Translate

vendredi 26 septembre 2014

Je suis la mère de ma mère




Crédit photo: La talentueuse MAGALI DESLAURIERS (sur Facebook: PHOTO MAGBAG) et la belle dame n'est pas ma mère. 


Y a des journées surréalistes qui me font voir le ciel et ses nuages autrement.  Y a des journées où la synchronicité me touche avec sa grosse baguette magique.  Pour la subtilité, elle pourra repasser.

Aujourd'hui, rencontre à l'école de ma fille de 16 printemps pour son plan d'intervention et aussi pour ma mère en CHSLD qui a 88 hivers. Il paraît qu'on devient les parents de nos parents, c'est bien vrai, mais on n'ose pas toujours dire la lourdeur de la tâche.  Pour celle qui m'a donné la vie, sa bouderie s'entremêle avec ses tomberies. Il y a aussi la paperasse à modifier et ça va jusqu'à l'étiquetage de ses vêtements. Je vous passe les émotions en montagnes russes qui frôlent les acrobaties d'un danseur. Pas facile de voir sa mère interpréter son dernier ballet, le lac des cygnes. La finale, j'ai jamais aimé. 

Il paraît que ''dans la vie, il n'y a ni amis, ni ennemis, mais uniquement des maîtres'', que chaque expérience nous apprend sur soi. Les maîtres ont différents visages faut croire.  J'apprends à reculons et il est fort possible que je double mon année, mais je me dis que c'est pire pour ma mère qui a conscience de son état. ''Je suis une loque humaine'' résonne en moi. 

1 commentaire:

mum a dit...

difficiles moments plein d'émotions contradictoires où l'on est partagé entre la lassitude de "l'aidant" l'amour que l'on porte à son parent, le poids de ces moments où l'on a l'impression que l'on n'arrive plus à vraiment échanger,et que lorsqu'on échange, la réalité nous frappe en plein visage... tu es pleine de courage et d'amour et je t'envoie par les ondes toute mon amitié affectueuse
Joëlle

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''