Translate

samedi 16 février 2013

Je suis une éponge

Je suis une toucheuse, une colleuse lorsque je me le permets.  C'est pas pour rien que je m'appelle Nicole comme un pot de colle !  Auparavant, en fait avant de pratiquer le yoga, j'avais peur de toucher les gens (surtout les mains) parce que j'ai une grande sensibilité qui fait que je ressens facilement et intensément la personne ça peut aller jusqu'à la douleur, la peine de l'autre (la souffrance à venir) avant que cela se produise et bien d'autres choses aussi. Or,  par la suite, y a comme un lien invisible d'établi entre la personne et moi. Quelque chose de remarquable passe à travers le contact physique.  Scientifiquement, l'hypothalamus régularise la sécrétion des hormones du corps et aussi du stress avec un gros câlin.  Dans mon cas, ça va plus loin et ce,  jusqu'à la télépathie précognitive lorsque (souvent) je ne m'en attend pas du tout. 

J'ai toujours minimisé ce caillou dans ma chaussure parce qu'il me faisait peur mais le yoga maintenant m'aide à m'accepter telle que je suis.  Tout le monde fait de la télépathie, c'est naturel, mais chez moi c'est encombrant.  J'ai souvent l'impression d'être une intruse de ce que je vois, je sens, je ressens.  Le dire ?  Conseiller ?  m'en foutre ?   Comment est-ce possible de voir de telles choses ? Je suis une éponge perméable aux autres.  J'ai beau la savonner, la laver, la dorloter, l'ignorer... je serai toujours une éponge mais j'apprends à ne plus vouloir devenir une serviette.  J'apprends à m'accepter. 

Au départ lorsque j'ai regardé ma page blanche c'était pour vous parler de l'extraordinaire nouveau CD de Josh Groban.  C'est son meilleur à mon humble avis (je les ai tous).  J'ai véritablement bifurqué vers mon authenticité.  En tout cas ce n'était pas un ''Hollow Talk'' ! 

Aucun commentaire:

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''

Québec ma ville, Le Québec ''mon pays''