Translate

vendredi 8 février 2013

Tirez-vous une buche, on va jaser

Tirez-vous une buche, on va jaser un peu.

Je me réveille le matin avec de bonnes grosses courbatures au dos, c'est ça lorsqu'on fait des acrobaties de yoga, que mentalement on a 16 ans et qu'on a l'orgueil au plafond d'un paon face à soi-même.  Je me fiche de ce que les autres arrivent à faire mais moi, je veux me surpasser voire dépasser mes limites. Vous dire, je ne pourrais plus me passer de ma drogue-santé, elle recentre la désorientée qui m'habite et décime mes petites angoisses comme par magie.  En fait, je ne ressens plus ce besoin viscéral d'écrire absolument à tous les jours comme avant.  Mon power-yoga, 2 fois/semaine m'apporte un bien-être quasiment surréaliste.  Il devient mon assise à une époque où, faut tout de même le dire, c'est la nouvelle tendance mode du moment.

Grossièrement, le yoga ressemble au ballet classique.  Lenteur, justesse du mouvement, concentration, accepter l'inconfort et s'y détendre.  La grande différence se situe dans la respiration ce que l'on n'apprend pas du tout en danse, c'est diamétralement opposé car on l'ignore.

Alors, je tiens mordicus à mes mardis et jeudis soirs comme d'autres tiennent à leurs émissions de télé préférées.  Y a aussi l'effet groupe qui fait toute la différence. On y sent une énergie particulière qui, ensemble, ne fait qu'un.  Je suis donc devenue accro à mon refuge-santé et pas question de m'en désintoxiquer !  Mon tapis rose, un bon thé vert chaud, une pièce parfumée d'encens... La neige peut bien tomber, je distribue des ''Namastés'' comme des flocons de neige dentelés.  

Tirez-vous une buche, on va  maintenant écouter... Marie-Nicole chanter.  Là, ça rime un peu trop ! :) 


Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''