Translate

mardi 22 juillet 2014

Petit guide de survie d'une aidante naturelle pas douée du tout

Tirez-vous une bûche qu'on jase longtemps ! 

J'ai toujours eu le bec sucré face à la vie.  Une sorte de surfeuse gourmande (au Québec, on dirait comme synonyme: cochonne) recherchant plus souvent qu'autrement de nouvelles découvertes qui me feraient vibrer un peu plus.  Il y a un an encore, je carburais aux voyages (Paris-Londres), mais disons qu'avec la maladie de ma mère, je ne peux plus m'éloigner du tout et ça me force donc à devenir beaucoup plus terre à terre, à prendre mon trou !  Au lieu d'avoir la tête dans les nuages d'un gros Boeing 747 (sauf de la Malaysia Airlines), j'ai les deux pieds qui lézardent souvent à la résidence de ma mère (en vacances, tous les jours) en ayant la sensation d'être un oiseau en cage. L'odeur des couches des résidents m'envoie une fragrance répulsive comme une gifle au visage ! Disons-le tout de suite, je pense et ce, sincèrement, que je suis la pire personne pour m'occuper de ma mère qui souffre d'Alzheimer.  J'ai le dédain facile, le coeur trop sensible pour une telle tâche.  Maudit Karma ! Comment je fais pour tenir alors ? 

Petit guide de survie pour une aidante naturelle pas douée du tout :
1-  Achat d'un moniteur SMART, un indispensable, si comme moi, votre mère tombe une fois par semaine et qu'elle se retrouve à l'hôpital.  J'ai écrit : ACHETER car si vous attendez le CLSC, votre mère va tomber 10 fois avant d'en recevoir un, c'est ce qui est justement arrivé !  P.S.  Je vous place le lien en vous mentionnant que la compagnie ne me paie pas pour le faire et que ça fonctionne à merveille ! 

2-   Comme vous le savez probablement, nos aînés ont droit à UN bain par semaine (au public ou au privé, c'est révoltant !) donc faites l'achat d'une grosse bouteille de shampoing sec pour ses cheveux et ayez toujours son parfum proche, outils précieux pour réussir à ne pas vous évanouir !  De grâce, ne soyez pas radin dans la quantité ! Il faut ce qu'il faut !  

3-   Les personnes âgées non autonomes ADORENT le cidre de pommes SANS alcool !  Des étincelles apparaîtront dans leurs yeux à votre passage !  Apportez de belles coupes à champagne, la magie sera au rendez-vous, je vous l'assure ! 

4-  Toujours avoir à la maison d'avance des sous-vêtements (couches) et des protections pour incontinence ainsi que des gants pour les préposés.  Ça vous évitera de courir les pharmacies à la dernière minute lorsque qu'une personne vous contactera pour vous informer que c'est urgent, plus précisément pour hier ! 

5-  Amenez toujours votre appareil photo ou IPOD avec vous, pour donner des nouvelles régulièrement aux gens qui aimeraient être là plus souvent et qui ne le peuvent pas.  

6-  Faites vous aider !!!  Dans mon cas, j'ai un conjoint en OR !  Chéri, je t'adore et je ne pourrais jamais y arriver sans toi !  Vous n'avez personne ? Consultez un CLSC (au Québec) et ce, rapidement ou demandez de l'aide sur Facebook à vos amis et si ils acceptent, rappelez-vous que ce sont vraiment de vrais amis !!! 

7-  Dites-vous que vous êtes plus fort(e) que vous ne le pensez (et c'est vrai), redites-vous que vous allez monter directement droit au ciel après cette épreuve (j'en suis certaine) !  Vous n'accompagnez pas une personne qui a le cancer (j'essaie de dédramatiser), vous faites juste votre gros possible en chialant en privé (faut que ça sorte).  La perfection n'est pas à atteindre dans ce que vous vivez et donnez-vous le droit de pleurer, ça vous évitera bien des maux.  

8- En terminant, si une personne vous dit que vous êtes chanceuse de pouvoir vivre les derniers moments de vie de votre mère avec elle... Ne soyez pas surprise d'avoir le goût de vous changer en autruche la tête dans le sable ou de la mordre !  C'est normal !  Et si vous pensez que vous passez les pires vacances de votre vie et bien, c'est vrai !  Je vous comprends en titi, mais vous et moi (séparément évidemment), on peut prendre notre douche ou notre bain quotidiennement !  

Être une aidante naturelle, c'est comme l'instinct maternel, ça n'existe pas !  Ça demande tout un travail sur soi lorsque qu'on le fait par obligation et non par choix et que la bonne fée des aidants naturels doués a oublié de se pencher sur votre berceau à votre naissance !   En tout cas, le mien a été oublié, c'est certain ! 



2 commentaires:

Sylvain a dit...

Ma mère s'est occupée de mon père pendant des années avant de le placer en CHSLD. Aujourd'hui, après le décès de mon père en 2012, ma mère a développé des MPOC (maladies pulmonaires obstructives chroniques) dont souffraient mon père (il était fumeur, pas elle).

Je me souviens encore, quand Lucien Bouchard, alors Premier Ministre, avait parlé des aidantes naturelles (et non pas d'aidants naturels). Ces mots étaient choisies dans le but de faire comprendre aux femmes de délaisser leur travail et de s'occuper des membres de leur famille maladie, de façon bénévole.

Qu'y a-t-il de naturel à aider une personne malade? Avons-nous la science infuse? Non. De plus, les aidantes naturelles peuvent aussi tomber malades. Bravo et bonne chance, Madame!

Anik a dit...

Tu es tellement touchante et vraie Nicole. T'as le droit de brailler, t'as le droit de chialer, t'as le droit de vouloir être ailleurs... Tu l'as bien dit; la perfection n'est pas à atteindre. Tu fais de ton mieux, tu fais ton possible et tu donnes ce que tu as à donner... C'est très bien ainsi, mais tu dois en garder aussi pour toi ma belle. Aidante naturelle... c'est une belle expression ça, mais j'aime mieux Aidante au naturel ... Me semble que ça fait toute la différence. Tu es ce que tu es Nicole et tu es remplie de bonté, de générosité et de naturel... Continues de nous partager ces moments quand tu en as besoin ��

Anik xx

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''