Translate

dimanche 1 février 2015

Le manoir, le fleuve, les gens et l'abbé Maurice

Photos souvenirs de ma fin de semaine au Manoir Richelieu, La Malbaie.   Et que j'aime la grosse vie sale !  (Ce qui veut dire : la vie de princesse ! ).  J'aime le luxe et mon oncle l'abbé n'aimait pas ça de moi, tout comme mes discussions avec lui sur le sexe !  Ça le rendait mal à l'aise.  J'avais un front de boeuf (du culot) !

Non mais, quel endroit magnifique et spectaculaire, un endroit criant de beauté !  Ce coin de pays où des gens de coeur y habitent, familiers et ce, très rapidement.  La vie est courte, pas le temps de jauger si la personne mérite leur confiance ou non, ils la donnent aussi spontanément que le soleil en été ou la neige en hiver, naturellement. 

Terre adorée de mes ancêtres éloignés, mais aussi de ma famille proche dont certaines personnes de la place se souviennent encore de mon oncle l'abbé Maurice Girard, prêtre à Pointe-au-Pic de nombreuses années, plus précisément de 1961 à 1981 (aujourd'hui Pointe-au-Pic s'appelle La Malbaie). 

-Malgré ton décès en 1989, M. Couturier se souvient de toi parfaitement !  Je te dis mon oncle.  Tu ne me crois pas ?  Ben, disons que tu aimais terminer tes messes rapidement pour aller jouer au golf ! Tu me crois maintenant ?  Et puis le reste, c'est entre toi et moi.  

Hier, la température était plus clémente, j'ai pu marcher pendant deux (2) heures pour prendre mes clichés, aujourd'hui, fallait oublier ça, un gros -39 avec le facteur éolien !  Contempler, ça vaut bien quelques prières, c'est mon avis, même si mon oncle me dirait que ce n'est pas tout à fait vrai ! 

P.S.  L'abbé Maurice Girard est né à La Malbaie le 12 mars 1910 et décédé le 14 juillet 1989 à l'hôpital de Chicoutimi.  Il a fait ses études classiques (oh là-là, c'est du sérieux ça ! ) au Petit Séminaire de Chicoutimi (1924-1931) et ses études théologiques au Grand Séminaire du même endroit ( 1931-1935). Il a été ordonné prêtre le 9 juin 1935. Il a été curé des paroisses de St-Joseph-de-la-Rive (1950-1959) et Pointe-au-Pic (1961-1981).  

Et comme il n'a pas eu d'enfants pour faire vivre sa mémoire et qu'on ne retrouve rien sur internet de lui, je rectifie ce manque.  

J'ajoute:  Il n'a jamais rencontré un pape de sa vie !  Oups... C'est une farce mon oncle  ! Voyons !   Bon, j'étais pas sa nièce préférée de son vivant et ben, là, si je continue, le purgatoire m'attend !  










Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''