Translate

jeudi 7 décembre 2017

Ma montgolfière de mère



Crédit photo:  Helena Sunset


Surprise derrière le rideau de la frénésie du temps des fêtes, je m'ennuie de ma montgolfière de mère. La nostalgie, ce sentiment de manque, se fait sentir encore plus fort à cette période de l'année.  Décédée depuis 3 ans, elle était de ces personnes qui nous élèvent vers le bonheur. Lorsqu'une telle lumière disparaît, on s'accroche à nos souvenirs comme à une bouée de sauvetage.  La nostalgie, c'est de s'ennuyer de nos étoiles humaines qui brillent en nous à jamais. 

Ses éclats de rire, nos sorties impromptues, ses visites éclaires, son don de soi, sa bonne humeur, sa belle et grande énergie, son amitié, son amour...Sa présence me manque tout autant que son regard bienveillant qui me recouvrait de sa paix intérieure.  Son histoire mériterait bien des lignes.  Or, il faut savoir garder en soi les secrets de ceux qui nous ont tant aimés.  

À Noël, je me shoote aux souvenirs de ma montgolfière de mère.  J'ai pas le goût d'avoir toujours les deux pieds sur terre.  Je crois à l'invisible. Le vent me guide vers le meilleur.  

Tu me manques tant...


Aucun commentaire: