Translate

jeudi 2 janvier 2014

Les pieds dans l'eau, au contact de l'autre

Crédit photo: site Pinterest

Entre manger et boire et boire et manger, entre festoyer et s'amuser, je préfère presque m'encabaner. Faut dire que j'ai pas trop le choix, il fait ''frette'' (plus froid que froid),  alors pas question de me mettre le bout du nez dehors à -33 et encore moins les orteils avec cette vague de froid intense à moins d'y être vraiment obligée ! Cheveux en bataille, pyjama zébré drapant mon body, je viens de terminer d'une seule traite les émissions ''Ça finit bien la semaine''.  Nombreux sommes-nous à se taper de telles séries pendant ce long congé.   J'aime les petits bonheurs qui se figent dans le temps. 

J'apprécie aussi lorsque ma peau se ratatine dans le bain avec un bon livre.  Entre l'eau chaude et tiède, froide et bouillante, je nourris mon cerveau de mots autant que de réflexions qui viennent me chercher. Au contact de l'eau, je suis en contact de l'autre. Je termine actuellement ''L'Énigme du retour'' de Dany Laferrière. Je voyage à travers cet homme qui revient en Haïti après un long exil, sa douleur toujours aussi profondément enracinée en lui. Prisonnier de son passé et de son présent, la fiction tournant le dos à son futur.  

Toujours dans ma baignoire, j'ai aussi eu la chance de découvrir le premier jet du livre d'un ami qui se bat contre un cancer foudroyant.  Il y a une grande différence à lire un auteur que l'on connaît.  Le poids et la portée des mots sont davantage lourds de sens. L'échappatoire n'existe pas, sa vérité habille ses mots qui résonnent longtemps en moi.  

On grandit au contact de l'autre.  Les pieds dans l'eau, l'âme à ses côtés et ses écrits dans nos mains. 

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''