Translate

dimanche 17 août 2014

Cornomania à Québec

Lorsque l'on vit un rêve, il faut le savourer longtemps. La compulsion, c'est pas mon truc ! Alors pas trop pressée de vivre le suivant. Je suis dans une sorte de nuage cotonné de béatitude. En bon québécois, une sorte de ''buzz'' de bonheur. 

C'est donc à la Galerie Perreault, située au 205, rue St-Paul que la réalité a dépassé la fiction. Faut un Saint pour intervenir dans un rêve, même un nom de rue, ça peut aider ! Notre bleuet New-Yorkais y expose une vingtaine de toiles et ce, pour la première fois en vingt ans. Plusieurs inédites, jusqu'au 30 août, faut faire vite ! Et fait rarissime, de tous formats donc plus abordables.  Les couleurs sont différentes voire plus chaudes, et ses petits tatouages (sa marque personnelle) modifiés également. La sensualité qui s'en dégage est comme toujours aussi suavement appréciée. Corno transcende presque le désir sexuel.  Mes toiles préférées sont celles qui me donne l'impression qu'elle a peint un moment d'extase (de passion) après un orgasme, même Marilyn n'y échappe pas !  

Est-ce que je lui ai parlé ?  Évidemment !  Quelle belle femme et avec, disons-le, un body d'enfer !  Corno n'a pas la tête enflée pour 2 sous, malgré la fatigue, elle s'intéresse véritablement à l'autre.  Intuitive et chaleureuse, dotée d'une grande ouverture d'esprit, une telle personne ne peut pas décevoir, bien au contraire. Enracinée à New-York, elle a su garder la gentillesse des bleuets du Saguenay, ça lui donne des ailes, et les siennes sont très colorées. St-Paul aussi est bien d'accord avec moi  !  ;)    

15 août 2014

300 invités

Pourquoi je me tiens l'épaule comme ça ?  





Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''