de génie, corruption et collusion sans oublier la gentrification du crime organisé. En passant, en cette belle journée de notre fête nationale le mot gentrification est un anglicisme qui veut dire embourgeoisement. Faut croire que certains emprunts contribuent à la vie de notre belle langue française.  La suite des audiences reprendra à l'automne, vers le 18 septembre.  La chicane de famille est donc à suivre... Le temps de se faire ''toaster'' des deux bords !  ;)

Bonne fête nationale quand même !

Aucun commentaire: