Translate

dimanche 23 décembre 2012

André Coutu



J'aime les gens authentiques, évidemment davantage ceux qui ont une tendance naturelle vers la gentillesse.  Je crois qu'on peut être vrai et gentil à la fois, pourquoi pas !   On apprend tout simplement avec l'âge les nuances des propos qui peuvent blesser, sans se renier.  Dans le domaine artistique, on y rencontre des artistes qui se protègent plus souvent qu'autrement des gens qui les admirent.  Ils en deviennent déplaisants. La distance s'installe de soi avec la barrière du statut social que donne le succès.  Y a bien des exceptions (Céline Dion) mais il faut le dire, ils sont rares.  Toutefois, j'ai souvent remarqué que les musiciens, eux, restent plus facilement accessibles tout en demeurant lucides voire terre à terre.  Ils doivent se sentir comme une duveteuse écharpe au cou de l'artiste.  La fragilité du statut précaire domine leur réalité. 

J'ai fait tout mon primaire avec André Coutu, guitariste de Céline Dion.  Je me souviens encore que c'est vers la 5 ième année qu'il a commencé à en jouer. Il gravite dans l'univers de notre grande diva nationale depuis 1991 et habite Las Vegas depuis 2002.  J'ai bien vu une bonne quinzaine de shows de Céline dont l'un en janvier dernier à Las Vegas.  À chaque fois, il faut m'entendre hurler de joie lorsqu'on présente André !   Je le revois derrière son petit pupitre de bois, baigné d'un regard très doux, un regard brun pénétrant qui va tout à l'intérieur de soi.  Le petit garçon rêveur de Chicoutimi est devenu un bel homme de 50 ans au sommet de sa carrière musicale.  Il a su croire en ses rêves et à la musique.  Et moi, j'en suis vraiment très fière !


Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''