Translate

lundi 16 juillet 2012

Le Festival d'été de Québec et la prima donna



Le Festival d'été de Québec s'est terminé hier soir les pieds dans l'eau. Néanmoins la météo a été parfaite tout autant que la grande variété des têtes d'affiche. Quoi que, à bien y penser, les gros noms étaient plus à la fin de leur carrière qu'au début.  Les artistes sont peut-être intemporels, il y en a quelques-uns passés dates !  On pourrait le renommer le Festival des nostalgiques !  Pas de Lady Gaga à l'horizon, ni de Rihanna et cies... 

Faut dire que la population est vieillissante en commençant par moi-même parce que je ne suis allée qu'à un show (Lionel Richie) pour cette édition.  Plus capable de travailler le jour et de sortir le soir. Et puis l'adrénaline ne descend pas vite dans mon cas, sans compter que le retour à la maison ne se fait pas encore en téléportation. J'ajoute à tout cela que je ne supporte plus les 6 pieds qui se placent devant mon petit 5 pieds et 4 pouces !  Réflexion faite, j'aime mieux payer mes billets et bien voir dans une vraie salle de spectacles avec mon popotin émoustillé sur un fauteuil bien douillet, souvent première rangée ou presque parce que je peux sentir la fébrilité de l'artiste, et ça, j'adore !  Bon d'accord, j'ai pas une bonne vue !  Additionnez, tant qu'à y être, que je ne supporte plus les festivaliers bavards qui rigolent à tue-tête, c'est fou comme je peux devenir sans gêne pour apostropher le ou la fautive !  Je ne vous parlerez pas d'une possible envie de pipi soudaine, impossible à soulager, parce que j'ai HORREUR (le mot est faible) des toilettes chimiques !  C'est pas compliqué, ça pue et ça me répugne royalement ! Et puis après, comment retrouver son chemin dans une foule de 50,000 personnes et plus ?  Autant rester chez moi, j'ai trop la mèche courte !  Ostensiblement plus sortable !  Une vraie prima donna vinaigrée  ! Une enfant de 50 ans gonflée d'âge !  Ah...juste fatiguée, les vacances dans 3 dodos !  

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''