Translate

mercredi 11 décembre 2013

Je m'y refuse




Comme tout le monde ou presque, je possède un cellulaire.  Je fais donc aller mes petits doigts sur mon minuscule clavier pour texter.  Il m'arrive souvent de me plisser les yeux, c'est que je suis trop paresseuse pour sortir mes petites lunettes d'approche ou plus précisément de presbyte.  Quiconque arrive dans la cinquantaine vivra ce petit calvaire supplémentaire de la joie de vieillir.

Paresseuse mais juste un peu.  Pas question d'écrire en langage texto où il faut un dictionnaire pour déchiffrer sa codification en morse !  Je suis allergique au ''Koi 2 9'' ( quoi de neuf ?) ! Il me faut des conjonctions, des points, des mots, des verbes, de la viande quoi !  J'ai appris à lire avec la méthode phonétique, vous dire, il m'en a fallut du temps pour améliorer mon français !  De plus, je ne crois pas du tout à cette nouvelle forme linguistique qui se veut la justification de la rapidité à tout prix.  Je veux prendre le temps de lire un message au lieu d'essayer de le décoder.  Toutefois, il faut se rendre à l'évidence, pas facile, surtout lorsqu'on veut rejoindre notre adorable progéniture.  On passe du statut de parent à dinosaure instantanément !  On ne parle vraiment pas la même langue ! 

Alors, je persiste et signe, je me refuse à texter comme une acheteuse compulsive, tiens, une éjaculatrice précoce (ben oui, ça existe, on a un point G nous les femmes) ! 

Comme le disait si bien St-Exupéry, ''c'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante'' et le temps est définitivement plus élastique que l'on pense, pour un beau texto ou un point G ! 

2 commentaires:

Quinquabelle a dit...

Alors, nous serons deux! Mes enfants l'ont compris et m'adressent des messages en langage clair et ils ont intérêt! :-))

Nicole a dit...

:) :)

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''