Translate

samedi 7 juillet 2012

Pierre Duchesne et la déontologie clownesque



C'est tout de même bizarroïde presque fantaisiste que le Parti libéral du Québec fasse une plainte au Conseil de presse et de l'ombudsman de Radio-Canada envers Pierre Duchesne pour conflit d'intérêts grave.  La déontologie s'applique juste d'un côté !  C'est le PLQ qui essaie de faire une leçon de morale, d'honnêteté les pieds dans la boue ! Que Monsieur Duchesne ait eu ou non des discussions avec le Parti Québécois avant sa prise de décision ne me scandalise pas du tout.  N'importe qui ayant un emploi peut regarder ailleurs pour améliorer sa situation.  Cette personne continue à faire son travail du mieux qu'elle peut selon sa conscience. Il n'y a rien de malsain dans cela.  Un journaliste demeure avant tout un citoyen.  Certaines personnes suggèrent fortement une période de ''veuvage'' entre le départ du monde journalistique et l'entrée en politique active.  On leur demande donc d'être plus blanc que neige ! Amen !

Par contre, le parachutage de candidats m'agace davantage.  On recherche de gros noms, peu importe les partis.  C'est comme partout ailleurs.  Un livre se vend bien si la personne est connue !   Aujourd'hui, on demande aux journalistes québécois (surtout au général, sports et au culturel) d'être de petites vedettes, de passer AVANT la nouvelle (que ce soit au privé ou au public), un peu comme aux États-Unis.  Certains deviennent des clowns de l'information.  Ça, ça m'inquiète bien davantage !  Si vous voulez parler de déontologie, faudrait commencer par là. 

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''