Trump, les pensionnats autochtones et Samian



Crédit photo: AFP

C’est sournois le mal, ça peut s’infiltrer n’importe où et n’importe quand.   Comme avec Trump et sa politique de séparer les enfants des parents sans papiers à la frontière mexicaine.  L’ONU et le monde entier dénoncent cette aberration cruelle et diabolique.

Ça me fait penser aux pensionnats autochtones du Québec et du Canada où environ 150 000 enfants ont été arrachés à leur famille entre la fin du 19ième siècle et 1996.  Je ne m’attarderai pas sur les abus physiques, psychologiques et sexuels qu’ils ont reçus. Le gouvernement de l’époque et l’Église les obligeaient à vivre conformément aux valeurs occidentales (lire des blancs) en reniant leur culture.  Un beau génocide humain que le Canada veut oublier.  À ce sujet, je vous suggère d’écouter Samian à l’excellente émission Y a du monde à messe et puis… Montez le son et remplissez vous oreilles de beauté avec sa chanson Les enfants de la terre. L’art de donner de l'espoir à tout cela. 

P.S. Samian, dans mon livre à moi, c'est un grand sage.  Respect et admiration. 



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Corsica avec Bruel et Fiori

Les lesbiennes et Gino Vanelli

La généalogite